Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 15:44

 

 

    Cette page constitue la suite de l'histoire des rues . Auparavant il nous apparaît  nécessaire de donner quelques conseils pour faciliter la lecture du blog aux visiteurs. A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez . En cliquant dessus, l'article apparaîtra au centre. Vous ne serez plus obligé(e) de naviguer d'un coin à l'autre de votre écran       Bonne Lecture. NOS SOURCES:    Ce résumé ,et ceux qui vont suivre ,a pu se faire grace au travail historique effectué par DOM GOSSE , par l       'historique effectué par feu Paul FASSIAUX Directeur et journaliste à "L"ECLAIR AMANDINOIS" (journal disparu ) et par les relevés effectués par les historiens de ST AMAND : feu Serge MORIAMEZ et MR (feu)et MME PAUWELS.                          

                                                                  &&&&&&&&

        Nous quittons la Croisette et remontons la route du Mont des Bruyères pour parvenir dans ce quartier populaire et sympathique. Ce quartier ,situé à proximité immédiate de la Forêt domaniale de ST AMAND LES EAUX, est composé par les rues suivantes : route de la Croisette , rue du Chêne Crupeau ,Rue du Charron, Rue Basse , les Patios , rue Fontaine, la Place , rue du Gros Pin , rue du Transwal , rue Ernest Couteaux et rue BASLY. Dans cette dernière nous accédons au Camping municipal  ""Camping de la Sablière"". Ce nom provient d'une ancienne carrière de sable que le Mont possède en quantité. Avant le camping , on y pratiquait le moto-cross et le jeep-cross. Ces courses avaient une trés bonne réputation dans les alentours et en Belgique. Pour accéder au spectacle ,tous les gamins essayaient de resquiller et tenter de pénêtrer sur le terrain en passant par les bois.Voici le souvenir de l'un de ses gamins de l'époque qui habitait le Mont des Bruyères et connaissait parfaitement les lieux .La sablière servait également de centre aéré dans les années 50:        

Oui,nous pouvions passer par le cul de sac ou habitait Annie Guette(peut être faute) puis nous enfoncer dans le petit chemin qui menait à l'arrière de la sablière.Désolé pour les dates,c'est vieux,années 50 de toute façon. A la fin de la saison,nous faisions une représentation sur la place du Mont des Bruyères devant les adultes,et la vie continuait,nous avions beaucoup d'espaces pour nous amuser,chose qui me semble disparue de nos jours

 

Amicalement Michel Deloffre.




        Le camping de la ville (http://www.saint-amand-les-eaux.fr/home.cfm) est trés fréquenté par les curistes se rendant aux thermes , par les vacanciers qui y font halte pour se reposer et découvrir notre ville et par quelques nordistes possèdant un mobil-home.

         Autrefois , sur le Mont il y avait des moulins en bois actionnés par le vent  , qui servaient à la moutuundefinedre du blé. L'un à peu prés à l'emplacement de la "sablière" appartenait à un sieur DINAN. Un autre appartenait à un sieur COQUERIAUX, il était tout en haut du Mont et c'est celui qui vécut le plus longtemps (voir la monographie amandinoise 1899 en Médiathèque). Enfin un 3ème , situé en réalité au Thumelart , appartenait en 1857 à MERESSE-DUBIEZ , d'aprés un almanach de l'époque. En 1870 , il devient la propriété d'Etienne POUTRE . Le dit moulin fut détruit par un incendie peu de temps aprés cette date.
(ci-dessus,le Moulin Blanc ,photo Lucien)

     Quittons ce camping, pour remonter la rue Basly pour nous diriger vers la place du quartier. Au passage nous découvrons cette chapelle appartenant à la famille LEFEBVRE-COQUERIAUX . Cette chapelle fut bâtie en 1920 pour honorer la mémoire d'un membre de la famille ,LEFEBVRE Louis Alexandre, tué au Champ d'Honneur en juin 1915 à QUENNEVIERES(Oise). Curieusement ,son prénom est orthographié André sur le mur de la Mémoire de la Commune. Encore plus curieux ,sa fiche militaire ne figure pas sur le site gouvernemental ""MEMOIRE DES HOMMES"". POURQUOI ???

             undefined undefined

 

