Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 10:26

                                                                                                                                                                       

 

 

 

   Cette page constitue la suite de l'histoire des rues . . A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez . En cliquant dessus, l'article apparaîtra au centre ,votre lecture en sera facilitée. Bonne Lecture.

NOS SOURCES: récits de feu Paul FASSIAUX  journaliste et Directeur du journal L'ECLAIR AMANDINOIS ,dont certains exemplaires sont conservés à l'HISTORIAL . MR. FASSIAUX a recueilli certains renseignements aux Archives Départementales à LILLE  ou en Mairie de ST AMAND-LES-EAUX (Nord).Les rues les plus anciennes ont été citées par DOM GOSSE vers 1765.(lire 1765 au lieu de 1665 dans les articles précèdents- Source:recueil de DOM GOSSE que l'on peut consulter à la Médiathèque.
DERNIERES MINUTES:   D'autre part , en vue de complêter leur futur musée , l'Association  lançe un appel pour obtenir des anciennes photos des familles ayant travaillées dans les diverses entreprises . Ces photos seront scannées et restituées à leur propriétaire .Vous êtes intéressé(e) par l'une ou l'autre de ces demandes ,contacter MR.BECUE , Président ,soit par téléphone ou mail ou directement au siège de l'Historial rue Barbuse. Vous êtes un ancien ouvrier ou employé des ateliers AUBIER-DUNE prenez contact avec l'association ,vos souvenirs nous intéresse. En un mot,participez à l'élaboration de ce blog.
        
    En bas de notre article , découvrez les adresses ou liens utiles comme celle-ci:
NOUVEAU:  un site amical :   http://x-maminette-x.skyrock.com  découvrez une artiste.

Dernières minutes: découvrez ce site sur tout ST AMAND:

                              http://www.tout-saint-amand-les-eaux.net/

                                                  
                                                 
NOS DECOUVERTES SURPRISES

      Que vous soyez touriste , curiste ,amandinois ou amandinoise  ou tout simplement de passage ,prenez le temps de découvrir ou redécouvrir SAINT-AMAND-LES-EAUX . Ne vous contentez pas de regarder nos monuments  anciens ,nos églises ,nos quartiers et leurs histoires. En passant dans une rue ,une place , regardez les hauts des immeubles et parfois leur rez de chaussée . Vous découvrirez des découvertes qui échappent à votre regard ,car votre intérêt peut se porter ailleurs. Nos découvertes sont jetées "pêle-mêle",c'est à dire au fur et à mesure de notre promenade dans notre bonne ville. 

       Dans la rue de Valenciennes, voyez ce superbe blason apposé sur la façade de ce commerce de tabacs-journaux. Cette demeure a appartenu à la famille LARIVIERE-DUFOUR, elle est toujours la propriété d'une descendante LARIVIERE . Le tabac a toujours été une marchandise précieuse, faisant l'objet  d'une surveillance particulière de la part du Trésor Public. Sur les champs de culture , en disparition dans notre département , les feuilles de tabac étaient comptabilisées. Dans les commerces ,jusqu'aux années 1950 , les cigarettes et les paquets de tabac étaient vendus dans un compartiment grillagé du magasin . les agents des DOUANES les surveillaient étroitement. Entre la Belgique et la France ,les frontières étaient étroitement surveillées par ces mêmes agents et même par les services de Police   ou Gendarmerie. La fraude était durement réprimée. De nos jours , il y a toujours une surveillance sur la vente des tabacs, mais plus discrêtement . L'Europe ayant facilité l'ouverture des frontières et la circulation des marchandises.   
Une plantation de tabac dans le sud ouest de la France
      Photos :lucien
     

  A proximité de ce commerce ,dans une encoignure de murs , découvrons cet étrange quart de cône en briques . Il s'agit d'un ARRETE PISSE .
Découvrons ensemble de quoi il s'agit . De tous temps , l'homme a  la facilité de faire ses besoins urinaires là où il veut. Il s'épanche en particulier dans les coins de murs des immeubles . A une certaine époque , les propriétaires lassés de voir leur habitation dégradée par ces écoulements d'urine  qui entraînait de plus des mauvaises odeurs ,construirent ces arrêtes pisse. Qui en eu l'idée ??? Lorsqu'un "Pisseur" se présentait devant cet arrête-pisse , il avait la surprise d'avoir les jambes arrosées par son besoin. 
      

                                                                          Photo:
Lucien -Manneken piss dans le Vieux
                                                                               BRUXELLES(BELGIQUE)que j'adore.





                     (1)                                                                                                                        (2)
deux "" arrête pisse ""dans l'entrée de la rue de Valenciennes ,(1) en pavés recouverts de bêton ,(2)  ce dernier semble de constrution récente.(photos :lucien -06/01/2009) Celui-ci est situé derrière le premier pilier de l'Eglise ST MARTIN ,rue derrière l'Eglise. Il est d'une taille impressionnante.
Photo: René DIEULOT ,trésorier de l'HISTORIAL.
      
La protection ci-dessous représente ,si l'on peut dire ,un arrête pisse moderne.Elle se trouve sur le chemin menant à la médiathèque.

photo Lucien , septembre 2009
    A partir de cette rue de Valenciennes , empruntons la ruelle des jardins qui passe devant le stade de football. Voyez cette clef de voute datant de 1661. Quelle pouvait être la famille qui habitait cette demeure. Ici ,il s'agit de l'arrière d'un immeuble dont l'avant donne sur la rue de Valenciennes, mais dont la construction est plus récente ;la rue de Valenciennes ayant subi de gros dommages au cours des deux guerres mondiales.
      Cet emblême a été découvert par René DIEULOT trésorier de l'HISTORIAL AMANDINOIS
    


   Dans cette même ruelle , à l'entrée du parking automobile servant aux usagers se rendant à l'hôpital , à  la piscine ou au stade de foot ,nous découvrons deux colonnes de pierre . Il s'agit de l'entrée de l'ancien cimetière. Dommage que le centre de secours y entrepose ses poubelles.


photo: lucien , 06.01/2009
    A proximité de cet ancien cimetière se trouve le terrain de foot de la commune. A une certaine époque,les alentours du stade ont servi de terrain de camping aux enfants fréquentant le Centre Aéré. Voici ce que l'un de ses enfants de l'époque ,Michel DELOFFRE en a conservé comme souvenir:


                 Découvrons encore ces anciennes  publicités murales . Les propriétaires des immeubles n'ont pas cru nécessaire de les faire disparaîtres. Elles sont parties intégrantes de notre paysage. Est-ce un bien ou un mal ,puisque pratiquement on ne les remarquent plus.  




Photo
: lucien , 06.01.2009 ,cette publicité se trouve rue Henri DURRE; la marque RIPOLIN a disparu depuis un long moment.
             
   Ici ,au Pont de Valenciennes , à l'entrée de la rue de Valenciennes, voyez cette publicité pour une marque de bière fabriquée par la Brasserie BOUCHART.Ceci fait penser que la ville a possèdé de nombreuses brasseries.
Photo lucien.
  Que ce soit en centre ville ou dans les quartiers périphériques , on trouve la trace de ce qui fut la fierté de la ville: l'industrie de la faïence. Aussi de nombreuses maisons sont elles décorées avec des motifs en faïence:
 
Ici l'ancien estaminet de la Gendarmerie rue de rivoli.(photo:lucien)

    Ci-contre un motif en faïence sur un mur d'un ancien commerce. Rue de
l'Union ,dans le quartier du Moulin des loups , pratiquement toutes les habitations sont décorées de motifs identiques. L'ancienne direction de la faïencerie du Moulin des Loups était propriétaire de la quasi totalité des habitations du quartier. Les ouvriers occupaient ces demeures à titre gracieux ou pour un loyer trés modeste. A la disparition de la faïencerie, ces locataires sont devenus acquéreurs de leur demeure mise en vente.
      Découvrons ces anciennes plaques de direction éditées sous les anciennes loi du "roulage" du 30 mai 1851 . Elles passent inaperçues ,car le propriétaire de l'immeuble les a peintes de la même couleur que les murs.Elles se trouvent à l'angle de la rue H.DURRE et la rue de LA COLLINIERE.
(photos :Lucien 06.01.2009)




    
       Saint-Amand-les-Eaux, possède son mur de la Mémoire dédié aux guerres qui ont endeuillées le 20ème siècle. Auparavant , il possédait ,comme pratiquement toutes les communes de France , un monument aux morts. Ce dernier était entouré d'obus reliés entr'eux par des chaînes ornées du blason de la commune.Ces chaînes et ces obus n'ont pas été repris dans le projet du mur de la mémoire. Néanmoins , d'autres chaînes sont présentes. Elles symbolisent à la fois le martyr des héros morts pour la France, le transfèrement des déportés et nous rappelle que la ville possèdait de nombreuses chaîneries.(voir l'article N° ).

 

Nous étions ramassés dans les villages pour être emmenés sur le terrain de foot ou des adultes ou plus anciens s'occupaient de nous.Le midi nous allions manger en ville,je ne me souviens plus de l'endroit exact,nous y allions à pied en chantant des"la meilleure façon de marcher"ou"gauche,gauche,un cau d'galoche sul tiet du boche",des choses comme cela.

Les tribunes étaient situées au milieu,avec d'un côté le terrain de foot,de l'autre le vieux cimetière,plein de ronces,ou nous allions en cachette y manger des mûres,ce n'était pas comme aujourd'hui,les gâteries étaient rares.Dans ce cimetière je me souviens qu'il y avait des statues,des choses comme cela.Celui-ci a été retiré ensuite,je ne me souviens plus de l'année,et un terrain de sport a été installé à la place,puis plus tard une piscine,bien plus tard.

Le soir nous étions retransportés dans nos villages.

 

 

Ancien monument aux morts                 Présentation des chaînes-photo :lucien 06/01/2009 


        

   

 

 

 

 Rue de Valenciennes , plus précisèment place du 11 novembre ,découvrons ces têtes de "Muses" qui recouvrent la façade d'une maison ayant appartenue à l'Evêché de CAMBRAI. Cette demeure était autrefois occupée par l'Aumonier chargé de rendre visite aux malades hospitalisés ou à leur domicile.   (photo Lucien:28/1/2009)


     Passons rue d'Orchies ,admirez cette superbe façade qui abritait , il n'y a pas si longtemps, une étude notariale .Tout là haut ,cette tête de lion qui veut manger un "oeil de boeuf"situé juste dessous.

Photo lucien 15/2/2009


                                                       

          




  

 

 Revenons sur la Grande Place et regardez cette tête de cheval situé au dessus de l'ancien immeuble de l'ancienne  famille BLAUWART. Immeuble appartenant aux Services des Pompes Funèbres de nos jours. Cette tête de cheval rappelle que cet immeuble servait de relais aux cochers. Là , ils trouvaient des chevaux frais et disponibles.


Photo Lucien:16.2.2009






    
   D
e part et d'autres de ces portes cochères ,qu'est ce que l'on trouve ?????:


 
                       (1)                                                                                    (2)
                                   En 1 ,anciens bouteroues; en 2 des boutroues modernes 
                                                        Photos :lucien (février 2009)
 
   Il s'agit de BOUTEROUE:  Borne placée aux angles d'un édifice, de part et d'autre d'un portail pour les préserver des chocs des roues (on dit aussi CHASSE-ROUE)(
Dictionnaire LAROUSSE). Ouvrez l'oeil , vous en aves peut être dans votre rue ou votre quartier.



     Notre parcours nous emmène face au 33 de la rue Mathieu DUMOULIN ,propriété de MR.DHERBECOURT. Combien de chalands passent sans regarder cette superbe sculpture dont nous publions la photo,avec l'accord verbal de son propriétaire:






                                 Photo  lucien(2009),La "Vivacité",oeuvre de TRICART

      Revenons rue Henri Durre ,pour découvrir sur le mur de la conciergerie des Anciennes Forges et Laminoirs une plaque de fer rouillée. Devenue invisible par la force du temps ,elle rappelle une interdiction d'afficher (loi qui ,si mes souvenirs sont bons,a été éditée en 1881:                                                    
                                                               
                                                          


                                                            
Borne kilométrique (52)





                                                                                            Borne Hectométrique
                                                                     &&&&&&&&&&&&

    Qui voit encore ces bornes qui matérialisent les distances dans la rue Henri Durre et qui est encore un chemin départemental entretenu par le Conseil Général (CD 169 a -Valenciennes-Lille)
      Chacun connaît les cartes routières de France ou du Monde établits par la Société MICHELIN. Il existe d'autres cartes plus précises et plus détaillées: les cartes I.G.N (Institut Géographique National) .Au début elles étaient réservées aux militaires , mais actuellement nous pouvons en acquérir sans problême.     
               
L'IGMes-images-quatre-0271.JPGN a été créé par décret le 27 juin 1940 et a succédé au Service géographique de l'Armée (SGA), fondé en 1887 et dissout en 1940. Le fonds de cartes anciennes est alors divisé en deux lots : un qui restera à l'Institut et l'autre qui rejoint les archives militaires de Vincennes. Le général Louis Hurault, qui fut à l'origine de ces modifications, est le premier directeur de l'IGN. Ce dernier négocie les statuts et tente, en vain, de récupérer le matériel saisi par les Allemands. Une loi en dix articles est signée le 14 septembre 1940 afin de définir les fonctions de l'IGN. Les statuts seront signés le 8 avril 1941. Ces derniers mettent notamment en place l'École nationale des sciences géographiques afin de former des ingénieurs cartographe. Ces derniers se servent de point géodésique qui permettent d'établir des relevés pour les finaliser en carte.

    Les Services de Gendarmerie détiennent les cartes qui permettent de retrouver les points géodésiques. Au pied de l'Echevinage ,de chaque côté du portail ,nous avons découvert deux points géodésiques . Pourquoi deux points ?.....A vous d'en découvrir d'autres dans vos quartiers.

  




&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

  Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin),

 

LIENS UTILES :   Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe: http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider .   
SITE DE LA VILLE:
 http://www.saint-amand-les-eaux.fr/home.cfm


    

AMI(E)S DU POU DU CIEL:    ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS :    http://pou.guide.free.fr/index.htm   

 
Et le blog de l'Association AMANDICUM présidé par Michel MERESSE:
      http://amandicumsta.over-blog.com  

      

ptitloup6@hotmail.fr



  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

michel deloffre 03/09/2011 19:13



Pour Vero.Avec Google on apperçoit bien ce bâtlment,l'endroit a cependant beaucoup changé.On apperçoit encore le tetit étang près de l'ex hotel,en bordure de route,mais à l'endroit ou il y avait
la source après le casino,elle ne semble plus y être.



Lucien 03/09/2011 20:43



merci



framacesar 03/09/2011 17:44



un grand merci pour ce superbe reportage la dernière adresse ( lien du site " tout sur saint amand les eaux ") , celle de dernière minute ne fonctionne pas.


le Pas de calais salut , le Nord .



Lucien 03/09/2011 18:30



Merci de vous êtes intéressé a ST AMAND LES EAUX et de m'avoir signalé une anomalie.Lucien


Le lien sur "tout St AMAND" fonctionne de nouveau



michel deloffre 30/01/2010 13:15


L'ancien cimetière,près du terrain de foot et de l'ancienne caserne des pompiers,nous allions en camp de vacance dans cet endroit à l'epoque(gosses d'ouvriers),avant que ne soit choisi la sablière
du Mont des Bruyères.Le vieux cimetière était couvert de ronces,et nous profitions du moment de la sieste pour aller en douce y cueillir de grosses mûres et nous régaler.L'époque était loin dêtre à
l'abondance pour le plus grand nombre.A croire que l'histoire se répète.


Vero 15/03/2009 16:35

bonjour, je découvre votre site et je souhaiterais vous écrire à propos d'un endroit que je ne trouve plus à Saint Amand les eaux, si vous pensez pouvoir m'aider, il s'agit du Grand Hotel thermal (sur carte postale des années 50), vous pouvez m'écrire à l'adresse donnée.En vous remerciant et en vous souhaitant un bon dimancheVéro

Lucien 15/03/2009 19:04



Bonsoir Véro , pas de problême pour la photo. Contactez moi directement sur ma bal pour obtenir votre adresse . Celle - ci n'apparaît pas sur votre commentaire . Je vous remercie
d'avoir visité le blog.



Articles Récents

Liens