Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 07:33
 
 
   
 
    
100 0559
                                          Lucien BAUDUIN auteur de ce blog
                                                                             ptitloup6@hotmail.fr                                                                                                                                                                                                                               
 
 
L"HISTORIAL AMANDINOIS
      47 RUE BARBUSSE à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

              
       
            Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
           CONTACTS:  historial.amandinois@gmail.com  et Michel RICCO  03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
Dernière info:  généalogistes consultez le site d'Yvette DESSAINT:
                  http://www.planete-genealogie.fr/jydessaint
LA CALIGRAPHIE :la 9ème édition du Mai de la caligraphie commencera le 1er mai pour se terminer le 28 août 2011. Présentation ,initiation , etc....Tous renseignements auprés de :
Amélie DHESSE : 03 27 22 49 87 ou adhesse@mediatheque-st-amand.com
 Un Site pour votre ordinateur :    http://fouzitou.com/   
       
   RETROUVEZ L'ENSEMBLE DE NOS SOURCES ET LIENS DANS NOS ARTICLES PRECEDENTS .
                                   LES LIEU-DIT
         
Vous prétendez connaître SAINT-AMAND-LES-EAUX , complêtez vos connaissances alain dubois 26012011en   visitant ses lieu-dit . Un lieu dit est un endroit de faible étendue, dont le toponyme vient souvent : d un de ses anciens habitants ou visiteur, du nom d'un animal ou de son environnement.   Alain DUBOIS ,retraité et généalogiste demeurant au Mont des Bruyères à ST AMAND ,a contribué largement a cet article. Vous aussi ,apportez votre concours en nous signalant un lieu-dit oublé , une photo a éditer  .    
 
 
Le Quai  PICARD . Ce lieu-dit devait se trouver prés de la scarpe .Il est attribué a la100_3787.JPG famille PICARD Achille qui , fin du 19ème-début du 20ème ,exerçait la profession de marchand de charbon. Cette famille résidait rue de Valenciennes .Le combustible ,qu'il vendait ,était probablement déchargé des péniches a son lieu de vente prés de la scarpe. Ce nom se trouve dans un fait divers mentionné dans l'ECHO AMANDINOIS (journal ancien détenu a la Médiathèque).   les__poulain.jpgCe lieu-dit n'a plus court de nos jours. (lucien)
                                                                      
                                                               LES PONTS SUR LA SCARPE
                                                                           Ou autres emplacements
 
LE PONT GRIMAUD : ce pont est situé rue de la Buyère .Il enjambe le DECOURS a hauteur des anciens Ets.LEVIVIER.
 
LE PONT ROUGE:  ce pont ,implanté sur la scarpe ,est situé a proximité de la gare SNCF(- de 150m). Il supporte la ligne de chemin de fer LILLE-VALENCIENNES. Une passerelle ,qui est disparue, permettait le passage des ouvriers se rendant dans les faïenceries implantées de part et d'autre des rives. Céranord (dit le Maroc)pour la rive droite ;La Faïencerie Amandinoise pour la rive gauche (actuel Ets.ENVAIN) Sous le passage inférieure ,en longeant la scarpe , on trouve l'ancienne voie de Halage ,voie qui est empruntée maintenant par le train touristique Amandinois .Le dit "Pont Rouge" doit sa réputation au nombre de victimes tombées dans la rivière (absence de garde fou) où elles se sont noyées (mon père a été l'une de ces victimes )ou aux personnes qui ont eu la sombre idée d'attenter a leurs jours sur la voie ferrée.
       Une autre explication a ce nom : Construit en métal ,la protection anti-rouille ,dont il a été enduit , était rouge (du minium peut être).
 
LE PONT DE PIERRE:      rue Henri Durre  ,a l'entrée de la commune en venant de Valenciennes ,permet le passage de la Traitoire .Chapelle-du-Pont-Jacques-Robert.jpg
LE PONT JACQUES ROBERT: sur la traitoire également ,ce pont relie le  quartier du Moulin des loups au quartier du Mont des Bruyères.Autrefois, il existait ,a ses côtés,une chapelle dédiée a Notre Dame des Malades.  Celle-ci était sculptée dans du bois. Le pont et la chapelle sont disparus ,a leur place un rond point .
 Nous  devons à Françoise VILLE la photo ci-contre:                                                                      
 LE PONT DU MOULIN BLANC:relie la rue du 2 septembre au quartier du Moulin Blanc.(voir nos articles qui précèdent.
 
 LE PONT DE CONDE: sur la scarpe ,il relie le quartier du Thumelart a la rue Louise de BETTIGNIES (ancienne rue de Condé)                           (lucien)
 
                                               
                                                NOS QUARTIERS DE LA RIVE DROITE
                                              ci-dessous ,vue générale du MOULIN DES LOUPS
                                                                           M.D.L (ci-dessous)    
                                                                          plan-saint-amand-les-eaux-23223.jpg   

 Trois quartiers importants se trouvent sur la rive droite de la Scarpe.Il s'agit du Moulin des loups (le plus important) ,du Mont des Bruyères , du Thumelart auquel il faut ajouter la Croisette.Le MDL est composé des rues suivantes:rue Henri DURRE,rue de la Collinière, rue de la Cense au bois, rue Ernest COUTEAU,rue Roger SALENGRO,Chemin de l'Empire ( Croix du petit Dieu), rue Gustave DELORY,rue de l'Union , la place Jean Jaurès, la rue Jean Baptiste LEBAS, rue Léon BLUM, rue Pierre Brosolette, place Léo LAGRANGE, rue Paul GREFFE, chemin des Hamaïde , la voie Dolente.   Alain DUBOIS
LE PRUSSIEN: ce petit hameau ,a proximité de la forêt domaniale, est un peu méconnu des amandinois. Il est implanté sur le CD.169 a la limite de la commune RAISMES-VICOIGNE. Il comprend une petite quinzaine d'habitations. Autrefois, la ligne de tramwais était alimentée par un poste important d'alimentation électrique ;ce dernier fut transformé en guinguette , puis abandonné.Le nom de "Prussien" fait ,peut être, penser a la présence des armées allemandes au cours de la première guerre mondiale.
Depuis ce quartier , par le CD 169A, nous traversons la forêt domaniale en direction des Ets.THERMAL et le quartier de la Croisette.
 LA GRISE CHEMISE:  par le CD 169 ou rue Henri DURRE ,aprésTram-a-la-Grise-Chemise.jpg " LE PRUSSIEN ,nous pénêtrons dans ST AMAND par   "LA GRISE CHEMISE". Ce nom est dûe certainement aux mineurs ,portant des longues blouses grises ,qui se rendaient sur leur lieu de travail ,a la mine de RAISMES-VICOIGNE. Il pouvait emprunter le tramway qui passait en longeant la route départementale .(Avez vous une autre explication: 

La grise chemise par Françoise RICCO:

surnom d'une guinguette étendu à tout la quartier où Laure ,la tenancière du café installé route de Valenciennes ,portait toujours une camisole grise et accueillait les grisettes (jeunes ouvrières des faïenceries et dutextile) dans son estaminet où elle jouait du piano mécanique .

 Ci-dessus le tramway a la Grise Chemise ( de MR.ETIENNE René ancien Journaliste de VDN  )         
     
   A la grise chemise ,on trouvait trois débits de boissons. Il n'en reste plus qu'un. Chaque année ,au 15 août une fête était organisée pour la STE ANNE. C'était une fête champêtre ,trés populaire.Elle a disparu dans les années 70, faute d'organisateur(s).
 
LE CHOU ROUGE: on accède à ce lieu-dit par le chemin de l'Empire ou par la nouvelle rocade.On y trouve actuellement une activité commerciale , notamment dûe au Casino .
 
Françoise RICCO a retrouvé une explication dans un concours auquel sa mère avait participé:
     
     
NOTRE DAME D'AMOUR: Ce lieu-dit est situé à la sortie de la rue Henri Durre ,avant la Grise Chemise . Il se rapporte à une légende .Un couple de jeunes mariés , Jean et Marianne , se désespèrent de ne pas avoir d'enfant . Marianne fait un songe dans lequel elle voit le reflet ,dans un ruisseau se trouvant dans un bois ,une femme tenant un enfant dans ses bras. Son rêve est tellement merveilleux qu'elle le raconte à son époux et à des ami(e)s. Quelques temps aprés ,elle se proméne dans la forêt ,toujours en compagnie de ses ami(e)s ,elle retrouve un endroit ressemblant à  celui de son songe.Elle voit la même vision , une famme tenant dans ses bras ,un splendide bébé. Quelques mois plus tard ,elle met au monde un garçon .Tous ses ami(e) se souviennent de son rêve et s'exclame , c'est à NOTRE DAME D'AMOUR qu'elle le doit. Depuis ,une statuette représentant la vierge , s'est retrouvée emmurée dans une niche dans la muraille d'une maison .Celle-ci était proche de l'espace merveilleux de la forêt.(Echo Amandinois de 1896 , la légende a commencé en 1620).
 
LE MOULIN DES LOUPS:  Ce nom provient de l'ancien Moulin dont on trouve une réplique rue Henri Durre. Il est probable que les loups ,en provenance de la forêt domaniale,venaient fréquenter ce lieu. Par la rue Henri Durre ou Chemin Départemental 169 (il relie le centre ville a VALENCIENNES); Il était (et est peut être encore)le quartier le plus important de ST AMAND LES EAUX ) .Trés populeux ,ce quartier  possèdait des usines occupant de nombreux ouvriers(faïencerie ,forges et laminoirs), et aussi de nombreux commerces. Petit a petit ,les commerces de détails sont disparus.Cependant ,cette rue est encore prospère du fait de l'implantation d'emplois tertiaires.(ambulanciers,docteurs,pharmacie,dentites,kiné  ,pompes funèbres et quelques commerces restants(cordonnerie, bouangeries ,petite supérette ,etc... Les lieux-dit y sont multiples.
  Ce quartier était emprunté par les condamnés se rendant au Mont du Gibet ,en passant auparavant par l'Eglise Notre Dame des Malades. (voir nos articles qui précèdent)
 
LE CORON AUX ECHELLES: Dans le quartier du Moulin des loups .Ce nom était attribué aux petites maisons se trouvant a l'entrée de la rue de la Collinière(ST AMAND-HASNON) et faisant face a l'ancienne faïencerie. Propriétaire ou locataire avait une échelle de bois apposé sur la façade de sa maison, cette échelle permettait l'accés au grenier. Dans l'une de ces maisons ,il y avait un puit .Il n'y plus d'échelle de nos jours ,les maisons sont toujours existante.(si vous possèdez une photo ancienne de ce coron , nous sommes preneur).
 
RUE DE LA CENSE AU BOIS, LE LIEVRE,LE PATERNIAU , L'PUCHOIE ,L'ANGUILLE ,LE RIVAGE DU NOIR : (dans le MDL). Depuis le CD 169 (rue H.Durre) ,la rue de la cense au bois et la rue de la Puchoie , nous pouvons nous rendre a HASNON . Aprés avoir franchi le passage a niveau (ligne SNCF St AMAND-VALENCIENNES), nous longeonsla traitoire et la forêt domaniales ST AMAND-RAISMES-WALLERS. Aprés le passage a niveau nous avons vue sur l'ancien fort de la Collinière qui faisait partie de la ligne MAGINOT (39/45). Un hameau comprenant les anciennes fermes COUTEAU et COQUERIAUX et deux maisons au lieu-dit "LE LIEVRE". Quelques centaines de mètres plus loin nous entrons dans le petit hameau du "PATERNIAU" ,a la croisée de la Cence au bois , la rue de la Collinière et la rue de la PUCHOIE.Deux fermes et quelques habitations composent ce hameau. En direction d'HASNON , nous trouvons la "PUCHOIE" où se trouve un étang. Autrefois ,a son emplacement ,il y avait une grande pâture où la famille DENGREVILLE (bouchers chevalin au Pont de la Scarpe,rue H.DURRE) élevait des chevaux pour son commerce.
En suivant le cours de la traitoire et la rue de la PUCHOIS ,nous parvenonartimage_273892_1980619_201004214347786.jpgs au Hameau de l'ANGUILLE. Ce nom est probablement dûe a ce poisson qui était en grand nombre dans la rivière. Celle-ci est alimentée par des cours d'eau qui traversent la forêt. Un bras ,entravé par une petite écluse,relie la Traitoire a la Scarpe trés proche. En période sèche , la Traitoire vient en renfort de la Scarpe .Des pompes extraient l'eau de la traitoire pour la rejeter dans la scarpe. A proximité ,le long des berges de la Scarpe, l'ancien abri des tracteurs tirant les péniches .De nos jours ,il sert a l'Association du Train Touristique de la ville :
Amicale Amandinoise du Modélisme Ferroviaire et
de Chemin de fer Secondaire (AAMCS )Bureau de  tourisme 89 Gd Place 59230 St AMAND -LES-EAUX.
 Tél: 03 27 48 39 65. E.mail: TTVS.AAMCS@orange.fr
   Avant la jonction avec l'autoroute BRUXELLES -LILLE, quelques maisons au lieu-dit Le RIVAGE DU NOIR . Quand a la traitoire, elle s'éloigne vers HASNON en longeant l'ancienne route a pavés.
 
RUE DE LA COLLINIERE : A partir de la rue Henri Durre ,cette rue nous conduit vers HASNON en passant par le Paterniau,la Puchoie (ci-dessus).La terre y est trés sablonneuse . Le château d'eau et la Maison de l'Enfance ""Jymmy VAUX"" se touvent avant le pont surplombant la ligne SNCF(Valenciennes-Lille). Aprés le pont ,sur la gauche nous découvrons l'ancien Mont du Gibet , là où se trouvait la maladrerie recevant les lépreux et la potence où les condamnés par le "Magistrat de l'Abbé" étaient pendus.(voir l'article consacré au MDL).De nos jours ,ce sont des gens du voyage qui occupent le terrain.
 Toujours sur notre gauche , nous pouvons découvrir ""Les plantis"". Il s'agit d'un espace broussailleux longeant la ligne SNCF une centaine de mètres. Sur une "placette",quelques maisons sont implantées. Au delà des habitations ,nous retrouvons le fort signalé ci-dessus. (Ci-contre une plaque de roulage(19ème)apposée a l'angle de la rue H.Durre et la Collinière ). (photo Lucien)  
 Sur la partie droite de la rue de la Collinière ,nous empruntons la rue Salez qui nous emmène au Cimetière du MDL et par la rue du LIMON nous parvenons a deux quartiers du Limon : l'ancien dont les habitations étaient la propriété de la faïencerie du MDL et le nouveau où les habitations sont la propriété des HLM. Le limon doit son nom au dépôt des résidus de la faïencerie qui y étaient entreposés autrefois.
 Revenu sur la rue de la Collinière et en nous dirigeant vers HASNON , nous découvrons "la Cité des Castors "dont la construction remonte aux années 1950. Ce nom lui a été attribué ,car les nouveaux propriétaires participaient ,activement ,a la construction de leur habitat futur.Cette "dérision" fait référence aux castors qui construisent leur abri avec leur queue. Par la suite ,nous retrouvons le Paterniau (voir ci-dessus).Il y a encore d'anciens batisseurs qui y vivent.
 
 LES HAMAÏDES-CITE DU MAROC (les quatorze et les allumettes)
Depuis la rue Henri DURRE et du pont de Valenciennes ,nous empruntons le chemin des Hamaïdes pour nous rendre a la Cité du Maroc. Cette rue porte le nom de l'ancien affluent de la Scarpe : "la petite Hamaïde".Ce cours d'eau n'est plus visible . Sur sa gauche ,des jardins ouvriers et l'ancien laminoir des Industries SIROT. Sur sa droite , la Scarpe. Aprés le passage a LES-ROSEAUX.gifniveau ,sur la droite l'ancienne faïencerie "Céranord" dit le "Maroc". Cet établissement aurait servi de base a une compagnie de soldats marocains au cours de la libération de ST AMAND en 1944.(voir nos articles sur les faïenceries).
Plus loin , un quartier dit également "Le Maroc"rassemble une dizaine de maisons. On y attribue le nom de ""14"" et a ses alentours le nom ""Les Alumettes"".Ce dernier nom est dû aux terres marécageuses où l'on trouve des roseaux qui ,en pleine floraison ,font penser a des allumettes flamboyantes.
 
  
LE PETIT "PARIS" : a l'entrée de ST AMAND, par la rue H.Durre.Cette appellation comprend également la rue Jules GUESDES. D'où vient ce surnom de "PETIT PARIS" ?? Sans doute par l'attraction de la Capitale pour ce qui est "nouveau".
     
                                  THERMAL-LA CROISETTE-Mt des BRUYERES
                                                                                            (rive droite)
        
 La traversée de la forêt en direction des ETS.Thermal nous amène a l'ALLEE DES HETRES. Cette allée était trés prisée des amandinois qui s'y rendaient pour une promenade ou un pique nique. Autrefois ,chaque année ,en mai ou début septembre, le Parti Communiste organisait une fête populaire .Des artistes de renom s'y produisaient . Les familles d'ouvriers et autres curieux goûtaient joyeusement à ce moment de détente. (Envoyez nous vos souvenirs de ce pique-nique)
    Nous dirigeant vers les Ets.Thermal , nous passons devant l'ancienne gare où de nombreux curistes ont débarqué pour se rendre a Thermal.(voir les articles sur Thermal)     OURAGAN.JPG
     Aprés Thermal , nous entrons dans le quartier de la Croisette où l'on trouve l'Eglise ST JEAN BAPTISTE. Depuis cette église, nous remontons vers le Mont-des-Bruyères(  (voir nos articles sur Thermal -La Croisette-Cubray-Mt des Bruyères). (voir nos articles sur THERMAL  et le quartier de la Croisette et Cubray).
      Depuis l'Eglise ST Jean Baptiste , nous pouvons remonter vers le quartier du Mont des Bruyères (voir article qui précède). Nous rejoignons la Traitoire qui est en partie recouverte.
En 1779, un formidable ouragan détruit ,a partir de la "Fontaine Bouillon" ,une partie de la Croisette ,de Cubray, Thermal ,pour continuer ses ravages sur NIVELLE et CHATEAU L'ABBAYE.
(l'article ci-contre est paru dans l'Echo Amandinois en 1898)
 Face au nouveau "Pasino" ,autrefois la traitoire s'élargissait et offrait un endroit sablonneux.L'eau y était claire .Lieu de prédilection pour les baignades estivales , la "VINTELLE" était appréciée des enfants et des ados.(une partie de ma jeunesse).Au même endroit se jette "Le Cuyet",petit cours d'eau. La "VINTELLE" n'est plus utilisé par les baigneurs qui préfèrent les attractions modernes(ordinateur et autres...).
    A proximité ,l'on trouve le rond-point des "ANIMAUX ". Son surnom vient qu'à l'intérieur de ce rond point des animaux représentants sangliers, cerfs et hérons.Il est au croisement de la Rocade Nord et de l'Avenue Ernest COUTEAUX . En ce lieu ,la traitoire circule dans un souterrain.  Prés de l'ancien lit de la traitoire nous découvrons le "Coron Berry" ,nom d'un ancien atelier qui est devenu Outinord implanté depuis sur la zone industrielle du Moulin Blanc .
   Le nouveau casino (Pasino) et son hôtel ont été construits au lieu-dit "Le CHOU ROUGE". Qui a une explication pour ce nom ????       mes-images-TER-0164.JPG
      Depuis la rue Henri Durre deux voies  :par la 1ère ,nous pouvons nous rendre au Mont des Bruyères en passant par la rue Notre Dame d'Amour .Nom poëtique tiré d'une légende se rapportant a un couple d'amoureux.(Jean et Marianne à qui la vierge serait apparue)(ci-contre début de cette légende, écho amandinois de 1896)
  Par la 2ème ,nous empruntons la "Rocade Nord" et longeons la nouvelle zone commerciale : un nouvel Hôtel qui vient d'ouvrir, un hyper marché ,des nouveaux commerces.Tous appartenant au quartier du Mont des Bruyères.         
       Dirigeons nous vers le quartier dit "THERMAL". Nous y retrouvons le lycée Ernest COUTEAUX , la salle MALRAUX , le "Pont de Condé " , l'Ecluse sur la Scarpe. Par le Chemin de l'Empire nous pouvons accéder au nouveau Port de Plaisance et sur les arrières du  "Pasino". 
   De là ,nous progressons vers la rue Roger SALENGRO où nous saluons "La Croix du Petit Dieu"; calvaire implanté au croisement de la Ruger SALENGRO et l'Avenue Ernest COUTEAUX.
Autrefois les condamnés du "Magistrat" devaient obligatoirement passés devant pour se rendre au "Mont du Gibet ". Dans ce quartier nous retrouvons la chaînerie CARLIER.(voir nos articles qui précèdent.
    Depuis l'Avenue Ernest COUTEAUX ,nous remontons la rue Gustave DELORY, vers l'Eglise "Notre Dame des Malades" autre passage obligé des condamnés .(Sur les cartes anciennes , on parle de Chapelle de Notre Dame des Malades). Auparavant , au croisement de la rue de l'Union et la rue Gustave DELORY ,n'oubliez pas regarder le monument dédié a Gustave DUTRIEUX  fondateur de la Fanfare Ouvrière qui animait le quartier et même la ville. Hélas ,cette fanfare a été dissoute faute d'avoir retrouvé un Président .
 
