Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 22:23

 

 

   Cette page constitue la suite de l'histoire des rues . Auparavant il nous apparaît  nécessaire de donner quelques conseils pour faciliter la lecture du blog aux visiteurs. A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez . En cliquant dessus, l'article apparaîtra au centre. Vous ne serez plus obligé(e) de naviguer d'un coin à l'autre de votre écran       Bonne Lecture.

                                      RUE DU FAUBOURG D'ORCHIES

                    RUE DU 2 SEPTEMBRE (en 2007)

    A l'origine ,une simple route qui partait de la rue d'Orchies  en direction de LILLE. Sa véritable histoire commence au XIX° siècle avec le développement de l'industrie dans notre ville. Les brasseries s'y sont données rendez vous : c'était la brasserie JOLY  , prés du pont sur le Manquet. Une brasserie occupée vers 1870 par DESMOUTIERS qui , en 1899, la transforme en brasserie Coopérative. MOTTE-FLESCHER avait créé en 1846 une brasserie qui fut cédée en 1849 à Casimir BOUCHART-STERLING.  

    Face à cette ancienne Brasserie BOUCHART , un lieu inédit que peu d'amandinois connaisse .Il s'agit d l'Impasse BAVAY et de la cour Milhomme. Ce lieu est situé entre la rue Gambetta et la rue Vincent(ci-dessous).

 La rue Vincent ,vue prise en direction de la rue Barbusse (ancienne rue du Marillon)Photo année 2008 par Lucien

 

Ci-contre ,la Cour Milhomme, Impasse BAVAY

Photo Lucien ,année 2008












Dans cette rue on trouve trace de la Gendarmerie qui était installée dans un immeuble un peu au dessus de la Brasserie BOUCHART.  Cet immeuble fut détruit pour faire place à un jardin particulier. Au delà de cette Gendarmerie , on trouvait une brasserie crée vers 1850 et dirigée par CRUDENAER , elle fut rachetée par BOUCHART-STERLING qui en fit un moulin à vapeur , puis par la suite une malterie. 

  En 1843, fut inaugurée un calvaire sous la présidence du Grand Doyen PIQUE ,assisté du clergé amandinois  et entouré d'une foule que ""L'écho de la Frontière " estimait à 10.000 personnes ;(Notes de Paul FASSIAU).En 1882 , on démolit cette chapelle pour permettre le débouché de la rue Gambetta que l'on venait de créer pour relier cette partie de la ville à la gare. En 1885 - 1886 , on rebatit une autre chapelle en style gothique , sur les plans de l'architecte DUTOUQUET de Valenciennes.(Photo Lucien,année 2007, à noter la marque commerciale des bières Bouchart sur la façade du commerce jouxtant la chapelle)

  




Un peu au delà , NICOLLE avait installé deux moulins en bois de chaque côté de la route qui menait vers LILLE. C'était au temps où la fabrication de l'huile était une des industries amandinoises.Son concurrent , VANLOOY , avait édifié le Moulin Blanc qui est encore présent de nos jours. A cette époque , on crée un abreuvoir donnant dans le Décour(voir les cours d'eau).Il fut déplacé et disparu vers 1926 , quand le Décours fut détourné pour permettre l'établissement du passage supérieur surplombant la ligne SNCF. Ce pont permit de faire disparaître le passage à niveau . A proximité de ce passage , on trouvait les Nouvelles Chaîneries ( à l'emplacement du Garage RENAULT). A proximité immédiate on trouvait un troisième moulin appartenant à DAVAINE-VANAUTREVE qui était destiné à broyer du seigle. Aprés la guerre 39/45 , la rue prit le nom de "rue du 2 Septembre" en commémoration de la date inoubliable à laquelle la ville et sa population furent délivrées de l'occupation allemande. Rappelons que parmi les libérateurs un vaillant soldat américain périt, ST AMAND lui a rendu un trés grand hommage en érigeant une stèle en sa mémoire.
(Photo Lucien ,2007)

                                      


     LA RUE DU WACQ

 

      C'est l'ancienne rue ""MOLLINS" ,ainsi appelée à cause du Moulin qui se trouvait sur "la Mérette" et qui était la propriété de l'Abbaye. Il y avait également un moulin qui actionnait un tordoir à huile appartenant à BARBIEUX-JOSSON. La rue s'est aussi appelée "rue du Moulin de la Ville"", ""rue du Pont du Wacq" et enfin "RUE DU WACQ".

    On trouve une explication à ce mot "WACQ": en disant qu'il avait été pris pour "BAC" ou encore dans le langage populaire , il signifiait ""Eau Bouillonnante" . Le "Rouchi" a en effet conservé le mot "wacquer"= remuer avec bruit du linge dans une  rivière. LE ROUCHI est une langue dérivée du Picard:Le picard est une langue dont les origines sont communes avec celles du français ; c?est donc une langue romane. Il est parlé en France dans le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie, et en Belgique dans l?ouest de la Communauté Wallonie-Bruxelles en province de Hainaut (plus précisément, à l?ouest d?une ligne Rebecq-Beaumont-Chimay).Dans la région Picardie, on parle de picard, alors qu?on emploie plutôt les sobriquets ch?ti, ch?timi dans le Nord-Pas-de-Calais (et Rouchi dans la région de Valenciennes) même si les Nordistes parlent entre eux simplement de patois. Mais cette dénomination peut avoir quelque chose de dévalorisant. Les linguistes emploient uniquement la désignation de picard. En effet, qu?on l?appelle patois, picard ou « ch?ti », il s?agit de la même langue, et les variétés qui sont parlées en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais sont assez largement intercompréhensibles

