Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

20 mai 2006 6 20 /05 /mai /2006 16:35

 

                                                    

 

        Jusqu'au début du 18ème siècle , pour manger,les gens de petite fortune  utilisaient des plats en bois ou en terre cuite. Les nobles et les bourgeois utilisaient des plats en or ou en argent.  Louis XIV ,par ses nombreuses guerres ,ruine la France . Pour renflouer les caisses de l'état, il signe "L'EDIT DU CONTROLE DU LUXE" qui a pour but de réquisitionner les orfèvres .

       Cet édit de 1674 met un impôt sur la ""Vaisselle du peuple'' ,il est suivi par un arrêt le 3 décembre 1689 ,obligeant tous les argenteries à déposer leur vaisselle d'or et d'argent à l'hôtel de la Monnaie,à PARIS.

 De par cet édit ,il permet la fabrication de la faience et de la porcelaine. C'est ainsi que l'Industrie de la faience prit son essor. Les premières porcelaines françaises furent produites en 1693 par les frères CHICANEAU ,faienciers à ST CLOUD .( voir le livre de Jean CARPENTIER ,ci-dessous)  

  

                                                        UN PEU D'HISTOIRE

 


        Depuis le Xème siècle ,les Arabes avaient en ESPAGNE des fabriques de poteries recouvertesd'un vernis plombifère et auquel ils substituèrent ,plus tard , une glacine blanche et opaque. Cette matière était à base d'oscq d'étain qui dissimulait le ton jaunatre de l'argile.   Lorsque les "PISANS" ( habitants de PISE ,d'Italie en toscane) font la conquête des iles Baléares ,ils trouvent établies dans la plus grande partie d'entre elles ,appelée MAJORQUE, desfabriques Mauresques de faience stannifère. Les produits  ,qu'ils ramenèrent chez eux , furentappelés ""MAIOLICA"". Ce nom ,encore aujourd'hui , traduit en italien le mot : faience.

      Les italiens imitèrent ces produits et au début du 15ème ,un homme de génie : LUCA DELLA ROBBIA (1338-1450) en fit de véritables oeuvres d'art. Tant par la beauté des émaux que par l'excellence du modèle.    La céramique prit un grand développement en Italie et les fabriques d'URBINO,GUBBIO ,CASTELDURANTE et VIZZARO devinrent célèbres. La ville ROMAGNOLE FAENZA fut un grand centre de de production qui alimente presque tous les pays étrangers.

   (source : Fond ancien de la Médiathèque de ST AMAND LES EAUX,voir le livre  ""L'INDUSTRIEDE LA FAIENCE DANS L'ARRONDISSEMENT DE VALENCIENNES"" par Jean CARPENTIER,docteur endroit. Livre édité par Camille ROBBE -imprimerie 98 rue Léon Gambetta à LILLE -édition 1920). Ce livre traite ,en particulier ,toutes les faienceries ayant existées dans notre ville.)

        L'origine de la faîence pourrrait provenir d'Italie et daterait des années 1550 .Introduite en France  dans la Provence ,dans le village de MOUSTIERS ,cette production devient florissante à parti de 1679 : (source WIKIPEDIA :fr.wikipedia.org/wiki/faience_de_Moustier (le lien ne fonctionne pas toujours)


                                  LES FAIENCERIES AMANDINOISES

 

                       FAIENCERIE-MDL-copie-1.jpg

 Ci-dessus ,une carte ancienne retraçant  l'histoire de la Faïencerie à ST AMAND -Les-EAUX . Cette photo est prise à partir de la rue Henri DURRE. A droite les magasins .En arrière plan :les bureaux.( Carte adressée par Edith PATRIX du Mt des Bruyères).Cette partie de la faïencerie donnait sur la rue Henri Durre. Les grilles sont disparues aprés la seconde guerre et remplacée par un mur trés haut.Deux  portails y étaient insérés.L'un pour l'entrée et sortie des camions livrant ou emportant les livraisons de marchandises , le second pour l'entrée des ouvriers et ouvrières.La conciergerie était occupée par les soeurs Eléonore(nonore) et Marie BRODINGHIEN . Une autre conciergerie se trouvait rue de la Collinière ,tenue par un membre de ma famille,cette entrée était réservée au passage des trains à vapeur qui livrait les matières telles que le charbon nécessaire au four ou de l'argile pour la fabrication de la faïence.De même ,des wagons étaient amenés à vide et repartaient avec des faïences finies. 

 

        En 1670 , une faiencerie s'installe à TOURNAI .

       La  1ère industrie de la faience ,dans notre ville ,prend naissance en 1705 . Elle est la propriété de Nicolas DESMOUTIERS .  ( est il originaire de MOUSTIERS , les noms des étransgers étant souvent précèdés de ou des :en provenance de ....)

 

     (collection personnelle MME BAUDUIN)

                                                                                  

 

Puis ,une seconde manufacture s'installe ,elle est dirigée par les membresde la famille FAUQUEZ . La commune de SAINT-AMAND est choisie en raison de la voie d'eau ,des routes et de la proximité de la forêt fournissant le bois de chauffage pour les fours.(source:MUSEE DE LA TOUR,à ST AMAND LES EAUX , nous vous recommandons sa visite .De superbes faiences y sont exposées)

   Ces manufactures furent suivies par d'autres , comme le montre la carte ci-dessous .

 

              (voir L'ACTIVITE FAIENCIERE A SAINT-AMAND ,édition de L'HISTORIAL)

.     

              La faiencerie LEBACQZ  ET BOUCHART , située  rue des Faienciers FAUQUEZ .A          l'origine elle appartient à la famille FAUQUEZ.

 

       (source:carte de collection)

 

 

     Sur la rive gauche ,une usine qui devait appartenir aux Forges et Laminoirs .(si vous possédez des renseignements plus précis  ,n'hésitez pas à nous les communiquer). Sur la rive droite , les faienceriesFAUQUEZ . Les bâtiments ont été détruits , pour faire place à un espace vert . L'immense grue abattue .Cette grue se déplaçait sur desrails ,sur toute la longueur de la rue. Les rails ont été longtemps recouverts de bitume ,ils ont été enlevées lors de la réfection de la chaussée . De cette Manufacture ,il reste quelques maisons autrefois propriétés de la famille FAUQUEZ. Sur une partie de terrain ,a été installé le super-marché "CHAMPION".

                                                                                25 Mai 2006 


Commentaires et photo de LALLOT Daniel: (LES GRANDS ETABLISSEMENTS)

 

                                            &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

    La faiencerie "L"AMANDINOISE" ou faiencerie de la Gare pour les Uns , MAYER pour les autres:A son emplacement actuel ,se sont installés les ETS ENVAIN :

(en arrière plan ,ce qui reste de cette faiencerie )

( nous sommes preneur si vous possédez des photos de cet établissement ; ou des documents-même publicitaires .A une certaine époque il a existé des papiers-buvard vantant le mérite des établissements.Si vous  en possédez , prêtez les nous .Une fois scannés ,nous vous les rendons et les mettons en ligne ,avec votre accord .)

--- ci -contre ,la passerelle surplombant la ligne SNCF. A l'origine de la faiencerie ,il y avait un passage à niveau. Cette passerelle permettait aux ouvriers de passer de la Rue Barbusse ou de la rue FAUQUEZ  à la faiencerie .

         

Photo:passage à niveau qui séparait la rue du Marillon(ancien nom de la rue Barbusse) à la rue conduisant à la faiencerie de la gare. 

  (ci-dessous ,collection personnelle MME BAUDUIN) 

                 

                                           (chaque série de vaisselles portait un nom)                                                       

  La Manufacture CERANORD ou "LE MAROC" était situé chemin des Hamaides ,à ST AMAND. Pourquoi cette appellation le Maroc ??? Il est dit qu'un régiment de Tirailleurs Marocains aurait cantonné dans ces lieux ,au cours de la libération de ST AMAND en 1944. Qui peut nous en dire plus. Les bâtiments sont occupés actuellement par deux entreprises.

 Ces trois manufactures ont tous un point commun , à savoir la proximité de la rivière "LA SCARPE".

Cette dernière alimentant l'entreprise et  servant à livrer par péniches, les matières premières permettant la fabrication de la faience. Ces péniches assurant également les livraisons des produits finis.                        

                            (tirée de notre généalogie)

  

 Deux manufactures appartiennent à un groupe . Il s'agit du groupe des Faienceries du "Moulin des Loups ". L'une ,""LA CARIOTTERIE "" produisait des carreaux de faience . La seconde ""La Vieille" produisait  de la vaisselle.

La première était située ,à proximité de la scarpe et de la gare SNCF ,rue des Faienciers FAUQUEZ.Détruite ,elle a laissé place à une supérette et un garage. Seules subsistent quelques habitations..             

La faîencerie du Moulin des Loups ,familièrement appelée ""La Vieille"". A l'emplacement du super marché LECLERC. Ci-dessous ,une vue partielle des toits (source Historial).:cette photo a été prise à partir de la rue de la Collinière à SAINT-AMAND-LES-EAUX :

En contre bas ,la ligne SNCF Lille-Valenciennes. En premier plan ,le mur de protection (+ 3M ), derrière se trouvaient les stocks de charbon .Au rez de chaussée de ces batiments, le décor ;au premier étage la préparation des pochons et des moules destinés à fabriquer les différents produits. Entre le mur et le batiment ,une cour traversée par une voie de chemin de fer. Cette ligne allait jusqu'à hauteur de ""la voie Dolente"",un hangar accueillait les marchandises. Puis ,un aiguillage permettait au train de repartir en laissant les wagons ou d'emprunter une seconde ligne se dirigeant vers la rue Henri Durre .Elle s'arrêtait à hauteur des magasins de l'usine.(souvenirs de notre jeunesse ,ma mère y étant concierge)


 

 

 la machine a réguler la vapeur',   du "MOULIN DES LEUS"  

 

 

  La poursuite de l'activité de la faïencerie du Moulin des Loups se poursuivit à l'usine d'Orchies. Le 13 février 1988 une grande vente de faïence venant de l'Usine du Moulin des Loups eut lieu à l'usine d'Orchies. Grace à MME DHOTE Andrée nous pouvons vous présenter l'affiche publicitaire annonçant cette vente .Cette affiche est parue le 8 février 1988 dans la Voix du Nord:

 

 

 

                     

Outre la carriotterie ,la manufecture du Moulin des Loups , le groupe possédait une manufacture à

ORCHIES et HAMAGE , où l'activité faiencière s'est poursuivie à la fermeture du Moulin des Loups: (collection MME BAUDUIN,ici la série Régence)

                                                  

L'usine de PROVINS ,fournissait la matière  première : l'argile. Avant sa disparition ,pour le bi-centenaire de la Révolution Française ,la Manufacture d'ORCHIES a émis une série spéciale ,que nous vous présentons :(collection de MME CAMBIER:

                         

Les grande manufactures disparues , il restait  un atelier de fabrication de faîence ,rue du Bruille :ROYAL DECORS : mais ,hélas ,la concurence et la mondialisation sont passées par là .

                                                           

  Des petits ateliers ont existé dans notre commune ,notamment à la "Croisette " .  (qui peut nous en dire plus ?)Voici la réponse de Michel JORION  (ancien amandinois)demeurant  42370 RENAISON :

L'atelier de faïencerie de la croisette (M Quitton ) je ne suis pas certain de l'orthographe , il achetait du biscuit et en faisait le décor , cet atelier était situé dans un premier temps en face de la fonderie MÉRIAUX ; disparu pour faire place au rond point ainsi que la ferme BEAURY ; puis il a déménagé rue de la fontaine bouillon , je pense qu'il est encore possible de trouver des personnes qui y ont travaillé .
J'ai travaillé en 72/ 74 à la faïencerie de la gare le directeur était le père du docteur MEUNIER ; 

    Chaque Faiencier avait l'habitude signer ses oeuvres :  

1)signature de l'un des décorateurs de DESMOUTIERS, 2)signature de DESMOUTIERS , 3)celle de FLESCHER ,associé de DESMOUTIER.(source :fond ancien idem)

                                                              

 


                                                               &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

  

 

 

COMMENTAIRES DE MR.LALLOT Daniel : (photo : carte postale de sa collection personnelle)L’usine fut construite en 1898 , rue de la Scarpe avec toutes les commodités de transport par eau , fer et route. C’était une faïencerie dont les promoteurs furent Monsieur BOUCHART , frère de Monsieur René BOUCHART ,propriétaire de la faïencerie du Moulin des loups, administrateur de la brasserie BOUCHART et Monsieur LEBACQZ. 

  L’usine prit le nom de Grands Etablissements Céramiques et devint  bientôt l’égale des autres faïenceries de Saint-Amand. En 1914/1918 ,elle subit d’importants dégâts ,moins cependant que la faïencerie de la gare qui fut totalement incendiée. Une fusion fut donc décidée entre les deux établissements et la production reprit dans les locaux de la rue de la Scarpe , tandis qu’on reconstruisait la faïencerie de la rue de la gare .Cette fusion étant réalisée ,Mr.Louid DUVOIS ,père ,en devient Président.. 

     La production était en grande partie , axée sur la faïence (vaisselle ,vase…),mais il existait également un département de produits sanitaires, peu important à l’origine ,mais qui se développa sensiblement vers 1925. Quand la faïencerie de la rue du Marillon  fut reconstruite  ,celle – ci se consacra en priorité à la vaisselle ,tandis que l’autre usine (que l’on continuait à appeler « les grands établissements »)avait pour activité principale les produits sanitaires.

    Ce fut la grande époque de la faïence  , qui dura jusqu’en 1950,seulement interrompue par la guerre 39/45, au cours de laquelle on manquait de matières premières et de charbon.    Avec Ceranord , installé chemin des Hamaïdes (LERC en 2006),la production amandinoise atteignit un pourcentage du tiers environ de la production totale française

 

                                                                                           &&&&&&&&&&&&&

Rappel:une suggestion ,une remarque sur cet article , contacter nous.

 Vous désirez assister l'Historial Amandinois  ,devenir membre de l'Association ,contacter la :42 rue Henri Barbusse (les mercredi matin) , Notre prochain article : LE POU DU CIEL .

 N'oubliez pas :la calligraphie , renseigner vous à la Médiathèque .

 

 

                                                                                   ptitloup6@hotmail.fr

Partager cet article

commentaires

lobna 26/07/2012


bonjour


je suis une femme tunisienne et je demande si vous voulez bien acheter un cervise a table amandinoise qui date de 1968

LECLERCQ 19/04/2013

bonjour , ma maman étant décédée , nous venons de retrouver des assiettes de la fai"encerie de ST AMAND avec des dessins de jacques FAIZANT qu elle est la valeur en attente BON WEEK END.

Chantal 10/05/2013

Bonjour,
Je vien de trouver en brocante un gros pot type sucrier avec couvercle l amandinoise prestige avec motifs fleurs surmonte d un gros lisèrent bleu en haut avec fleurs en dorure , pouvez médire si cela à de la valeur et sa date approximative ?
Merci

catherine 03/06/2013

bonjour j'ai un service de table l'amandinoise avec des petites fleurs et un liseret doré une date au dos 1086 pouvez vous me dire si le service à de la valeur je vous remercie . cordialement.

GARO FRANCK 07/02/2014

Bonjour je suis en possession de 8 assiettes a soupe de la création l'amandinoise de MME BAUDUIN je pense, car il y a

le cloché et en dessous la mention (CANNES ) je trouve aussi un numéro 5.

Le motif c'est 5 fleur roses au centre avec des boutons marron et en fond du vert foncé est un bleu ciel ainsi que du jaune.

Sur l'assiette plate de l'amandinoise c pareil sauf qu'il y a zéro. Les assiettes sont relativement en bonne état je souhaite

savoir l'année de fabrication est leurs valeurs si possible. merci et a bientot

Articles Récents

Liens