LA FORÊT DOMANIALE DE RAISMES-St AMAND-WALLERS             
                                
    couvertureDeuxième massif forestier du Département du Nord aprés la forêt de Mormal dans l'Avesnois. De nombreux chênes ,bouleaux et pins la peuplent. Une partie se trouve sur le territoire de ST AMAND LES EAUX ;Le gros gibier est abondant. Elle est traversée par des routes et des "drêves " .Les routes permettent de rejoindre RAISMES ou WALLERS. Une "drêve" est une voie de circulation en forêt. En général ,ces voies sont réservées aux engins utilisés par les exploitants forestiers. Si autrefois ,on circulait librement dans les "drêves",de nos jours elles sont réservées aux dits exploitants forestiers.(Ci-contre :l'Allée des Hêtres")
                          Alain DUBOIS nous cite les Drêves suivantes :
  la drêve du "Prince" (derrière l'ancien casino),la drêve de "Suchemont" et sa maison forestière,la chaussée "Brunehaut", la drêve des "Insurgés" , la "Drêve des "Bruyères" (avec le gite du Luron),la Drêve du "Gros Chêne", la drêve du "Moulin al saut "(CD 151 ),la drêv de 'ST ANTOINE" , la petite et la grande drêve "de la Scarpe" ,la drêve de "Notre Dame d'Amour".
      Comme on peut le voir ,les lieux de promenade sont nombreux .
MAIS ATTENTION (a pied,en vélo ou en voiture ): RESPECTEZ LA NATURE ET LES ANIMAUX.                     8t5twtz5.jpg
    
 En dehors des promenades en forêt et dans nos rues , il reste autour de Saint-Amand-Les-Eaux ,les promenades a travers champs. On y rencontre de sympatiques "amies".  (Montage de X-Maminette-X)                    

 

 

 

 

 

                                                   &&&&&&&&&&&&&&&&&&                

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com  ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)               

      N'oubliez pas ,chacun peut participer : soit en adressant une photo,une histoire  .Actuellement ,je recherche les anciens propriétaires du "KURSAAL" ,l'auberge qui fait face aux Etablissements Thermal.                      

                            Et maintenant si l'on passait sur la Rive Gauche de la ville.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le Chou rouge: Lors de la grande grève de 1910 ,la cabaretière sur le chemin de l’empire avait mis au bout d’une pique un chou rouge ,légume symbolique de revendication ouvrière,en guise de drapeau

Partager cet article

Repost 0

commentaires

coinne yvonne 16/02/2012 21:09


bonjour, je m'appele coinne yvonne ,je suis passionnée d'histoire en général et en particulier de tournai mais aussi de st amand pcq j'ai écris les fontaines salantes et salines en hainaut
occidental(be) un autre livre sur les mines de fer à tournai et environs, l'histoire du sel m'intéresse particulièrement ; c'est en cherchant sur le mot clé que j'ai découvert
votre blog qui franchement me plait beaucoup pcqu'ilse veut complet , bcq de recherches, sans oublier le sel les sources hydrothermales, toutrs mes félicitations


 


,

Lucien 16/02/2012 21:27



 Bonsoir Yvonne . Merci d'avoir visité ST AMAND .sI BESOIN ? ME CONTACTER DIRECTEMENT SUR MA bAL PERSO;



framacesar 25/04/2011 10:26



très joli blog , mais dommage que les coupures de journaux et les plans ne soient pas " cliquable " pour pouvoir les lires.
une ancienne habitante  " d'l collinière " , dont la famille paternel est originaire du
" Moulin des l'eu's "
merci à Françoise et J-Cl pour la découverte de ce blog 



Lucien 25/04/2011 10:58



Bonjour ,je suis moi aussi de la collinière ,on se connaît ???????



isabelle noel 16/04/2011 06:57



super sympa et de plus " ché de min coin" je suis née au moulin des loups, rue gustave delory et j'habite a la croisette


j'y ai reconnu tous les lieux dits


pour " le choux rouge" , je me renseigne, car c'est vrai qu'on le nomme comme cela mais d'où ça vient ???


merci merci


isabelle et guy



Lucien 16/04/2011 10:25



Merci pour vos recherches sur le "chou rouge".Lucien



Articles Récents

Liens