Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

20 août 2006 7 20 /08 /août /2006 09:25

 

 

 

          Notre vingtième article traite des Moulins à vent  qui furent nombreux dans cette bonne ville de SAINT-AMAND-LES-EAUX.   Ils participèrent ,largement , à l'industrie de SAINT AMAND ;Nos sources : Journal "l'ECLAIR" (Directeur :Paul FASSIAUX) collection de l'HISTORIAL  et Internet.

 

                                 

   ( Ci-dessus ,une reproduction du Moulin Blanc route de LILLE(photocopie fournie par Daniel LALLOT) 

                                                        (année 2006)

       Ici le Moulin Blanc( Photo :Association ""Les Amis du Moulin" ,Président :Claude NEF , membre de l'HISTORIAL AMANDINOIS. Si vous voulez en savoir plus sur son sauvetage ,allez sur le site de SAINT-AMAND-LES-EAUX.

                                                                1-PREAMBULE

    Depuis la plus haute antiquité , l'homme a trouvé le moyen de se procurer une force motrice  pour l'aider dans ses taches manuelles et il est même parvenu à se passer de  la force humaine . Il a utilisé des manèges mus par des chevaux  ,voir par des chiens ( et dans certains pays par des esclaves). Ces manèges reliés à des grosses meules qui broyaient les céréales récoltés .Il utisa le vent et l'eau pour actionner des moulins: (le vent Alizé :mythologie grecque)

 

.Les moulins à vent étaient nombreux à SAINT-AMAND ;la plupart construits en bois , étaient montés sur pivot pour permettre au meunier d'orienter convenablement ses ailes  , quant aux moulins en briques ,ils avaient généralement un toit portant les ailes qui tournaient au dessus du corps du moulin.

 

                                                                                &&&&&&&&&&&&&&&&&

 

            PHOTO: Le moulin de MAROILLES (Nord).Ce village situé dans l'Avesnois est trés animé ,il est connu pour sa célèbre brocante et sa course à pied qui génère de nombreux participants.   Nous vous invitons à visiter son site: www.maroilles.com                             

 

     Les moulins à eau étaient moins nombreux ,le faible courant de nos rivières ne permettant pas de créer une grande force . On employait des roues à aubes , dont la partie inférieure,seule ,plongeait dans la rivière. Une écluse placée en amont  permettait de créer un certain courant qui frappait les aubes inférieures et mettait la roue en mouvement. Contrairement au système précèdent , le propriétaire de la source du Clos avait installé une roue à aubes où l'eau venait agir sur les aubes supérieures de la roue; il recueillit une force insignifiante de 2 ou 3 HP.Avec la marche de la science ,tous ces moulins furent remplacés par des moulins à vapeur ou à moteur. De nos jours ,il nous reste le Moulin blanc(ci-dessus) et une réplique au 1/5 du Moulin des loups qui est pratiquement  installé sur  son emplacement d'origine.

                                                                                  2)MOULINS A EAU

         Paul FASSIAUX (Directeur du Journal l'ECLAIR ,d'où nous tirons nos sources)a retrouvé dans les archives de la ville et aux archives départementales ,trois moulins à eau. Le Moulin Del MOTTE qui remplaça le moulin du Marillon ; le moulin de la rue WACQ et le moulin de la source du Clos.

 

A) LE MOULIN DEL MOTTE :il avait remplacé l'ancien moulin du Marillon,sis prés de la "Grenouille"en 1694, Ce lieu dit doit rappeler certains souvenirs aux anciens amandinois !!)quand on avait changé les écluses de place.Sa roue à aubes était mue par le courant de la "Beuvrenne et il servait à broyer le blé. En 1793, il fut loué à André CHOTTEAU pour 2500 livres ;puis fut vendu pour 26.000frs aux frères MASSEZ; la suppression de la décharge en 1839 ,quand on creusa le canal ,amena la disparition du moulin qui se trouvait approximativement à l'emplacement des écluses actuelles. 

 

B)LE MOULIN DE LA RUE DU WACQ: c'était un des plus anciens moulins de la ville mu par la Mérette. C'était une propriété de l'Abbaye que la ville avait acheté en 1790 pour 4500 livres.Il était destiné à moudre du blé. Ce moulin fut racheté par BARBIEUX-JOSSON,qui y installa son tordoir ou moulin à huile.

                                                          3)MOULINS A VAPEUR ou A MOTEUR

     On trouve le moulin BOUCHART , le moulin blanc, le moulin BIEUSSART , le moulin PILETTE, le moulin CARLIER , le Moulin LECLERCQ.

 

                                                    LES MOULINS A VENT DE SAINT-AMAND

   MOULIN DU FAUBOURG DE ROUBAIX ou de LA MARLERIE:

   Ce moulin se trouvait à l'angle de la route allant vers le Saubois , était à l'origine un moulin à chanvre.C'était un moulin en bois qui appartenait à la famille NICOLLE et qui passa en dernier lieu à DUPREZ - PICART ,qui broyait du blé (fils de DUPREZ Joseph ,né en 1768,qui était meunier). Il fut démoli par une tempête terrible ,celle de la Chandeleur du 12 mars 1876 ,qui détruisit aussi le hall de  la gare de la petite vitesse. 

  MOULIN BASEZ-COLOMBAN : C'était un moulin en briques qui se trouvait au faubourg d'Orchies, à peu pès à l'emplacement d'une ancienne bonnetterie. En 1793 ,il était la propriété de François BASSEZ et broyait du blé. Il appartint ensuite à son fils Colomban BASSEZ-BOUCHART qui avait épousé la fille de BOUCHART-DEMORY brasseur dans la rue THIERS; le moulin fut démoli vers 1900.

MOULIN BLANC: C'est le seul moulin authentique qui nous reste(ci-dessus). Il fut construit en briques , en 1802, par VANLOOY, le fabricant d'huile dans la ruie Thiers.Il voulait faire mieux que son concurrent NICOLLE ,qui avait installé deux moulins en bois sur la route d'Orchies. VANLOOY avait voulu créer un superbe moulin pour y moudre le colza ,l'ooeillette ,etc.. Mais ses fils ne peurent continuer l'affaire et le moulin fut vendu à NICOLLE ; c'est dans ce moulin que l'on installé une des premières machines à vapeur: c'était une machine à balancier , les pistons avaient des segments à chanvre ;la chaudière en fonte était garnie de tubes en cuivre rouge. Par héritage ,le moulin passa à la famille DAVAINE-NICOLLE qui le vendit en 1905 à MR.FONTAINE qui le modernisa.Ce moulin est devenu la propriété de la commune de SAINT AMAND LES EAUX . Rénové ,il sert maintenant à diverses manifestations communales ou associatives. Une association " LES AMIS DU MOULIN" a été crée sous la Présidence de Claude NEF.

 

 

MOULIN DES LOUPS: (réplique du moulin des loups érigé à l'emplacement d'origine)il se trouvait sur une butte de sable à l'angle de la route départementale (Valenciennes-ST Amand) et la rue de la Colliniière. Il appartenait à l'Abbaye et fut évalué à 4500 frs en 1790. Il était pratiquement à l'emplacement des magasins de la Manufacture de faïences du Moulin des loups. Vers 1840, DE BETTIGNIES se rendit acquéreur de toute la propriété. A ce moment ,le maire NICOLLE désirait utiliser la butte de sable pour le pavage des rues. On décida de transporter ce moulin ,qui était en bois, de cette butte à un autre emplacement sur la gauche de la route de Valenciennes. A l'aide de treuils, on fit glisser le moulin tout entier sur un plancher improvisé et en huit jours de temps ,le moulin s'élevait sur son nouvel emplacement où il tourna jusque 1910 environ.eN 1857 ,ce moulin appartenait à J-B CARLIER en 1910 ce fut Martial CARLIER qui le fit démolir pour le remplacer par un moulin à moteur qui fut repris par la suite par M.MANOUVRIER. Ce dernier vendit son matériel à M.FONTAINE vers 1920.

                                                                                                 

         Ci-dessus ,une reproduction du Moulin des loups communiquée par LALLOT Daniel .  Ce dessin figure sur une estampe conservée au Musee de la commune.C'est à partir de cette estampe que la réplique a pu être construite.

 

LES MOULINS DU MONT DES BRUYERES: c'étaient des moulins en bois actionnés par le vent qui servaient à moudre leblé. L'un à peu prés à l'emplacement de la "Sablière"(actuel terrain de camping) appartenait à un sieur DINAN; un autre appartenait à un sieur COQUERIAUX ,était tout en haut du Mont et c'est celui qui vécut le plus longtemps.Enfin ,un troisième situé en réalité au Thumelart ,appartenait en 1857 à MERESSE-DUBIEZ; d'aprés un almanach de l'époque , il était en 1870 la propriété de Etienne POUTRE; le dit moulin fut victime d'un incendie peu de temps aprés cette date.

LE MOULIN PILETTE : Ce moulin a été édifié rue de Tournay pour produire l'huile de maïs , mais il peut être cité parmi les moulins à farine car son propriétaire l'employa momentanément pour broyer du blé , vers 1928 il avait remplacé les ailes par une machine à vapeur.

MOULIN DE LA RUE DU GRAND REPAS:  François BIEUSSART ,fut l'un des premiers à installer une machine à vapeur, il avait acheté le moulin et la filature de coton de DUBIEZ en 1848, à l'emplacement des n°3 à 17 de la rue du Grand Repas.Il  avait adjoint une scierie à son moulin. Mais il ne réussit pas e l'affaire fut vendue en 1870 par ministère de BOUILLAUX ,commissaire-priseur ; il y avait un machine à balancier de 15 HP ,un générateur , deux paires de meules ,etc...

MOULIN BOUCHART:BOUCHART-STERLIN avait acheté la brasserie CRUDENAER pour en faire un moulin.Il adapta une machine à vapeur à son moulin,mais ne tarda pas à  transformer son moulin en malterie.

MOULIN LECLERCQ: Achille LECLERCQ ,aprés l'arrêt du moulin BOUCHART ?onstruisit un moulin important rue de Marillon à l'emplacement de la fabrique de papier POCHET. Il dota son moulin d'un matériel moderne ,remplaçant les meules par des cylindres.

                                                                            LES NOUVEAUX MOULINS

                                                                                                 LES EOLIENNES

         Depuis quelques années ,vous pouvez remarquer ces nouveaux moulins à vent : les éoliennes. L'homme ,tout au moins celui qui veut protéger son environnement, s'intéresse aux sources naturelles de la terre. C'est à dire qu'il redécouvre les énergies qu'il a déjà exploité dans le passé : le vent , l'eau  ,la mer........... Nos nouveaux moulins à vent ne sont pas utilisés pour faire tourner une meule ,mais pour tirer de l'énergie électrique, voyez ci-dessous ce qu'en dit notre source ""WIKIPEDIA"""

Parc éolien de Calenzana, Haute-Corse           L'énergie éolienne est l'énergie du vent et plus spécifiquement, l'énergie tirée du vent au moyen d'un dispositif aérogénérateur ad hoc comme une éolienne ou un moulin à vent.  L'énergie éolienne est une énergie renouvelable, elle tire son nom d'Éole (en grec ancien ?????? / Aiolos), le nom donné au dieu du vent dans la Grèce antique .L'énergie éolienne peut être utilisée de deux manières :Conservation de l'énergie mécanique : le vent est utilisé pour faire avancer un véhicule (Navire à voile ou char à voile), pour pomper de l'eau (moulins de Majorque, éoliennes de pompage pour abreuver le bétail) ou pour faire tourner la meule d'un moulin

Transformation en énergie électrique : l'éolienne est accouplée à un générateur électrique pour fabriquer du courant continu ou alternatif, le générateur est relié à un réseau électrique ou bien il fonctionne de manière autonome avec un générateur d'appoint (par exemple un groupe électrogène) et/ou un parc de batteries ou un autre dispositif de stockage d'énergie .

 

 

 

    CONCLUSION:   quoiqu'il fasse en matière de modernisation , l'homme ne pourra se passer de la nature , il se doit donc de la préserver  pour le bien être de ses descendants .                                                 

      Notre prochain articles : les cours d'eau et petites histoires des rues de SAINT AMAND- LES- EAUX.

                                                                      &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

   Vous pouvez participer à l'élaboration de ce blog en nous communiquant vos observations , vos commentaires ,vos photos ,etc.. ,contacter nous  : ptitloup6@hotmail.fr

 Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la:42 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin),Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :

http://www.francegenweb.org/blog/?2006/08/05/159-l-historial-amandinois  (clic sur "à consommer sans modération) 

                                                                                                 ptitloup6@hotmail.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chris 07/10/2011 08:36



Bonjour;


 


Je cherche les paroles complète de la chanson citée ci-dessus!


Pouvez-vous m'aider?


Merci



Lucien 07/10/2011 08:50



Je ne vois pas la chanson . Voulez vous me contacter sur ma bal perso . ptitloup6@hotmail.fr



Sabine 20/01/2007 17:43

Une petite chanson "souvenir"
Le moulin
Entends-tu la voix du vieux moulin
Dans le lointain
Il commence à moudre le grain
Lorsque le coq annonce le matin
Son gai tic-tac au chant régulier
Vient éveiller
Le paysan et l'égayer
Quand il part au champ travailler!
 

Articles Récents

Liens