Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 17:46

 

                                                 

 

 

   Cette page constitue la suite de l'histoire des rues . Auparavant il nous apparaît  nécessaire de donner quelques conseils pour faciliter la lecture du blog aux visiteurs. A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez . En cliquant dessus, l'article apparaîtra au centre. Vous ne serez plus obligé(e) de naviguer d'un coin à l'autre de votre écran       Bonne Lecture. NOS SOURCES:    Ce résumé ,et ceux qui vont suivre ,a pu se faire grace au travail historique effectué par DOM GOSSE , par l'historique effectué par feu Paul FASSIAUX Directeur et journaliste à "L"ECLAIR AMANDINOIS" (journal disparu ) et par les relevés effectués par les historiens de ST AMAND : feu Serge MORIAMEZ et MR (feu)et MME PAUWELS.                                      

 Ci-dessus l'Eglise ST MARTIN ,la municipalité engage des grands travaux de   rénovation (2007/2008), photo prise le 05 septembre 2007 , Lucien

 La place de l'Eglise se trouve au carrefour de cinq rues . Sur la photo ci-dessus , à droite de l'Eglise :la rue de Valenciennes , à sa gauche :la rue derrière l'Eglise , à partir du rond point on entre dans la rue Thiers dont nous avons déjà parlé et qui nous amène au centre ville. Derrière le photographe on trouve la rue Louise de BETTIGNIES  et l'actuelle rue du 18 juin :         

                         Photo remise par MR.ETIENNE ancien correspondant de la Voix du Nord. Sur la partie gauche se trouve l'ancienne poste dont fait état Paul FASSIAUX ,dans le récit qui va suivre. Cette administration se trouve ,à présent ,dans la rue Thiers . Les bâtiments sont occupés par des professionnels dentaires ou assurances.

 

 

 

 

 

              

 

                   LA RUE DE LA PREVOTE

                                                          RUE NATIONALE

                                                          RUE IMPERIALE

                                                              RUE ROYALE

                                                           RUE DU 18 JUIN

 

   Cette rue semble avoir le record des changements de nom : à l'origine ,c'était la Rue de la PREVOTE , sans doute parce que l'Abbaye y possédait une "prévoté " à usage de vinage d'un hectare 40,le long de la rive droite de la vieille scarpe.

  Reproduction de la carte établie dans le "terrier BAYARD" en 1663. A partir de la "Croix à la Bove" (actuelle place de l'Eglise) on voit trés bien la Rue de la Prévoté et la Rue d'Estrelle(actuelle rue Louise de Bettignies).

   A la Révolution , on voulut  ,sans doute, effacer le souvenir de l'ancien régime , en l'appelant : "RUE NATIONALE" , puis sous Napoléon 1er  , on l'appela ""RUE IMPERIALE"".

   En  1815, elle devint "La RUE ROYALE" , pour redevenir  "RUE IMPERIALE" sous le second Empire et enfin ,de nouveau ,""Rue Nationale ""aprés 1870 . Paul FASSIAUX aurait pu ajouter : ""et de nos jours RUE DU 18 JUIN "" .Ceci pour rendre hommage au Général DE GAULE . Paul FASSIAUX mentionne toutefois que cette rue aurait pu s'appeler "RUE DES FAUQUETS" , pour rappeler qu'à cet endroit se trouvait la faïencerie qui donna à ST AMAND un renom mérité dans le domaine de l'art céramique. 06/09/2007 photo lucien:stèle érigée à la mémoire de l'appel du 18 juin 1940 lancée par le Général DE GAULE depuis LONDRES ,pour lutter contre les envahisseurs allemands.

 

  Avant la Révolution , la rue Nationale s'arrêtait du cours d'eau appelé : canal de Ste Aldegonde , créé en 16694 par Louis XIV ,pour dériver la vieille Scarpe vers la Beuvrenne. Ceci permettait aux bateliers d'éviter de traverser le Clos des Moines. Ce canal empruntait le fossé des remparts qui aboutissait à la porte de Condé. La porte qui défendait le passage n'a pas été reproduite dans le plan ci-dessus , BAYART pour une raison inconnue est muet sur cette partie de la ville. Au  début du XIX° on l'appelait ""PORTE ROYALE "";elle présentait une ouverture de quatre mètres de largeur sur trois mètres de hauteur. En 1832, on envisageait de la transporter sur la drêve de la MOTTE et de la rebatir dans un nouveau style, le projet n'eut pas de suite. En 1835 ,Albert BARBIEUX , trouvant que la porte étanglait la rue , en demande la disparition ,celle -ci intervient seulment en 1847.

  Au delà de la Place DU QUESNES , la rue nationale se prolongeait par la Drêve du Bouffentiau ,simple chemin , au milieu des propriétés de l'Abbaye et qui se prolongeait par la Drêve du Haut Pont. On écrit indifféremment Bouffenteau, Bouffentaut,Boufintiau. Un sieur DESAILLY a cru trouver une explication à ce nom, en disant que cette drêve aboutissait à une fourche (boufentau-bout fendu-bout bifurqué)se divisant en deux chemins ,l'un vers Cubrai, l'autre sur la Croisette)

  Le 26 floréal an XII , le conseil municipal décida de reconstruire un pont sur le canal STE ALDEGONDE ,pour réunir le Bouffenteau à la rue Nationale. On peut en déduire que le pont précédent était trés léger et facile à disparaître en cas d'attaque de la ville (note de Paul FASSIAUX) .Cette drêve du Bouffentiau fut seulement érigée en rue par décision du conseil municipal du 26 avril 1823 et le pavage ne fut effectué qu'en 1864.

