Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 18:18

 

 

                                                    L"HISTORIAL   AMANDINOIS

                                 47 RUE BARBUSSE  à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX


 

100_0559.JPG     

                                                                                Contact:    ptitloup6@hotmail.fr 
                                                                      Lucien BAUDUIN (créateur du blog)
                                                                                                                                              
                                                                                                                                                                                    
                                                                          TOUS DROITS D'AUTEUR RESERVES                  


                                                                      

APPEL : mes prochains articles articles porterons sur l'enseignement scolaires à ST AMAND LES EAUX. Je recherche des photos de classe anciennes(voire trés anciennes ) .Vous êtes un ancien élève ou un(e)ancien(ancienne)enseignant(te)vous pouvez m'aider. Les envois qui figureront sur les articles le seront au nom de leur propriétaire.Merci de votre collaboration.

 





Ci-contre:  les Membres actifs de l'Association avec leur Président Feu BECUEPierre.                                                                                                     
                                                                  

   

CONSEIL DE LECTURE: A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez .   Bonne Lecture.
 

NOS SOURCES: récits de feu Paul FASSIAUX  journaliste et Directeur du journal L'ECLAIR AMANDINOIS ,dont certains exemplaires sont conservés à l'HISTORIAL .Les anciens journaux :UNION AMANDINOISE ,ECHO AMANDINOIS conservés au Fond ancien de la Médiathèque  de ST AMAND-LES-EAUX (Nord).Les rues les plus anciennes ont été citées par DOM GOSSE vers 1765, dans un petit recueil intitulé :ESSAI SUR ST AMAND  , que l'on peut consulter à la Médiathèque.S'y ajoute maintenant : LE TERRIER BAYARD DE 1663 qui est conservé précieusement à la Médiathèque.

Pour être informé(e) de la publication d'un article , inscrivez vous à la Newsletter

LIENS UTILESun site amical :   http://x-maminette-x.skyrock.com  découvrez une artiste.

 découvrez tout sur ST AMAND -LES-EAUX en allant sur ce site :
http://www.tout-sur-saint-amand-les-eaux.net/
Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider . Le fond ancien est doté de plus de 45 publications généalogiques.Lesquelles ont été éditées par L'Association Généalogique Flandre Hainaut à VALENCIENNES (AGFH). N'hésitez pas à interpeller un chercheur présent pour vous faire aider dans vos recherches.Peut être que vous rencontrerez des cousins ou cousines éloigné(e)s. 
   

 

   Ami du "Pou du ciel" ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS   http://pou.guide.free.fr/index.htm       




ABBAYE-CHATEAUX DE ST AMAND 

            Avant de poursuivre, voyons quelques définitions:

source WIKIPEDIA


L’abbé
(du
grec ancien ἀϐϐᾶ / abbã, « père » ; de l'araméen abba, « le père ») est le moine élu par les moines réunis en chapitre pour diriger une abbaye. C'est aussi depuis le XVIIIe siècle le terme en usage pour désigner un clerc séculier ayant au moins reçu la tonsure.


Une abbaye
:(du  latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de l'araméen abba qui signifie « père »), lequel sert de père spirituel à la communauté religieuse. Les ordres monastiques, les chapitres canoniaux (de chanoines surtout), les communautés de chanoines réguliers ont vocation à fonder des abbayes. L'abbaye n'est donc pas nécessairement un lieu de clôture monastique 


Le curé est un prêtre catholique qui a « charge d'âmes » d'une paroisse (en latin, cura animarum). Il est nommé par un évêque, dont il est le représentant et le délégué dans la paroisse.

Les autres prêtres qui l'assistent sont nommés vicaires, ou prêtres habitués.

Selon les régions, le curé peut être appelé recteur ou abbé.

Le seigneur est le détenteur et responsable d'une seigneurie. Le féminin est dame (qui vient de domina, le féminin de dominus)Être seigneur ne signifie pas être noble : un prêtre, un noble, un marchand, un paysan, une femme, une personne ou même une institution peuvent être seigneur, il suffit qu'elle ait les ressources d'acquérir une seigneurie.Le possesseur d'une seigneurie porte le titre de seigneur ; il peut être un individu, dans la très grande majorité des cas un ressortissant de l’aristocratie, mais aussi une personne morale le plus souvent une institution ecclésiastique telle une abbaye, un chapitre cathédral ou canonial ou un ordre militaire. Le pouvoir du seigneur s'exerce par divers intermédiaires, dont le plus important est le bailli.

                                                                                 &&&&&&&&
   
 
  Au 7ème siècle,grace au roi DAGOBERT, SAINT AMAND batit la ville qui porte de nos jours le nom de ce Saint. Mais à ces débuts ,la ville porte le nom d'ELNON , nom de la rivière auprés de laquelle elle fut construite.Une première Abbaye vit le jour, Saint Amand en fut le premier Abbé élu par les moines qui l'accompagnaient. 
Il détenait le droit de haute et basse justice.A cet égard ,il s'entoura ce que l'on a appelé "LE MAGISTRAT",assemblée composée d'échevins.
       
     Les bâtiments sont rudimentaires ,au départ , puis firent place à des constructions plus adaptées à leur époque.
                                                                      ci-dessus:la 1ère Abbaye de ST AMAND

      Autour de l'Abbaye , les habitant vont prendre place et les constructions sont de plus en plus nombreuses. Des rues sont aménagées pour permettre la circulation des personnes et des biens
.    


    Naturellement , l'autorité de SAINT AMAND s'exerçe sur la cité et l'ensemble des communes composant l'ABBAYE:LECELLES,NIVELLES,ROSULT,RUMEGIES,SAMEON,SARS ET ROSIERES et THUN. Il s'agit de la "Terre Contentieuse". Ainsi qu'une partie des terres de BLEHARIES et MAULDE ,terres non contentieuses. Il fut donc l'un des premiers SEIGNEUR.  Cette autorité était accordée par les Rois (décret royal)et les Papes (bulle papale). 

       De nombreux Abbés se succédèrent à SAINT-AMAND, le plus célèbre d'entre eux est ,sans aucun doute , l'Abbé DUBOIS .Il fut le 76ème Abbé, il contribua largement à ce que la ville de SAINT AMAND soit connue en France et au delà des frontière. Vous pouvez retrouver leurs histoires dans les livres suivants: (disponibles en Médiathèque de ST AMAND LES EAUX).
-Monographies des villes et villages de France,Histoire de l'Abbaye de ST AMAND par Victor COURMANCEUL(éditions de 1902 reprise en 1912).
-Le Temporel de l'Abbaye de ST AMAND par Henri PLATELLE
-Journal de Campagne au 17ème ,par Alexandre DUBOIS curé de RUMEGIES.

                &&&&&&&&&&&&&&&
     
           A Seigneur tout  honneur :

        L'Abbé a sa résidence ,naturelle, à l'ABBAYE. L'Abbé DUBOIS fut le premier a occuper le Prieuré ou échevinage. Ses appartements se trouvaient au premier étage auquel on accédait par deux escaliers se trouvant de part et d'autre du bâtiment.Dans la partie droite ,il reste un moignon d'un escalier.L'escalier de marbre ,qu'empruntent les jeunes mariés de nos jours, fut construit a la fin du 19ème siècle.Auparavant ,ce passage permettait aux hôtes de l'Abbé d'acèder à l'hôtel de l'Abbaye.

   Lors des exécutions publiques des condamnés ou lors des grandes fêtes religieuses , "Le Seigneur " Abbé fait une apparition sur le petit balcon . Ces condamnés étaient souvent d'origine noble ou bourgeoise.Les droits communs étaient conduits au Mont du GIBET;

Aprés la Révolution française ,cet édifice échappe a la destruction des révolutionnaires ,ainsi que la tour Abbatiale et ce grace à Mathieu DUMOULIN. Puis  , à l'instauration de la Rép
 ublMathieu-DUMOULIN.jpgique ,il sert de Maison Communale ,appellation générale donnée aux Mairies. Ce bâtiment échappa,au moins a deux reprises, a deux incendies spectaculaires au cours du 20ème siècle . Il vient d'être rénové , néanmoins des statues sont encore manquantes.ci-contre :Mathieu DUMOULIN(source médiathèque)
 

        
 Il y avait quelques familles nobles qui occupaient des demeures importantes appelées Château. Le terrier BAYARD de 1663 nous permet d'en relever leurs emplacements . Rappelons que BAYARD Jean ,natif de Valenciennes , était un géomètre.Il fut chargé par l'Abbé DUBOIS d'effectuer un relevé des terres de ST AMAND . Le terrier de ST AMAND LES EAUX est composé de trois épais volumes. D'autres relevés ont été effectués sur l'ensemble des communes relevant de l'Abbaye, mais il semble qu'ils ont été détruits.


       










             
                
Photo ci-dessus:ouvrage de Serge MORIAMEZ              Couverture de l'un des Terriers BAYARD

Serge MORIAMEZ ,ancien Bibliothécaire à qui nous rendons hommage ,a effectué un relevé succint du Terrier BAYARD ;vous pouvez le consulter au Fond ancien de la Médiathèque.


      L'une des plus importants Châteaux est sans aucun doute " LE CHÂTEAU MALPAIX". Il appartenait à une trés ancienne famille qui a disparu au début du 18ème siècle. Il était situé ,pratiquement rue du Petit Repas .Depuis ses abords ,on accédait aux murailles qui protégeaient la ville. On pouvait y parvenir par la rue de la Longue Saulx ,cette dernière conduisait à la Place d'Armes ,actuelle Place du 8 mai 1945. Cette place menant directement aux champs de manoeuvres des troupes militaires.Ceci pour dire que le Château MALPAIX servit de casernement à la Gendarmerie ;il fit également office d'hospice ,d'hôpital .Récemment ,nous avons découvert que ce château a servi de collège. Son histoire mérite d'être conté.



  
Ci-contre ,plan tiré du terrier .En haut et à droite le Château MALPAIX . En bas et à droite ,la porte d'Orchies. On peu imaginer l'importance des bâtiments .




        De  par sa position géographique (proximité des frontières), St AMAND était souvent traversée ou envahie par les troupes guerrières étrangères. Aussi ,pour protéger la population , le Seigneur Abbé fait construire une grande muraille qui ceinture la ville. Des portes surveillées par les milices sont pratiquées ,on en retrouve l'existence dans le Terrier BAYARD. Les MALPAIX qui devait être une famille noble,riche,construisent leur Château à même la Muraille .Il abritait ,probablement ,les troupes chargées de la défense de la cité.
        
Ci-contre :plan établi le 10 mai 1807,à la demande de Louis DESCAMPS ,qui fut propriétaire des lieux . Plan adressé par MONIN François qui a découvert ce précieux document dans les biens de sa famille.Il détient l'une des clefs du châtau.
Comme on peut le voir ci-contre:

 Cette propriété comptait 60 ares de terrain et tenait au rempart de la ville ,comme déjà dit ci-dessus, à la rue de la Longue Saulx ,la rue du petit repas ,à la Quièvre rue (rue du Prévost) et à une petite ruelle allant de l'ancienne scarpe à l'actuelle scarpe. C'était l'emplacement de la Chaînerie DOREMIEUX (pour ceux qui l'ont connue). 

        Comme nous l'avons précisé,le Château servit aux troupes ,en particulier la Gendarmerie.Mais il servit aussi d'Hôpital, lorsque les deux établissements hospitaliers de Thermal furent fermés( L'hôpital civil et l'hôpital des Armées.).

         
Sur le plan de la Charité ,les autorités locales furent amenées à se servir du Château MALPAIX. Les Orphelins y trouvèrent abri. Le Château de par ses dimensions devait être imposant tant de l'extérieur que de l'intérieur (voir le hall des chaîneries DOREMIEUX).

        L'histoire nous dit que les MALPAIX possèdait un fief ,dit "Fief MALPAIX" à SAMEON. Ce Fief sera vendu ,en 1742 à François DESCAMPS , par un certain Jean Baptiste  MALPAIX ,conseiller en la ville de DOUAI . 
A la fin du 17ème ,les membres MALPAIX disparaissent de ST AMAND.  La dernière naissance est enregistrée en 1665 à ST AMAND. Pas de mariage , pas de décés  sur les registres.  En un mot ,pas d'explication sur la disparition des MALPAIX à ST AMAND .Ont ils quitté la ville suite à des déboires financiers ? a des problêmes religieux qui les a fait émigrer (protestants et catholiques s'étant opposés trés longtemps)??Qui peut le dire ?? 


   Ci-contre , le rapport de vente du Fief MALPAIX à SAMEON;document recueilli par David QUENHERVE. (on peut le retrouver à la Médiathèque)

           


                                  

                               
     Récit de David QUENHERVE ,collecteur de mémoire:
     
"""  
Le Château MALPAIX est acheté par Julie DESCAMPS au début du 19ème siècle. 


Sous l'Empire, l'administration des hospices civils prend, pour diverses raisons, la décision de procéder à la réunion de tous les hospices de la ville en un seul. Les hospices civils possèdent un vaste bâtiment qui conviendrait parfaitement à cet usage  mais il est loué à la ville et sert de collège communal. Il est alors envisagé de se porter acquéreur d'une grande maison adaptée à la création d'un hospice unique, mise en vente par Mademoiselle Julie DESCAMPS, propriétaire à Saint-Amand. 
L'approbation de l'autorité supérieure est demandée mais déjà, plus tôt le même jour, une promesse de vente a été signée entre les administrateurs des hospices et Mademoiselle Julie DESCAMPS .Celle-ci déclare consentir à vendre au profit de l'hospice de Saint-Amand une maison nommée le Château Malpaix, et ses dépendances, située vis à vis de la rue du Prévost tenant au sieur PAUWEL(S), à la ruelle, au sieur MAIRESSE et à l'ancien lit de la Scarpe, moyennant la somme de 7 500 francs. Bien qu'une promesse de vente s'établit entre les parties ,la vente échoue Le 7 janvier 1815, résultat de l'enquête commodo et incmmodo,apportent plusieurs inconvénients à la réunion susceptible d'aboutir à la vente du Château. Le domaine ayant été repris par MLLE Julie DESCAMPS le 1er janvier 1814.Entre temps , le château sert néanmoins d'hospice. Ci-dessus ,un acte en date de 1810 signalant le décès d'un pauvre pensionnaire. """"   
   
       
Vers 1880 , Emile DOREMIEUX ,adjoint au Maire et Chaîneur parvient a acquérir le Château. Il se sert des vastes bâtiments pour installer un laminoir et des fours.  C'est dans l'un des halls du château que fut construit la plus grosse chaîne en 1885.Cette chaîne porta le surnom de "Chaîne DREYFUS" ,car elle était destinée a la Marine de TOULON où était emprisonné le Capitaine DREYFUS (voir l'histoire des chaîneries.En 1984/1985, la chaînerie DOREMIEUX est détruite et avec elle les vestiges du Château  MALPAIX.

c27latin-1-.gif
                                       De nos jours ,on ne trouverait même pas une rui
ne.
                        (publié avec l'autorisation de Robert  DELORD à GRENOBLE)

                  
         
                             
http://www.ac-grenoble.fr/lycee/diois/Latin/fichescivil.html

(Renseignements communiqué par feu BECUE Pierre ,Président de l'HISTORIAL,ancien chaîneur des Ets DOREMIEUX ) Ci-Dessus l'un des halls ayant servi à la Chaînerie -Photo: HISTORIAL AMANDINOIS

"""Ce  chateau appartenait à Dida Descamps(ditMamilotte)et NuezDescamps (dit Midar).
 

En 1827 Charles Dorémieux achète le chateau, il s'associe à Tisonqu'il a débauché de chez Vasseur à la Bleuse borne.En 1835 ilsétaient 300 ouvriers. La photo ci-dessus  représente un atelier de la chainerie ,il était le dernier batiment du chateau que j'ai connu.Ce batiment avait été modifiè Pour en faire un atelier d'épreuve des chaînes Il  fallu relever le sol d'un mètre
De  ce fait le plafond était trop bas . La direction a fait supprimer  l'étage.On s'en rend compte par la disposition des fenêtres
Avant Dida Descamps ce batiment a servi de centre de formation pour jeunes filles à qui on apprenait la couture, tenir un ménage et faire la cuisine. Je crois qu'il s'agissait 'une oeuvre de Louise NICOLE qui disait ""que si elles faisaient de la bonne cuisine ,elles retiendraient les maris"". signé: Pierre BECUE


                 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

   Rappel: une suggestion , une remarque sur cet article , vous voulez ajouter un commentaire , nous communiquer une photo ,contacter nous  :ptitloup6@hotmail.fr     

Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin),  

 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:  

 

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur à consommer sans modération) . Ci-dessous, votre serviteur ,auteur de ce blog:Lucien BAUDUIN,membre de l'Historial.


                                      
                 Allez ,allons voir la suite.   ptitloup6@hotmail.fr

     

                                                         

 

 

 

     

 



                     



                                                          
       

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens