Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 07:47

                                  

                                            

                                                Michel RICCO Françoise RICCO

        L"HISTORIAL AMANDINOIS 14 rue du Thumelart ,à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.

    CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28

   Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association. Le Musée de l'HISTORIAL est ouvert chaque mardi et jeudi de 14 à 17h, le samedi de 15h à 18h , le troisième dimanche de chaque mois (de mars à novembre).

    TARIFS: individuel : adulte 5 euros,étudiant,curiste,demandeur d'emploi 3 euros enfant 7 à 12 ans 2 euros, 2 à 16 ans 3 euros, groupe scolaire 1 euro, groupe à partir de 10 personnes 3 euros par personne Les cartes bleues et les chèques vacances ne sont pas acceptés. Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer : http://historial.amandinois.over-blog.com/article-35-les-liens-98164767.html

DERNIÉRES INFOS: en 2014 , la Médiathèque présentera une exposition dont le but est de rendre hommage aux POILUS de la guerre 14/18. A cet effet , Amélie DESSE recherche des documents , des objets , des témoignages , etc..Vous pouvez contacter Amélie à la Médiathèque si vous êtes intéressés .adhesse@mediatheque-st-amand.com

INFOS: Amélie prépare sa prochaine campagne sur la CALYGRAPHIE en mai. Vous êtes intéressé(e) ,contactez la.

1914 ""LES FEMMES DANS LA GRANDE GUERRE"": 

Avec la participation de l' association "LA COMPAGNIE DES VIEUX OBJETS" ,exposition à l' HISTORIAL AMANDINOIS 14 rue du Thumelart à ST AMAND LES EAUX  ,du 12 au 19 avril 2014.Ouverturesamedi 12et le dimanche 13 de 15 à 18 h, du lundi 14 au vendredi 18 de 14 à 17 h et le samedi 19 de 15 à 18 h/

Tarifs :Renseignements :au 03 27 48 02 28 ou historial.amandinois@gmail.com

                                           &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&                

                         UN CONFLIT MÉCONNU

   

     Tous les français connaissent les guerres passées :1870 - 14/18- 39/45 -La guerre d' INDOCHINE , LA GUERRE D' ALGÉRIE , mais qui connaît la guerre qui a opposé LA TURQUIE ET LA FRANCE ?????

     Aprés la guerre de 1914/1918 qui fit plusieurs millions de morts  ; tout le monde et en particulier les Français croyaient que les conflits majeurs étaient terminés . Hélas , il n' en était rien.

  La lecture de la fiche signalétique militaire de mon père ,originaire de LECELLES,   m'apprend qu' il a participé à une guerre située en TURQUIE  , en 1921. IL y est resté du 07/05/1921 au 27/12/1921.

    Cette guerre est trés méconnue et se situe bien avant l' autre grande guerre de 1939 à 1945.

    Nos sources: Archives du Nord à LILLE , Wikipédia.fr

                                        &&&&&&&&&&&&&&&&&&&       

                                                      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONSTANTINOPLE ou ISTANBUL ??: est l'appellation ancienne et historique de l' actuelle ville d 'Istanbul en Turquie (du 11 mai 330 à 1930). Son nom original, « Byzance » (en grec ancien Βυζάντιον (Byzántion), venant soit du mot grec buzō signifiant « resserré » en référence au Bosphore, soit d 'un mot thrace désignant le « rivage »), reste largement utilisé en histoire.

Origine du conflit

     L’intérêt premier de la France pour la CILICIE ,La Cilicie est une région historique d'Anatolie méridionale et une ancienne province romaine située aujourd'hui en Turquie.)

   L’Armée française avait avancé dans la région, en vertu des accords Sykes-Picot, après l’armistice de Moudros. Ces accords prévoyaient que, en plus de la Syrie, les Français auraient la mainmise sur l’Anatolie du Sud, où la plaine fertile de Cilicie, les ports de Mersin et İskenderun (Alexandrette) et les mines de cuivre d’Ergani jusqu’au nord de la Mésopotamie, constituaient des points stratégiques. D’autre part, les champs pétrolifères du vilayet ottoman de Mossoul constituaient une priorité absolue pour les Britanniques.

     Selon l’accord passé, ceux-ci garderaient les villes d’Antep, Maraş et Urfa jusqu’à l’arrivée des Français qui devaient s’installer dans les régions d’Anatolie du Sud qui leur étaient allouées dans l’accord. L’accord franco-arménien concernant le soutien des nationalistes arméniens du mouvement national arménien, du côté des alliés pendant la Première Guerre mondiale, fut signé le 27 octobre 1916. Le ministre des Affaires étrangères, Aristide Briand, utilisa cette opportunité pour fournir des troupes pour les engagements français.

 

   La Légion arménienne devait avoir pour commandant le général Edmund Allenby. Les Arméniens combattirent en Palestine et en Syrie, ainsi qu’en Cilicie après l’armistice de Moudros. Le but premier en constituant la Légion était de permettre une contribution arménienne au démantèlement de la région d’Anatolie du Sud, hors de l’Empire ottoman.                              

http://fr.wikipedia.org/http://fr.1922)wiki/Campagne_de_Cilicie

 

   

     Les forces françaises se retirèrent de la zone d’occupation au tout début de 1922, environ 10 mois avant l’armistice de Mudanya. À partir du 3 janvier, les troupes françaises évacuèrent Mersin et Dörtyol ; le 5 janvier, Adana, Ceyhan et Tarse. L’évacuation fut terminée le 7 janvier, les dernières troupes quittant Osmaniye. Au commencement, en 1919, sous coopération militaire, des troupes franco-grecques traversèrent la rivière Meriç pour occuper la ville de Uzunköprü en Thrace, ainsi que les lignes de chemin de fer jusqu’à la gare de Hadımköy près de Çatalca dans les environs d’Istanbul.

    En septembre 1922, à la fin de la guerre gréco-turque (1919-1922), pendant la retraite des Grecs devant l’avance des révolutionnaires turcs, les forces françaises se retirèrent de leurs positions près des Dardanelles alors que les Britanniques étaient prêts à maintenir leurs positions. Le gouvernement britannique envoya une demande de soutien militaire à ses colonies. La réponse fut négative et les Français indiquèrent aux Britanniques l’intention des alliés de ne pas intervenir en faveur de la Grèce. Les troupes grecques et françaises se retirèrent donc au-delà de la rivière Meriç.

NOTA: voir également sur WIKIPEDIA: http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_gr%C3%A9co-turque_(1919-1922)

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

         Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi ;adressez moi vos articles sur l' histoire de ST AMAND LES EAUX , nous nous chargeons de l'éditer .N'oubliez pas vos photos . Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances : http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération) Pour me contacter : ptitloup385@gmail.com

      Mon prochain article:  la JUSTICE A ST AMAND LES EAUX. Vous avez été Juge de Paix ,greffier de Juge de Paix ,personnel assistant le Jufe de Paix , adressez nous vos témoignages , photos ,documents .Merci

 

                                 

 

 

Repost 0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 07:52

                                     

                                 Michel RICCO                 Françoise RICCO

    L"HISTORIAL AMANDINOIS 14 rue du Collège à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste. CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28 Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.

       Le Musée de l'HISTORIAL est ouvert chaque mardi et jeudi de 14 à 17h, le samedi de 15h à 18h , le troisième dimanche de chaque mois. TARIFS: individuel : adulte 5 euros,étudiant,curiste,demandeur d'emploi 3 euros enfant 7 à 12 ans 2 euros, 2 à 16 ans 3 euros, groupe scolaire 1 euro, groupe à partir de 10 personnes 3 euros par personne Les cartes bleues et les chèques vacances ne sont pas acceptés.

     Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer : http://historial.amandinois.over-blog.com/article-35-les-liens-98164767.html

DERNIÉRES INFOS: en 2014 , la Médiathèque présentera une exposition dont le but est de rendre hommage aux POILUS de la guerre 14/18. A cet effet , Amélie DESSE recherche des documents , des objets , des témoignages , etc..Vous pouvez contacter Amélie à la Médiathèque si vous êtes intéressés .

     Nous vous rappelons qu'en cliquant sur pages suivantes ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.

     MES EXCUSES:    à tous ceux qui ont laissé un commentaire laissé sans réponse; l'administration de Over-Blog ne m' ayant pas informé. Je souhaiterai que Patrick CLEMENT me contacte directement: ptitloup385@gmail.com Merci.

                               &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

                            LES FUSILLÉS AMANDINOIS (Suite)

 

LES AMANDINOIS  CLEMENT ET BARBIEUX SUR LE MUR DE LA MÉMOIRE

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

      Dans l' article 50 nous avons parlé de Arthur Nicolas RENAULD , un poilu amandinois fusillé pour l' exemple en 1916 .Il figurait parmi les « Mutinés de 1917 ».A ce jour , il n'est pas réhabilité.

      Grace à Patrick CLÉMENT qui a signalé que son grand oncle CLÉMENT Palmyr avait été fusillé en 1914, nous avons retrouvé un troisième amandinois fusillé dans les mêmes conditions. Il s'agit de BARBIEUX Clément né à ST AMAND le 13 juillet 1985 .Il a été abattu ,en même temps que CLÉMENT le le 7 septembre 1914 - Les Essarts (51) , à l’âge de 29 ans.CLÉMENT meurt ,des suites de ses blessures ,à ORLEANS le 9 septembre 1914. Tous deux seront réhabilités le 22 décembre 1926 par un arrêt de la Cour de DOUAI .Ils figurent sur le mur de la Mémoire de ST AMAND LES EAUX .                                       

     Ces soldats appartenaient au 327ème R.I basé à VALENCIENNES (Nord). L Ordre d' éxécution a été signé par le Général BOUTYOURD René Auguste. L' ordre de fusiller ces soldats concernait : CLÉMENT Palmyr ,BARBIEUX Eugène de notre cité , Désiré HUBERT et François WATERLOT originaires du VALENCIENNOIS, Alfred DELSARTE mineur, puis ouvrier verrier, était de Fresnes sur Escaut. Gaston DUFOUR avait résidé à Rumegies, puis à Maulde, dans la région de Saint-Amand. Gabriel Caffiaux était pâtissier  et vivait à Raismes. Palmyre Clément était journalier à Lecelles. Eugène Barbieux, originaire de Saint-Amand, était faïencier.

     Enfermé dans une grange la veille de leur exécution ,comment ces soldats ont vécu leurs derniers moments. On sait que François WATERLOT échappa à la mort .Aprés guérison ,il repartit au combat et fut tué en 1915. CLÉMENT fut gravement blessé et a été transporté à ORLÉANS où il décède le 9 septembre 1914. Comment , l' Officier qui a commandé le peloton de tir a t' il pu rater les coups de grace ???

 Sur l'adresse ci-dessus , vous pouvez lire les conditions de l' éxécution de l' ordre:  

                       http://www.va-infos.fr/index.php/sections/article/4990

    Ce site créé par Odette Hardy raconte comment ces pauvres poilus furent fusillés ,sur ordre d' un général , pour l'exemple.   Curieusement , l' acte de décès de BARBIEUX n' est pas enregistrés à l état civil de ST AMAND LES EAUX ;POURQUOI ?????????               

                                                &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&                                            

   

      Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi ;adressez moi vos articles sur l' histoire de ST AMAND LES EAUX , nous nous chargeons de l'éditer .N'oubliez pas vos photos . Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances : http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

         Notre prochain article: "LA JUSTICE A ST AMAND LES EAUX "- Vous avez été Juge de Paix ,secrêtaire ou huissier de Justice , Officier de la Justice , etc....RACONTEZ NOUS VOTRE EXPÉRIENCE .

                 Pour me contacter : ptitloup385@gmail.com

                   LUCIEN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

Repost 0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 08:53

                          

                               Michel RICCO                 Françoise RICCO

    L"HISTORIAL AMANDINOIS 14 rue du Collège à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste. CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28 Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.

       Le Musée de l'HISTORIAL est ouvert chaque mardi et jeudi de 14 à 17h, le samedi de 15h à 18h , le troisième dimanche de chaque mois. TARIFS: individuel : adulte 5 euros,étudiant,curiste,demandeur d'emploi 3 euros enfant 7 à 12 ans 2 euros, 2 à 16 ans 3 euros, groupe scolaire 1 euro, groupe à partir de 10 personnes 3 euros par personne Les cartes bleues et les chèques vacances ne sont pas acceptés.

     Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer : http://historial.amandinois.over-blog.com/article-35-les-liens-98164767.html

DERNIÉRES INFOS: en 2014 , la Médiathèque présentera une exposition dont le but est de rendre hommage aux POILUS de la guerre 14/18. A cet effet , Amélie DESSE recherche des documents , des objets , des témoignages , etc..Vous pouvez contacter Amélie à la Médiathèque si vous êtes intéressés .

     Nous vous rappelons qu'en cliquant sur pages suivantes ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.

     MES EXCUSES:    à tous ceux qui ont laissé un commentaire laissé sans réponse; l'administration de Over-Blog ne m' ayant pas informé. Je souhaiterai que Patrick CLEMENT me contacte directement: ptitloup385@gmail.com Merci.              

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

LE CINÉMA

      Le cinéma naît à la fin du dix-neuvième siècle. Dans de nombreux articles et livres, on peut lire encore aujourd'hui, et plus spécialement en France, que « les inventeurs du cinéma sont les frères Lumière[1] ». En fait, ils ont mis au point et fait construire une machine permettant d'enregistrer et de projeter des vues photographiques en mouvement, qu'ils ont baptisée le Cinématographe. Mais à l'époque, la presse, invitée aux premières projections Lumière, parle, non pas du Cinématographe, mais du « Kinétoscope (ou du Kinétographe) des frères Lumière[2] ». Le 22 mars 1895, quand Louis Lumière présente son invention aux savants de la Société d'encouragement, il la leur nomme « Kinetoscope de projection[3] », les appareils de prise de vues et de visionnement d'Edison sont cités en références, ils préexistent au Cinématographe des frères Lumière, qui apparaît comme un concurrent.Source :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_cin%C3%A9ma#Origines_du_cin.C3.A9ma (Histoire du cinéma)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Auguste_et_Louis_Lumi%C3%A8re (Les Frères LUMIÉRES)

                                                 &&&&&&&&&&&&&&

     Avec l' arrivée des nouvelles salles de cinéma sur la zone commerciale du Centre LECLERCQ ,cela nous permet de rappeler que dans le passé il existait quelques salles de projection de films dans notre ville .En l' absence de la télévision ,qui envahit les foyers , les familles se rendaient au cinéma.Ils admiraient des vedettes comme        ARLETTY et Louis JOUVET, Michel MORGAN ,GABIN , etc...........     

                                                    montage : lucien

    Saint Amand , possèdait trois salles de cinéma. Citons en premier "Le Théatre Municipal ". Transformé en salle de cinéma, il était exploité par la famille CHANTRAINE.

     Le "PALACE" ou cinéma "LECOQ"  exploité par la famille du même nom ,il se trouvait à l'entrée de l' impasse menant aux ateliers DELCROIX, derrière le Crédit Lyonnais. Votre serviteur y a été apprenti projectionniste.

    Et enfin , le cinéma "PAX"? rue Nationale devenue rue du 18 juin , exploité par la famille DEVAUX , le dernier gérant fut MR.Claude DEVAUX directeur de l' atelier des toiles à la filature DEVAUX.A son emplacement se trouve le Laboratoire DAMIEN;

     Les séances avaient lieu le samedi soir , trois séances le dimanche , le lundi soir et le mercredi soir. Au Théatre , la séance de 17 heures était la plus fréquentée . Pratiquement ,tous les emplacements étaient occupés (rez de chaussée , 1er balcon et le 2ème étage appelé communément le "Pigeonnier". La seule raison de ce surnom et que cet emplacement était fréquenté par des jeunes ados en "mal d' amour". Au premier étage , on entendait ,très souvent, des courses poursuites entre les couples qui se cachaient dans les tentures qui entouraient le corridor et la gérante du lieu. Au rez de chaussée , les spectateurs recevaient des objets en provenance des étages : déchets de toutes sortes ,soutien gorge , etc....

      En général , les films projectés étaient de bonne qualité .Les vedettes françaises ou étrangères jouissaient d' une bonne notoriété. Avant le film prévu , on assistait "aux actualités ",de la publicité et une avant première des prochains films. Dans les années 50/60 , les Directeurs de cinéma engageaient des artistes (jongleurs, danseuses ,...pour animer la salle durant l' entracte.

     La Municipalité ayant décidé de reprendre ,à son compte , l' exploitation du Théatre , la famille CHANTRAINE exploite le cinéma dans une salle sise rue Thiers.Ce lieu fut , par la suite , transformé en hôtel , puis en résidences particulières .

     L' arrivée de la Télévision dans les foyers fut un désastre pour les exploitants de cinéma .Les spectateurs désertent les salles , les recettes  chutent. Une à une , les salles disparaissent .Pour assister à la projection d'un film récent , les amandinois doivent se rendrent à VALENCIENNES , LILLE ou TOURNAI.

     Néanmoins des projections de films avaient lieu au Théatre , dans des établisse-ments scolaires , dans les salles de patronage.

      Il faut attendre l'arrivée de 6 nouvelles salles sur la zone commerciale de LECLERCQ ,pour assister à de nouvelles projections .L' inauguration officielle a eu lieu le 17/09/2013 .(Voir la VIE AMANDINOISE N°763 sur Internet )

                                                 

      

 

 

Ci-contre ,un film de Laurel & Hardy. Bien souvent ces films étaient muet et en noir et blanc. 

 

Les spectateurs payent un emplacement dans la salle de cinéma . Un ticket est remis pour permettre d' accéder dans la salle de projection. A l' époque des anciens cinémas , les pellicules des films comportaient des matières inflamables (heureu - sement de nos jours cela n'est plus possible)Ce qui fait que les personnes présentes voyaient le début d' incendie sur l' écran . Le projec-tionniste faisait tout son possible pour arrêter le feu. Puis ,aprés cela, il supprimait la partie brûlait et rassemblait , en les collant , le reste du film. Mais , de part le monde , des incendies de cinéma ont eu lieu faisant de nombreuses victimes .Ces sinistres avaient pour conséquences l' incendie des films ou par des actes volontaires ;les films projectés provoquant des réactions politiques ou religieuses .(exemple: dans la nuit du 22 au 23/10/1988 un attentat provoque la destruction du cinéma Espace ST MICHEL à PARIS 1er.

             

                      Un ticket                          Pellicule                           Esquimeau

    A l' entracte , les placeuses proposaient des bombons ,des Esquimeaux glacés et tout autre confisserie .Les enfants appréciaient ce bon moment .

    Allez ,ne restez pas enfermé chez vous devant la télé .Voir un bon film , en famille ou avec des ami(e)s de rencontre permet de passer un bon moment.     

                           &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
> Lorsque je me rendais avec ma grande sœur au cinéma Lecocq, entre 1946 et
> 1950, les films étaient affichés près du bureau de tabac tenus  ultérieurement par la famille Blicq,juste près de la grande Place,  et > chaque séance de film précédée par la séquence « actualités » était > annoncée  par la musique « entrée des gladiateurs », sauf erreur de ma part, qui  indiquait que tout allait s’éteindre. Tous les spectateurs hâtaient le pas  avant de prendre place. CORDIER ,Georges dt à PARIS.

                             &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

     Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi ;adressez moi vos articles sur l' histoire de ST AMAND LES EAUX , nous nous chargeons de l'éditer .N'oubliez pas vos photos .

     Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances : http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

         Pour me contacter : ptitloup385@gmail.com              LUCIEN

                                             

 

. &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 10:15

                                                                                                          

 

 

 

                              

                            

                                 Michel RICCO                Françoise RICCO

         Président de l 'HISTORIAL AMANDINOIS-Secrêtaire et documentaliste

                   &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

L"HISTORIAL AMANDINOIS 14 rue du Collège à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste. CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28 Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association. Le Musée de l'HISTORIAL est ouvert chaque mardi et jeudi de 14 à 17h, le samedi de 15h à 18h , le troisième dimanche de chaque mois. TARIFS: individuel : adulte 5 euros,étudiant,curiste,demandeur d'emploi 3 euros enfant 7 à 12 ans 2 euros, 2 à 16 ans 3 euros, groupe scolaire 1 euro, groupe à partir de 10 personnes 3 euros par personne Les cartes bleues et les chèques vacances ne sont pas acceptés. Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer : http://historial.amandinois.over-blog.com/article-35-les-liens-98164767.html Nous vous rappelons qu'en cliquant sur pages suivantes ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.

                             &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

                  L'AMBULANCE ANGLAISE AU SERVICE DES AMANDINOIS

         ( 14/18)                           

            Avec l'aide de Patricia STOUGTON ,journaliste à LONDRES

         Site du  Major Elaine Smith (MME) of QARANC, 243 (The Wessex) Fld Hosp.(V)Avec son aimable autorisation :Bonjour Lucien,C'est OK! Major Smith vous autorise à utiliser son texte comme vous le voulez:Thank you, I am happy for Lucien to use my text as he sees fit.  Merci, je suis heureuse que Lucien utilise mon texte comme bon lui semble.

           Ci-dessous l'adresse du site original du Major Elaine SMITH:(avec mes remerciements)

      http://www.devonheritage.org/Places/Exeter/TheWessexFieldAmulancememorialB.htm

   Patricia raffraichit notre mémoire en nous contant le sauvetage de milliers de civils (amandinois et autres) lors de la fin de la guerre 14/18. Histoire méconnue de la communauté amandinoise et que nous rappelons ici. Si vous figurez parmi les descendants des rescapés de cette époque ,vous pouvez nous le rapporter ici.                         

                                      

                                              exode des civils

      1916 , Des populations civiles ,dont des amandinois , fuient la région avant l'arrivée des troupes allemandes .Cette réalité historique de la Première Guerre Mondiale est moins connue que l'épisode de l'exode de 1940, lors du second conflit mondial. Ces personnes, déplacées entre 1914 et 1918, sont appelées :

    --« évacués » lorsqu'elles sont parties avant l'arrivée des armées allemandes (le plus souvent évacuées de force par les armées françaises), •« prisonniers civils » lorsqu'elles ont quitté des zones déjà occupées par les Allemands, •« rapatriés » quand elles sont passées par Genève faisant partie de convois de rapatriement organisés par l'armée allemande.

      Toutes ont été contraintes de quitter maison, famille et amis pour échapper aux exactions des troupes d'occupation mais aussi aux conditions sanitaires difficiles (pénuries, maladies...). Ces rapatriés ont été déplacés vers d'autres départements français ou d' autres pays  où ils étaient accueillis, le plus souvent chez l'habitant et bénéficiaient dans un premier temps, de l'aide apportée par des organisations humanitaires.

Réfugiés, évacuation et terre brûlée:Au moment de l’invasion de l’été 1914, les habitants du Nord ont fui l’avance allemande. D’autres ont été évacués de force par l’armée française en retraite. A ces réfugiés de la première heure, il faut ajouter les rapatriés des territoires envahis rentrés en France via la Suisse ou la hollande.Certains des évacués des communes de la ligne de front -les femmes âgées et les jeunes enfants- sont rapatriés en France, via la Suisse ou la Hollande. Dès mars 1915, les habitants des zones occupées connaissent les premiers rapatriements forcés. Ces rapatriements concernent les indigents, les indésirables, les bouches inutiles ou les malades. Ils deviennent ensuite volontaires : les autorités allemandes annoncent la formation d’un convoi de rapatriement, les volontaires se font alors inscrire sur une liste d’attente et un choix est opéré parmi les postulants qui doivent payer leur voyage. Ils n’ont droit qu’à 30 kg de bagages, leurs maisons sont alors réquisitionnées, toute correspondance est interdite. Après une période de « quarantaine » en Belgique, les rapatriés sont amenés en train jusqu’à Schaffhausen où ils sont remis aux Helvétiques et entrent en France par Annemasse et Evian.De 1915 à 1918, environ 30.000 Lillois peuvent ainsi rentrer en France. Ils sont généralement envoyés dans les départements du Tarn et de la Garonne et reçoivent une carte spéciale leur donnant droit à une allocation journalière. Ils perçoivent également des sauf-conduits et doivent avertir les autorités françaises de tout changement de domicile. Les rapatriés sont majoritairement des femmes, des enfants ou des vieillards. Leur accueil en France n’est pas sans poser de problèmes.

Voir le site : http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/comprendre-et-approfondir/le-nord-et-le-bassin-minier-sous-loccupation/refugies-evacuation-et-terre-brulee.html (Archives départementales du Nord)

 Pendant que les soldats combattent sur le front , d'autres participent aux sauvetages de nos compatriotes ; la région se trouve alors sous l'effet de bombardements intensifs .

Des milliers de personnes fuient vers la Belgique , ou autres contrées ,où elles trouvent un refuge précaire. Des moyens de transpors sont utilisés :péniches ,canots , chariots ,etc....Parmi eux se trouvent des ambulances Anglaises .Les ambulanciers anglais participent au sauvetage des "Tommies" ,mais aussi des civils.   

           

                             une ambulance anglaise au service des "Tommies"

   1er Ambulance de campagne Wessex a été formé à Exeter en 1908 quand l'Armée territoriale a vu le jour. 2e et 3e Wessex ambulances de campagne ont également été formés à Plymouth et Portsmouth, respectivement. Dés le déclenchement de la guerre,  trois ambulances ont été incorporés immédiatement pour du service (comme ils l'étaient au camp annuel) et 24 re-nommé (était 1er RE) 25 (a 2 WFA) et 26 (a 3 WFA) Ambulance de campagne. Les ambulanciers se chargent de véhiculer des civils en fuite.

                                              

    EXETER (GDE BRETAGNE)

    Il est inexact de les nommer comme 1st/24th Wessex. Ils ont tous été placés sous le commandement du 8e division qui était une division régulière et le tout servi pendant toute la guerre avec qui Div. Cela en soi était un grand honneur pour l'ambulance de campagne territoriale à servir dans un Div régulier et en tant que tels ont été les premiers sur le terrain Ambulances TF à débarquer en France le 6 Novembre 1914 Les 2e ligne Wessex ambulances de campagne est resté au Royaume-Uni à recruter et à former des hommes. Ce fut le 2/1st Wessex FA et la 2/2nd & 2/3rd respectivement. Ils sont allés en France en Janvier 1916 comme unités à part entière et servi dans la division 55e laissant une 3ème ligne à prendre leur place dans le Royaume-Uni et qui est restée tout au long de la fin de la guerre.

      L' Ambulance de campagne 24 obtinrent une place unique dans l'histoire TA et médecine quand ils ont reçu une Croix de Guerre française pour une action à la fin de la guerre à Saint-Amand-les-Eaux quand ils ont traités et évacués plusieurs milliers de civils français de la ville alors qu'il était fortement bombardée par les Allemands.

     Aucune autre unité médicale a été honoré de cette façon et je ne pense pas qu'il existe de nombreuses unités d'assistance technique avec le prix. Nous, en tant que 243, avons l'honneur de porter le ruban de la médaille de notre robe n ° 2 & Mess.

     Nous célébrons aussi le prix d'un dîner annuel de tous les rangs à l'Hôtel de Ville à Exeter où la médaille se trouve maintenant, après avoir été présenté aux autorites. Après la guerre, les 24, 25 et 26 ont été "dissous" et tous les six unités de réformer le Ambulance Wessex Field. Après plusieurs formes différentes, ils se sont battus dans WW2 comme 128, 129 et 130 ambulances de campagne (et désormais rejoint par la FA de Bristol et Somerset). Encore une fois, après la guerre il y avait beaucoup de fusion et la dissolution jusqu'à 211 & 219 (Wessex) terrain hôpitaux ont fusionné en 1996 pour former 243 (Le Wessex) Hôpital de campagne (V) . 

                                               &&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

 

 

 

 

Les ambulanciers décédés en service sont inscrits sur une plaque déposée à l'intérieur de la Cathédrale de EXCETER ;leur sacrifice est rappelé chaque année.  

 
 
 
 
     "L'Ambulance de
campagne "24" obtint une place unique dans l'histoire TA (Armée territoriale - réservistes) et dans l'histoire de la médecine quand ils ont reçu une Croix de Guerre française pour une action à la fin de la guerre à Saint-Amand-les-Eaux lorsqu’ils ont traité et évacués plusieurs milliers de civils français de la ville sous un fort bombardement par les Allemands. Aucune autre unité médicale a été honorée de cette façon. Nous, en tant que "243", avons l'honneur de porter le ruban de la médaille sur notre uniforme."
       La plaque ci-dessus rappelle les "campagnes " des Ambulanciers:
NEUVE CHAPPELLE dans le Pas de Calais -LA SOMME- YPRES (BELGIQUE+ ET SAINT -AMAND (Nord).
                                                     Major Elaine SMITH
 
       Au cours de cette guerre ,comme au cours de la seconde 39/45 ,de nombreux soldats anglais y laissent leur vie. Ils sont inhumés dans les cimetières proches de leur décès. Saint-Amand possèdait un cimetière anglais et allemands . Les dépouilles de ces derniers ont été rapatriés en Allemagne .Les anglais sont regroupés dans le cimetière de VALENCIENNES ..De nombreux cimetières anglais se trouvent dans le Nord-le Pas de Calais et la Somme.Une association basée en BELGIQUE entretient les tombes .   Lucien
 
 
                                                  &&&&&&&&&&&&&&&
Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi : ptitloup385@gmail.com    Vous voulez participer ) à ce blog , adressez nous vos articles sur l' histoire de ST AMAND LES EAUX , nous nous chargeons de l'éditer .N'oubliez pas vos photos .        Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)
                                   
 

  

 

 

 

 

 

 

Repost 0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 09:57

 
L"HISTORIAL AMANDINOIS
14 rue du Collège à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
  Le Musée de l'HISTORIAL est  ouvert chaque mardi et jeudi de 14 à 17h, le samedi de 15h à 18h , le troisième dimanche de chaque mois.
    TARIFS: 
 individuel : adulte 5 euros,étudiant,curiste,demandeur d'emploi 3 euros
enfant 7 à 12 ans 2 euros, 2 à 16 ans 3 euros, groupe scolaire 1 euro,
groupe à partir de 10 personnes 3 euros  par personne
Les cartes bleues et les chèques vacances ne sont pas acceptés.
 Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer :
 
DERNIÉRES INFOS:  en 2014 , la Médiathèque présentera une exposition dont le but est de rendre hommage aux POILUS de la guerre 14/18. A cet effet , Amélie DESSE recherche des documents , des objets , des témoignages , etc..Vous pouvez contacter Amélie à la Médiathèque si vous êtes intéressés .
 
  Nous vous rappelons qu'en cliquant sur pages suivantes  ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.

              &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

LECTURE RELIGIEUSE DE L'ARCHITECTURE DE LA TOUR ABBATIALE DE St AMAND-LES-EAUX

                                  

                                    PAR GÉRARD DASSONVILLE

****

     Dans son rapport à la Commission des Monuments Historiques lors de sa séance du 17 avril 1846, Prosper Mérimée, alors inspecteur général des Monuments Historiques, accabla l'édifice le plus cher au cœur des Amandinois en des termes plaisants à rappeler aujourd'hui parce qu'ils ne furent heureusement pas suivis d'effet -ci-contre Prosper MERIMEE.

Que l'on en juge :

"L'édifice bizarre dont on propose la restauration n'appartient à aucun style. [Il n'offre]… aucun intérêt sous le rapport de l'Art…

Il ne peut être question d'accorder une allocation pour cette lourde et grossière façade."

On ne peut qu'être étonné d'un jugement aussi superficiel de la part de l'auteur de la magistrale Histoire de France qu'il nous a laissée, souvent ailleurs mieux inspiré.

La Commission ne suivit pas son rapporteur puisque la Tour abbatiale, appelée initialement "Tour St Etienne" fut déclarée monument historique quelques mois plus tard. Remarquons en passant que si tel n'avait pas été le cas, l'œuvre de démolition de l'abbaye bénédictine interrompue en 1820 se fût poursuivie.  

                                       

   

        L' ABBÉ DUBOIS   

  Comme nous allons tenter de le montrer, c'est un véritable programme iconographique et idéologique que l'Abbé Nicolas Dubois (76è abbé de St Amand) reconstructeur de l'abbaye de St Amand au XVIIè siècle, fit inscrire dans la pierre pour l'édification des croyants de son époque, c'est à dire de celle de la Contre-Réforme, et pour celle des générations futures.

       Il y a matière pour un historien de la religion catholique à écrire un livre sur le sujet. Malheureusement les publications de qualité sont rares en la matière et bien des sottises sont racontées de nos jours aux touristes..       

      Nous voulons rendre un hommage particulier à Christian Lassure, professeur agrégé d'histoire à la Sorbonne, d'avoir publié en 1980 une étude remarquable sur le frontispice de la Tour: "Etudes et recherches sur St Amand et sa région". 

     Il s'est efforcé d'établir ce que furent l'organisation, le sens et la portée du message de Nicolas Dubois.

    A ce travail remarquable nous ferons plusieurs fois référence dans l'exposé qui va suivre.

Celui-ci comportera trois parties :

- rappel historique de la Contre-réforme

- l'œuvre de l'abbé - architecte Nicolas Dubois

- les symboles évangéliques et le message religieux.

 

Réforme     On se souvient que sous l'influence de Luther, le fondateur de l'Eglise réformée, et de Calvin1550, un vaste mouvement de restauration de l'Eglise à travers toute l'Europe, qui affirma le rôle de l'Eglise réformée. .     La Réforme prit une ampleur considérable que l'on a un peu oubliée aujourd'hui pour ne retenir que les sanglantes guerres de religion, lorsque le combat religieux devint un combat politique à dimension territoriale, dont la reconquête de nos régions par Louis XIV constituera plus tard l'un des derniers témoignages.     Des mesures furent prises par l'Eglise catholique contre le protestantisme pour réhabiliter ce qu'il avait contesté.    Le Concile de Trente (1542-1563) s'y consacra notamment.    Ce fut la Réforme ou Réforme catholique dans laquelle certains historiens fondent non seulement une nouvelle théologie, mais aussi une nouvelle culture.

