Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 15:54

 

                                                                  

 

        J. C.BOERAEVE , membre de l'Historial ,nous rappelle que la bière est une boisson   légèremental coolisée ,obtenue par fermentation du sucre de l'orge germée (Malt) sous l'action de la levure et parfumée avec du houblon.

            La bière se consommait en Mésopotamie(IRAK) vers 4 à 5000 ans avant Jésus Christ, elles'appelait ""SIKARU"".L'Egypte des pharaons (1400 avant JC) consommait le "ZYTHOS ou ZYTHUM" L Et nous l'avons vu ,les celtes de l'Europe et nos Gaullois l'appelait ""La Cervoise"",dont nous vous avons parlé précèdemment.

          C'est en 1070 que STE HILDEGARDE (abbesse bénédictine)1098/1179)conseilla l'utilisation du Houblon qui donne une fraîche amertume agréable qui ,de plus ,combattait certaines fermentations nuisibles et permettait une meilleure conservation . C'est à cette époque que le houblon devint le seul ingrédient aromatique utilisé dans la production de la bière.

         Dans les Provinces de l'Europe , on brassait la bière dans les "CAMBES" d'où le nom de CAMBIER donnait aux brasseurs . Ceux-ci afin de se distinguer par un produit plus courant "LA GOUDALE" (de l'anglais ""GOOD ALE"". Dans le meme temps , une bière plus alcoolisée appaelée    ""LA CUYTE"" ( d'où l'expression ""avoir une cuite "") est élaborée.

      Au 19ème siècle , l'innovation bat son plein ,les découvertes : Thermomètre ,machines à vapeur ,trains ,etc...) modifient les structures et l'industrialisation s'amorce. Les travaux de PASTEUR initient les brasseurs à la FERMENTATION BASSE et à LA PASTEURISATION ,ce qui a pour conséquence de faire de la bière ,un produit fin et stable en qualité. La conservation et le transport en sont facilités.

      Au cours des siècles ,on observe que le Brasseur cultive ses champs où il obtiendra l'orge nécessaire à la fabrication. Bien souvent ,le brasseur est  en même temps ""CABARETIER"".

     A ST AMAND LES EAUX , selon ""l'ETAT DES MARCHANDS,NEGOCIANTS,ET DES ARTS ET METIERS""   il y avait en 1697 : 8 brasseurs , en 1746 :22 brasseurs , 36 cabaretiers  et 4 aubergistes(ce qui répond à notre question précèdemment posée dans le précèdent article)-en 1815 ,il reste 10 brasseurs qui employent ,en tout , 25 ouvriers ,leur salaire journalier 1 franc de l'époque

   A ST AMAND, en 1908 , PASTEUR et Georges Auguste RIF (1857-1922) mettent en oeuvre ,pour la 1ère  fois dans le Nord de l'Europe , LA FERMENTATION BASSE ET LA CULTURE PURE DE LEVAIN 

                                 Photo :"Historial" :Plaque en l'honneur de PASTEUR ET RIF

         ( PASTEUR ,Louis , 1822-1895  )                                      

     
Cette plaque se trouvait   apposée à l'entrée de la Brasserie BOUCHART 
                         

                   &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

                                                 
                                                    LA BRASSERIE BOUCHART      

        

   Nous vous rappellons que la Brasserie BOUCHART était située entre la rue Thiers , la ruelle du cinéma(1947) et la vieille Scarpe. La maison d'habitation se trouvait à l'emplacement du Crédit Lyonnais. En remontant ,bien avant la Révolution Française ,on trouve une lignée de BOUCHART qui la possèda successivement: Allart BOUCHART , BOUCHART-LESAGE, BOUCHART-DERECQ, BOUCHART-DUFLOS, et enfin BOUCHART - DEMORY,dont la fille unique épousa Colmban-BASSEZ ,meunier. A la mort de BOUCHART-DEMORY ,vers 1860 ,la brasserie fut vendue et démolie pour faire place à des immeubles particuliers.                                                                   

       Les BOUCHART-MIDOUX achetère un terrain et une habitation rue du 2 septembre à SAINT-AMAND -LES-EAUX ; Ils y construisent une brasserie qui prend très vite une extension et une bonne réputation. En 1944 ,l''habitation et une partie de la brasserie subissent des gros dommages .Courageusement ,les BOUCHART reconstruisent et se lancent dans la conquête de la clientèle:


 

 Les nouveaux bureaux.                                                                              Les anciens batiments

               Vite,Vite ,nous livrons la bière

                                   

                                 

      Une nouvelle résidence vit le jour ,pas très loin de l'entrée de la Brasserie :

 




                                     

   Une publicité parue en 1925 .Ci-dessus les livreurs de bière et les véhicules de livraison.(collection
personnelle de Michel BOULOGNE de ST AMAND LES EAUX
brasserie_bouchart.jpg 



 brasserie-bouchart12.jpg
                                                       


brasserie bouchart17

  

      Photos adressées par JM LESCOL de RAISMES(ancien brasseur des Etablissements BOUCHART

filtration.jpg      henri.jpg
gerard.jpg

freddy.jpg jean-marie2.jpg

21-03-2010-11-00-22-robert-gerard-jmarie.jpg 
trois brasseurs,dont JM LESCOL


brassage.jpg
                       Photos adressées par JM.LESCOL et publiées avec son autorisation.C
i-contre ,la salle de brassage.Photo:JM LESCOL


     




   

 

 

 

 

 

 

image002.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un brasseur et la limonade de BOUCHART

 

Ci-dessous ?les tonneliers de la Brasserie BOUCHART en 1924.(Photo :collection familiale de Michel BOULOGNE de ST AMAND LES EAUX)tonneliers_bouchart.jpg                                  

  Un camion de livraison de la Brasserie DOREMIEUX -LECLERCQ  à l'hôtel-restaurant de la Place.Il s'agit de l'ancienne façade de l'actuel ""HOTEL DE PARIS"".(Photo de la collection familiale de Michel BOULOGNE de ST AMAND.                    

 

  Suivant l'évolution , la direction de la Brasserie se lance dans la Publicité pour promouvoir leurs
produits. Distributions de gadgets publicitaires (montres ,buvards, crayons , calendriers , etc.....) Pour assister un dépositaire ,demeurant aux deux Alpes, elle n'hésite pas à organiser un critérium .

        Ceci ,faisait partie d'un vaste plan publicitaire  destiné à sensibiliser les dépositaires de la marque. Outre un thème accrocheur destiné aux consommateurs ,la totalité des dépositiaires était invité On n'hésitait pas à faire venir ,en l'occasion ,de convier une vedette du show-biz ,pour animer la journée d'ouverture de la campagne d'année . Les vedettes étaient invités à dire un bon mot pour vanter la bière :

Anne-Marie CARRIERE dira: ""QUAND IL S'AGIT D'UNE SYLVER,TOUJOURS TROP PETIT EST MON VERRE . "    (ci-dessous ,la SYLVERT aurait elle un effet dépuratif ?????)                 

                                                

 LES  FRERES ENNEMIS démarrèrent un jeu concours  où chaque semaine était remis aux gagnants 2 ""Dyane Citroen"",durée du concours 6 semaines.DUPONT ET PONDU participèrent à l'""HEURE DE PLAIRE"".A cette occasion des milliers de montres de plongée furent distribuées. 

    Chaque année à la ST ARNOULD , Saint Patron des Brasseurs était fêté . C'est l'occasion pour la Direction de la Brasserie de remettre les Médailles du Travail .

   L'ADMINISTRATION investit de gros moyens pour mieux produire . Mais rien n'y fit ,la concurrence passe et la brasserie a jeté l'éponge. Les brasseurs ont été reclassés soit dans des Brasseries situées dans la Région d'ARMENTIERES ,soit dans des usines de leur choix .