  La ville acheta le moulin à l'Abbaye en 1790 , mais dut le revendre par la suite par décision du Conseil Municipal en date d'octobre 1821 à un sieur NOEL. En 1818 , DE BETTIGNIES vient installer sa première fabrique de céramique, sans doute tenté par la  "Mérette" comme force motrice , mais il déménagea trés vite au "Moulin des Loups". A l'entrée de la rue du Wacq , on trouvait également une vinaigrerie appartenant à MR.QUAREZ qui était également propriétaire d'une grande salle . Cette salle servit longtemps de salle des fêtes pour la ville. Le dernier bal eu lieu en 1880. .
Copie d'une carte postale propriétée Denis PAVAUT. A gauche la rue de Valenciennes ,à droite l'entrée de la rue du WACQ. Sous le "P" de photocopie: le Collège communal .
      En 1983 , plusieurs habitations ,appartenant à la famille GLORIEUX , furent détruites . D'autres demeures firent l'objet de rénovation:
 

                (1)                                                                        (2)
 

                     ( 3)                                                                                     (4)
  (5)

    Photos de famille : Jacques CHEVAL riverain de la rue du WACQ

En 1,2 et 3:démolition des maisons appartenant à la famille GLORIEUX;  4:rénovation d'une habitation. En 5: propriété de la famille GRATTEPANCHE.

      
    LA RUE DE RIVOLI

 

...Elle fut établie au lendemain de la Révolution, en utilisant la partie orientale de la cour féodale et un chemin entre les jardins du couvent. La cour féodale était une place rectangulaire s'étendant entre la rue de Tournay et le Manquet(voir l'histoire des cours d'eau). Il est dit que la "Porte du Grand Vent" faisait communiquer par un pont placé sur cette rivière la place de l'Abbaye avec la cour féodale. Celle ci avait une sortie sur la rue du Faubourg de Tournay , par la porte "Bruslée". Au milieu de cette place , il y avait un énorme bâtiment en grés , dominé par une tourelle surmontée elle même de quatre diables en bronze, ceux ci tenaient entre leurs mains une girouette. De là , l'expression  populaire ,pour désigner l'immeuble , sous le nom des ""QUATRE DIABLES"" ou "QUATRE DIALES".Cet édifice était le siège de la justice féodale, il disparut aprés la Révolution. Il n'en reste aucune trace .(ci-dessus la rue de Rivoli en 2007)

    La cour féodale fut lotie entre divers particuliers et la Rue de Rivoli se garnit lentement de maisons. Le 26 février 1858 ,ses habitants réclamèrent le pavage et l'éclairage. Cela fut fait ,aprés décision du Conseil Municipal de 1863, et ceci permit de couvrir le Manquet. Dans cette rue , il y avait les services du Commissariat de Police et de la Gendarmerie.
 
Ci-dessus l'ancienne Gendarmerie et en face "l'Estaminet de la Gendarmerie. Voulait on faire passer les Pandores pour des ivrognes ??? Entre les deux bâtiments l'entrée de la rue des Viviers du clos:  Photos Lucien, août 2008.

La Police s'est installée sur la Place centrale et la Gendarmerie rue Barbusse. Les anciens amandinois se souviendront également qu'ils ont dansé au "Club". C'était une salle de bal située face à la cour de la Mairie.

     Face à cette salle de bal ,il y a la cour de la Mairie. Aprés transformation ,voici ce que l'on trouve de nos jours , les nouveaux bureaux en 2008:      Photo lucien, août 2008                                 

                                        RUE DES VIVIERS DU CLOS

 

      Cette ruelle passait prés des viviers de l'Abbaye.Pour améliorer leurs besoins  alimentaires ,les moines élévaient des poissons ,probablement des truites ou plutôt des carpes et peut être des gardons et ce à cause du Co2 de l'eau(source Mr.DASSONVILLE). .Actuellement cette rue conduit d'une part au Collège Marie Curie et de là conduit à la rue Mathieu DUMOULIN, d'autre part elle traverse la rue de Rivoli , longe quelques maisons et se relie à la rue de Tournai. 

 à suivre.......

Rappel: une suggestion , une remarque sur cet article , vous voulez ajouter un commentaire , nous communiquer une photo ,contacter nous  :  ptitloup6@hotmail.fr                                                    

 Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la:42 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin),                                                                                               feu Pierre BECUE

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur "à consommer sans modération) 

    Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider .  

 

                                                                                          ptitloup6@hotmail.fr

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

michel deloffre 25/12/2009 11:00


Bonjour-la brasserie Bouchart,je fais partie de ceux qui l'on connue,enfants,nous allions la visiter après une marche depuis l'école du Mont des Bruyères,il y avait de bonnes odeurs là
dedans.Bon,revenus en classe,il nous fallait commenter par écrit notre visite,et ça,j'aimais moins.


Articles Récents

Liens