                             

On a parlé de Rubens qui aurait participé à l'élaboration des plans avec Nicolas Dubois.

L'affaire tient de la légende.

Rubens eut certes des contacts avec l'abbé Dubois qui le chargea de peindre une Annonciation et le Martyre de St Etienne

(exposés au musée de Valenciennes).(source Wilipedia) 

Mais la forte personnalité de Nicolas Dubois et son caractère entier n'auraient pas permis une quelconque intervention extérieure dans son projet.

Il n'est aucun auteur qui ne reconnaisse que le seul et véritable architecte et directeur de la construction de l'abbaye de St Amand fut bien l'abbé Dubois.

Celui-ci confia la direction de la maçonnerie à un excellent maître-maçon amandinois : Mathieu Duwez dont l'histoire n'a pas retenu le nom.

L'abbaye tirait à cette époque des revenus considérables de ses très grandes propriétés foncières.

Les abbés de St Amand avaient toute la considération de la Cour de Versailles et la personnalité de Nicolas Dubois fit le reste, d'autant plus que ses démêlés avec l'évêque de Tournai lui donnèrent motif à surpasser sa construction en grandeur et en beauté.

Les fondations et les matériaux employés

Sans qu'on l'ait formellement établi, les constructions, dont la Tour en particulier, reposeraient sur de pieux de chêne enfoncés dans un terrain marécageux et tourbeux surmontant des sables argileux jusqu'à une profondeur d'une vingtaine de mètres sous lesquels se trouve la craie grise du Turonien.

Celle-ci est le siège d'une nappe souterraine captive et artésienne dans les puits qui l'ont captée, dont ceux de l'Etablissement thermal et de la Source du Clos.

La bonne conservation du bois de chêne dans l'eau et à l'abri de l'air était connue depuis l'Antiquité.

Le sous-bassement du rez-de-chaussée de la Tour est en grés appelé grés de l'Artois, que l'on trouve inter-stratifié dans les sables du Landénien sus-jacents à la craie.

Ce grés fut exploité en carrière depuis des temps très anciens. On ne connaît pas leur provenance exacte à St Amand; Mons-en Pévèle peut-être.

C'est un matériau que l'on peut observer dans la maçonnerie en pierre sèche d' anciennes maisons de St Amand, où il fut exploité notamment à la sablière du Mont-des-Bruyères.

Jusqu'au dôme de la Tour, les parties intérieures de la construction sont en moellons de grés et de calcaire de Tournai.

Le liant employé est du mortier dont la chaux et les cendres proviennent sans doute des fours à chaux d'Antoing mentionnés dans les comptes de l'abbaye.

Le revêtement extérieur est en craie blanche provenant des carrières souterraines du Valenciennois et du Cambrésis (pierre d'Avesnes-le-sec). Cette craie est très poreuse et gélive, c'est à dire qu'elle se fissure facilement avec le gel, de sorte qu'elle a subi les effets de l'érosion atmosphérique au cours du temps.

Les galeries aériennes de l'édifice sont en calcaire de Tournai et la base des flèches en grés. Les lanternes sont en craie. Un enduit à la chaux recouvrait l'intérieur de la maçonnerie.

Les solives des planchers et les charpentes sont en chêne.

Les deux tourelles latérales sont construites dans les mêmes matériaux que la tour centrale.

Les travaux de restauration de la Tour faits entre 2004 et 2011 ont remplacé manuellement en pierre de St Maximin nombre des pierres de la construction en mauvais état et les éléments de décoration en craie détériorés, lesquels ont été re-sculptés à l'identique d'après les archives.

Les carrières de St Maximin sont situées dans l'Oise. Elles exploitent un calcaire éocène (Lutétien), plus résistant que la craie à l'érosion, légèrement jaunâtre et très riche en fossiles.

Ce calcaire a servi dans la construction de nombreux édifices parmi lesquels, à Paris, les Thermes de Cluny, le Palais Bourbon, les Invalides, les immeubles de la Place de la Concorde...

Le décor architectural:

Depuis le soubassement, jusqu'à la balustrade du couronnement, les élévations de la face ouest, c'est à dire du côté de la Grand-Place, et les façades nord et sud, constituent ce que l'on appelle le frontispice dont le décor architectural est emprunté au répertoire religieux classique.

Ce dispositif remplit non seulement le rôle de décor, mais piliers et colonnes constituent des supports et des contreforts indispensables au plan archi-tectonique.

De plus, colonnes et emballements (maçonnerie de remplissage) préparent les surfaces murales à l'agencement du programme iconographique.

Sur le décor d'architecture fonctionnelle, les surfaces qu'il délimite vient se plaquer une très riche ornementation.

Des traités d'architecture classique circulaient dans les Pays-Bas espagnols depuis le milieu du XVIè siècle. Mais à l'instar des architectes baroques, l'abbé Dubois n'a pas tenu compte des règles des Anciens quant aux proportions des composantes des ordres, donnant aux colonnes trop peu de hauteur.

Cette superposition des cinq ordres des colonnes ( de bas en haut : toscan, dorique, ionique, corinthien et composite) est inhabituel tant dans les constructions baroques qu'à l'époque de la Renaissance.

Les colonnes correspondent à cinq niveaux qui divisent la façade au moyen d'entablements. L'emploi des ordres classiques ne se limite pas à la seule façade de la Tour, puisque les trois premiers niveaux de la flèche centrale s'ornent à chaque angle, d'un pilastre encadré de deux dosserets relevant des ordres ionique, corinthien et composite de bas en haut. De même se trouvent des pilastres ioniques aux tambours des dômes latéraux. Les principaux motifs ornementaux de la surface du frontispice sont les suivants : -sur les pilastres du soubassement, un appareillage de bossages dont un sur deux à chanfrein; -sur les colonnes, . au premier étage, des bandes horizontales et verticales en découpe, avec des clous et des entrecroisements; . au deuxième étage, des tambours bossagés; . au troisième, guillochage de bandes découpées se croisant en losanges, et gaine à quatre feuilles; . au quatrième, des contre-cannelures et une gaine à chutes de feuillage; -sur les entablements, . au soubassement, une frise ornée de feuillage; . au premier étage, une frise de pointes de diamant alternant avec des disques; . au deuxième, une frise d'entrelacs avec rosace; . au troisième, une frise de postes; . au quatrième, une frise de méandres; . à l'entablement, des rosaces. -les niches, . au rez-de-chaussée, une niche ornée de coquilles St Jacques, un nœud de fruits accroché à un cuir enroulé dans les écoinçons; . au deuxième étage, un dais à couronne avec un entourage de bandes en relief au-dessus d'un socle orné d'un angelot aux ailes déployées; . au quatrième, deux palmes et une fleur de lys au-dessus d'une allège ornée d'une fleur de lys accolée de volutes. Les cartouches, les médaillons les écussons constituent d'autres éléments de décoration : - au premier étage, un cartouche en table saillante à encadrement clouté au-dessus d'une allège ornée d'un cabochon à bordures cloutées; - aux angles du deuxième étage, un médaillon bilobé à entourage de volutes et palmettes; - au troisième étage, des écussons elliptiques entourés de volutes et de rameaux de part et d'autre d'une feuille d'acanthe au-dessus d'une allège ornée de bandes; - au quatrième, un médaillon quadrilobé. Il faut noter encore des chapelets de perles et d'olives, de gouttes ou de larmes, des boutons, etc…la présence répétée d'angelots formant un décor exubérant qui rappelle les retables et tourelles eucharistiques du mobilier d'églises baroques plus récentes. Un décor architectural est à remarquer aussi pour la flèche centrale. Celle-ci comporte un tambour octogonal élancé en trois étages séparés par des entablements. Le dernier étage a ses faces ornées d'un cartouche aux armes de l'abbé Dubois sur ses quatre faces cardinales et aux armes de l'abbaye pour ses faces non-cardinales. Tout cette profusion ornementale jointe à l'effet de son décor d'architecture est celui alors en vogue dans les provinces des Pays-Bas restées espagnoles et catholiques. La restauration récente a permis de révéler en façade, dans les baies entre les piliers du frontispice, tout un décor insoupçonnable, en fausse perspective, qui avait été occulté probablement en cours de travaux, en constatant alors un besoin de consolidation de l'édifice. il évoque le Temple de Jérusalem et dont toutes les statues ont été décapitées, y compris celle du Christ.. C'est en quelque sorte la proclamation du dogme de la Présence réelle de Dieu, finalité essentielle de la façade.

Cette proclamation est affirmée par l'inscription située dans la frise de l'entablement du quatrième étage, à la partie tout à fait supérieure : Vere domine est in loco issu (en vérité la Seigneur est en ce lieu) citation tirée du songe de Jacob dans la Genèse. L'Eternel dans sa gloire Au panneau du haut de la face centrale, à cheval sur les troisième et quatrième étage, est représentée une vaste gloire circulaire (3 m de diamètre) abritant la statue de l'Eternel sur son trône de nuages, tenant le globe terrestre d'une main et bénissant de l'autre.                                 

Sur le front de la voussure ont été sculptées une quarantaine de têtes d'angelots. Pour une raison mystérieuse, le globe terrestre est surmonté d'une croix dorée à l'or fin. A la base de la statue se trouvent deux inscriptions : sanctus en latin et alléluia (louez Dieu) en hébraïque. Les saints évangélisateurs et les grands personnages de l'abbaye Huit niches droites concaves, aux deuxième et quatrième étages de la Tour, abritent des statues de personnages que l'abbé Dubois a voulu glorifier. Au deuxième étage, les personnages sont placés sur un encorbellement orné d'un angelot encadré de deux écussons. Au quatrième, les entre-colonnes sont creusées d'une forme ovale encadrée de deux palmes sur les côtés et d'une fleur de lys; les personnages sont représentés à mi-corps avec leurs bras. Six niches contiennent un seul personnage, une en contient deux et une autre quatre.

St Amand A tout seigneur, tout honneur, au deuxième étage Nord. En tenue d'évêque du XVIIè siècle, il tient sa crosse et force le dragon à rentrer dans son trou, conformément à la légende. Gueule enroulée, tête de chien et corps ailé, le dragon est représenté ailleurs sur la Tour où l'on ne peut manquer de l'observer, lové en un grand serpent avec une gueule menaçante. St Martin Sur la face ouest, l' évêque de Tours, le saint le plus vénéré de la Gaule chrétienne, est représenté en habit monastique à manches amples. St Denis Il est facilement reconnaissable, en tenant selon la légende, après son supplice, sa tête à hauteur d'épaule; il est en habit d'évêque. St Benoît Le fondateur de l'ordre des Bénédictins occupe au quatrième étage la niche correspondant à celle de St Amand. En habit monastique, il porte une réplique de monastère. Les saints évangélisateurs de la Gaule, en lutte avec le paganisme, ont donc été représentés avec St Martin et St Denis, Les gloires locales représentées sont celles de l'abbaye de St Amand à l'époque de le "Renaissance carolingienne", c'est à dire l'époque où, après la construction de l'abbaye, St Amand devint un grand centre culturel auquel des rois de France confièrent l'éducation de leurs fils.

Milon et ses élèves.

Au quatrième étage sur la face Nord, est représenté Milon, poète, philosophe et historien du IXè siècle, tenant un livre sous son bras gauche. Derrière l'épaule de leur maître, deux têtes d'enfant attribuées aux fils jumeaux du roi Charles le Chauve, Dreux (ou Drogon) et Pépin, morts jeunes à St Amand. On discerne une troisième tête au-dessus de l'épaule de Milon, celle d'un adolescent, frère aîné des précédents: Carloman, lequel deviendra 26è abbé de St Amand.

Lothaire

Le sacristain, restaurateur de la bibliothèque de l'abbaye à l'époque carolingienne, est représenté assis, tenant un livre sur sa poitrine.

Hugbald

Au quatrième étage sur la face sud, est représenté l'une des gloires les plus illustres de l'abbaye : Hugbald (ou Hucbald),au savoir universel, poète, musicien, hagiographe et philosophe. Il est l'auteur des actes des martyrs Cyr et Julitte, dont l'évêque de Nevers lui remit les reliques en remerciement de ses services.

Sainte Julitte et saint Cyr

Martyre cappadocienne décapitée sous Dioclétien, empereur romain persécuteur des chrétiens, Julitte est représentée assise, vêtue d'un robe ample et coiffée d'une mantille. Elle porte son enfant, Cyr, également supplicié, tenant la palme du martyre.

L'abbé Dubois

Au niveau du soubassement (rez-de-chaussée), le sculpteur a représenté comme c'était la tradition dans une niche surmontée d'une coquille St Jacques,

- sur la face sud, les armoiries de l'abbé Dubois surmontées de la mitre et de la crosse et de la devise PACIFICE (soyez en paix).

- sur la face nord, celles de l'Abbaye de St Amand surmontées de la mitre et de la crosse,avec la devise FRATERNITATEM DILIGITE (oeuvrez à la fraternité).

Sur la porte principale, ce sont ces mêmes armoiries qui sont représentées.

***

     Mon exposé fut long, ma conclusion sera brève.

     La Tour abbatiale a été édifiée en réaction contre l'austérité protestante. Elle témoigne d' un art baroque exubérant, bien caractéristique de la première moitié du XVIIè siècle. Son style architectural est marqué dans une sorte de revanche, par sa profusion ornementale.

     Il est à l'opposé de ce que sera le classicisme du Grand Siècle fait d'ordre et de mesure..

    Le programme iconographique fortement structuré à l'adresse des fidèles, tel que l'a voulu l'Abbé Dubois, n'est pas autre chose en définitive que la narration d'un catholicisme militant affirmant la puissance temporelle de l'abbaye, sa richesses, et celle de l'Eglise toute entière.

    C'est peut-être ce qui a inspiré Prosper Mérimée formé aux disciplines de l'archéologie et de l'histoire, dans son jugement rapporté en introduction.

Bibliographie

1- C Lassure, Le programme du frontispice de la Tour abbatiale de St Amand-les-eaux

     Conférence faite au Cercle archéologique et historique de St Amand le 4 10 1981

     Etudes et recherches sur St Amand-les-eaux et sa région-Publication C Lassure 1980

     2 - G Dassonville, Nicolas Dubois 75è Abbé de St Amand

Conférence faite au Cercle archéologique et historique de St Amand le 12 3 2010

      3- J Desilve, Mémoires historiques sur l'arrondissement de Valenciennes - t VII 1899

Archives départementales du Nord

Dictionnaire des églises de France

 

G.érard Dassonville -Novembre 2011

                 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

      Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi ;adressez moi vos articles sur l' histoire de ST AMAND LES EAUX , nous nous chargeons de l'éditer .N'oubliez pas vos photos . Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances : http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

    Pour me contacter : ptitloup385@gmail.com

      LUCIEN

        

 

 

 

 

Repost 0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 09:14

 
L"HISTORIAL AMANDINOIS
14 rue du Collège à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
  Le Musée de l'HISTORIAL est  ouvert chaque mardi et jeudi de 14 à 17h, le samedi de 15h à 18h , le troisième dimanche de chaque mois.
    TARIFS: 
 individuel : adulte 5 euros,étudiant,curiste,demandeur d'emploi 3 euros
enfant 7 à 12 ans 2 euros, 2 à 16 ans 3 euros, groupe scolaire 1 euro,
groupe à partir de 10 personnes 3 euros  par personne
Les cartes bleues et les chèques vacances ne sont pas acceptés.
 Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer :
 
DERNIÉRES INFOS:  en 2014 , la Médiathèque présentera une exposition dont le but est de rendre hommage aux POILUS de la guerre 14/18. A cet effet , Amélie DESSE recherche des documents , des objets , des témoignages , etc..Vous pouvez contacter Amélie à la Médiathèque si vous êtes intéressés .
Le CERCLE HISTORIQUE DE LECELLES organisera ce genre d'expo les 15 et 16 novembre 2014. Les membres recherchent matériels ,documents , photos .A cet effet contacter MME MEURISSE ou la Mairie de LECELLES .(famillemeurisse@orange.fr )
  Nous vous rappelons qu'en cliquant sur pages suivantes  ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.

              &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

         CET ARTICLE EST FAIT AVEC LE CONCOURS DE

                                       GÉRARD COCHIN

      Saint- Amand possède ,officiellement, quatre églises : ST MARTIN , STE THÉRÉSE , NOTRE DAME DES MALADES , ST JEAN BAPTISTE . Très peu d' entre nous savent qu' une église a disparu ,après la Révolution , ST ÉTIENNE .Situé derrière la Tour , cette église fut l' objet de vandalismes et d'une démolition organisés à partir de 1820. Ces ruines sont vendues où se retrouvent dans le pavage des rues .Grace au Sénateur Mathieu DESMOULIN , la Tour échappe à cette destruction .

                     EGLISE SAINT ETIENNE ET LA TOUR ABBATIALE

                      Cet ensemble ferait la joie du tourisme aujourd'huit .

   Les photos et les publications qui suivent sont extraits d'un journal disparu de nos jours : "le grand hebdomadaire illustré de la Région du Nord de la FRANCE " ,dont le siège se situait rue Nationale à LILLE.

 

                        

Ces stalles qui se trouvent dans le coeur de l' Eglise ST MARTIN proviennent de  l' Abbaye.

 

 

                           

 

             

      Ces bas reliefs représentent le massacre des moines lors de l'attaque par les NORMANDS. On les retrouvent à l' Église ST PIERRE à DOUAI , dans la chapelle du Calvaire . Pourquoi n'ont ils pas retrouvés leur ville d' origine ? Rappelons que des peintures ,des statues , du mobilier , se retrouvent à VALENCIENNES ou  DOUAI ,aprés leurs dispersions qui a suivi la Révolution .

     Dans l'Église ST MARTIN on retrouve un autel dédié à la Vierge.Plus de cent chaises et prie Dieu portent le nom de famille bourgeoise de la Ville.

       A la demande du roi Louis XIV , en 1699 Claude MASSE  lève les plans des frontières maritimes de l'Océan . En 1724, il est chargé de lever les plans des frontières du Norddepuis Dunkerque jusque Metz .

       Ayant l' esprit curieux , Claude MASSE profite d'un séjour dans le nord et en particulier à Valenciennes  en 1724 et 1725 pour établir les plans particuliers de l' Abbaye de ST AMAND .(source Wikipédia)

       Un sieur  Lucien LEMAIRE de la Commission Historique du Nord , découvre ces dessins dans les archives du Ministère de la Guerre et dés lors on peut se faire une idée de l' Abbaye telle qu'elle était avant la Révolution .(source ""le gd herdomadaire illustré""

                                       

   Claude Masse (né en 1652, mort en 1737) est un ingénieur-géographe français du XVIIe siècle. Né en 1652 à COMBLOUX dans l' ancien Duché de SAVOIE; IL décède à MÉZIÉRES en 1737.(source Wikipédia)  

    NATIF de COMBLOUX -  CLAUDE MASSE - « Cartographe du Roy » –  natif de COMBLOUX (°1660 – 1737)Contrairement à certains historiens qui le disait « natif de Chambéry » - Claude MASSE est bien né et baptisé à COMBLOUX (Piémont- Duché de Savoie) le 24 décembre 1660, fils de Guillaume MASSE et de Pernette GOTTROZ ayant pour parrain Jean Claude POTUZ et pour marraine « la Françoise Masse » épouse du parrain. (microfilm A.D.N° 1144079)Son père, Guillaume, était marchand et quitte Combloux après deux veuvages pour s’installer à LA ROCHELLE où il épousera en troisièmes noces Elisabeth BERNON, native de cette ville.En 1677, Claude MASSE, dessinateur auprès de l’ingénieur architecte François FERRY est remarqué par Louis XIV à Toul, et en 1679 il accompagne son maître à La Rochelle où ce dernier est nommé « Ingénieur Général des Fortifications de Guyenne et d’Aunis ». Sous la direction de FERRY, Claude MASSE travaille à lever les cartes des côtes de l’océan tout en dessinant des projets de fortifications qu’il propose à VAUBAN – il cartographie le Bas-Poitou, l’Aunis Saintonge, le Médoc et les îles côtières jusqu’à la Guyenne – Il effectue ses relevés par « quarrés » numérotés avec notes et légendes et accompagne l’ensemble d’un long mémoire ; le tout destiné au Conseil de la Marine.A 38 ans, le 14 Janvier 1698, Claude MASSE épouse Marie PAPIN à La Rochelle dans la paroisse Notre Dame de Cougnes. Ils auront 1 fille et 4 garçons. Marie décèdera à la naissance de leur dernier enfant né en 1712. Claude MASSE est donc veuf et chargé de 3 enfants – Anne Marie 12 ans – François 6 ans et Claude Félix qui vient de naître. Il se chargera de transmettre sur le terrain avec succès l’art du dessin et de la cartographie à ses deux garçons très jeunes.En 1702, il est nommé ingénieur géographe du Roi et est affecté sur place à La Rochelle pour dresser les cartes des côtes de l’océan Atlantique. En 1721 la « Carte Generalle de partie des Costes du Bas Poitou Pays d’Aunis Saintonge et partie de Medoc » est terminée. Travail remarquable qui accroit sa notoriété.Après la paix d’Utrecht, afin de mieux connaître la frontière entre la France et les Pays-Bas, Claude MASSE est appelé a cartographier les côtes et les frontières de Dunkerque à Maubeuge, de Valenciennes à Givet et de Rocroy à Metz. Il travaille alors à Lille en 1724, puis à Valenciennes, Thionville et Mézières où il meurt en 1737. Il a 77 ans et est inhumé dans l’Eglise paroissiale.Dans le pays Ardennais, il aura effectué tous ses relevés avec ses deux fils, tous deux ingénieurs : François-Félix (1706-1757 – tué au siège de Marburg) et Claude Félix (1712 - 1786) nommé « ingénieur ordinaire du roi » à l’âge de 19 ans. Ce dernier se retirera à La Rochelle où il meurt en 1786.Il serait agréable de connaître plus d’éléments de la vie de Claude MASSE, fils de marchand, mais nous retiendrons que son parcours est un exemple intéressant de réussite sociale pour un émigré parti de Combloux dans le Haut-Faucigny.Travailleur acharné comme l’étaient FERRY et VAUBAN, ses travaux d’ingénieur cartographe semblent avoir été d’une très grande importance car on peut lire encore de lui en 1913 : « Claude MASSE, dont les œuvres commencent seulement à être connues, semble être l’ingénieur cartographe le plus remarquable de la fin du XVIIème siècle et du début du XVIIIème siècle » (Bourgeois et André cité dans « les Savoyards dans le monde – archives départementales de la Haute-Savoie 1992))Source GÉNÉANET

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 

 

Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi : ptitloup385@gmail.com    Vous voulez participer ) à ce blog , adressez nous vos articles sur l' histoire de ST AMAND LES EAUX , nous nous chargeons de l'éditer .N'oubliez pas vos photos .        Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

 

Repost 0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 15:31

                                                 

L"HISTORIAL AMANDINOIS

14 rue du Collège à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.

CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28

Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.

  Le Musée de l'HISTORIAL est  ouvert chaque mardi et jeudi de 14 à 17h, le samedi de 15h à 18h , le troisième dimanche de chaque mois.

    TARIFS: 
 individuel : adulte 5 euros,étudiant,curiste,demandeur d'emploi 3 euros
enfant 7 à 12 ans 2 euros, 2 à 16 ans 3 euros, groupe scolaire 1 euro,
groupe à partir de 10 personnes 3 euros  par personne
Les cartes bleues et les chèques vacances ne sont pas acceptés.

 Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer :

           http://historial.amandinois.over-blog.com/article-35-les-liens-98164767.html

   Nous vous rappelons qu'en cliquant sur pages suivantes  ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.

                    &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

                                            

     L'arrivée du protestantisme en France nécessite des lieux de rassemblement pour que les fidèles célèbrent leur culte .Ces lieux sont appelés "Temples" .SAINT-AMAND en possède un rue BARBUSE .Rappelons que les responsables de ce lieu de culte a permis à MR.BÉCUE d' y établir les fondements de l 'HISTORIAL.

     L' arrivée de la nouvelle foi arrive de TOURNAI , des prêches ont lieu régilièrement dans le Tournaisis ; certains même devant l' Abbaye de ST AMAND et dans la rue de Chorette à LECELLES ;rappelons que ST AMAND , LECELLES font partie du Tournaisis .Les nouveaux fidèles vont célèbrer soit un baptême , un mariage ,voir un décés en se rendant dans l'une des églises dites de la Barrière à TOURNAI.(consulter les églises de la Barrière sur le site NORDNUM de l'Université de LILLE (trés intéressant pour les généalogistes).

      Un temple voit le jour à LECELLES rue de Chorette.Les temples se distinguent des églises catholiques par l'absence du coq qui figure au dessus des clochers de ces dernières. Le dimanche 3 novembre 1566 recueille la première scène qui rassembledes protestants de TOURNAI, ST AMAND et LECELLES (Wikipédia.fr).

                                              

      En 1794 , un premier pasteur s' installe à ST AMAND : Jean DE VISME. Il quitte notre commune pour s'installer à VALENCIENNES . Il publie une livre sur le protestantisme intitulé " Réorganisation des Eglises Protestantes du Nord de la France sous la Révolution et l'Empire." (peut être consulté à la Médiathèque de ST AMAND).

      Un projet de construction d'un temple au Moulin des Loups émerge, projet qui sera vite oublié , à cause des troubles qu'il provoque , les prêches sont interdits. Les protestants se rendent dans des lieux clandestins , ou dans les temples de LECELLES et TOURNAI pour pratiquer leur culte.  En 1933 , un temple est érigé dans un ancien atelier de peinture ; en 1968 une salle annexe est construite ,puis agrandie en 1990.    

     En 2012 , l' HISTORIAL a aménagé dans ses nouveaux locaux à proximité de l' ancien abattoir. Ceci permet aux responsables du temple de récupérer un bâtiment important pour leurs futurs projets( distributions d' aides diverses auux plus démunis)

      &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

    Notre prochain article : Une Église disparue

Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi : ptitloup385@gmail.com    Vous voulez participer ) à ce blog , adressez nous vos articles sur l' histoire de ST AMAND LES EAUX , nous nous chargeons de l'éditer .N'oubliez pas vos photos .        Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

 

                                                    caligraphie_lucien-1.jpg

 

 

Repost 0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 08:28

 

 
L"HISTORIAL AMANDINOIS
14 rue du Collège à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
  Le Musée de l'HISTORIAL est  ouvert chaque mardi et jeudi de 14 à 17h, le samedi de 15h à 18h , le troisième dimanche de chaque mois.
    TARIFS: 
 individuel : adulte 5 euros,étudiant,curiste,demandeur d'emploi 3 euros
enfant 7 à 12 ans 2 euros, 2 à 16 ans 3 euros, groupe scolaire 1 euro,
groupe à partir de 10 personnes 3 euros  par personne
Les cartes bleues et les chèques vacances ne sont pas acceptés.
 Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer :
 
DERNIÉRES INFOS:  en 2014 , la Médiathèque présentera une exposition dont le but est de rendre hommage aux POILUS de la guerre 14/18. A cet effet , Amélie DESSE recherche des documents , des objets , des témoignages , etc..Vous pouvez contacter Amélie à la Médiathèque si vous êtes intéressés .
 
  Nous vous rappelons qu'en cliquant sur pages suivantes  ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.

                    &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

       Suite des diverses religions , nous vous présentons les bâtiment où se pratique la religion Catholique.

                            

                                                                                            (source Wikipédia)

 

L'EGLISE SAINT - MARTIN

      Située au Mont des Cornées , à l'angle de la rue de Valenciennes et de la rue Thiers , à ST AMAND LES EAUX , l'Eglise ST MARTIN est le plus important bâtiment religieux de la commune .

       Rappelons que notre commune possède quatre églises : l'Eglise Notre Dame des Malades au Moulin des Loups , ST Jean Baptiste à la Croisette et l' Eglise STE Thérèse au Moulin Blanc .Cette dernière appartient à la Communauté Religieuse et son entretient est fourni par les dons des fidèles; les autres appartiennent à la commune.

       Les autres bâtiments religieux sont constitués de chapelles et oratoires privés. Rappelons que MME Yvette CHANTRAINE a publié un répertoire de tous ces derniers bâtiments religieux, vous êtes intéressé(e)s par ce répertoire contacter l' Office du Tourisme.

      De tous temps , les homme ont choisi de bâtir les monuments religieux sur des hauteurs .C'est ainsi qu'à SAINT AMAND LES EAUX , on trouve l' Eglise ST MARTIN sur le mont des CORNETS .Ceci dans le but de mieux la défendre ,en cas de nécessité. (source médiathèque)

     Le Roi DAGOBERT , en 629 ,offre un terrain situé entre la scarpe et l' elnon ,pour y construire un lieu de prière. On ne peut préciser la date de cette première construction , il est possible de la dater aux environs du 7ème siècle . Peut être que le moine AMAND a été à l'origine de sa construction ; peut être qu'il s'agit de l'un de ses disciples .le moine AMAND se déplaçait régulièrement pour évangéliser les peuplades environnantes .

      Aucun écrit ne vient attester l'origine de la première église qui était le lieu de culte de la paroisse , l' Abbaye était réservée à la communauté religieuse. Pendant un temps cette Abbaye dépend de TOURNAI(Belgique), les rois de France en sont les suzerains ,ainsi que l' Evêque de TOURNAI.     

     L'église ST MARTIN a subi de nombreux pillages ,dont celui des normands en 883;s' en suivit une période de paix durant trois siècles.Une seconde église voit le jour à la fin du 11°ème ,sur les ruines de la première. Un cimetière y était accolé ,du côté du presbytère actuel . De style romain,et avec trois nefs .De chaque côté ,on y trouve des chapelles . Comme la première église, elle subit des pillages et des dégradations .Les Valenciennois ,sujets de Charles le Téméraires ,en 1447 attaquent la ville et l' église qui est défendue par les Tournaisiens .Les huguenots brûlent tout ce qui se trouve dans l'intérieur du bâtiment . Les messes n'y sont plus dites durant un certain temps. Puis vint le règne de LOUIS XIV qui occupa la ville et la menaça de destruction ,ses troupes occupent l'église.

                          

    Au cours de la révolution de 1789 , ses richesses sont dispersées entre DOUAI et VALENCIENNES .Les chasses de ST AMAND , de ST CYR et d'autres dédiés à des saints ,sont expédiées à l' hôtel de la monnaie à PARIS .(ci-dessus, une chasse religieuse)qui contient des os appartenant à un saint.

      L' église ST MARTIN est ,depuis quelques années , d'une importante rénovation tant intérieur qu'extérieur . La municipalité actuelle a mis à coeur de remettre en état cet important bâtiment .                                        

      Tous les tableaux sont en cours de restauration .Les 38 verrières de l' église ST MARTIN ,les 24 baies des nefs latérales hautes (créées par les élèves de l'école d'art de la ville)et les 14 de la nef basse , ont été officiellement inaugurées le vendredi 18/10/2013 à  18h00 ,en présence de Mg GARNIER de CAMBRAI qui a procédé à la bénédiction des vitraux. (voir la vie amandinoise N°765 du 10/10/2013   et  767 du 24/10/2013 -possibilité de lire ces journaux sur INTERNET . 

       Dans l'église on retrouve du mobilier provenant de l' ancienne Abbaye, comme  les stalles ci-dessous que l'on retrouve dans le coeur de l' église.     

                  

                           &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi : ptitloup385@gmail.com

    Vous voulez participer ) à ce blog , adressez nous vos articles sur l' histoire de ST AMAND LES EAUX , nous nous chargeons de l'éditer .N'oubliez pas vos photos .

        Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

 

                                                    caligraphie_lucien-1.jpg

Repost 0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 11:13

                                                                               

 
 
 
 
L"HISTORIAL AMANDINOIS
14 rue du Collège à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
  Le Musée de l'HISTORIAL est  ouvert chaque mardi et jeudi de 14 à 17h, le samedi de 15h à 18h , le troisième dimanche de chaque mois.
    TARIFS: 
 individuel : adulte 5 euros,étudiant,curiste,demandeur d'emploi 3 euros
enfant 7 à 12 ans 2 euros, 2 à 16 ans 3 euros, groupe scolaire 1 euro,
groupe à partir de 10 personnes 3 euros  par personne
Les cartes bleues et les chèques vacances ne sont pas acceptés.
 Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer :
DERNIÉRES INFOS: samedi et dimanche 14 et 15 septembre JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE . Le musée de l' HISTORIAL est ouvert et présentera les anciens métiers . Le modeleur Guy ZAGHINI proposera des démonstrations de fabrication d'objets en barbotine. Une sortie à ne pas rater.
 
   Nous vous rappelons qu'en cliquant sur pages suivantes  ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.

                    &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

                  Parmi les religions , la population a adopté l' HINDOUISME :

   L’hindouisme, ou sanātanadharma (sanskrit devanāgarī: सनातनधर्म - « Loi Éternelle »)[1] qui n'a ni fondateur ni Église[2], est l'une des plus vieilles religions du monde encore pratiquées[3]. Avec près d'un milliard de fidèles, c'est actuellement la troisième religion la plus répandue dans le monde après le christianisme et l'islam, issue du sous-continent indien qui reste son principal foyer de peuplement.

   La particularité de l'hindouisme est de n'avoir ni prophètes ni dogmes centraux[4]. Cependant, les hindous contemporains croient en l'autorité du Veda, qui, selon la Tradition, fut révélé aux hommes, grâce à la « vision » des Rishi[réf. nécessaire]. Ainsi, si l'origine de l'hindouisme peut être remontée à la civilisation de l'Indus (Sindhou), avec les premières manifestations de la culture indienne apparue aux environs du IIIe millénaire av. J.-C.[5], sa forme récente remonte à la période védique, religion des Indo-aryens qui pénétrèrent l’Inde en 1500 av. J.-C.

   L'hindouisme se présente en fait comme un ensemble de concepts philosophiques issus d'une tradition remontant à la Protohistoire indienne, la pratique hindouiste étant issue d'une tradition orale très ancienne. Cette religion a ainsi assimilé les croyances et les philosophies venues des nombreuses conquêtes et invasions qui se sont déroulées sur le sous-continent indien. En conséquence, l'hindouisme a beaucoup évolué au cours du temps, des cultes phalliques ou de déesses-mères, présents dans la religion harappéenne (civilisation de la vallée de l'Indus), à sa forme triadique, en passant par le védisme aryen, polythéiste et le brahmanisme.

   Au-delà du syncrétisme théologique, l'hindouisme d'avant les invasions islamiques et le colonialisme européen qui soumirent l'Inde à leur autorité[6], était un vecteur pour toutes les sciences : le droit, la politique, l'architecture, l'astrologie, la philosophie, la médecine, etc., comme d'autres savoirs qui avaient en commun le substrat religieux. (Source : WIKIPEDIA.FR)

    Il y a trés peu de temples Hindouisme en FRANCE ,il s'en trouve un à l' ILE DE LA RÉUNION.

Image illustrative de l'article Temple Kalikambal (La Réunion)            

Temple Hindouiste Kalikambal de ST DENIS DE LA REUNION et         BOUDHA          (source WIKIPEDIA)          

                                                &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

                                                       LE JUDAÏSME

.
  Le judaïsme est une tradition définissant à la fois la culture religieuse et le mode de vie des Juifs, constitué des descendants des Israélites provenant de l'antique terre d'Israël et des quelques minorités les ayant rejoints par la conversion et s'étant mélangées à eux au fil de leur diapora de deux millénaires . Le Judïsme comporte des élèments religieux mais ne s'y limite pas , puisqu'il contient , outre ses codes de conduite , des lois ,des rites et des coutimes non spécifiquement religieuses.
   Selon ses textes fondateurs , la foi des anciens israélites et de leurs descendants ,les juifs ,serait basée sur une alliance contractée entre DIEU  et ABRAHAM qui aurait été renouvelée entre DIEU et MOÏSE .
   Le Rabbin est le religieux enseignant le Judaïsme . C'est une personne dont l'érudition dans l'étude de la TORAH lui permet de prendre des décisions ou rendre des jugements en matière de LOI JUIVE. Au de l'importance de celle-ci dans la vie juive traditionnelle , le rabbin a longtemps été la figure communautaire dominante du Judaïsme.
   Le Grand RABBIN de FRANCE est actuellement Gilles BERNHEIM              Description de l'image  Gilles Bernheim.JPG.   
     L'enseignement du Judaïsme se fait dans des SYNAGONQUES  ou des écoles appartenant àla Communauté Juive. Le Temple le plus près de ST AMAND LES EAUX se trouve rue de l 'Intendance à VALENCIENNES .ci-dessus.
              &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
                                           L'ISLAM
  
     En opposition au Catholicisme , Judaïsme , Orthodixie et autres pratiques religieuses , nous trouvons maintenant L ' ISLAM . Cette religion prend une place de plus importante dans la communauté française .Ceci étant le fait d'une population Arabe très importante depuis quelques années .
    Le terme « islamisme » est de création française et l'usage de ce mot est attesté en français depuis le XVIIIe siècle, où Voltaire l'utilise à la place de « mahométisme » pour signifier « religion des musulmans » (ce qu'on nomme désormais « islam »). On trouve le mot dans cet usage, jusqu'à l'époque de la Première Guerre mondiale]. Cet usage, qui se développa au cours du XIXe siècle[6], commença à être concurrencé par le terme « islam » au tout début du XXe siècle, lorsque le développement des études occidentales de l'islam fit la promotion du terme que les musulmans utilisaient eux-mêmes. Le terme « islamisme » avait ainsi complètement disparu de l' Encyclopædia of Islam entamée en 1913 et finalisée en 1938

    Le terme « islamisme » est réapparu en France à la fin des années 1970 pour répondre à la nécessité de définir les nouveaux courants posant une interprétation politique et idéologique de l'islam et les différencier de l'islam en tant que foi[2]. Pour l'islamologue Bruno Étienne[n 1], l'acception actuelle du mot, qu'il est également possible d'appeler « islamisme radical », peut se résumer comme l'« utilisation politique de thèmes musulmans mobilisés en réaction à l'« occidentalisation » considérée comme agressive à l’égard de l’identité arabo-musulmane », cette réaction étant « perçue comme une protestation antimoderne » par ceux qui ne suivent pas cette idéologie].  

    L'islam (arabe :  est une religion abrahamique articulée autour du Coran, que le dogme islamique considère comme le recueil de la parole de Dieu (arabe : Allah) révélée à Mahomet, considéré par les adhérents de l'islam comme le dernier prophète de Dieu, au VIIe siècle en Arabie. Un adepte de l'islam est appelé un musulman. L'islam a pour fondement et enseignement principal le tawhid (monothéisme, unicité), c'est-à-dire qu'elle revendique le monothéisme le plus épuré où le culte est voué exclusivement à Dieu.

La religion musulmane se veut une révélation en langue arabe de la religion originelle d'Adam, de Noé, et de tous les prophètes parmi lesquels elle place aussi Jésus[3]. Ainsi, elle se présente comme un retour à la religion d'Abraham (appelé, en arabe, Ibrahim par les musulmans) du point de vue de la croyance, le Coran le définissant comme étant la voie d'Ibrahim (millata Ibrahim), c'est-à-dire une soumission exclusive à Allah.(Source WIKIPEDIA). L' Islam est la personne qui dirige la prière en commun dans des Mosquées .C'est une personne qui est savante aux yeux des fidèles.Il s'agit d'un guide spirituel et temporel de la communauté islamique. En général , l'Islam est enseigné dans des écoles appartenant à cette communauté , les prêchesse font dans des mosquées .

    A SAINT-AMAND-LES-EAUX , la mosquée se trouve rue du 18 juin. Autrefois, au dessus de la porte on trouvait une niche abritant une statue de la Vierge Marie. L'immeuble appartenait à Soeur Marie de Vincent de Paul ,de la Communauté de cet ordre.(ci-dessous)

 

  

   Ci-dessus, la Kaaba, situé à la MECQUE enArabie Saoudite , est le  cente de l' Islam.Les mulsumans du monde viennent y faire leur pélérinage.

                                   &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
       LES MORMONS ou LES SAINTS DES DERNIERS JOURS
     Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours :L’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, ou mormonisme, est une Église chrétienne restaurationniste née dans l'État de New York, aux États-Unis, en 1830 et dont le siège mondial se trouve à Salt Lake City dans l'Utah. Elle est la quatrième plus grande confession d’Amérique[1] et revendique 14 millions de membres[2] dont 36 000 en France métropolitaine et 22 000 en France d'outre-mer. Elle se considère comme religion révélée, à l'instar du judaïsme, du christianisme et de l'islam. Une église de cette religion se trouve rue Anatole France à ANZIN (Nord).
      Cette religion considère que chaque individu est un Saint .Depuis de longues années ,elle a filmé ,photographié ,scanné les registres d 'état civil de nombreux pays .Du point de vue généalogique ,elle est un centre de recherches incontournables.
           TEMPLE DE SALT LAKE CITY.
                                &&&&&&&&&&&&&&&&&

Les Témoins de Jéhovah forment un mouvement religieux pré-millénariste et restaurationniste se réclamant du christianisme. Ils sont issus d'un groupe né aux États-Unis dans les années 1870, connu sous le nom d'Étudiants de la Bible.

En 2012, le mouvement revendique plus de 7,78 millions de membres actifs dans le monde entier. Par ailleurs, plus de 19 millions de personnes, pratiquants et sympathisants confondus, ont assisté à leur célébration annuelle, le « Mémorial de la mort du Christ ». La direction du mouvement est exercée par un Collège central, garant de l'ordre théocratique et de l'enseignement. Il fait éditer à cet effet par la société Watchtower de nombreuses publications, telles que les périodiques La Tour de garde et Réveillez-vous !

Les Témoins de Jéhovah sont connus principalement pour leur prédication de porte-à-porte et l'importance qu'ils donnent à la Bible, qu'ils considèrent comme la Parole de Dieu. De tendance pré-millénariste, ils croient à l'intervention imminente de Dieu dans les affaires humaines lors de la bataille d'Harmaguédon, et ont pour objectif l'établissement du Royaume de Dieu sur Terre, seule solution aux maux de l'Humanité selon eux. Il semblerait qu'il existe une communauté de cette religion au hameau de la croisette à ST AMAND LES EAUX (qui peut le confirmer ???)

                      &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

      Toutes ces religions ont engendré des SECTES , le but de leur "Chef" est de s'emparer de l'esprit de l' individu et de le soumettre à sa volonté. On y trouve en particulier :

                          LA Scientologie

 

La Scientologie ou « Église de Scientologie » est une secte dont les principes ont été développés aux États-Unis en 1953 par L. Ron. Hubbard. La première église de Scientologie fut établie à Washington en 1954. La Scientologie promeut une méthode appelée dianétique par son fondateur et propose plus largement un ensemble de croyances et de pratiques relatives à la nature de l'être humain et de sa place dans l'univers.

Son statut juridique et l'appréciation de sa qualité de religion ou de secte suscitent de nombreuses critiques. Des États l'ont officiellement reconnue comme une religion. Dans certains pays, tels que la France, Belgique, elle est souvent présentée comme une secte. Ses pratiques, via ses différentes organisations satellites, font également l'objet de controverses et de nombreuses procédures judiciaires, notamment pour escroquerie.

                         &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
LES TÉMOINS DE JÉHOVAH             

                                                 (source Wikipédia)

Les Témoins de Jéhovah forment un mouvement religieux pré-millénariste et restaurationniste se réclamant du christianisme. Ils sont issus d'un groupe né aux États-Unis dans les années 1870, connu sous le nom d'Étudiants de la Bible.

En 2012, le mouvement revendique plus de 7,78 millions de membres actifs dans le monde entier. Par ailleurs, plus de 19 millions de personnes, pratiquants et sympathisants confondus, ont assisté à leur célébration annuelle, le « Mémorial de la mort du Christ ». La direction du mouvement est exercée par un Collège central, garant de l'ordre théocratique et de l'enseignement. Il fait éditer à cet effet par la société Watchtower de nombreuses publications, telles que les périodiques La Tour de garde et Réveillez-vous !

Les Témoins de Jéhovah sont connus principalement pour leur prédication de porte-à-porte et l'importance qu'ils donnent à la Bible, qu'ils considèrent comme la Parole de Dieu. Les Témoins de Jéhovah sont régulièrement accusés d'être une secte, dans le sens d'organisation à dérives sectaires, par les associations anti-sectes et les médias. Ils sont l'objet de controverses autour de leur refus des transfusions sanguines, même lorsqu'un pronostic vital est engagé, de leur isolement social, de leur gestion des affaires de pédophilie et de questions fiscales.

Leur siège à ST AMAND-LES-EAUX se trouve rue Pasteur .

                   & &&&&&&&&&&&&&&&&&&&
      Toutes les religions ont des membres extrémistes dans leur communauté. Les intégristes catholiques sont représentés par l' Eglise fondée par Monseigneur LEFEBVRE ;les pratiquants veulent conserver costumes et pratiques religieuses traditionnelles  .Des outrances meurtrières ont eu lieu dans le passé et se poursuivent de nos jours. Les mulsumans sont opposés à toutes les autres religions, les protestants s'opposent aux catholiques .En france , les croisades ont opposé Chrétiens et Arabes , le masacre de la ST BARTHEMI reste l'exemple sanglant de ces confrontations :  Le massacre de la Saint-Barthélemy est le massacre de protestants déclenché à PARIS le 24 août 1572 , jour de la ST BATHELEMI (jour de la Saint-Barthélemy, prolongé pendant plusieurs jours dans la capitale, puis étendu à plus d'une vingtaine de villes de province durant les semaines suivantes. Plus prés de nous , les protestants et catholiques s'insultaient lorsqu'ils se croisaient dans les rues .   En Irlande ,ces guerres fraticides perdurent .Des murs de la honte séparant ces diverses populations ont vu le jour.    
                           &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
        Croyants ou incroyants , chaque individu est libre de choisir.

   Notre prochain article portera sur l' ÉGLISE ST MARTIN à SAINT-AMAND-LES-EAUX ---à bientôt .

Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi : ptitloup385@gmail.com

    Vous voulez participer ) à ce blog , adressez nous vos articles sur l' histoire de ST AMAND LES EAUX , nous nous chargeons de l'éditer .N'oubliez pas vos photos .

        Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

 

caligraphie_lucien-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 09:59

                                                                                 

 
 
 
 
L"HISTORIAL AMANDINOIS
14 rue du Collège à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
    Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer :
 
   Nous vous rappelons qu'en cliquant sur pages suivantes  ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.

                         &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

  La religion tient une place importante dans les populations . De tous temps , les peuplades veulent croire en un ou plusieurs dieux ou des Déesses .D' où viennent ces croyances ? Nos anciens ont connu des fortes perturbations dûes aux conditions atmosphériques , ont attribué ces phénomènes à la colère de dieux; certains individus s'emparaient de ces croyances pour exercer leur autorité . Certains phénomènes contribuaient à leur attribuer des pouvoirs qu' en réalité ils ne possèdaient pas.

  C' est ainsi que des peuples voient dans le soleil ou la lune une certaine divinité .Des sacrifices ,parfois humains, ont lieu pour adorer ces dieux (histoire des Incas , des Tahitiens ,etc...).

    Au fur et à mesure de l'avancée des temps , des religions voient le jour .  Des hommes influencent , par leur caractère ou par la dictature , des populations à croire aux divinités .Du début de notre ère , il nous reste le Catholicisme , le Protestantisme ,le judaïsme , l' Ortodoxie , l' Islamiste ,l'Hindouiste  et des variantes de ces Religions . Certaines pratiques sont assimilés à des sectes , la justice est parfois saisie pour leur intenter des procès.

  Le CATHOLICISME  se présente aujourd'hui comme une confession chrétienne aspirant à l'unité de la foi dans le Christ, à travers l'Église catholique et par delà, dans toute l'humanité. Le terme « catholicisme » est apparu dans la langue française à la fin du XVIe siècle, en réaction à la naissance des confessions protestantes, pour désigner la foi des chrétiens en communion avec le pape et ses évêques. D'un autre côté, l'adjectif « catholique » dont dérive le terme « catholicisme », renvoie aux origines même du christianisme, lorsque l'Église, avant le schisme de 1054, s'affirmait « catholique » (universelle) et « orthodoxe » (de la juste foi). Ainsi, si l'usage du terme a une histoire d'à peine cinq siècles, c'est dans la revendication par l'Église catholique - en tant qu'institution - de la continuité d'une tradition bimillénaire de recherche d'unité et d'universalisme que se situe aujourd'hui le catholicisme.L'Église catholique est à la fois une communion de communautés et d'Églises ainsi qu'une institution et un clergé organisés de façon hiérarchique. Les catholiques peuvent être de rites latin ou orientaux. Ils sont, dans leur très grande majorité (environ 98 ou 99 %), de rite latin. Durant des siècles , le Catholicisme a influencé la france. Chaque commune possède une ou plusieurs églises ,le crucifx est le symbole de l' unité chrétienne.Le chef de la religion Catholique est le PAPE ,son siège se trouve à ROME (ITALIE)

                                                       

 

Symbole du Catholicisme                                                     Le Pape FRANCOIS

    L'origine de la religion catholique tient depuis la naissance de Jésus  qui entouré de ses apôtres a enseigné sa doctrine .A sa mort , les apôtres furent chargés  d'enseigner la foi de par le monde .Des disciples ne tardèrent pas à évangéliser les populations. C'est ainsi que l'on retrouve le moine AMAND dans notre cité , nous aurons l'occasion d'en reparler .

   Des séparations eurent lieu et nous retrouvons ainsi de nouvelles religions ,dont:

ORTHODOXIE : Le terme « orthodoxe » vient du grec όρθός orthós (droit) et δόξα dóxa (opinion). Le terme fut utilisé pour la première fois pour désigner la majorité des chrétiens, c'est-à-dire ceux qui suivaient les conciles œcuméniques. Après le schisme de 1054, seule une partie des chrétiens utilise le nom. Les orthodoxes sont parfois appelés « chrétiens orientaux », à tort, car ceux-ci ne constituent qu'une partie de l'Église orthodoxe mais également une partie de l'Église catholique.

    L'Église orthodoxe de France doit les prémices de sa résurgence à la rencontre de Français qui, ayant retrouvé les sources chrétiennes apostoliques, découvrirent l'orthodoxie, et de Russes orthodoxes émigrés en France qui, désirant faire connaître l'orthodoxie aux Français, découvrirent le patrimoine orthodoxe de l'Occident du premier millénaire .(Wikipedia). Le siège des Eglises Ortodoxes ,en France ,se trouve à ST DENIS. L'Église orthodoxe de France, également appelée Église catholique orthodoxe de France (ECOF), est une Église orthodoxe non canonique de rite occidental. Le chef de l'Église porte le titre d'Évêque de Saint-Denis, avec résidence à Paris           

A CONSULTERhttp://institutdetheologie.free.fr/But-Origine-et-role.html
   
   
 

 

 

 

   
   

 

   Le terme « orthodoxe », au sens littéral, signifie « qui pense dans la bonne voie ». Il est destiné à tracer une frontière entre d'un côté ce qui est exact, conforme, et de l'autre côté l'hétérodoxie, autrement dit ce qui diverge de l'exactitude.

L'orthodoxie au sens institutionnel, celui de l'Église orthodoxe, est l'une des trois principales confessions du christianisme. Elle se nomme aussi « Communion orthodoxe » et représente les Églises des sept conciles. Les églises Orthodoxe sont trés présentes dans les Régions Sud de la France .La foi de ces croyants se retrouvent dans les Icones que brandissent leurs prêtres ou pope. La foi est enseigné par des POPES , leur chef spirituelle est le PATRIARCHE .

                          

Patriarch Theodore II of Alexandria.jpg

      

                                                                           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : WIKIPEDIA

 
                              ci-dessus le Patriarche THEODORE II à ALEXANDRIE

                                                 &&&&&&&&&&&&&&

 

En ANGLETERRE , est pratiquée une religion pratiquement identique à la religion catholique. L'anglicanisme est une confession du christianisme dont l'origine remonte au XVIe siècle lorsque le roi d'Angleterre Henri VIII rompit avec le pape et Rome. Cette branche du christianisme est aujourd'hui présente principalement dans les pays qui ont pu être imprégnés par la culture anglaise ; outre l'Angleterre, il s'agit notamment des anciennes colonies britanniques en Amérique et en Afrique

    Profondément catholique , HENRI VIII se sépare de l' ÉGLISE catholique , le Pape CLÉMENT VII , en 1527 , lui refuse de divorcer de son épouse (Catherine d' ARAGON )qui ne parvient pas à lui donner d'enfant .Source WIKIPEDIA

    Cependant HENRI VIII maintient les rites du Catholicisme , mais tout en introduisant certaines pratiques du protestantisme. Le Chef de l'Église d' Angleterre est actuellement la Reine ELISABETH 2.

                 Henri VIII par Hans Holbein le Jeune.

CANTERBURY-siège de l'Église Anglicane       HENRI VIII y est enterré

                                           Élisabeth II, reine du Royaume-Uni

ELISABETH II

.                               &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

                                            LE PROTESTANTISME

Le protestantisme regroupe l'ensemble des courants religieux chrétiens nés de l'opposition aux orientations prises par le catholicisme romain durant le Moyen Âge (et qui ont été définitivement affirmées par Rome au concile de Trente.) Cette rupture est connue comme Réforme et a été menée sous l'impulsion de théologiens tels que Martin Luther, Jean Calvin, Ulrich Zwingli parmi tant d'autres. John Wyclif, Jan Hus, Lefèvre d'Etaples sont considérés comme des précurseurs de la Réforme.

A la suite de ces théologiens, le protestantisme comprend des courants théologiques très divers. Au sein de la seule fédération protestante de France, on dénombre vingt-six unions d'Églises [1], tandis que, au plan international, ce sont environ trois cent vingt Églises issues du protestantisme qui participent au conseil œcuménique des Églises, aux côtés d'une trentaine d’Églises orthodoxes et des Églises vieilles-catholiques.( source WIKIPÉDIA)

                                             Description de cette image, également commentée ci-après 

                                                      Jean CALVIN

La foi protestante est enseignées par les Pasteurs .Les pasteurs sont des conseillers et des savants dont le rôle est de former les croyants, de leur indiquer la direction à suivre. Ils président le culte et administrent la Sainte-Cène mais, moyennant une officialisation par l'Église pour des raisons de bon ordre et de discipline, des laïcs peuvent parfaitement en faire autant, y compris la prédication moyennant formation théologique. C'est l'ensemble des croyants qui est investi de la prêtrise (doctrine dite du sacerdoce universel, fondée notamment sur des textes de l'Épître aux Hébreux).

    Les offices du protestantisme ont lieu dans des Temples .A SAINT-AMAND-LES EAUX ,nous trouvons le Temple Protestant dans la rue Barbuse .Dans ce lieu , les autorités protestantes ont permis à Pierre BÉCUE d'installer l' HISTORIAL (voir dans nos articles précèdents ).

temple de ST AMAND LES EAUX

      L' Église réformée de SAINT AMAND LES EAUX , englobe également le Temple de LECELLES , rue de la Chorette. La première manifestation publique de l' Église Réformée de ST AMAND , LA SAINTE SCÉNE, fut célèbrée le dimanche 3 novembre 1566 à LECELLES . (source Médiathèque). 

    Les Églises Catholiques sont surmontées d' un coq , les Temples ne possèdent pas cet emblème. Au plus près de LECELLES ,on retrouve le temple de RONGY .    

   Pendant une trés longue période , des affrontements eurent lieu entre catholiques et protestants dans ces deux villages .

   REMERCIEMENTS: aux autorités protestantes de SAINTAMAND LES EAUX qui ont hébergé l'HISTORIAL durant plusieurs années .

                  &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 

 
          Cet article est susceptible d'être modifié , une suite sera mise en ligne pour le complêter .
Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi : ptitloup385@gmail.com

 

        Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération

                                                                   )

 

                                                                 caligraphie_lucien-1.jpg

 

 

Repost 0

Articles Récents

Liens