Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 10:37

         

L"HISTORIAL AMANDINOIS
47 RUE BARBUSSE à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

Michel RICCO ,Président ,
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
Pour faciliter votre lecture ,cliquer sur liste complête et choisisser votre article . Si vous êtes intéressé(e) cliquer sur les liens (mots en bleu)
Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer : ptitloup6@hotmail.fr
&&&&&&&&&&&&&&&&&
Françoise RICCO , documentaliste , nous adresse ses souvenirs de "L'Hôtel de Paris" ,ainsi que quelques commerces de la rue d'Orchies. Comme Françoise et Michel J....N , vous étes invité(e)s à participer aux articles "ILS ONT FAIT ST AMAND". Adressez nous vos anciens commerces ,métiers ,qui étaient situés dans votre quartier .N'oubliez pas ,si vous en possèdez d'y joindre des photos.
 
           l'hôtel de Paris (sur la place)
      Mes grands parents ,Georges LEVAN né en 1888  et CNUDDE Emma Maria (o 03.07.1885 /+ 19.11.1938 ) en ont été les exploitants.. De ce fait , dans ma jeunesse , j'ai été amenée à fréquenter ce lieu .J'en conserve quelques souvenirs que je vous invite à partager.

      Ce commerce était appelé familièrement  :« Chez Levan » . Auparavant , il s'agissait de  "La brasserie du Mouton Blanc " qui cessa à la révolution.

 

 

 

L’Hostellerie vers 1850 appartenait à un alsacien nommé Kameroff. Repris par Georges Levan aprés la guerre de 14-18 , l’Hôtel de Paris était un lieu de banquet, de réunion et de pratique du bridge tous les lundis après midi. Pour les grandes manifestations le rez de chaussée de la tour abbatiale était investi ...

    
   

sogr21wxu6i8--3-.jpg

HOTEL-DE-PARIS.JPG
 
 
 
     Je présume qu'ils ont remplacé le couple DRUMEZ Henri Jules (né en 1866)et son épouse FOSTIER Berthe , mais je n'en suis pas sur .
    L'établissement était l'un des meilleurs de la ville . Sa cuisine , l'accueil du personnel ,son emplacement , en sont ses meilleurs références auprés de la clientèle .Trés diverses ,cette dernière comprend des voyageurs de commerce ou en transit dans notre ville . Les notables ,les commerçants ,les familles bourgeoises de la commune fréquentent régulièrement l'établissement. Les conversations vont bon train d'une table à l'autre. Au cours du repas , mon grand père vient échanger quelques mots auprés des convives ,s 'inquiètant de leur bien être.
   Comme je l'ai dit , le lundi aprés midi , les joueurs de bridge se réunissaient .Il n'y avait aucun échange de voix trés vif entre les joueurs .
   Des banquets avaient lieu soit à l'hôtel , ou soit au rez de chaussée de la Tour abbatiale lorsque les invités étaient en grand nombre .Les banquets avaient lieu lors de mariages .Voir lors des enterrements, en cette dernière occasion on évitait de servir de la sauce blanche ou autre plat rappelant le deuil . C'était la mode en cette époque. Il y avait des banquets dits "Républicain" organisés par les partis politiques sutout en période électorale .Là , parfois , les échanges étaient trés vifs.                                                                                                      
 
sogr21wxu6i82--2-.jpgsogr21wxu6i82.jpg          
 
 
               repas sous la tour                                                         La grande salle de restauration
(  Les moines se sont ils retournés dans leur tombe ?)     
 
sogr21wxu6i85.jpgsogr21wxu6i8--2--copie-1.jpg
 l'hôtel avait la vaisselle à sa marque                                                        La terrasse 
 banquet.jpg         le-bridge.jpg  
 Un banquet d'anciens  combattants amandinois                                                              Le bridge
  Parmi les passionnés du Bridge , il y a eu Mr. DEVAUX directeur de filature ,Mr.LEBACQ  directeur de faïencerie.MR.DEVAUX.jpg
     
A partir des meilleurs jours et parfois jusqu'à l' approche de l'hiver , aussi lors des ducasses ou autres manifestations locales (comme la braderie) ou la présence d'un cirque, les consommateurs s'installaient à la terrasse .   
   
Précisions de Françoise:
La photo avec le camion de la brasserie Bouchart date de 1924 ,à gauche ,on peut voir qu'un carreau de la verrière est cassé ,ma tante Georgette née en 1920, est passée au travers, à l'âge de 4 ans ,réceptionnée par chance par les bras d'un fauteuil installé sur la terrasse ,juste en dessous ,elle n'a pas été bléssée...Tous les jours ,Marcelle , ma mère ,au sortir de l'école ,montait les 365 marches avec un demi de bière fraîche pour le carillonneur
 
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 
        Quelques commerces de la rue d'Orchies ou de la rue Thiers me rappellent mon enfance .  Notamment la patisserie THUROTTE Bernard (rue Thiers),on pouvait y trouver les meilleurs patisseries de la ville et de superbes gâteries "Les clochettes du carillon" ,qu'un des ancêtre THUROTTE avait créé en l'honneur des carillonneurs .Ces derniers actionnant le carillon de la tour ,chaque jour ,été comme hiver.    
    clochettes.jpg
  
   Dans la rue d'Orchies , j'ai connu d' autres anciens commerçants ; mais Suivez moi dans le prochain article si vous êtes intéressé(e).
Françoise RICCO
COMMENTAIRE DE Gérard D.......E: Pendant des années, le maire de St Amand Georges Donnez
y joua tous les lundis en fin d'après-midi, avec des partenaires dont j'ai oublié le nom, dont une dame qui avait un long fume-cigarettes.C'est là que j'y appris les rudiments du bridge.Ils furent les derniers à ma connaissance à sacrifier à la tradition.
Cordialement gd
 
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite , contactez moi :ptitloup6@hotmail.fr

 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)   

     
 
Repost 0
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 09:53

   

L"HISTORIAL AMANDINOIS
47 RUE BARBUSSE à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
COMMUNIQUÉ DE Françoise RICCO:
La Société Historique du Pays de Pévèle fête cette année ses 40 ans d'existence. En cette occasion ,l' HISTORIAL AMANDINOIS se voit proposer un stand d'exposition .Rappelons que notre commune fait partie du Pévèle. Notre bureau étudie cette proposition et adressera sa réponse dés que possible. Pour ceux qui sont intéressés ,le forum du Pévèle se tient le dimanche 7 octobre 2012 à CYSOING(59),voir leur site sur www.paysdepevele.com.
Pour faciliter votre lecture ,cliquer sur liste complête et choisisser votre article . Si vous êtes intéressé(e) cliquer sur les liens (mots en bleu)
Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer : ptitloup6@hotmail.fr
&&&&&&&&&&&&&&&&&
 
   Notre article sur les commerces de la commune a provoqué des commentaires et c'est ainsi que Michel J.......N nous a adressé un courriel pour nous faire connaître les anciens commerces de son quartier . Amandinois expatrié vers le centre , Michel reste néanmoins en contact avec sa parenté et ses ami(e)s. Originaire de la croisette , c'est avec plaisir qu'il nous fait connaître les anciens commerces de son quartier .Commerces qui , pour la plupart d'entre eux , sont disparus de nos jours.
   NOTA:Nos remerciements vont ,en premier lieu ,à la Direction du Parc Ecomusée ST JOSEPH VILLAGE , le marais de GUINES , 62340 GUÎNES , qui nous a autorisé à utiliser les photos ci-dessous . Si vous passez à proximité , n'hésitez pas à visiter ce super parc ,dont voici le lien :
 
                                                             &&&&&&&&&&&&&&&&
 
Mon quartier: à la croisette il y avait quatre épiceries :
 
comptoir-d-epicerie-ecomusee-st-joseph.JPG   La première était en face du carrefour de la rue de louviére, ensuite l’épicerie quincaillerie de mes grand parents en face de l’église, l’épicerie « alida » sur la place et l’épicerie Coudoux.Il y avait le café à l’angle de la rue de louviére , tenu par Mr Alphonsi le père de Mr Alphonsi instituteur à l’école du mont des bruyères, le café Vinet, le café débit de tabac Patoir, celui de mes arrière grand parent, en face de l’église, que ma grand-mère transforma en épicerie quincaillerie .
    Qu'il était plaisant de s'introduire dans ces épiceries .Dés l'entrée , de multiples odeurs nous incitait au plaisir de la dégustation . L'on pouvait acheter quelques grammes de moutarde pour quelques sous et d'autres produits vendus au poids ;les balances étaient bien présentes sur le comptoir.  (ci-dessus :l'épicerie)
 
 

    Le café « Paul Liline et marguerite » je ne me souviens plus du nom il est toujour ouvert en face de l’église maintenant il fait épicerie, le café Milo au bout de la place , le Kursaal, le café Ducros il faisait restaurant il était dans le virage après l’entrée de la source amanda, et celui de Mathilde « du coucou » drève de Raismes. la-quincaillerie-interieur-ecomusee-st-joseph-.JPG

 

     Dans la rue de louviére il y avait un matelassier Mr Lucas père du cordonnier Gabriel Lucas, et un tanneur.Il y avait un autre cordonnier Mr Copin à coté de l’épicerie Coudoux.

Gleber Greffe qui était le ferrailleur à coté du café Milo et l’entreprise de maçonnerie Hue leur entrepôt était rue des Aulnois, la fonderie Mériaux disparue pour faire place au giratoire route de thermal.

                            ci-contre l'intérieur de la quincaillerie

     J’y ai connu dix fermes, Baury démolie pour faire place au giratoire route de thermal, la ferme Legrain la seule qui existe toujours, la ferme Hornez,  Hautecoeur Lubrez et Bécu père et fils dans la rue de la louviére, Bar en face du carrefour , la ferme « Paul tata » sur la place prés de léglise, la ferme Berthaud sur la place, la ferme Évrard, la ferme normande elle est à l’orée du bois le chemin qui y mène est juste après la villa Marie Louise, et la ferme Houzé.      nos voisines ,ci-dessousdes-voisins---les-animaux-du-chemin-des-tetards--.JPG

 

   Il y avait aussi la ferme Van huisberg (pas certain de l’orthographe) au carrefour rue de la louviére rue des aulnois, et la ferme plez ou couplez là où il y à le centre équestre actuellement, le marchand de charbon Renoncourt sur la place et le fabriquant de beurre Mathon Bizard au bout de la place, et une coiffeuse " Élise".Dans ce salon , les dames échangent les nouvelles de la ville et surtout du quartier.(le salon ci-dessous)

                                    SALON-DE-COIFFURE.jpg                                                          

    J'ai oublié, il y avait un réparateur marchand de vélo, Mr Clément il était au 47 route de thermal, Mr Trenchant marchand de bière ,l'atelier de mécanique générale Jules Patoir, eforge-marechalerie-ecomusee-st-joseph.JPGt l'atelier du

 maréchal ferrant Houzé père et fils qui étaient mon arriére grand père et grand père, je n'ai pas ou plus de photos, il y avait chez moi des photos des machines agricoles charrue et autres mais je n'ai rien retrouvé madame ma mère a semblablement tout détruis .Quand l'on passait à côté du Maréchal ferrand , l'odeur des sabots brûlés du cheval ,à qui des fers neufs étaient remis ,me revient au nez .

   

 

Dans les cafés , le soir ,aprés le travail ou les dimanches ,on se réunissait entre amis ou en famille.Une petite bière par ci , un coup de blanc là, une limonade pour les enfants ,une chansonnette , une cigarette ou une pipe bourrée de tabac allumé(e) au bec de gaz toujours en mouvement dans un recoin; bref , tout cela suffisait pour créer un moment de bonheur pour oublier la rigueur des temps. De nos jours ,ces cafés ,estaminets ,débits de boissons , disparaissent petit à petit. Ils sont victime du coût de la vie et des lois réprimant l'ivresse publique et manifeste .

 

 

 

   marchand-de-cycles-ecomusee-st-joseph.JPG    l'établie du menuisier écomusée st joseph

 

    le-comptoir-de-l-estaminet-ecomusee-st-joseph.JPG    le marchand de vélos                                              L'établi du menuisier

 

 

 

 

                             le fournil de la boulangerié écomusée st joseph

                 l'intérieur du café                                              Le fournildu boulanger et son four

     Je croyais avoir fait le tour , j'ai oublié le menuisier Paul Trenchant dit (paul du gastier) il habitait en face de la ferme Hautecoeur, le garagiste Mr Misplard je ne suis pas certain de l'orthographe il était à coté du presbytère maintenant je crois qu'il y a un artisan électricien , et au bout de l'église contigu a la sacristi il y avait un petit local qui servait de garage pour la pompe à eau des pompiers, par la suite c'est Paul (tata) le fermier je crois que son nom était Trenchant, qu'il utilisait pour ses outils agricole , ce local est maintenant disparu tout comme le vieux local du transformateur électrique qui était derrière l'église, et la place où nous jouions au foot en cassant quelques carreau puis nous allions dans les prés .
Le petit fortin de la croisette je crois qu'il servait pour le téléphone .
                                                          Michel J.......N

     

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

Comme Michel , réveillez votre quartier en nous faisant connaître vos anciens commerces .Ces "petits" commerces disparaissent transformant nos quartiers et le centre ville en désert . Pourtant ,ils nous sont indispensables .

 

 Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite , contactez moi :ptitloup6@hotmail.fr

 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

 



 

     


Repost 0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 17:38

L"HISTORIAL AMANDINOIS
47 RUE BARBUSSE à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

                    Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
COMMUNIQUÉ DE Françoise RICCO:
La Société Historique du Pays de Pévèle fête cette année ses 40 ans d'existence. En cette occasion ,l' HISTORIAL AMANDINOIS se voit proposer un stand d'exposition .Rappelons que notre commune fait partie du Pévèle. Notre bureau étudie cette proposition et adressera sa réponse dés que possible. Pour ceux qui sont intéressés ,le forum du Pévèle se tient le dimanche 7 octobre 2012 à CYSOING(59),voir leur site sur www.paysdepevele.com.
Pour faciliter votre lecture ,cliquer sur liste complête et choisisser votre article . Si vous êtes intéressé(e) cliquer sur les liens (mots en bleu)
 
    Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer : ptitloup6@hotmail.fr
&&&&&&&&&&&&&&&&&
FORTS-FORTINS-CASEMATES-BLOKHAUS
         
  Ces mots peuvent rappeler un moment douloureux de notre histoire :la guerre 1939/1945.

En architecture militaire, un fortest une fortificationisolée et autonome, soit sur un point stratégique qu’il contrôle, soit en ouvrage avancé ou détaché d’une place. Ces constructions sont plus ou moins armées ,selon leur installation trastégique.

     

     Au cours des années qui précèdent la 2ème guerre mondiale ,le Gouvernement cherche à protéger la population française d'une éventuelle invasion ennemie. Celle-ci étant susceptible de venir d' ALLEMAGNE , car depuis 1933 HITLER s' est emparé du pouvoir .Depuis le réarmement de son pays est intensifié. Ses discours sont trés virulents , ses menaces vis Andre-MAGINOT.jpgà vis des pays comme La POLOGNE , L'AUTRICHE ,LA FRANCE , sont à peine voilées .Comment protéger nos frontières??????

    Aprés la guerre 14/18, des hommes politiques réclament une défense plus appropriée pour la France. Comment défendre nos frontières . C'est André Louis René MAGINOT ,né a Paris 9ème le 17/2/1877 ,dcd au même lieu le 7/1/1932 , homme politique français connu notamment pour avoir permis la construction de LA LIGNE MAGINOT. En 1922,aprés avoir occupé d'autres postes ministériels , il devient Ministre de la Guerre , Sous le Gouvernement de Raymond POINCARÉ.  IL se préoccupe alors de la défense des frontières française et fait réaliser des "forts".Remplacé ,en 1924 , par Paul PAINLEVÉ , il travaille avec lui pour lever des fonds dans le but d'améliorer la défense du pays . Les travaux démarrent en 1928 . 

 

                              Ci-contre André , Louis , René MAGINOT   

                                 Source :Internet

 

L'histoire de la ligne Maginot désigne le récit et l'analyse de l'évolution des fortifications françaises appelées ligne Maginot, qui s'étend le long des frontières de la Franceavec la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne, la Suisseet l'Italie.

Elle couvre la période qui va des premiers projets dans les années 1920 jusqu'à nos jours, avec notamment la période de construction de la ligne pendant les années 1930, l'épreuve du feu en mai et juin 1940, l'occupation allemande et italiennede 1940 à 1944, les combats de 1944-1945 et le réemploi de la ligne lors de la guerre froide.(source Wikipédia). Pour retrouver cette ligne de fort, consultez le site : http://www.alsacemaginot.com/pages/racine-decouverte

 

DÉFINITION DES FORTS:

 

 Un ouvrage de la ligne Maginot est une construction militaire ayant pour but de protéger une portion de la ligne Maginot.Un ouvrage désigne au sens large n'importe quel élément (casemate, blockhaus, abri, fossé, digne, etc.) composant la dite ligne ; mais au sens précis du terme, un « ouvrage » est synonyme d'un fort, soit une grosse fortificationautonome. Ces ouvrages sont composés d'un ensemble de blocsen surface, reliés le plus souvent entre eux par des galeriesprofondément enterrées, avec des œuvres vives souterraines communes (magasins, casernement, usines, etc.). Ces constructions  ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale, ont été réutilisée pendant la guerre froide avant d'être progressivement abandonnées par l'armée.

 

              &&&&&&&&&&&&&&&&&&                                                                  

 

    Notre ville étant située non loin de la Frontière Belge a été bénéficiaire de cette ligne de défense. Notre commune détient quelques ouvrages fortifiés .Le plus important se trouve à proximité du cimetière du Mont des Bruyères .Il est appelé "le fort du 51ème R.I". Une association locale "Les Amis du Fort "s'occupe de son entretien .Vous pouvez le visiter lors des "Journées du Patrimoine".

   Une curiosité ! le fort de la croisette sis route de Thermal. Cet ouvrage laisse apparaître que son dessus surmonté de cheminées .Comment s'est il retrouvé dans cette position ??Où est l'ensemble ?

  Mes-images-quatre-1318.JPG        Mes-images-quatre-1321.JPG

        Le fort de la Croisette-route de Thermal                                         Le ford des "Plantis"

 

   Un autre ouvrage se trouve à la grise chemise ,sous une ancienne ligne de tramway. Il est occupé par une association patriotique qui y organise ,quelques fois , une cérémonie à l'intention des militaires amandinois tués en ALGÉRIE.

  GRISE-CHEMISE1.jpg   

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           Le fort de la Grise Chemise 

  situé à proximité de l'ancienne ligne SNCF ST AMAND -BLANC MISSERON 

   Le dernier fort se trouve au lieu-dit "Les Plantis", non loin du Mont du Gibet , à proximité de la ligne SNCF Valenciennes-Lille. Son implantation ,prés de cette ligne et de la rue de la Cense au Bois ,n'est certainement pas dûe au hasard.(Enfant ,j'ai " joué "à la "guerre des boutons" dans ce fort. )  

 

  Ces ouvrages fortifiés se retrouvent également dans la forêt domaniale vers ODOMEZ et en direction de LECELLES ,notamment sur la route de RONGY . L'un des plus importants de notre région se trouve à MAULDE; on prétend qu'il servait d'hôpital .Qui peut le confirmer ??????

 

  La question se pose ,comment ont vécu les militaires ayant occupés ces forts ??Si vous avez été occupant , apportez votre témoignage .

 

  Pendant longtemps, l' Armée s'est occupée de ces blokhaus qui ont été désarmés aprés la guerre. De nombreux ouvrages détruits ont été utilisés pour du remblais. D'autres ont été occupés par des familles ,faute d'habitation . D'autres implantés sur des prairies ont servi et servent encore d'abri pour le bétail .

  Maintenant , ils sont devenus pratiquement invisibles , tant ils font parties du paysage ,et pourtant chaque construction a une histoire humaine à raconter.

                

        &&&&&&&&&&&&&&&&&

 

EPILOGUE  

 

  La ligne MAGINOT n'a finalement que retardé l'invasion Allemande . En effet , aprés_Erwin_Rommel.jpg avoir envahi la Belgique , l 'armée allemande sous les ordres du Général ROMMEL a franchi la frontière franco-belge à SIVRY(b)à proximité du "Val JOLY". Écrasant tout sur son passage ,elle s'est enlacée vers la conquête du département du Nord ,et en direction de DUNKERQUE.Ceci provoquant l'exode des populations. C'est ainsi que ma mère se retrouva à Lens ,chez une tante et je suis né. Dans le même temps ,une autre percée avait lieu à SEDAN . Les forts ont été détruits ou simplement contournés .L'armée française a tenté de résister , mais en vain.

   L'idée de ces fortifications fut reprise par le Général ROMMEL qui en fit csonstruire le long de la Manche et de la Mer du Nord. Le MUR DE L'ATLANTIQUE devait repousser une reconquête de la France par les forces alliées. Sur certaines plages , on peut encore apercevoir ,ici ou là ,l'un de ces ouvrages.Ils sont trés importants dans la Manche ,sur les côtes où sont débarqués les alliés . Un important ouvrage bétonné se trouve non loin de ST OMER(62) ,il s'agit de la "COUPOLE" d'où sont ont été lancés  les fusées V1 et V2 ,vers l'ANGLETERRE. Pour construire ces ouvrages , les Allemands ont utilisé une main d'oeuvre qui ne leur coutait aucune masse d'argent; des prisonniers de toutes nationalités ont servi sous leurs ordres.

 

CI-dessus 

                                  Le Général ROMMEL -Wikipedia.fr

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 

 

Un commentaire de JM.VERRIER (Belgique):  A Bruly de Pesche entre COUVIN  et le val joly il reste 4 fortin dont celui ou Hitler se servais diront certains auteurs, (les habitants que j'ai encore entendu samedi sur place disent qu'il est venu ici 3 fois) d'ou il a commandé la bataille de Normandie,les autre s sont sur la route de lobbe Erqueline et sur les campagnes de SIVRY (B) et VAL JOLY -LIESSIES (F)

 

   Vous connaissez d'autres forts ,sur ST AMAND , si vous avez servi dans l'un de ces ouvrages ,donnez nous vos souvenirs (photos éventuellement )contactez moi.   

        
   Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite , contactez moi :ptitloup6@hotmail.fr

 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

   
Repost 0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 17:21

L"HISTORIAL AMANDINOIS
47 RUE BARBUSSE à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

             
                       Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer : ptitloup6@hotmail.fr       
COMMUNIQUÉ DE Françoise RICCO:
      La Société Historique du Pays de Pévèle fête cette année ses 40 ans  d'existence. En cette occasion ,l' HISTORIAL AMANDINOIS se voit proposer un stand d'exposition .Rappelons que notre commune fait partie du Pévèle. Notre bureau étudie cette proposition et adressera sa réponse dés que possible. Pour ceux qui sont intéressés ,le forum du Pévèle se tient le dimanche 7 octobre 2012 à CYSOING(59),voir leur site sur www.paysdepevele.com.
   Nous vous rappelons qu'en cliquant sur "liste complête" ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.
                                               &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
 
   Cet article est établi avec la participation de Patrick WASCHEUL membre de "AMANDICUM" et la participation de  Maud et Jérôme LESAGE à qui nous devons les renseignements sur la Quincaillerie ayant appartenu à leurs ancêtres et les photos qui suivent .
 
   De nos jours ,il est rare de trouver une quincaillerie :Une quincaillerie est un type de commerce de détail , destiné au professionnel ou au particulier, vendant principalement des outils , du matériel de bricolage et des ustensiles ménagers. On appelle quincailler le responsable de ce commerce . C'était un plaisir de se trouver dans ces lieux et d'acheter un produit désiré en vrac .
 
   Maintenant , nous devons nous rendre dans des grandes surfaces spécialisées en "bricolage" et avons l'obligation d'acheter plusieurs produits contenus dans un emballage portant un "code barre " ,alors qu'un seul nous intéresse .De plus ,le quincailler conseillait le client ,en professionnel ,les vendeurs des rayons "bricolage" ont parfois des difficultés à le faire.
   
    SAINT AMAND LES EAUX possèdait trois quincailleries , il y avait la Maison PUSSET Lucien rue Henri DURRE , les quincaillers FLAGEOLET et LESAGE rue d'ORCHIES .
  
           
                                                       &&&&&&&&&     

  Famille de chaudronnier , la "Maison LESAGE" fut fondée en 1812 par Anselme LESAGE ,marchand de fer et son épouse Elise DUPRET. Le succés étant au rendez vous , la quincaillerie va s'agrandir et devenir une boutique incontournable de ST AMAND .     

    Le fils ainé du couple , CHARLES reprend l'enseigne avec sa première épouse Marie Louise TOURNOIS (voir photos).Ils auront deux enfants qui mourront de la fièvre espagnole. Cette tragédie se terminera par le décès de Marie Louise lorsqu'elle donnera naissance à un troisième enfant mort-né.                

                                             Charles LESAGE

                                            Source Médiathèque, photo Lucien

 

 Charles se remarie avec Marie Amélie LEBLANC en 1892 ,elle lui donna trois enfants :Suzanne , Pierre et Renée . L'enseigne devient ""CHARLES LESAGE"".A la mort de son père ,Pierre reprend la quincaillerie et la transforme en "QUINCAILLERIE LESAGE". Son fils Jean Charlesreprend le flambeau , mais l'arrivèe des grandes enseignes commerciales nuiera à l'affaire familiale qui finira par s'éteindre .

     1928-Quincaillerie-LESAGE.jpg     1899-quincaille-tournois-etant-la-1ere-femme--de-gd-pere-le.jpg 

                                              Photos :Maud et Jérôme LESAGE

 

   1918 quincaille2   1928-quincaillerie-papier-entete.jpg

                   La rue d'Orchies                                      Papier à lettre a l'entête "Charles LESAGE

 

1928 quincaillerie carte viste representants     LESAGE-TOURNOIS.JPG

 

Carte de visite des représentants de la Quincaillerie LESAGE-(Maud et Jérôme LESAGE)

Ci-dessus ,publicité dans les journaux de l'époque (source médiathèque-photo Lucien)

 

De nos jours , des amandinois qui ont connue cette "grande boutique" se souviennent encore de l'époque où l'on disait " si tu as besoin de quelque chose , va voir chez "LESAGE". 

 

                                                                                          Maud et Jérôme LESAGE


                                           &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
    Comme Maud et Jérôme LESAGE , mettez en valeur vos ancêtres qui ont exercé une profession inédite en notre cité ou un commerce ancien.(DUMESNIL ,JASPARD ,DUMONCEL, A ST JOSEPH, etc..). Adressez nous photos et commentaires ,si vous êtes intéressé(e).
 
  Un commentaire de M.J :  j'y allais avec mon grand père, la maison lesage c'était la caverne d'alibaba, ont y trouvé de tout, je me souviens qu'il y avait dans le magasin une caisse qui était surélevée, cet article me ramène des années en arrière c'était  le bon temps, maintenant c'est la folie.
   Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite , contactez moi :ptitloup6@hotmail.fr

 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

Repost 0
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 17:10

         

L"HISTORIAL AMANDINOIS
47 RUE BARBUSSE à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

              Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
          CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer :
Nous vous rappelons qu'en cliquant sur "liste complête" ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez. Amélie DESSE ,responsable du fond ancien de la Médiathèque ,prépare le mois de la Caligraphie (en mai).Vous êtes intéressé(e),contactez la :
                                              &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
 
 Cet article est édité avec la participation de Jean Marie AUBRY demeurant à HEPPIGNIES (B)dont il est "HISTORIEN". Editeur , des photos font parties de sa collection et sont publiées avec son autorisation . MME Georges CORDIER née DORÉMIEUX ,demeurant à PARIS ,est associée à l'histoire des chaîneries .Elle est la petite fille des DORÉMIEUX chaîneurs à ST AMAND LES EAUX.
                                           
                                             &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
 
    Tout les amandinois (presque tous)connaissent l'ensemble des chaîneries qui ont animé la ville ; notamment la chaînerie DOREMIEUX . Jean Marie AUBRY nous apprend qu'en sa commune ,il y a eu des chaîneries crées au départ par les DOMRESMIEUX (écrit avec l'intonation du village).
  HEPPIGNIES
       
    Vers le milieu du XIX ème siècle ,un dénommé Jean Baptiste DEMARET , d'HEPPIGNIES  ,partit à ANZIN (Nord-France) comme briquetier-saisonnier pour la Compagnie des Mines .Celle-ci avait été créée par Jean Jacques DESANDROUINS ,Seigneur D'HEPPIGNIES et autres lieux ,en 1757, le 19 novembre .La signature officialisant cette Compagnie a été faite au Château de l'Ermitage à CONDÉ/ESCAUT (Nord-France)en présence du  Duc de CROY ,propriétaire du dit lieu. La Compagnie Minière a vécu de 1757 à 1949 .
                    Jean-jacques_desandrouin.jpg 220px-Anne-Emmanuel_de_Croy-Solre_-1718-1784-.jpg
                              Jean Jacques DESANDROUINS       le Duc Emmanuel DE CROY 
                                                            
  Jean Baptiste DEMARET épouse une française Augustine Honorine TISON ,le 22/11/1849 à ANZIN(nord).Il apprend le métier de chaînier (chaîneur).Ici deux version voient le jour : 1)il fonde une famille et reste dans son pays d'adoption ; 2)Il retourne dans son pays et termine ses jours chez son fils Vincent .(Jean Marie AUBRY n'a aucune affirmation sur l'une ou l'autre affirmation). Lequel Vincent né à ANZIN (59) le 4 juin 1855 ,désirant travailler pour son propre compte ,est revenu à HEPPIGNIES en 1868.Dans une grange ,propriété de son oncle Thevenier , sise au lieu-dit "Au Murtunia";  il commence à faire des "clawettes" (clavettes),puis des petites chaînes qu'ils revendaient à des usines ,mais aussi à des charbonnages , comme le faisaient d'autres cloutiers de la commune .
   Au cours des années 1882/1885, il épouse Léona THEVENIER née à HEPPIGNIES le 22/12/1859 (de Jean Baptiste et Elisabethe EVRARD).Vincent décide de monter une fabrique de chaînes plus importantes .Son premier atelier se révêlant trop petit et peu spacieux. Il fait alors appel à un de ses beaux frères français ,Elie WILLOT ouvrier qualifié dans la création des chaînes ;il était l'époux de la soeur de Vincent , Palmyre DEMARET.
   Les deux couples co-habitèrent au Château "PIRMEZ" que Vincent avait acheté .
   L'activité a été maintenue par une trentaine d'ouvriers  sur plusieurs petites forges . En plus de cette activité industrielle , les deux familles occupaient leur temps à la culture et l'élevage de bétail. A l'époque ,cela était commun.
  La petite usine grandi très vite .VINCENT ,malgré son sens des affaires , ne la contrôle plus.Il faut exporter les produits finis pour maintenir son outil de travail.
 Arrivent , les frères DOMREMIEUX(intonnation du village), venus de la région du Nord de la France (Saint Amand Les Eaux). Les DORESMIEUX (André-Paul ...)y possèdent de multiples usines de clous ,de chaînes  et de fonte .Nantis de capitaux , ils proposent à Vincent DEMARET de constituer ensemble une SOCIÉTÉ ANONYME en vue de construire une grande fabrique de chaînes , à HEPPIGNIES ,dont il en serait le Directeur . Cette fabrique verra le jour vers 1894.
  De nos jours , il reste quelques bâtiments ,dont cet ensemble qui contenait un banc d'épreuve en long et les deux ateliers de chaînes  .Les ancres étaient fabriqués dans des anciens ateliers plus petits ,disparus de nos jours .
heppignies maison Pirmez Dorémieux (7)HEPPIGNIES-chainerie-DOREMIEUX-DEMARET--5-.jpg
 Mai 2007 -Photo : J.M AUBRY -Le vieux bâtiment d'épreuve en long  et l'un des ateliers de fabrication de chaînes. Ci-dessous :les fabricants d'ancres.
                               heppignies-groupe-demaret-ouvriers.jpg heppignies-pub-chaine2.jpg
                 EXTRAIT DU CONTRAT ENTRE DEMARET ET LES DORESMIEUX:
Référence :Etude notarial ERMEL -acte 337 du 3 juillet 1903.
    
""Acte du 3 juillet 1903 ,un contrat signé en bonne et due forme est signé entre Vincent DEMARET Directeur d'usine demeurant à HEPPIGNIES (BELGIQUE) et lequel a déclaré avoir vendu ,sous les garanties ordinaires.........a la Société Anonyme de fabrique de chaînes et pièces de forge de HEPPIGNIES ,prés de FLEURUS ,constituée par acte du notaire soussigné en date du 1er juillet 1898,publié aux annexes du moniteur belge en date du 20 juillet suivant sous le n°2984....Pour laquelle accepte MR.André DOREMIEUX ,industriel dt à SAINT AMAND(France )ini intervenant en qualité d'administrateur délégué de la dite Société et comme se portant fort de MR. LAMBINET Adhémar ,ingénieur dt à AUVELAIS. Paul DOREMIEUX ,maître de forges ,demeurant à ST AMAND, formant avec eux le Conseil d'Administration de la dite Société desquels il promet ratification.
  Une propriété située à HEPPIGNIES ,lieu-dit "les Trous des Vignes", comprenant maison d'habitation ,cour ,jardin ,prairies , tenant à la rue de l'église et.............et dans laquelle proprié se trouvent les constructions comprenant bancs d'épreuve ,salle de machine , chaudière ................ Rectification: Le Conseil d'Administration se compose des dits André DORESMIEUX ,Adhémar LAMBINET , Charles DORESMIEUX rentier demeurant à VERSAILLES,au lieu de Paul DORESMIEUX ,maître de Forge à ST AMAND (France )pour lequel il se porte fort................... Fait et passé à FLEURUS en l'étude , en présence de...............................témoins requis.
 
     Revenons sur le contrat ci-dessus. Vincent DEMARET n'avait pas saisi toute la portée d'une clause .Cela devait lui apporter bien des mécomptes ,quelques années plus tard. Tout , même le château ,donc la maison familiale , serait la propriété de la nouvelle Société .Quand elle apprit que son époux avait signé cet acte ,son épouse Léona THEVENIER lui fit d'amers reproches et lui dit ceci : ""VOS AVÉ VINDU L'PIA D'L'OURS ,NOS SER ON BÉ RADE A L'HEUCH" .
(Vous avez vendula peau de l'ours et nous serons bientôt à la porte de notre maison ) La suite donna raison à MME DEMARET .
 
    Les affaires sont prospères ,mais les dissensions éclatent entre les frères et cousins DORESMIEUX ,ainsi qu'avec les familles DESMARET pourtant tous associés . En 1903, Vincent DEMARET laisse le château et la fabrique aux DORESMIEUX. Avec le dédommagement reçu ,il se fait construire une demeure et une fabrique de chaines à sa mesure , à proximité du cimetière central d'HEPPIGNIES .
  
     L'usine DORESMIEUX fonctionna jusque la guerre 14/18,mais à l'approche de cette dernière ,les frères repartent à ST AMAND et rejoignirent l'Armée Française .Les envahisseurs allemands vont s'emparer des usines de HEPPIGNIES ET ST AMAND. Une partie des machines sont démontées et emportées vers l'Allemagne.
 
   A la reprise du travail , en 1914 , les Sociétaires français ne réapparurent à l'usine ,ni au village. Plus tard , un héritier des DORESMIEUX donna la place de directeur général à un courcellois. Au final , le château et l'usine furent rachetés par les héritiers de Vincent DEMARET .Une nouvelle Société vit le jour. On y fabriquait des chaines de toutes expèces ,des ancres ,des grappins,des boulons ,des sonnettes de Houillère ,des pièces de forge ,etc....De 140 à 160 ouvriers y ont été occupés . L 'entreprise disposait d'un banc d'épreuve de 100 tonnes ,d'une longueur de 30 m.En 1930, ils reçurent la Médaille d'Ord d'ANVERS.  Les dirigeants pouvaient être fiers de se dire ""Fournisseurs de l'état Belge ,du Ministère des Colonies,de la Marine et de la Ville d'ANVERS" .
                                                      Un trés bref résumé des chaineries d'HEPPIGNIES
                                                                                             Jean Marie AUBRY
                                                
                  &&&&&&&&&&&&&&&&&&&
 
      Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite , contactez moi : ptitloup6@hotmail.fr

 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

 
 
Repost 0
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 17:05
Repost 0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 15:37

     

L"HISTORIAL AMANDINOIS
47 RUE BARBUSSE à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

                            Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
 
               CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
 
    Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer :
 
   Nous vous rappelons qu'en cliquant sur "liste complête" ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.
            Amélie DESSE ,responsable du fond ancien de la Médiathèque ,prépare le mois de la Caligraphie (en mai).Vous êtes intéressé(e),contactez la /: 
                                           adhesse@mediatheque-st-amand.com   
                                                                                caligraphie_lucien-1.jpg
                                                                      
   DERNIÉRE INFO: Dans nos recherches , nous avons été aidé parJacques et Yvette DESSAINT, cette dernière nous a annoncé le DC de son époux ,le 30/03/2012 ,des suites de maladie. Nous présentons à Yvette et sa famille ,nos sincères condoléances.Elle a annoncé qu'elle poursuivra ses activités,malgré le vide laissé par le départ de son mari .Bon courage Yvette.
 
                                                 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 
 
      LE VELO A SAINT-AMAND-LES-EAUX
 
    Les 21,23 , et 24 juin 2012, notre ville accueillera la 100è édition des "CHAMPIONNATS DE FRANCE DE CYCLISME SUR ROUTE". La Municipalité ,avec en tête ,le Député Maire Alain BOCQUET , et le service des Sports , prépare activement cette manifestation . Il ne ne fait aucun doute qu'elle va attirer de nombreux participants  sportifs  ou non . sports cyclisme cyclisme 4 gif
 
     Suivez sur la VIE AMANDINOISE ,sur internet ou en consultantt les éditions , la préparation de cette épreuve sportive qui va ,sans aucun doute ,attirer les foules . Voir les N°691 du 8/3/2012 ,697 du 19/4/2012.
        
     L'occasion nous est donnée de rappeler que notre commune a été attachée au vélo et à sa pratique .D'autant ,qu'une industrie de fabrication de vélos a existé en notre ville. Des Clubs de coureurs cyclistes ont vu le jour: "Les Ecureuils Amandinois" ,le "Vélo Club".Disparus de nos jours , mais d'autres amis sportifs continuent la dynamique. Nous avons également découvert qu'une école de formation de coureurs cyclistes avait vu le jour ,dans les années 1980 .   
     Cette école avait été créée à l'initiative de MR.ETIENNE René, ancien correspondant de la Voix du Nord, sportif accompli adepte du vélo ,malgré son âge il enfourche son vélo tous les jours .  Certains de ses élèves se distingueront en participant aux épreuves de "Vice Championnat Junior" . Malheureusement MR.ETIENNE n'a conservé aucun document ou photo de cette école . Si vous avez été l'un de ses élèves ,contactez nous.
      
    Rappelons que le VELOCIPÉDE , l'ancêtre du vélo actuel , a vu le jour au 19ème . Retrouvehttp://vieuxvelosdefrance.free.fr/spip.php?article1z l'histoire du vélo sur :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Bicyclette 
 La consultation des anciens journaux détenus à la Médiathèque , nous a fait découvrir qu'en 1897 , il y avait une fabrique de vélocipèdes à ST AMAND. Elle appartenait à la famille ROCH MARCHAND,rue Davaine à ST AMAND. Nous regrettons de ne pouvoir apporter des précisions sur cette activité , notamment sur le nombre d'employés présents .
                               sports cyclisme cyclisme 12 gif
VELO-MARCHAND-CHERON.JPG           Roch-MARCHAND-copie-1.JPG
        
 
    Plus tard , on retrouve une fabrique de vélos créée par Fernand DELCROIX (1914-1977).En premier lieu , elle est implantée dans l'ancien magasin des meubles BEAUREPAIRE , rue d'Orchies (à proximité du Crédit Agricole). A l'iniative de Fernand , un club voit le jour: LE VELO CLUB AMANDINOIS . Nous ne possédons aucun autre renseignement sur ce Club .Quand a t'il été créé et quand a t'il disparu ??Vous avez des renseignements ,contactez nous. 
         
   Mr.DELCROIX déplace ses activités rue du Wacq , puis Ruelle RAVIART (derrière les bureaux de la Poste actuelle). A son décès , l'activité est repris par ses fils. La fabrication des vélos DELCROIX cessera en 1986 .Elle aura compté jusqu'à plus de 90 employés(y compris les cadres).
(renseignements  et photos communiquéspar MME V.......,ancienne employée,que nous remercions vivement. 
    DELCROIX1---Copie.jpg DELCROIX2---Copie.jpg
        
 
    Rappelons que Saint-Amand-Les-Eaux a compté des Associations de coureurs cylistes , notamment "Les Ecureuils Amandinois" . Parmi ces coureurs ,certains se sont distingués en devenant "Professionnel" ,dont le regretté Jean STABLINSKY . Ce dernier a participé à des courses célèbres :Tour de France , 4 jours de Dunkerque , Paris-Roubaix, la Ronde des Flandres , etc... Il fut champion du Monde en 1962 .Et il a été de vainqueur de belles courses , à maintes reprises .A l'issue de sa carrière de coureur , il deviendra Directeur Sportif .Il s'installe comme vendeur et réparation de vélos route du Quesnoy à VALENCIENNES . Il se procure les vélos ,qui portent son nom , auprés de la fabrique de DELCROIX . 
  D'autres jeunes "écureuils" se sont distingués dans des courses locales ou régionales et quelques uns ont intégré d'autres associations plus importantes .
         
    Les "Ecureuils Amandinois"ont disparu , heureusement d'autres personnalités ont repris la relève .A voir:  http://echoduvelo.com/Le-VC-Amandinois-repart-de-l-avant.html
    
   Comme on le voit , notre ville a été "occupée"par le vélo.Ses rues ont été empruntées par des courses célèbres , Le Tour de France en particulier .L'une des étapes s'est faite chez nous.Chacun d'entre nous ,sait que les grandes courses sont précèdées d'une caravane publicitaire.Les occupants lancent des gadgets à la foule massée sur son passage. Il arrive parfois que des accidents parviennent , les enfants ou les ados (voire les parents ) s'élancent sur la chaussée où se trouvent gadgets,bombons ,etc..,alors même que les véhicules passent très rapidement .Il en est de même du passage des coureurs ,précèdés ou encadrés par des motards de la Gendarmerie ou de la Police. Aprés le passage de la course , les spectateurs s'en retournent déçus ou ravis .
 
  Saint-Amand-les-Eaux fait partie de la communauté d'agglomération de "LA PORTE DU HAINAUT"dont le siège se trouve à AREMBERG(59).Cette ville proche de la forêt domaniale et de la célèbre "Trouée D'Aremberg" .Cette drêve est redoutée par tous les coureurs cyclistes profesionnels ou non . Recouverte de pavés glissants quand il pleut , poussiéreux à souhait lorsque le temps est ensoleillé . Trés étroite , elle voit un grand nombre de spectateurs englutinés sur son long , impatients de voir les sportifs et surtout d'assister à des chutes . C'est à Jean STABLINSKY que l'on doit cette traversée d'AREMBERG et de sa fameuse trouée .(voir sa biographie sur:    http://www.jeanstablinski.info/biographie/index.html 
                                                         
                                                           Ci-dessous , la trouée d'AREMBERG
  AREMBERG.jpg
    
     100 1023
                                                         Montage de MME BAUDUIN Thérèse
  sports cyclisme sport velo27 gif
 
 
   Comme tous nos articles , celui-ci est sujet d'être modifié selon les informations qui nous parviennent.
     Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

 

                                  J'ai possédé un vélo de course DELCROIX, fait à ma mesure

 

                                                              Lucien BAUDUIN auteur de ce blog

 

                                                                               ptitloup6@hotmail.fr

 

 

 

 

                                                    
Repost 0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 10:50

L"HISTORIAL AMANDINOIS
47 RUE BARBUSSE à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
           
 Une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer :http://historial.amandinois.over-blog.com/article-35-les-liens-98164767.html
       
 Nous vous rappelons qu'en cliquant sur "liste complête" ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.
   Amélie DESSE ,responsable du fond ancien , prépare le mois de la "CALIGRAPHIE" .Pour vous informer sur les cours ,contactez la :  adhesse@mediatheque-st-amand.com
 
DERNIÉRES INFOS:Nous recherchons les anciens employés de la fabrique de vélos DELCROIX.
Si vous avez travaillé dans cet établissement  , contactez nous : ptitloup6@hotmail.fr
 
      
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
 
NOTRE DAME D'AMOUR
 
     Les Amandinois connaissent ce quartier situé rue Notre Dame D'Amour au Mont des Bruyères ,d'une part ; et à l'entrée de la rue de la Grise Chemise ,d'autre part. En ce quartier on trouve notamment les terrains de sports : footbal -rubby-parcours divers(golf-courses a pied)et L'ancien fort qui borde la route départementale Valenciennes-St Amand-les-Eaux.
    
   Quartier situé à proximité immédiate de la forêt domaniale qui invite à de superbes promenades.  
 
   Mais à quoi correspond ce nom : Notre Dame d'Amour ?????La lecture des anciens journaux ,conservés au fond ancien de la Médiathèque, nous a permis de retrouver  la légende de cette Vierge ,dont voici un début (en image).
        100 0075                             DREVE-NDA.jpg 
 
   La légende précise que ce jeune couple désire avoir un enfant , mais n'y parvient pas . Une nuit , Mariane fait un songe  .Elle rêve qu'elle se rend en promenade ,avec son époux ,dans la forêt tout proche . Ils suivent un sentier qui les mênent à un endroit situé prés d'une rivière .L'endroit est merveilleux aux yeux de Mariane.Des liserons superbes ,comme elle n'en a jamais vu auparavant ,encadrent le site . Soudain ,dans l'eau qui s'écoule , elle voit une femme trés belle qui tient ,dans ses bras ,un enfant blond ,trés beau  .
    A son réveil , Marianne raconte son rêve à Jean ,son époux . Il est ravit. Quelques temps plus tard , profitant d'une belle  journée , Jean et Marianne se rendent en compagnie d'ami(e)s dans la forêt .
    Leur promenade les emmènent dans un endroit semblable à celui rêvé par Marianne. Cette dernière comte son songe à ses ami(e)s. Tous sont émerveillés .Puis ,chacun regagne son foyer .
   
   Un dimanche matin , Marianne et Jean se rendent à l'Abbaye pour assister à l'Office religieux.Le temps s'écoule et Marianne annonce à Jean qu'elle attend un enfant . Quelques temps plus tard , Marianne met  au monde un superbe garçon .  Jean  s'empresse de se rendre auprés de ses ami(e)s pour annoncer la bonne nouvelle . L'un d'eux ou l'une d'elle se rappelant le songe de Marianne s'écrie "C'est Notre Dame d'Amour".
  
     Jean et Marianne s'empressèrent d'installer une statuette de  la vierge et Jésus le petit enfant ,dans une niche de la muraille de leur maison. En 1896, le journaliste ,qui rapporte cette légende , cite que cette statuette est visible depuis le "grand chemin" .Ce nom était donné à la route qui menait de ST AMAND vers VALENCIENNES . Avec Françoise Ville , nous avons découvert la maison qui abrite (espérons qu'elle y est encore )la statuette de Notre Dame d'Amour .La niche n'est plus visible ,dissimulée par une fenêtre.Voir la photo ci-dessous prise par Françoise VILLE.(éditée avec l'autorisation de Madame KINOWSKI  dont la famille occupe ,à présent , les lieux .
 
      Cette habitation fait partie du corps de ferme "Notre Dame d'Amour "qui a été tenu par la famille BERTEAUX . Le dernier exploitant a été A.....t qui , les terres ayant été vendues au Conseil Général du Nord, a été employé  aux Services techniques de la commune. Ses anciennes terres ont été , pour la plupart ,transformées en terrain de sport .
       
     Il existe la rue Notre Dame d'Amour ,elle conduit depuis la route départementale vers le Mont des Bruyères .Depuis les anciens cafés de la grise chemise , nous pénêtrons dans la Forêt en empruntant la "Drève Notre Dame d'Amour".Cette drève nous conduit à une base de loisirs appartenant à la "Porte du Hainaut".
 
   Si l'on s'en rapporte à la légende ,il s'agit du petit chemin emprunté  qui a conduit nos personnages vers l'endroit correspondant au songe de Marianne. Il faut imaginer un sentier ,plutôt que la drève actuelle ; la forêt n'était pas structurée comme de nos jours .Effectivement ,aprés le passage d'une petite drève , nous franchissons un pont qui surplombe une petite rivière .
 
   Ce coin de bois , je l'ai connu dans ma jeunesse , je m'y rendais pour cueillir des jonquilles et du muguet . Dans les années 50, on y découvrait des munitions de guerre ,des armes et des véhicules de guerre en partie rongés par la rouille. Je ne me souviens pas avoir vu des liserons ,trop occupé de cueillir les autres fleurs .
   Les anciens véhicules ,la ferraille représentée par les armes , ont été ramassés par des ferrailleurs , dont un certain LEBRUN ,dit "Pétrole", demeurant à HASNON. 
 
  
     
                                     NDA-n-400.jpg            
 
                  En dessous ,les inscriptions suivantes : Notre Dame d’Amour 1620 – 1898
1620 se rapporte à la 1ère Abbaye.
Dernières infos:Tout le monde a pris l’habitude d’appeler la ferme “BERTEAUX” au corps de ferme situé  rue de la grise chemise . Hors à l’origine cette ferme était exploitéepar la famille CAUDRON ,dont le dernier en date a été Albert Amand Joseph (03/09/1880-11/03/1936----Merci Yvette).Il était l’époux de NAVETEUR Héloïse (02.09.1880/01.05.1948). La ferme s’est appelée BERTEAUX après le mariage de la fille CAUDRON Marie Antoinette (X 10/06/1933—)avec BERTEAUX Louis Florimond ( 04.01.1906-23.07.1984).
       Les BERTEAUX exploitaient une ferme située à la croisette ,après l’église en se dirigeant vers Thermal—là où l’on trouve un grand porche.(un ou une ?)et ce depuis plusieurs décennies .
Ces renseignements nous ont été communiqués par BERTEAUX Albert ,dernier exploitant de la ferme NDA. Il précise que la niche, où est supposé avoir une statuette de NDA, est vide .Il y en avait trois,lesquelles ont disparu  trois jours après le DC de son père ,soit vers le 28 juillet 1984 . Albert nous précise que la ferme actuelle a été en partie construite sur un ancien bâtiment .A l’entrée il y avait une petite chapelle où l’on apercevait NDA .Selon ses dires , il s’agissait de statuettes en plâtre ou en céramique .Une conservatrice du Musée s’est déjà intéressée à NDA .Voilà un brève résumé et à notre grand regret ,nous ne ferons pas connaissance avec NDAà moins qu’un bon lecteur nous les retrouvent)
NOTAvous êtes intéressé(e) par la Légende de Notre Dame d'Amour , contacter moi sur ma boite à lettres personnelle.(au format PDF)                                     
 
                                       &&&&&&&&&&&&&&&&&&&   
   
       

Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite , contactez moi : ptitloup6@hotmail.fr

 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

  Vous désirez adhérer à l'Association , contactez le Président ou la Documentaliste(voir adresse en tête de l'article)

 

 

caligraphie_lucien-1.jpg

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
M
 
 

Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite , contactez moi : ptitloup6@hotmail.fr

 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)

 

caligraphie_lucien-1.jpg

 

 

Repost 0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 17:52

 

 

 

 L"HISTORIAL AMANDINOIS

47 RUE BARBUSSE à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste.
CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28
Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association.
  &&&&&&&&&&&&&&&
 
  La bonne nouvelle a été annoncée dans la presse locale et régionale par notre Président Michel RICCO  . L' Association a fait l'acquisition d'un deuxième "POU DU CIEL".C'est un neveu de Marc LAMBERT (membre de l'association)qui l'a offert . Le généreux donnateur doit se rendre au QATAR pour une longue période .Passionné d'aviation , ex pilote de l'aéronavale, il avait construit un Pou du Ciel durant un millier d'heures ;c'est à regret qu'il laisse son "Bébé" HM14 aux soins de ses nouveaux parents (ci-dessous).

   Aprés le Musée , la municipalité doit t'elle envisager une piste d'envol et une école de pilotage .                                                                                             MARC.jpg

 

 

 

 

charles-1er.jpg 

         ""Eh !Marc , tu vois la tour ""          ""Charles ,Va tout droit ,elle doit être par là ""

   

mr.ren__dieulot.jpgRené DIEULOT ,trésorier ,nous a adressé les photos de ce second Pou. Venu de  en pièces détachées , il devait être remonté . Avec l'aide des membres , Marc LAMBERT s'est attelé à remonter le petit avion .Voyez , en image ,ce que cela donne :

 

Photos-2012-Fevrier-d-002.jpg     Photos-2012-Fevrier-d-004.jpg

   Photos-2012-Fevrier-d-007-copie-1.jpg Photos-2012-Fevrier-d-009.jpg

   Photos-2012-Fevrier-d-011.jpg Photos-2012-Fevrier-d-004-copie-1.jpg 

 

René DIEULOT raconte :    Au décés de son père , Marc avait reprisl'activité du garage .A sa retraite ,il l'a conservé pour ses activités personnelles . C'est dire que cette famille honorable est trés bien connue des amandinois et surtout dans le quartier du Moulin des Loups .

Un neveu de Marc Lambert l'ancien garagiste et bénévole très actif pour Historial était pilote sur porte-avions .C'est lui qui est à l'origine de notre exposition sur les moteurs "Aubier & Dunne" et du Pou du Ciel au sein du musée Historial .
                                   Voici pourquoi et ce qu'il écrivait récemment :
"Je me rappelle de ma visite en 1996 du musée d’Oshkosh aux Etats Unis et ma stupéfaction d’y voir au milieu de tous ces avions américains un projet de pou du ciel et surtout d’y découvrir la plaquette « Moteur Aubier et Dunne à Saint Amand les Eaux ». J’en avais parlé à Marc dès mon retour " . (copie des photos en pièces jointes).

En ce début 2012 le neveu s'expatrie pour devenir pilote de A380 .

Il laisse avec regret sur l'hexagone un Pou du Ciel en cours de réalisation sur lequel il a travaillé plus de 1000 heures ; d'où son idée de le confier à Historial en qui il a toute confiance pour le terminer , le bichonner et l'exposer à souhait .

Le Pou est arrivé à St Amand début février................... et les bénévoles d'Historial sont déjà au travail dessus .

Un montage à blanc chez Marc suivi d'un reportage de presse a accéléré la manoeuvre . Pour l'équipement un moteur Aubier & Dunne a été déniché dans la Somme et le sculpteur-bois Yves Largiller d'Hasnon sollicité pour faire l'hélice .

René Dieulot Bénévole depuis onze ans et Trésorier

 

Nota:Marc LAMBERT est issue d'une famille de mécanicien (tout petit,il prenait ses bains dans l'huile de vidange).Son père ,Albert LAMBERT ,tenait le garage automobile rue Henri DURRE , il a été conseiller municipal durant quelques années ,une rue porte son nom . L'un des oncles de Mac tenait un garage de réparations de vélos et de petites mécaniques sur la place Jean JAURÉS

 

 

                    Mes-images-quatre-1123-Yannick-Le-Quellec.JPG  Mes-images-quatre-1125-Yannick.JPG

 

 

                                                              &&&&&&&&&&&&&& 

 

 Toutes nos félicitations à Marc et les bénévoles qui lui ont apporté leur aide . Bienvenue au nouveau "POU DU CIEL" . Il sera visible soit au siège actuelle de l'Association ,soit au nouveau Musée ,soit dans les expositions itinérantes .

             Notre article a fait réagir Gérard ROBERT ,ancien cheminot ,ancien amandinois exilé à TOULON (Var). Il viendra ,en personne , offrir à l'HISTORIAL une hélice censé équiper un "Pou du Ciel". Un grand MERCI a ce généreux donnateur.

   le-Pou-du-Ciel-001.jpg 
         le-Pou-du-Ciel-002.jpg
A vous aussi , lectrices ou lecteurs ,si vous possèdez des objets qui rappellent le passé industriel de notre Cité , n'hésitez pas à prendre contact avec notre Président ou la   documentaliste , éventuellement moi-même.

 

    Nous vous invitons à voir ou à revoir nos articles 8-9-10 et 11 qui traite del'origine de l'aviation , du Pou du Ciel par Henri MIGNET .Vous pouvez interpeller Charles BOUILLY ,secrêtaire et membre de l'Historial ,il est intarissable sur ce sujet .

 

 

 

  pou_spit.jpg

 

 

  &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

   Tout nos articles sont susceptibles d'être modifiés selon les renseignements qui nous parviennent . Vous avez un commentaire à faire , une demande d'explications ,nous faire parvenir des photos ou des documents , contactez moi : ptitloup6@hotmail.fr                                                                   

 

Repost 0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 08:10
Repost 0

Articles Récents

Liens