 Photos :Alain DUBOIS , mises en ligne avec l'autorisation(verbale) de MME BEAL-LEFEBVRE ancienne pharmacienne de la ville de ST AMAND LES EAUX.
     Depuis le 22janvier 2008 (
peut être à la suite de notre intervention) la fiche militaire de l'intéressé est revenue sur le Site "MEMOIRE DES HOMMES"(à consulter).De plus ,nous avons découvert qu'il figurait en bonne place sur la mur de la Mémoire situé à l'intérieur de l'Eglise ST MARTIN (à droite en entrant par la porte principale ,là où se présentait la crêche de Noël. Ce mur est peu visible du publique):
undefined     undefined

                                        Photos : Lucien , le 23/1/2008












     Depuis la dite chapelle ,nous pouvons emprunter la rue conduisant au cimetière du quartier ,à un centre aéré auprés duquel se trouve un important ouvrage fortifié de la ligne MAGINOT .Cet ouvrage est entretenu régulièrement par une association "Les amis du Fort ".Il peut être visité à la demande ou lors des journées du patrimoine.
La Ligne Maginot (du nom de l'homme politique André Maginot[  est une ligne de fortifications et de défense construite par la France le long de ses frontières avec l'Allemagne et l'Italie, durant l'entre-deux-guerres.Le terme Ligne Maginot désigne parfois le système entier, mais souvent, il désigne uniquement les défenses contre l'Allemagne. Les défenses contre l'Italie sont également appelées Ligne Alpine.


   Poursuivons notre promenade ,nous parvenons sur la place du Mont des Bruyères .Sur la dite place nous trouvons l'école primaire ,trés fréquentée. Il y reste trois commerces :un
boulanger , deux débits de boissons . L'un d'eux ""le Vieux Salon" , s'appelle maintant "le Gallodrome". Il s'agit de l'un des derniers gallodromes de la région où se déroule les traditionnels combats de cocqs.
On appelle gallodrome le bâtiment généralement sphérique dans lequel sont organisés des combats de coqs. À la Réunion, on compte encore cinq gallodromes officiellement tolérés et de nombreux autres illégaux.Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Gallodrome »

Le combat de coq est une pratique autrefois assez répandue dans le nord de la France ou à la Réunion, en Polynésie Française aussi, cela consiste à mettre deux coqs dans une sorte de ring circulaire au centre d'une salle appelée gallodrome. Les deux coqs, suivant leur instinct, se battent, des paris étaient faits sur le vainqueur. Dans un espace plus grand, les coqs qui ne sont pas des coqs de combats, donc de basse-cour, fuiraient dès qu'une blessure importante leur est infligée par leur adversaire, mais dans le ring, les coqs de combats, issue de sélection génétique rigoureuse se battent longtemps, cela peut se terminer par de graves blessures, ou la mort. Cette pratique est actuellement devenue marginale en France mais est pratiquée dans certains pays d'Asie, où cette activité (support de paris) constitue un véritable secteur économique avec sélection génétique des animaux, voire dopage. Les coqs sont parfois dotés de lames aux pattes pour blesser ou tuer leur adversaire.Les combats de cocqs disparaissent du fait des Associations de la défense des animaux.Autrefois ,ils étaient organisés dans les cafés des quartiers qui organisaient une fête:100 3726

  GALLODROME.jpg

 

 

                 
   Ci dessus un cocq de combat à la Réunion. Ici un combat de cocqs dans un gallodrome de la Région. Tableau du peinte Rémy COGGHE né à mouscron (Belgique) et déssiné en 1889.
 
LE-VIEUX-SALON.jpg ECOLE-MT-DES-BRUYERES.jpg


 le Vieux SALON et L'école du Mt des Bruyères-photos Alain DUBOIS.Parlons un peu de cette école dont la première apparition publique date du 8/04/1830. A l'origine elle avait deux classes contenues dans un petit local.Elle pouvait accueillir une quarantaine d'élèves.Elle était dirigée par MAIL François de ANVERS LE HAMON(Sarthe) .En 1838, elle est transférée à la Croisette,et est alors dirigée par DUPRET Joachim. Cette école est payante. En 1884, DUPRET décède et l'école est fermée. Les élèves sont obligées de se rendre à l'Ecole du Thumulart tenue par des Frères. Cette dernière école fait place au Collège communal qui se trouvait auparavant dans la rue de Valenciennes.Ce collège est devenu de nos jours le Lycée Ernest  COUTEAUX. Le 5 août 1878 ,le Conseil Municipal décide la création d'une nouvelle école de garçons au Mont des Bruyères.(Source:la MONOGRAPHIE AMANDINOISE de 1899, par les des instituteurs de St AMAND)

     Depuis la place nous accèdons à la rue du Chêne GRUPEAU (ou Crupeau) , nundefinedous y trouvons une minuscule chapelle dédiée à ST ROCH et à l'immaculée conception.
Les inscriptions portées au dessus de cette chapelle rappellent que le choléra a sévi en 1866 sur ST AMAND. La famille DESCAMPS a été épargnée et en reconnaissance à ST ROCH et la Vierge MARIE a élevé cette chapelle
     undefined
                                                             Photos : Alain DUBOIS     
 
    Depuis la dite place , nous empruntons la rue Ernest COUTEAUX ,autrefois on y trouvait la seule industrie du quartier :les Ets.BERRY . Cette entreprise était spécialisée dans la construction des soutiens des Mines de Charbon et autres industries. Elle fait place actuellement au nouvel Hyper Marché LECLERC qui sera le 3ème de France: 
      

undefined phot :Lucien

    Dans la rue Basse , nous trouvons l'entreprise de travaux publics LEPINOY. A proximité , se trouve l'un des affluents de la Scarpe : LA TRAITOIRE . Derrière cet établissements sur cette rivière on y découvre le lieu-dit ""LA VYNTEL" (orthographe simplifié).Cet emplacement du cours d'eau était trés large et sablonneux.Les jeunes aimaient s'y retrouver l'été pour s'adonner au plaisir de la natation. (cela fait partie de ma jeunesse,lucien)      
     undefined      La rue Notre Dame d'Amour -photo  ALAIN DUBOIS       A partir de ce croisement ,nous continuons notre promenade et  empruntons la Rue Notre Dame d'Amour pour nous diriger vers un super équipement sportif de la ville: terrains de foot,rubby,courses à pied,tirs à l'arc,etc...Ce lieu est trés fréquenté à la fois par les sportifs et les promeneurs .

      En quittant cet équipement , nous nous dirigeons vers le Moulin des Loups par la rue Henri DURRE. Il y a encore dix ans environs on pouvait circuler sur l'ancienne route du Mont des BruyèreGRISE-CHEMISE1.jpgs qui passait sous la butte où circulait la ligne tramway Valenciennes
 ST AMAND. 

undefined

Photo du tramway par MR.ETIENNE ancien correspondant de la VOIX DU NORD-passage du tramway à la Grise Chemise. Autres photos :lucien

Situé sous cette butte un fort de la ligne MAGINOT entretenu par association patriotique amandinoise. Au dessus de ce fort ,sur cette photo est stationné un engin blindé de la guerre d'ALGERIE. La curiosité de ce fortin réside dans le Christ dont le pagne est peint aux couleurs nationales.Ceci choque parfois les passants ou les visiteurs. La deuxième photo représente en 1er le passage de
la route du Mont des Bruyères et en 2ème le passage de l'ancienne voie de chemin de fer ST AMAND-VIEUX CONDE . A proximité immédiate ,dans le passé , on trouvait à la fois la gare de la Grise Chemise et la maison du garde barrière détruite il y a environ dix ans également. les trains circulant sur cette  voie de chemin de fer étaient empruntés par les mineurs et ouvriers devant se rendre dans les mines de BRUILLE ST AMAND ou du pays de CONDE ; mais aussi par les curistes se rendant aux thermes de la commune. Cette ligne traversait la forêt domaniale , elle passait à proximité du terrain de camping . On trouve encore de nos jours les deux gares donnant accés aux thermes (nous en reparlerons une prochaine fois).A ces gares ,les voyageurs étaient pris en charge par des véhicules automobiles ou hippomobiles pour être conduits à ces établissements.
       undefined 
 
  En 1er:ancien passage pour se rendre au stade  Ntre Dame d'Amour , en 2ème l'ancien pont surplombant la ligne de chemin de fer St AMAND-BLANC MISSERON .Cette ligne était empruntée par les curistes de la station thermale et par les mineurs se rendant aux fosses de charbon de BRUILLE ,CONDE/ESCAUT.A cet endroit il y avait la station qui coupait la route Départementale de notre époque:
            

Photos de collection Denis PAVAUT


Aprés ce passage ,nous laissons un petit quartier de la ville "LA  GRISE CHEMISE". Cette appellation doit probablement son nom aux nombreux mineurs qui se rendaient aux Mines de RAISMES VICOIGNE et RAISMES SABATIER. Ce nom est encore porté par le seul café restant. Il y en avait trois autrefois .  A la Ste ANNE ,les amandinois y venaient nombreux pour une fête champêtre ,hélas disparue de nos jours.

Une autre origine à cette appellation ,que nous rappelle notre documentaliste Françoise RICCO:                                                                   
                                                   &&&&&&&&&&&


Rappel: une suggestion , une remarque sur cet article , vous voulez ajouter un commentaire , nous communiquer une photo ,contacter
nous  :
   ptitloup6@hotmail.fr                          

    La grise chemise :surnom d'une guinguette étendu à tout la quartier où Laure ,la tenancière du café installé route de Valenciennes ,portait toujours une camisole grise et accueillait les grisettes (jeunes ouvrières des faïenceries et dutextile) dans son estaminet où elle jouait du piano mécanique

Et maintenant ,allons visiter le Moulin des Loups.                 

 

 Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin), :           Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:  

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur "à consommer sans modération) 

   Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider .     

   Ami du "Pou du ciel" ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS   http://pou.guide.free.fr/index.htm      

 

                                                                                 ptitloup6@hotmail.fr

                                                                               

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

noel guy 13/09/2010 09:59



super blog


je suis née a saint amand ainsi que ma femme soriaux isabelle en 1964 ( moulin des loups, moi croisette)


je suis en admiration devant un tel historique


je suis loueur de meublés curistes et je ne manquerais pas de leur en parler


encore félicitation


ma femme aimerais savoir si vous possedez une photo de la tour abbatiale dessinée en noir et blanc, elle brode beaucoup et aimerais broder celle ci


noel guy



michel deloffre 05/03/2010 18:26


L'hiver,le tramway avait parfois bien du mal à monter la pente du pont de la Grise-chemise à cause de la glace ou du verglas.


michel deloffre 26/12/2009 12:06


Le lien "ICI "ne semble pas fonctionner.


Lucien 26/12/2009 14:38


Bonjour:voici mes adresses mail:ptitloup6@hotmail.fr ou luthe1@free.fr
Je dois vous faire parvenir une photo d'un article paru cette semaine dans la vie amandinoise où l'on parle de Joseph CEKLARZ votre parent


michel deloffre 25/12/2009 16:40


Bonjour-bien sur que je l'ai connu-il y en avait plusieurs des "Dhote"au Mont des Bruyères,dans la rue qui menait à la sablière et dans celle(l'une des deux)qui descendait vers Saint Amand.J'ai une
photo de classe qui m'a été communiquée par une nièce je crois de Marcel Deltombe et en possède une ou deux de l'école de la Croisette,ça date-amicalement michel deloffre


Lucien 25/12/2009 17:11


RE:Michel pouvez vous communiquer en m'adressant vos courriers directement à mon adresse mail .Ici ,je répond ,mais via le blog. Lucien


michel deloffre 25/12/2009 11:29


Bonjour.Né en 42,à la Croisette,je suis allé en premier à l'école du village puis à celle du Mont des Bruyères ou l'on ne retrouvait que les garçons.Mon dernier instituteur était le maitre
Levasseur.Je me souviens bien d' l'intérieur de l'église de la Croisette ou je n'aimais pas aller,quelle corvée pour moi à l'époque d'apprendre le cathéchisme.L'abbé Bera,je crois me souvenir,
avait bien essayé de faire de moi un enfant de coeur mais ça n'a pas été une réussite.


Lucien 25/12/2009 15:20


Bonjour Michel; Merci pour vos commentaires . Vous avez fréquenté l'école du Mont des Bruyères à ce que je vois. Avez vous des photos ? J'ai l'intention de faire un article sur les établissements
scolaires de ST AMAND. Avez vous connu mon ami ,depuis 1954, Francis DHOTE ?????Cordialement


Articles Récents

Liens