 A l'entrée de la rue du 18 juin , nous découvrons l'ancien bureau de poste , cette administration a été transférée dans la rue Thiers et le Tri postal se trouve maintenant sur la zone industrielle du "Moulin Blanc" ,route de LILLE. A l'emplacement de cet ancien bureau de poste , s'élevait autrefois la bonneterie MULLIEZ ,qui cessa vers 1890 . 

 

Photo lucien le 06/09/2007. Sur le fronton, on peut  lire:ST AMAND,TELEGRAMME, POSTE, TELAPHONE .  Derrière on trouvait le bâtiment abritant le central téléphonique qui est abandonné de nos jours.

 Un peu plus loin , s'élevait la célèvre faïencerie crée en 1718 par Pierre Joseph FAUQUER ,faïencier de TOURNAI. La fabrique des FAUQUET s'étendait en profondeur avec ses magasins qui donnaient  sur la rue de Condé. Trois générations de FAUQUET se succédèrent dans cette manufacture de faïence stannifère (la faënce contenait de l'étain),de terre, de pipe  et même d'un peu de porcelaine tendre  et dont les produits ont acquis une renommée mondiale. A l'emplacement de cette manufacture on trouve actuellement la résidence MANOUVRIER du nom d'un ancien maire :

photo lucien ,le 06/09/2007, sur la façade du bâtiment on peut voir la photo de Paul MANOUVRIER.

   L'habitation des FAUQUET se trouvait de l'autre côté de la rue ,face à leur usine, peut être la où l'on trouve l'actuel laboratoire de Biologie et sur l'arrière duquel on aperçoit les bâtiments qui ont abrité le cinéma "PAX" bien connu des anciens amandinois.Ce cinéma appartenait à la famille DEVAUX et était géré par Claude DEVAUX:

Photo lucien :06/09/2007

   Aprés la Révolution , Jean Baptiste FAUQUET tenta vainement ,en l'an IX, de rendre à l'usine son essor d'antan . La fabrique fut vendue et démolie en 1805.( source Paul FASSIAUX). A son emplacement , en 1844 , on construit l'école des Soeurs Ste Thérèse ,qui réunit jusqu'à 120 élèves  et ferma ses portes en 1905.Ce fut aussi en 1875 que Louis-Désiré DURIEZ ,doyen de ST AMAND , fit donnation à la fabrique d'un corps de bâtiment ,composé de trois salles avec un terrain de 20 ares 12,pour l'affecter à un patronage de jeunes filles.

        A proximité du laboratoire DAMIEN , on trouve une annexe de l'IME (MALECOT).Derrière son entrée grillagée ,on découvre une chapelle dédiée a Louise NICOLE (1847-1889).Cette dernière y est inhumée.Elle a été la fondatrice d'oeuvres sociales et de CONGREGATION DES HUMBLES FILLESDU SACRE COEUR A SAINT AMAND.Elle a été un précurseur du mouvement social chrétien .

 Un peu au dessus ,prés de l'intersection de la rue avec l'Avenue du Clos , on trouvait la scierie de DORCHIES-MASSEZ et sur le côté opposé une brasserie qui , en 1751 ,appartenait à Antoine -François Joseph BARBIEUX - JOSSON.

  De nos jours , la rue du 18 juin est trés fréquentée , les industries sont disparues .Omis le laboratoire nous y trouvons des professions libérales (Kinés,dentistes,...),un boulanger ,un coiffeur ,comme commerces, le Trésor Public,etc.....

 

     A l'angle de la rue du 18 juin et de l'Avenue du clos , nous découvrons le restaurant "Aux Champs Elysées ". A la fin du 19ème siècle ,cet établissement accueillait des danseurs et était appelé "SALON DU PLAISIR "  (tout un programme). Ce nom était alors donné a tous les établissements qui organisaient des bals.

 

  rue_du_18_juin.jpg

 SALON-DU-PLAISIR.jpg

                                                                                        

                                                                                             PhotoS lucien :06/09/2007    

 

                                                                      &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

  Mis en ligne ,mais cet article est appelé à être modifié , selon les renseignements recueillis.    Et maintenant ,si nous partions faire un tour dans un quartier sypathique : LA CROISETTE            

Rappel: une suggestion , une remarque sur cet article , vous voulez ajouter un commentaire , nous communiquer une photo ,contacter nous  :    ptitloup6@hotmail.fr                                                      

 

 Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 42 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin), Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:  

 

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur "à consommer sans modération) 

   Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider .    

 

   Ami du "Pou du ciel" ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS   http://pou.guide.free.fr/index.htm     

 Dernière minute: L'HISTORIAL recherche du matériel ou des objets (verres ,bouteilles  ,etc ..) ayant appartenu à la Brasserie du Corbeau à LECELLES(59). Contacter le Président ,si vous êtes intéressé (e) par cette demande.

                                                                            ptitloup6@hotmail.fr            

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens