Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 18:27

 

                                                                                        

 

          L'industrie de ST AMAND  a été  prospère grâce à l'eau produite par les cours d'eau qui traversaient la ville , le bois de la Forêt , les diverses cultures agricoles. Le transport des marchandises a pu se faire ,à travers la commune ,par les nombreuses rues menant vers les voies de grande circulation , aux lignes de chemin de fer LILLE-VALENCIENNES , ST AMAND-CONDE (cette ligne traversait la forêt) , la voie navigable de la Scarpe. Il nous paraît  normal de faire connaître à nos visiteurs notre cité: ci - dessous Plan de la commune en 1665(PLAN détenu au fond ancien de la médiathèque de ST AMAND LES EAUX)

 

         

  Ce résumé ,et ceux qui vont suivre ,a pu se faire grace au travail historique effectué par DOM GOSSE , par l'historique effectué par feu Paul FASSIAUX Directeur et journaliste à "L"ECLAIR AMANDINOIS" (journal disparu ) et par les relevés effectués par les historiens de ST AMAND : feu Serge MORIAMEZ et MR (feu)et MME PAUWELS. 

 

        

LES COURS D'EAU DE SAINT-AMAND-LES EAUX

           La ville de ST AMAND a été construite dans un marais, à une époque où la région conservait encore les traces de l'invasion maritime ; la mer s'était retirée lentement  de notre sol aux temps préhistoriques ;mais encore à la fin du XVIIIème siècle ,le golfe de l'Escaut s'étendait jusqu'à ANVERS et la marée se faisait sentir jusqu'à TOURNAY. Le sol était seulement à 15 mètres au niveau de la mer ,et par suite des méandres de la Scarpe les innondations étaient très fréquentes à ST AMAND. Une chronique ancienne affirme que lors de l'innondation du 17 avril 1745 on circulait en bateau dans certaines rues de la ville et sur la place de l'Abbaye. Le réseau hydrographique de ST AMAND est compliqué,car il comporte la SCARPE avec différents bras et affluents , puis des canaux de déssèchement. 

 

                                                    UN PEU D'HISTOIRE

 

LA SCARPE ou ESCARPE:Cette rivière arrose ARRAS,DOUAI,MARCHIENNE, elle pénêtre à ST AMAND ,par les écluses de MARILLON ; ces écluses furent à l'origine de dissentions , pendant des siècles ,entre les amandinois et les habitants en amont de la Scarpe(MARCHIENNES,RACHES,ORCHIES ,COUTICHES,etc...).La ville de ST AMAND tenait là les eaux trop hautes et les dits villageois étaient souvent innondés. Vers 1330,les villageois des communes ci-dessus détruisient les écluses du Marillon ,exaspérés par les innondations qu'ils subissaient. L'Abbé THEODOR (1325-1342) Seigneur de St AMAND ,porta plainte devant le parlement qui condamna les manifestants à reconstruire l'écluse et à payer une amende . Un peu plus  tard  ,l'Abbé Jacques SOUDAN(1362-1367) prescrivit pour l'avenir de tenir les écluses ouvertes toutes les semaines à partir du samedi jusqu'au dimanche soir. De plus ,les écluses devaient être ouvertes quatre jours consécutifs à trois époques  de l'année: Noël ,Pâques et Pentecôtes. Derrière l'écluse du Marillon ,se trouvait le moulin de la ville . Vers 1694 ,on transporta écluse et moulin au Château de la Motte, à l'extrémité du clos. A la sortie des écluses , la Scarpe se divisait en trois bras. La Scarpe elle même que l'on nomme à présent "la vieille Scarpe" qui traverse la ville en son milieu ; le Manquet à gauche , la Mérette à droite  qui décivait un demi-cercle autour de la cité, pour venir ensuite rejoindre le cours de la Scarpe. Ci-dessus ,l'écluse de ST AMAND.Cet édifice ne sert pratiquement plus..Le gabarit de la Scarpe ne répond plus au passage des péniches modernes.(photo : lucien)

                                          

                                                                           LA VIEILLE SCARPE


     Elle passait alors sous le terrain du chemin de fer et venait déboucher dans la rue de la Scarpe. Elle traversait ,en partie ,le jardin de la famille Jules DAVAINE  où elle est couverte partiellement.Suivant une route , à peu prés parallèle à la rue Davaine , elle traverse la rue Thiers . A cet endroit ,la couverture de la rivière date seulement de 1900 environ. . Tantôt ouverte, tantôt à l'air libre ,la Scarpe traversait alors des propriétés privées pour déboucher au clos où elle servait de limites entre l'Avenue du Clos et la rue Mathieu DUMOULIN.  Puis ,elle coulait paresseusement à travers les prairies à proximité du cimetière de la ville. De cette vieille Scarpe partait un petit cours d'eau qui,partant de la Scarpe ,traversait la rue Nationale(de nos jours ,rue du 18 juin) pour aller se jeter dans le canal. C'était la dérivation de la Scarpe , que l'on appelait au temps de l'Abbaye  ""le canal Ste Aldegonde"" ,parce qu'il débouchait en face de la tour du même nom. Ce petit bras fut créé par l'intendant de Louis XIV pour faciliter aux bateaux la traversée de la ville et ,ainsi ,éviter le passage des bateliers dans le grand clos des moines. Nous devons dire que cette vieille Scarpe était assez large dans le temps passé. De plus ,les péniches n'avaient pas la taille qui leur est attribuée de nos jours.   Lors de la traversée de la ville , on déchargeait les marchandises sur des barques plus petites .Le halage était effectué par des "trailleurs" qui formaient une corporation importante:Il faut attendre le commencement du premier Empire pour voir construire ,à ST AMAND, des péniches de 100 tonnes ,dites péniches du "Nord Libre ""(Condé/Escaut.)           

               (photo:lucien)

   La Scarpe en 2006. Sur la partie droite ,la faîencerie FAUQUEZ a été remplacée par une zone verte.(photo personnelle) Pour complêter l'histoire de ces rivières , disons qu'au Moyen Age, les Abbés de St AMAND avaient de nombreux troupeaux de cygnes qui trouvaient leur nourriture dans tous les cours d'eau du  Tournaisis. Chaque année , le lendemain de l'Ascension ,on marquait les oiseaux pour reconnaître leur propriétaire. Les cygnes de l'Abbaye d'ELNON étaient marqués d'une crosse sur le côté droit du bec et de deux chevrons sur le côté gauche . De plus ,on leur coupait un ongle du pied droit.(Notes de PAUL FASSIAUX; histoire de l'Abbaye à voir au Fond ancien de la Médiathèque)  

                                                            

     LE MANQUET

 

        A l'écluse du Marillon ,nous suivons le bras occidental de la Scarpe: LE MANQUET. ce petit cours d'eau passe également sous le terrain du chemin de fer, il apparaissait  (il y a encore quelques années)le long de la rue du Marillon . Il est maintenant entièrement recouvert .On pouvait encore le voir prés de la rue Mériaux et venait passer sous la rue d'Orchies,prés de la Place Gambetta . Contournant le jardin du collège N.D des Anges  , il traversait la rue de Tournay, là où se trouvait un pont dit "Pont à Lion" avec la brasserie du même nom.(voir la rubrique des Brasseries).Le Manquet se dirigeait alors vers la Grande Place. Sur les cartes postales anciennes de Saint Amand , au fond de la place on voit encore ce cours d'eau bordé de grands arbres .Les jours des marchés , on y attachait les bestiaux .Des maisons recouvrent actuellement ce petit cours d'eau. 

 

                              

   (Photo:carte postale propriété de Michel BOULOGNE)

 

"le Manquet" circule sous le passage menant de la rue Mathieu DUMOULIN à la Médiathèque. Photo Lucien


 

                                                      LA MERETTE

   

   A l
'écluse du Marillon  ,nous trouvons également un cours d'eaux appelé ;LA MERETTE qui fut utilisé pour créer le canal de la Scarpe ,au moins juqu'au pont de VALENCIENNES; en 1829 , on agrandit son cours et celui de son affluent  :la BOEUVRENNE et ce pour aménager le canal actuel dont les travaux furent confiés à l'ingénieur BAYART DE LA VINGTERIE. La convention faite pour 58 ans autorisait le cessionnaire à percevoir un centime par tonne et par kilomètres pour les bateaux chargés et la moitié pour les bateaux vides , pour toute la partie de la Scarpe comprise entre DOUAI et MORTAGNE. 1500 ouvriers furent employés à cet ouvrage , et la chronique raconte qu'au cours des travaux on découvrit une tête de castor. Ce qui fait supposer que cet animal habitait notre région à une époque voisine de l'ère historique.   

 

 

    L'écluse fut construite à peu près à l'emplacement de l'ancienne écluse du Château de la MOTTE qui avait remplacé , en 1694, l'écluse du Marillon. De ce château ,il ne reste rien ,sauf quelques murs du Moulin (en 1947, notes de Mr.FASSIAUX)qui avait été vendu comme bien national à la Révolution aux frères MASSEZ.

 

                                                    L'ELNON

          On sait que la charte qui consacra la fondation de l'Abbaye assignait à ST AMAND ,un terrain au confluent de la Scarpe et de l'Elnon. Le bourg naissant s'appelait alors ELNON VILLE . En 1792 ,les autorités d'alors  tentèrent de lui rendre ce nom. L 'ELNON est une petite rivière sortant d'un bosquet près de MOUCHIN; Elle circule dans les prairies de Lecelles  , forment plusieurs bras près du château D'ARZLEMONT(ancienne Marlerie) et allait autrefois se jeter dans la Scarpe ,près du cimetière.Dés la fin du XVIII° siècle ,on boucha sa partie inférieure qui bordait autrefois les murailles de l'Abbaye.  On créa alors la rue de L'ELNON qui suit , à peu prés, exactement le cours de cette rivière. Dés la fin du 18ème siècle , on fit déverser l'ELNON dans le DECOURS. A la fin du 19ème , on boucha a partie inférieure qui bordait autrefois les murailles de l'Abbaye.            