                                                                                     xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

  Peut être qu'à cette occasion ,les brasseurs chantaient cette vieille chanson retrouvée dans les Publications et Annonces du VALENCIENNOIS (de 1825)

EL'CANCHON DEL'BIERE


 Air de l'Habit d'min vieux Grind'Père


In a biau dir',in a biau faire Del'bièr' in                               n'in bot chez les Bêches,


El cite,el vin n'y pourront rien                           Chez les All'minds, chez l'z'Ollandais

A ceuss' du nord, faura del' bière                      In in bot in Suète ,in Norwèche,

Jusqu'au jour du dernier jug'mint                     Chez l'z'Autrichiens, chez les inglais.

Del jeun', del' vielle,                                                  Eunn' bonn' pratique, 

Chope ou bouteille                                                    Ch'est l'Amérique, 

Mes camarades in n'in buvra toudi,   Mais chell' du Nord, mes fieux, vous 'comperdez

Et si l'dimanche                                                         L'Giographie 

In bot del' blanche                                                     In'est rimplie 

Pour sur a l'brune in arvéra l'lundi         Y a cor l'Hanof' et l'Saxe ...et pis...cachez

Car ch'liqueur là,si ch'nest l'prumière,    Mais quoiss' qué j'fais! J'laiss'là l'Bavière,

All'armontt bn a quieuq'mille ans,          Duss qu'in in bot des vrais ruissiaux ;

Et si qu'in n'da bu si longtemps             Qu'les ru sont pleinn' et d'grinds tonniaux

Ch'est qu'chétot bon del bière (bis)        Oùs' qu'on met fauque d'el bière (bis) 


Chu qué j'vas dir' vos povez l'coire,        Quind in a so , y a point s'parelle,

In n'in buvot chez les Hébreux                Pou l'digession , all'a l'dessus ;

Arwétiez peu ed'dins l'histoire,               All' rind l'frimouss rosse et vermelle,

Vos verrez qu'je n'sus point minteux.      Ya des buveux qu'all rind pinchus;

Vo verrez core                                                       Pour la malates 

Equ'Diodore                                                         Ya point d'panates 

El'Sicilien, disot que l'z 'Egyptiens         D'bouillon , d'potion qu'in pourrot comparer .

f'sott' un vin d'orche                                             L'apothicaire 

Qui flattot l'gorche                                               Ne l'la point querre;

Et qu'avot l'forche et l'goût des meilleurs vins    Gravelle, carculs,rin n'li peut résister

Pour brassiner,int'leu manière                Des gins plins d'mau, qu'sus leu derrière,

Et l'not ej'cros qu'y-a des cang'mints;               In arot dit qui z'allott' fonflir,

Mais,malgré cha,mes bonnés gins                     I n'a fallu pou les guérir

Ch'étot pas moins del'bière(bis)             Qué d'leu donner d'el bière(bis) 


Gif boisson biere 39701   

      

 

A votre santé,mais n'oubliez pas "l'abus d'alcool nuit a la santé et est cause d'accident(s).

Ouvrier-DAVAINE.JPG

        En 1890, René BOUCHART était propriétaire d'une Malterie . Il n'hésitait pas a mettre la main "a la pâte" pour faciliter le travail . Les accidents de travail pouvait survenir

en sa présence. A l'époque ,cela se relatait dans les faits divers des journaux de l'époque :

 

                            &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&


        Vous pouvez participer à l'élaboration de ce blog en nous faisant part de vos constations  ,de vos commentaires ,en nous adressant des photos en rapport avec le sujet traité, contacter nous : ptitloup6@hotmail.fr 

      Vous voulez aider l'association ,en devenir membre , contacter ""L'HISTORIAL AMANDINOIS"" au 42 rue Barbusse      Vous appréciez ce blog , faîtes le connaître à vos amis et connaissances  en communiquant son adresse : http://historial.amandinois.over-blog.com  ou à l'adresse suivante:

http://www.francegenweb.org/blog/?2006/08/05/159-l-historial-amandinois clic sur le lien suivant ""à consommer sans modération""

                                                                   ptitloup6@hotmail.fr  

                                                                  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens