Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 10:42

                 

  Michel RICCO Président de l ' HISTORIAL et Françoise RICCO secrêtaire

INFORMATIONS : pour tout connaître sur le fonctionnement du mmusée de l' HISTORIAL (emplacement , fonctionnements ,activités , tarifs , voir les articles précèdents.

NOS FELICITATIONS A NOTRE PRESIDENT QUI VIENT D'ETRE PROMU CHEVALIER DE LA TOUR , le 7/10/2014.

LA MANUFACTURE DE LACETS-TRESSES ET   FILS GLACES TRULLEMANS ET CIE

                                           Par Gérard DASSONVILLE

        Riche d' un passé industriel , notre ville a possédé une industrie de lacets , de tresses et fils glaces , Gérard DASSONVILLE nous fait connaître cette surprenante production.

      

      Photo prise MME GRATTEPANCHE et remise à Gérard DASSONVILLE.

 

                                 

 

                                          

                                                         

COMINES (B & F)

                                                                                                   Machine  à  fabriquer des lacets

L 'histoire de la rubannerie à Saint Amand les Eaux (Nord) est celle d'une activité industrielle anecdotique , tandis qu' àCOMINES (BELGIQUE) par opposition à COMINES -WARNETON (France), où elle prit son essor en 1719 ,elle continue de nos jours à propérer.

     C'est à cette date que Philippe HOVYN , un manufacturier originaire d' YPRES(B), héritier de la tradition drapière installée des deux côtés de la Lys depuis le 19ème, cra la première manufacture de rubans de lin à COMINES(Belgique). Rappelons qu'avant le traité d' ULTRECT en 1713, lequel mit fin à ma guerre desuccession d' Espagne, les deux COMINES(belge et française) séparées par la Lys , ne formaient qu'une seule entité.

     C'est en 1920 que Jean TRULLEMANS , âgé d'à peine vingt ans ,arrivant de COMINES ,vint installer un atelier de rubannerie sur les deux niveaux d' un bâtiment qu'il fit construire au 2 rue de la Longue-Saulx à ST Amand ,sur les parcelles 2351 ,2352, 2353 et 2354, section B3 ,un bâtiment dont une grande partie est encore  

visible, qui témoigne de TRULLEMANS dans l' avenir de son entreprise.

     Il semble que le jeune TRULLEMANS  vint dans la région de ST Amand au lendemain de la 1ère guerre mondiale pour acheter du lin à l' époque où la demande était importante dans les usines de COMINES nouvellement reconstruites aprés leur totale destruction par les troupes allemandes au cours des bataillesdd' Yser et de la Lys

     Cette rubannerie n' utilisa pratiquement que du coton et très peu de lin. On y fabriqua surtout des lacets. Le coton écru arrivait par balle et il allait le teindre. L'apprêt du coton était fait au rez de chausée par une main d'oeuvre surtout masculine, alors qu' à l'étage ,sur les métiers , ne travaillaient que de jeunes femmes et adolescentes. C 'était l'eau du Manquet ,rivière qui passe en souterrain de nos jours , qui servait à cet usage et c'est le même Manquet qui évacuait les eaux de la teinturie. Simon TRULLEMANS traillait sur les métiers et l'on voyait parfois aussi leur père dans l'usine. Il nous a été rapporté que la manufacture fabriqua aussi des chapeaux de paille .

   En 1830 cet atelier cessa toute activité et J.TRULLEMANS s'en retourna avec sa famille d'où il était venu pour reprendre une activité industrielledans l'industrie textile traditionnelle. La main d'oeuvre féminime eut vite fait de se faire employer dans les nombreux ateliers de bonneterie de ST AMAND et de l' usine DEVAUX. Hormisà son tout début où les ouvrières étaient nombreuses , on en compte une petite centaine en 1925/1926. La rubannerie n' occupa guère plus de 10 à 20 ouvriers .

   De mêmeque le bâtiment industriel et l' habitation existe encore;elle est la propriété de la ville de ST AMAND. Ces immeubles avaient été achetés par le fondateur de l'entreprise de travaux publiques JACQUES BONNET. Le bâtiment industriel rénové est occupé actuellement par l' Entreprise de Travaux Publics de la Scarpe(TPS).

    La création d' une rubannerie à ST AMAND peut s'expliquer par la  production importante de lin cultivé dans la vallée de la scarpe entre Marchiennes et ST  mand. Cette culture a quasiment disparu de nos jours , alors qu'elle contribua non seulement à l'approvisionnement d' usines textiles au XIXè entre Armentière et Courtrai , mais aussi à celui des moulins à huile dont témoigne le moulin blanc à ST Amand. Le rouissage du lin fut pratiqué dans les eaux de la traitoire et du décour , comme il le fut dans celles de la Lys. Ces eaux étant d'une qualité particulièrement appréciée parce qu'elles ruissellent sur des formations géologiques argileuses ; tandis que dans les vallées au sous sol crayeux , elles sont beaucoup trop riches en bicabonate de calcium et ne conviennent pas.

    RUBANS-LACETS-TRESSE ET CORDAGE:

      La rubannerie est l' activité textile qui consiste à fabriquer des rubans sans trame , en fil ou en fibres de soie ,de lin, de coton, de laine,de viscose ou encore de matière synthétique ,parallélisés à l' aide d'une sorte de métier à navette (épeule) ou à aiguilles ou encore encollés. L'industrie du cordage ,bien qu'apparente n'utilise pasles mêmes procédés ; ill suffit de rappeler comment était fabriquée la corde de la moissonneuse dans les fermes il y a cinquante ans encore pour savoir  que le cordage utilisait des moyens plus simples et plus rustiques . La fabrication des lacets connut son apogée à l' époque des corsets à baleines que portaient les dames au XIX et au début du XX° siècle ,et faillit disparaître avec l' apparition du soutien gorge entre les deux guerres.

    

                      Corset à baleines                                         soutien gorge

                                                       Gérard DASSONVILLE

 

 

                Cet article aura une suite dans les prochaines semaines. A tous les abonnés ou nouveaux lecteurs , je souhaite une bonne et heureuse année 2015.

                                   lucien

 

 

 

 

             

 

 

 

 

 

 

                                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                           

Partager cet article

Repost 0

commentaires

electricite paris 5 30/01/2015 21:01

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Lucien 01/02/2015 10:30

Bien vouloir me communiquer l' adresse de votre site. Bon dimanche. Mon prochain article : relais de poste et de diligence.

Articles Récents

Liens