                                                        

                                                           LE DECOURS

    Pour remédier aux inondations ,dés le XVIIème siècle , les cinq abbayes : ST AMAND, HASNON, MARCHIENNES,FLINES et ANCHIN  avaient centralisé leurs efforts et nommé un ""Bailli des eaux""qui avait la direction générale des travaux.En 1751 ,un ingénieur royal :LAURENT , l'auteur du canal de ST QUENTIN(O2) , fit créer deux canaux parallèles à la Scarpe pour drainer tous ces petits affluents et ainsi déssécher les terres. Sur la rive gauche ,ce fut le DECOURS qui s'étire depuis SIN -LE-NOBLE(prés de DOUAI) ,jusqu'à BLEHARIES. En traversant le marais de la BRUYERE , il emprunte le SCEUW, un ancien affluent de la Scarpe. Le tracé du Décours fut modifié en 1925, quand on dut le déplacer pour l'établissement du Pont Supérieur de la Route de LILLE (familièrement appelé "Pont du Moulin Blanc) .

 

                                                            LA TRAITOIRE

         Sur la rive droite ,ce fut la Traitoire qui fut creusée en 1762 , elle part des tourbières de MONTIFGNY-en-OSTREVENT(59), passe à HASNON , où elle reçoit la petite Traitoire, qui lui amène les eaux du ""marais d'HASNON"".Elle traverse la route de ST AMAND-VALENCIENNES , au lieu-dit ""le Pantalon Blanc""(à une cinquantaine de mètres du rond point de "Notre Dame d'Amour", à l'entrée de la ville.Puis se dirige vers la route de Condé et se dirige vers MORTAGNE. Depuis quelques années , pour permettre la création de la rocade autour de ST AMAND et la création de nouvelles installations(Le Pasino) , cette petite rivière à été en partie détournée ou recouverte ).

                                                                LE LIVRON

 

           C'était u petit canal de déssèchementde terrain entre le Saubois et le Moulin de la Marlerie. Il passait à la porte de TOURNAY, séparant le jardin de l'Abbaye de la grande Vigne , et allait alimenter le ""bassin carré"" avant d'aller se jeter dans la Scarpe. Plus tard , on le fit déboucher dans l'Elnon aux ""pontes"" ,c'est à dire aux portes du Clos. En 1685 , l'intendant fit boucher l'aqueduc que l'Abbaye avait fait construire sur le Manquet, immédiatement en aval du Moulin du Marillon.Cet aqueduc reliait le Sceuw du Marais de la Bruyère  à la Scarpe , l'Abbé voulant éviter qu'elle vienne aussi grossir le Livron.

                                                              
                                                               LE PREUSS

        C'était un petit affluent de la vieille Scarpe qui coulait dans des propriétés particulières,entre la rue de l'Eglise et la rue Thiers.Il fut bouché un peu à la fois par les propriétaires des terrains qu'il traversait.

                                             LA FONTAINE SAINT MARTIN

        Elle comence à AUBRY , longe le chemin de fer de Vicoigne(RAISMES) jusqu'au Monts des Ermites(Il s'agitd'un trés ancien terril dont il ne reste de nos jours que la partie basse recouverte par de la végétation),puis vient se jeter dans la Traitoire un peu au dessus de Notre Dame d'Amour.Son cours comportait 5 à 6 kms.

 

LA GRANDE ET LA PETITE HAMAIDE 

      
    Ce sont encore deux petits affluents de la Scarpe qui sortent du bois d'HASNON.


                                                           &&&&&&&&&&&&&&


        Comme on peut le constater , SAINT-AMAND-LES -EAUX ne manquaît pas d'eau. Et il est certain que la ville a connu des innondations .Néanmoins ,il  faut reconnaître que ces eaux ont bien désservi l'industrie alimentaire et industrielle de la commune. De nos jours ,l'eau est encore bien exploitée , notamment par les Thermes et l'exploitation des sources. Mais il faut protéger ce bien inaliènable , il est déplorable de voir flotter ,dans la Scarpe ,des détritus de toutes natures laissés par des promeneurs et même par des pêheurs, ce qui est un comble.


       Nous poursuivrons cette ""petite histoire"" en rapportant celle des rues les plus anciennes de ST AMAND LES EAUX. En attendant , nous vous rappelons que vous pouvez participer à l'élaboration ou à l'amélioration de ce blog en y apportant vos souvenirs ,vos photos ( Toutes les sources sont citées). Contact: ptitloup6@free.fr

 

        Communiquer à vos amis l'adresse du blog:

    http:// historial.amandinois.over-blog.com ou
http://www.francegenweb.org/blog/?2006/08/05/159-l-historial-amandinois et clic sur ""à visiter sans modération ""

         Vous désirez assister l'association ,en devenir membre , contacter la :les mercredi matin au Siège: 42 rue Barbusse à ST AMAND,

  

                                                                                   ptitloup6@hotmail.fr

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens