Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 11:20

                                                                logo_de_l__historial.jpg

 

  DERNIERES INFOS:

 

Le Bureau et les Membres de l'Association "Historial Amandinois font part avec tritesse du décès de

                                      PIERRE BECUE

Président fondateur de l'Association Historial Amandinois

Administrateur de l'Association Proscitec

La messe d'obsèques a eu lieu le vendredi 28 Mai 2010 à 11 heures en l'église Sainte Thérèse à SaintAmand les Eaux

 

 

mr.pierre_becue.jpg

 

 

 

 MR.BECUE Pierre ,Président et  créateur de l'Association "HISTORIALHPIM2538.jpg AMANDINOIS" avait  souhaité devenir Président honoraire,lors de la dernière Assemblée Générale . Il avait cèdé sa place au Vice-Président Michel RICCO à qui revient la charge de diriger maintenant l'Association. Bravo à Pierre pour ses dix ans d'activités et tous nos encouragements au nouveau Président .

 

            

 

                                            ci-contre Michel RICCO  

 

                     

  DERNIERE INFO:  Suite au décès de notre Président Pierre BECUE , remplacé par Michel RICOO , voici les nouveaux contacts :  historial.amandinois @gmail.com et

                             Michel Ricco 0327480228
 

                                        

 

 

 

 

                                                                           &&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

 

                                                                          

                                                      

                                                                                                         
100 0559
                                                    
             vot
re serviteur ,auteur de ce blog:Lucien BAUDUIN
        
           Pour être informé(e) de la publication d'un article , inscrivez vous à la Newsletter. TOUS DROITS D'AUTEUR RESERVES
              contact:  ptitloup6@hotmail.fr
                                          

                              
                                  &&&&&&&
    Ce blog est créé pour vous raconter l'Histoire de SAINT-AMAND-LES -EAUX (59230). Il a nécessité de nombreuses recherches et la prise de nombreux clichés photographiques. 100_1653.jpgLa Direction de la Médiathèque nous a autorisé a publier certaines parties des documents que le Fond ancien possède. Certains articles ou photos ont nécessité des demandes d'autorisation de publication a des personnes ou a des organismes publiques

.
     Les documents de la Médiathèque  ont permis de retrouver  l'histoire des rues de la ville dans un petit livre intitulé ""ESSAI SUR ST AMAND"" .Ce document manuscrit a été écrit par DOM GOSSE,vers 1765, ancien trésorier de l'Abbaye de ST AMAND.
ci-contre la première page.Visible au fond ancien de la Médiathèque.

     Les anciens journaux conservés à la Médiathèque (Union Amandinoise et Echo Amandinois),ainsi que ceux conserv23.jpgés au siège de l'Association HISTORIAL
 AMANDINOIS (journaux de Paul FASSIAUX), ont permis de découvrir l'Histoire des Industries (disparues ou encore existantes) et des établissements spécifiques comme les Thermes de notre ville.
      
     Aux documents ci-dessus, nous ajoutons maintenant le "TERRIER BAYARD" de 1663 conservé au Fond Ancien.Il est constitué de trois énormes volumes.Il s'agit de relevés des terres de ST AMAND (avec planches et dessins). 
 
Ci-contre:le Terrier BAYARD               

MONOGRAPHIE.jpg
Nous ajoutons , à présent, LA MONOGRAPHIE DES INSTITUTEURS DE ST AMAND . Ouvrage remarquable de 1899.Consultable ,par tous , au Fond Ancien de la Médiathèque. 
Photo :Lucien
     

      

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour faciliter votre lecture : à droite de votre écran cliquer sur "Liste Complête" ,tous les articles apparaîtront en milieu de page.Choisissez celui qui vous intéresse en effectuant un clic.

       QUELQUES LIENSAmi du "Pou du ciel" ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS    http://pou.guide.free.fr/index.htm   

         Découvrez une artiste en allant sur: 
 
 http://x-maminette-x.skyrock.com 
 
  

       Vous recherchez une aide quelconque: http://fouzitou.lescigales.org/ (par G.H)
 
       

         Anciens brasseurs ,redécouvrez votre ancienne brasserie sur : http://brasseriesduvalenciennois.moonfruit.fr/#

                 Vous aimez la caligraphie ,alors inscrivez vous auprés de Amélie DESSE ,responsable du fond ancien 

      Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider 
           C'est avec plaisir ,que je vous fais découvrir ce que vous ignorez ou dont vous avez oublié l'existence.                                                                     

                                                                            

                                                                         &&&&&&&&&&&&&

 

      Les Maires de ST AMAND se sont intéressés a l'enseignement . Notamment par la construction d'écoles primaires dans les quartiers éloignés de la commune. Voici un extrait d'une délibération municipale qui a pour but l'acquisition de terrains pour les écoles futures:CONSTRUCTION--D-ECOLES.JPG    

 

 

    Comme prévu, je vous présent en images les bâtiments scolaires de SAINT AMAND LES EAUX; en commençant par le quartier du Moulin des Loups. Les bâtiments subissent une importante rénovation. L'école maternelle va disparaître pour faire place à une nouvelle plus moderne. Actuellement ,une importante lutte se faite contre l'Académie et la Préfecture.Il est question de la disparition d'une classe . La ville ,avec son Député-Maire Alain BOCQUET en tête, et le quartier se battent pour son maintien. 

 

 

 

Ecole-maternelle-MDL.JPGCHANTIER-ECOLE.JPG

 

L'école maternelle va bientôt disparaître pour faire place à une nouvelle en cours de construction

RUELLE-DES-ECOLES.JPG

 

ECOLE-PRIMAIRE-MDL.JPG                                                                                                                                           La ruelle des écoles

                   L'école primaire

 

  Gpe Scolaire MDL

 

 Ci-contre l'entrée de la ruelle des écoles et le groupe scolaire Brack DESROUSSEAU dans le quartier du Moulin des Loups.

Comme on peut le voir ,ce groupe fait l'objet d'une construction nouvelle pour l'école maternelle et d'une importante rénovation pour les autres bâtiments.

 

 

            Photos :lucien (2 mai 2010)

 

 

                                                                          &&&&&&&&

     Le Mont des Bruyères possède un groupe scolaire situé sur la place de ce quartier .  La Croisette possède une école maternelle.  L'un et l'autre sont appelés ,dans l'avenir , a disparaître également . Rassemblés , ils feront l'objet de nouvelles construECOLE-MT-DES-BRUYERES.jpgctions implantées à la limite des deux quartiers rue de la Croisette.

 100_0565.JPG

 

 plan se trouvant dans la Monograhie des

instituteurs.                                                              L'école au fond de la place du Mt des Bruyères. 

                                                photos:lucien

    Actuellement , une partie de la cour est occupée par des Pavillons Mobiles. L'un d'eux sert de

salle de restauration pour les élèves. L'autre sert à la Cyberbase pour former les adultes et les jeunes à la pratique de l'informatique. 

 GROUPE-SCOLAIRE-J.MENU.JPG

      A la Croisette ,rue de la croisette, nous découvrons le groupe scolaire Jeanne MENUE,du nom d'une institutrice ayant exercée sa profession durant 35 ans. Comme il est dit ci-dessus.Cette école est appelée à disparaître.  (photo:lucien)ECOLE-MATERNELLE-MB.JPG

        Le  quartier du Moulin Blanc dispose d'un ensemble scolaire important comprenant : école maternelle,primaire et le nouveau collège: (photo:lucien)                                                        

 

                                                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                              &&&&&&&&&&&&&&&

  ECOLE-MATERNELLE-F.TOURNAI.JPG

      Parallélement à la rue du Faubourg de Tournai,  rue des Acacias ,:(photo:lucien): l'Ecole Maternelle Eugène Pauwels :

 

En poursuivant notre promenande, nous découvrons rue des Viviers du Clos ,un groupe scolaire important: l'école maternelle Eugène THOMAS ,l'école Marcel BENOIST ,le collège Marie CURIE.

  

                                      ECOLE-MARCEL-BENOIST.JPG                                      

                                              EcoCOLLEGE-MAIE-CURIE.JPGle Eugène THOMAS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ECOLE-EUGENE-THOMAS.JPG                                    Collège Marie Curie                     

 

 

 

Ecole Marcelle BENOIST (cette école abrite                                 

une cyberbase de la Porte du Hainaut)

 

   

 

 

 

 

 

   Revenons au cenECOLE-DE-LA-TOUR.JPGtre ville, pour découvrir l'école de la Tour. Située à proximité de cette dernière et sur les arrières de la Médiathèque.Elle a remplacé l'école de la rue des Anges.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

           N'oublions pas l'école de musique Avenue du Clos et l'Ecole d'art Cité Cordonnier.

  ECOLE-DE-MUSIQUE.jpg

                                                                             L'école de Musique

 

 Comme on peut le constater, SAINT AMAND LES EAUX disposeINSTITUT-MEDICAL-EDUCATIF.JPGnt d'un groupement scolaire trés important ,dont bénéficient les enfants des communes environnantes et de notre cité  .A signaler également que les enfants handicapés ont à leur disposition L'Institut Médical Educatif situé rue Paul GREFFE .Un enseignement  adapté est donné a chaque enfant , ainsi qu'un rudiment d'apprentissage   a un métier:cuisine ,menuiserie,

horticulture,ferronnerie,etc...) Ci-contre   l'entrée de l'Institut médical éducatif,rue Paul    Greffe (photo:lucien  )                       

 

                                       

     

 Tous ces établissements dépendent de l'administration communale et sous l'autorité de l'Académie de LILLE.

 

   ENSEIGNER ,EDUQUER  LES ENFANTS, C'EST LES PREPARER A LEUR FUTURE VIE PROFESSIONNELLE ET FAMILIALE TOUT EN LES INTEGRANT DANS LA NATION. BRAVO AUX   FEMMES ET AUX HOMMES QUI ONT CHOISI LE METIER D'ENSEIGNANT, D'AUTANT QUE CETTE PROFESSION RENCONTRE D'ENORMES DIFFICULTES DANS LA SOCIETE D'AUJOURD'HUI.  

      

       Allez maintenant allons en récréation  ,pour se soulager :photo de Pecole-1900-c_1211232221.jpgascal BERNARD auteur du site d'OUTREAU,édité avec son autorisation

          

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Site consacré à la ville d'Outreau espace personnel de Pascal BERNARD.          

 

 

 

 

                                         &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

Rappel: une suggestion , une remarque sur cet article , vous voulez ajouter un commentaire , nous communiquer une photo ,contacter nous  :   ptitloup6@hotmail.fr                                                      

 

 Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin), tél:   03 27 48 02 28  ou historial.amandinois@gmail.com

 
 
Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:  

 

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur à consommer sans modération) 

    

 



                      Allez ,allons voir la suite : en préparation            

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 16:50

                                                                                      logo_de_l__historial.jpg

 

         RAPPEL: Apprendre la Caligraphie: présentation,iniation. Pour toutes informations ,rapprochez vous de Amélie DESSE responsable du Fond Ancien à la Médiathèque.                                      
         DERNIERE INFO:  Suite au décès de notre Président Pierre BECUE , remplacé par Michel RICOO , voici les nouveaux contacts :  historial.amandinois @gmail.com et

                                                                                 Michel Ricco 0327480228
 

 

                                                      

                                                   TOUS DROITS D'AUTEUR RESERVES
                                                       
           contact: ptitloup6@hotmail.fr
             
100 0559
                                                    
             vot
re serviteur ,auteur de ce blog:Lucien BAUDUIN
        
           Pour être informé(e) de la publication d'un article , inscrivez vous à la Newsletter

                              
                                  &&&&&&&


    Ce blog est créé pour vous raconter l'Histoire de SAINT-AMAND-LES -EAUX (59230). Il a nécessité de nombreuses recherches et la prise de nombreux clichés photographiques. 100_1653.jpgLa Direction de la Médiathèque nous a autorisé a publier certaines parties des documents que le Fond ancien possède. Certains articles ou photos ont nécessité des demandes d'autorisation de publication .
     Les documents de la Médiathèque  nous ont permis de retrouver  l'histoire des rues de la ville dans un petit livre intitulé ""ESSAI SUR ST AMAND"" .Ce document manuscrit a été écrit par DOM GOSSE,vers 1765, ancien trésorier de l'Abbaye de ST AMAND.
ci-contre la première page.Visible au fond ancien de la Médiathèque.

     Les anciens journaux conservés à la Médiathèque (Union Amandinoise et Echo Amandinois),ainsi que ceux conserv23.jpgés au siège de l'Association HISTORIAL
 AMANDINOIS (journaux de Paul FASSIAUX),nous ont permis de découvrir l'Histoire des Industries (disparues ou encore existantes) et des établissements spécifiques comme les Thermes de notre ville.
      
     Aux documents ci-dessus, nous ajoutons maintenant le "TERRIER BAYARD" de 1663 conservé au Fond Ancien.Il est constitué de trois énormes volumes.Il s'agit de relevés des terres de ST AMAND (avec planches et dessins).Ces documents ne sont pas accessibles pour le public. 
                                      
Ci-contre:le Terrier BAYARD 




                   


Nous ajoutons , à présent, LA MONOGRAPHIE DES INSTITUTEURS DE SMONOGRAPHIE.jpgT AMAND . Ouvrage remarquable de 1899.Consultable ,par tous , au Fond Ancien de la Médiathèque. 
Photo :Lucien
     

       Pour faciliter votre lecture : à droite de votre écran cliquer sur "Liste Complête" ,tous les articles apparaîtront en milieu de page.Choisissez celui qui vous intéresse en effectuant un clic.

       QUELQUES LIENSAmi du "Pou du ciel" ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS    http://pou.guide.free.fr/index.htm   

         Découvrez une artiste en allant sur: 
  http://x-maminette-x.skyrock.com 


 
  
 
        Vous aimez la caligraphie ,alors inscrivez vous auprés de Amélie DESSE ,responsable du fond ancien .Et n'oubliez pas ,en mai c'est le "mois" de la caligraphie:expositions , initiation,etc..    

      Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider 
           C'est avec plaisir ,que je vous fais découvrir ce que vous ignorez ou dont vous avez oublié l'existence. 

    

 

 

                                                                         &&&&&&&&&&&&&

      L'un des sujets le plus important de notre vie est l'enseignement scolaire ;cet enseignement conditionne toute l'existence de notre future vie professionnelle ,voire familiale. Pourquoi j'attaque ce sujet ???A travers l'existence de l'enseignement ,nous pouvons voir combien est importante toute l'Administration scolaire de SAINT-AMAND-LES-EAUX .Depuis l'école maternelle jusqu'au lycée (privée ou publique), l'élève est amené à fréquenter l'un des nombreux établissements de notre ville. De par sa situation cantonale  , ST AMAND permet aux élèves des villages environnants de fréquenter un établissement scolaire adapté à sa situation ,tel que collège et lycée .

  
L'ENSEIGNEMENT EST L'ACTION D'ENSEIGNER ET DE TRANSMETTRE SES CONNAISSANCES.PAR DEFINITION, L'ENSEIGNANT DONNE UN ENSEIGNEMENT.LE CORPS ENSEIGNANT EST L'ENSEMBLE DES PROFESSEURS ET INSTITUTEURS              (Source: dictionnaire LAROUSSE).

      Si de nos jours ,l'enseignement est pratiquement à la portée de tous . Dans les temps passés , cela n'était pas le cas ; il était réservé aux familles royales et nobles et également aux membres des familles aisées (commerçants, bourgeois). L'enseignement porte sur l'écriture, la lecture, les mathématiques, le littéraire, le chant,etc....Bien souvent, l'enfant recevait ses leçons de la part d'un religieux ou d'un serviteur possédant de solides "connaissances".C'est le précepteur:LE-PRECEPTEUR-ET-SON-ELEVE.jpg

   Un précepteur est une personne chargée de l’éducation et de l’instruction d’un enfant issu d’une famille noble ou aisée qui reste dans sa famille et ne fréquente aucun établissement   d’enseignement public ou privé. A notre époque cela concerne aussi la personne qui instruit son enfant à domicile. (enfants déscolarisés).      Dés lors que la civilisation s'instaure dans les Sociétés , l'enseignement est dispensé .

 tableau "Le Précepteur et l'enfant"exposé au Musée du Louvre à PARIS.( peinture INV4380)Oeuvre de LEFEBVRE  Claude(1632-1675)
Edité avec l'autorisation de l'Agence Photo de la Réunion des Musées Nationaux RMN-Banque d'image d'art.

 


     l'enseignement existait dans les peubles anciens, ci-dessous une classe en Egypte.


                         scribes-menna.jpg 
                                                  
                                                    L'Egypte et l'école


                                                              &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

       Qui a inventé l'école en France ?? Certains prétendent que l'Empereur CHARLEMAGNE est à l'origine de cette vénérable institution .CHARLEMAGNE.jpg

CHARLE-1.GIF














    
 
Pourtant l'enseignement scolaire s'adresse toujours aux enfants privilégiés appartenant à la monarchie, à la petite noblesse,commerçants et bourgois aisés
.
   L'enseignement n'est pas administrés comme de nos jours. Les écoles sont dirigés par des religieux ,des personnes bénévoles et dévouées . Elles ont un caractère privé et bien souvent l'enseignement est payant .Donc ,les enfants du peuple ne peuvent accèder aux bienfaits de l'enseignement scolaire.
    
   
Cependant, l'histoire rapporte que des personnes dévouées (religieuses ou autres)apportent un minimum d'enseignements à des enfants orphelins ou issus de familles pauvres. Ce personnel d'enseignants dispose d'une fortune personnelle ou de dons accordés par les autorités en place ou des familles aisées. Les enfants sont placés dans des hospices ou autres établissements ,certains  font partie de ce que l'on a appelé "Les Orphelins Bleus"et ce à cause de la couleur de leurs vêtements.L'administration des "Chartriers" en dirige l'existence matériel et financière.
    
     
   De quand date les véritables établissements scolaires de ST AMAND-LES-EAUX ?rappelons que la ville s'appelait autrefois ELNON ,puis ST AMAND;( ST AMAND LES EAUX n'apparaît qu'en 1962.)L'ouvrage de l'Abbé DE SILVE nous apprend qu'il existait un "maître d'école" en 1432. L'Abbé relie son existence à la création du "CATHOLICON" ,véritable encyclopédie latine rédigé par le moine Jean de GÊNE ,dont le véritable nom est Jean BALBI .Le "Catholicon" était mis à la disposition des membres du clergé et du "Maître d'école" .Où se trouvait alors l'école ?? 
   http://www.saint-amand-les-eaux.fr/decouvrir/ville/histo_home.cfm

Selon ses dires ,auprés de l'ancienne église . L.'Abbaye ,tel que l'Abbé DUBOIS l'a conçue n'existait pas encore. .

 100 0482
    L'Abbé DE SILVE (l'un des derniers de l'Abbaye
) nous apprend que l'école est avant tout détenu par "Les Chartriers). Il publie un petit recueil intitulé : "L'enseignement PRIMAIRE à ST AMAND "(à découvrir au Fond ancien de la Médiathèque). 

 

  Selon  l'Abbé DE SILVE ,il fait référence à une autre école avant 1546 .Par la suite ,d'autres écoles à caractère privé apparaissent .Les classes sont mixtes , mais trés vite l'Abbaye impose la séparation des filles et des garçons.
                                                 
Photo:lucien

 

     Comme il est dit précèdemment ,  l'Abbé DESILVE fait état d'une "grande école" en 1432. Où se trouvait elle ??  Selon l'Abbé DESILVE ,elle se trouvait à proximité de l'ancienne église .Le "Maître d'école " devait se référer au "CATHOLICON"  ,l'un des plus anciens recueils écrits par le moine Jean de GÊNE ,dont le véritable nom est Jean BALBI. catholicon0003.gifL'ouvrage est une encyclopédie latine mise à la disposition des membres du clergé et également au "Maître d'école " de la ville. Un exemplaire est conservé à la Médiathèque de ST AMAND ,un autre à la bibliothèque de VALENCIENNES.

INFO DE LA MEDIATHEQUE:Le "Catholicon" est le titre d'un manuscrit du XVe siècle conservé à la Médiathèque de Saint-Amand-les-Eaux (dernier manuscrit médiéval dans nos collections).Mais pour info, la bibliothèque de Valenciennes possède un autre exemplaire (également manuscrit du XVe siècle, portant le même titre).J'ai eu l'occasion de comparer déjà les deux ouvrages... Il s'agit bien du même texte, mais la décoration enluminée (lettrines) du notre est plus  soignée.(Amélie DESSE ,responsable du fond ancien .  

                                                        Une page du "CATHOLICON"

     

       En 1544 , le maître d'école est Pierre VASSEUR .Vers 1573 , c'est Jacques DE BRABANT qui meurt d'une maladie contagieuse qui sévit à ST AMAND de juillet 1571 à septembre 1574.

Gilles LEFEBVRE lui succède de 1571 à 1581. L'administration des Chartriers lui paient "70 sols" flandre pour certains "comptoirs" par lui faire en la chambre haute de "L'ESCOLLE".   Cette note démontre que l'école était une indépendance de l'établissement des CHARTRIERS. Peu lucrative ,la charge de maître d'école est souvent vacante. Pour y remédier ,en 1589, l'évêque de Tournai :Jean de VANDEVILLE oblige que le maître d'école soit assisté d'un suppléant.Selon les documents du 30/7/1746, il était obligé d'avoir un sous-régent capable d'enseigner ,lors de ses absences. L'école devait être ,pour les enfants , un asile toujours ouvert quand le maître agré renonçait  à ses fonctions. De cette époque ,il semble que la miximité (filles et garçons)soit de mise .Ceci sera remis en question plus tard. Une école de filles est tenue par Jean de La WIMBERGHE en 1641 et 1643.

 

    En 1648, François VILLAIN Abbé de TOURNAI se rend à ST AMAND. Le curé CARDON lui sollicité l'autorisation d'ouvrir un couvent de religieuses en sa ville. Accordée,cette autorisation permet d'ouvrir le couvent avec des Bénédictines venues de DOUAI. L'établissement ouvre des classes aux jeunes filles.Tandis que les religieux de l'Abbaye continuent à instruire les garçons et ce jusqu'à la Révolution Française.
CHATEAU-MALPAIX-ET-PORTE-D-ORCHIES.jpg
   En 1783, le sieur LAROCHE tient école au Château MALPAIX; il a pour auxiliaire Nicolas, Joseph DUMONSELLE. Ce dernier est remplacé par André Joseph POTIER le 1/1/1784. On créait alors en France de nombreux ateliers de charité. ST AMAND obéit à ce généreux mouvement sur les conseils et le concours des religieux.POTIER donnait des leçons d'écriture et de lecture .L'école disparaît aprés que l'héritière du Château MALPAIX eu fait valoir ses droits auprés du "Magistrat
".
   Ci-contre le château MALPAIX (plan BAYARD) qui devient la "chaînerie DOREMIEUX" au 19ème.                                

      
      Que deviennent les écoles pendant la Révolution  ?? Mal gré les évênements ,il semble que les écoles perdurent . Cependant les maîtres d'école doivent prêter serment de fidélité aux nouveaux gouvernants . Les écoles tenues par les educ_Ferry1869.jpgreligieuses ou les moines disparaissent . Elles réaparaissent aprés les temps révolutionnaires.Mais
disparaissent de nouveau lorsque Le 29 mars 1880, le ministre de l'Instruction publique Jules Ferry prend deux décrets par lesquels il ordonne aux Jésuites de quitter l'enseignement dans les trois mois.Fervent républicain athée et franc-maçon issu d'une riche famille de libres penseurs de Saint-Dié (Vosges), Jules Ferry donne aux enseignants des congrégations catholiques le même délai pour se mettre en règle avec la loi ou quitter aussi l'enseignement. Ces mesures viennent en réaction aux excès de la loi Falloux, votée trente ans plus tôt sous la IIe République, qui accordait aux congrégations religieuses une liberté totale d'enseignement.
                                                   ci-contre :Jules FERRY  

     Le nouveau chef du gouvernement en profite pour compléter l'application de ses décrets. Le 21 décembre 1880, le député Camille Sée, ami de Jules Ferry, fait passer une loi qui ouvre aux filles l'accès à un enseignement secondaire public où les cours de religion seront remplacés par des cours de morale. L'année suivante, il fait voter la création de l'École Normale Supérieure de Sèvres en vue de former des professeurs féminins pour ces lycées. L'Église n'a plus désormais le monopole de la formation des filles. Jules Ferry établit par ailleurs la gratuité de l'enseignement primaire par la loi du 16 juin 1881 et le rend laïc et obligatoire par la loi du 29 mars 1882. L'enseignement primaire, public, gratuit et obligatoire, devient le fer de lance de la IIIe République. Ses lois font ressortir le rôle des instituteurs qui sont appelés les «hussardsnoirs de la République» .Modestes et dévoués instituteurs qui préparent les écoliers à devenir de bon citoyens et de fervents patriotes. Souvent habillés de noir ,d'une sévérité stricte ,les élèvesFerryecoles.jpg n'ont qu'à bien se tenir pour se préparer à être des bons citoyens et de fervents patriotes.

 

     LE CORPS DES INSTITUTEURS :a été créé par la loi du 12 décembre 1792. Pour la formation d'une partie des instituteurs ont été créées des écoles normales primaires dont la création, évoquée dès 1794, devient effective à partir de 1810 à Strasbourg puis obligatoire selon la loi Guizot du 28 juin 1833. Loi Guizot modifiée plusieurs fois et totalement revue et corrigée en 1879 par la loi Bert après la victoire des Républicains aux élections et l'arrivée de Jules Ferry au ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts puis à la présidence du Conseil. Devenus de véritables missionnaires d'une révolution par la loi du système éducatif, les instituteurs publics seront surnommés les hussards noirs de la République. Le 19 juillet 1889, les instituteurs titulaires deviennent des fonctionnaires. De nos jours , "l'instit" est devenu "Professeur des Ecoles" ,fonctionnaire d'état . Il a pour charge d'instruire les enfants dans de nombreuses matières. Image éditée avec l'autorisation du site :Herodote.net

            

      Cependant ,le Clergé n'abandonne pas et les écoles dirigés par des religieux ou religieuses reviennent vers le début du 20ème siècle .Peu avant la loi de 1905 instituant la séparation de l'église et de l" Etat. Leur enseignement est payant , par conséquent les écoles religieuses sont fréquentés par les enfants de familles aisées.
 
       Les écoles sont situées dans la ville et les hameaux qui la composent.  C'est ainsi que l'on  trouve une école a la BRUYERE , à la WIMBERGHE,RUE D'ORCHIES ,AU MONT DES BRUYERES. Bien que fort peuplé ,le quartier du Moulin des Loups semble en être privé.  En 1899, une école communale est envisagée à proximité de la Mairie dont le siège se trouve à l'Echevinage. De nos jours ,c'est l'administration communale qui occupe les lieux.   Elle portera le nom du Maire Ernest COUTEAUX .Dans notre prochain article ,nous présenterons les autres établissements scolaires de notre bonne ville.  100_0943.JPG                      
         
 

                                                  

ECOLE-COMMUNALE.JPG

 

 le logement du Directeur d'école .xtraits de la Monographie des Instituteurs (ci-dessous)

 

 HABITATION.JPG  ECOLE-COMMUNALE-E.C.jpg

COUTEAUX (ERNEST, CLÉMENT, DÉSIRÉ), né le 20 novembre 1881 à Fourmies (Nord), mort le 29 novembre 1947 à Saint-Amand-les-Eaux (Nord)-Maire 

 

  

 

 

photo: lucien

 

 

 

 

 

        Quelquefois , des élèves ne peuvent poursuivre des études. Aussi ,certains se dirigent vers un métier pour assurer leur avenir. A cet effet, des écoles d'apprentissage se sont ouvertes .Des appels dans la presse étaient faits dans les journaCOURS-DE-CHAINERIE.jpgux .Voici quelques relevés que nous a adressé

Françoise RICOO,documentaliste de

l'historial(source:vieux journaux)

centre-d-apprentissage.jpg

   Ci-dessus,deux appels pour apprendre un métier.L'un s'adresse aux jeunes filles,l'autre aux

garçons.  Une trés bonne idée l'apprentissage,cela peut intéresser les ados qui sont contre des études qu'ils ne parviennent pas a assimiler.

 

 

 

 

                                                            &&&&&&&&&&&&&&&&&                                                                                      

 

 Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin), Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:  

 

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur à consommer sans modération) 

    

 



                      Allez ,allons voir la suite : en préparation             

 


                                                                                                                                           ptitloup6@hotmail.fr

                                                                                                                                           







 


                                                                                                                     




        

 

Repost 0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 16:56


logo_de_l__historial.jpg

   

                                     
                                                 

                                                   TOUS DROITS D'AUTEUR RESERVES
                                                                       
100 0559                    
Ci-dessus, votre serviteur ,auteur de ce blog:Lucien BAUDUIN
        
                Pour être informé(e) de la publication d'un article , inscrivez vous à la Newsletter

                              
                                                                                Contact: ptitloup6@hotmail.fr             

                                                                                                  &&&&&&&


    Ce blog est créé pour vous raconter l'Histoire de SAINT-AMAND-LES -EAUX (59230). Il a nécessité de nombreuses recherches et la prise de nombreux clichés photographiques. 100_1653.jpgLa Direction de la Médiathèque nous a autorisé a publier certaines parties des documents que le Fond ancien possède. C'est ainsi que nous avons retrouvé l'histoire des rues de la ville dans un petit livre intitulé ""ESSAI SUR ST AMAND"" .Ce document manuscrit a été écrit par DOM GOSSE,vers 1765, ancien trésorier de l'Abbaye de ST AMAND. ci-contre la première page.
Les anciens journaux conservés à la Médiathèque (Union Amandinoise et Echo Amandinois),ainsi que ceux conserv23.jpgés au siège de l'Association HISTORIAL
 AMANDINOIS (journaux de Paul FASSIAUX),nous ont permis de découvrir l'Histoire des Industries (disparues ou encore existantes) et des établissements spécifiques comme les Thermes de notre ville.
         Aux documents ci-dessus, nous ajoutons maintenant le "TERRIER BAYARD" de 1663 conservé au Fond Ancien.Il est constitué de trois énormes volumes.Il s'agit de relevés des terres de ST AMAND (avec planches et dessins). 
 
Ci-contre:le Terrier BAYARD 

Et dans l'un de nos prochains articles ,nous ajouterons ""La Monographie des Instituteurs ""de 1899"".

       

      C'est avec plaisir ,que je vous fais découvrir ce que vous ignorez ou dont vous avez oublié l'existence. 

       Pour faciliter votre lecture : à droite de votre écran cliquer sur "Liste Complête" ,tous les articles apparaîtront en milieu de page.Choisissez celui qui vous intéresse en effectuant un clic.

       QUELQUES LIENSAmi du "Pou du ciel" ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS    http://pou.guide.free.fr/index.htm   
         Découvrez une artiste en allant sur: 
  http://x-maminette-x.skyrock.com    
 
        Vous aimez la caligraphie ,alors inscrivez vous auprés de Amélie DESSE ,responsable du fond ancien .Et n'oubliez pas ,en mai c'est le "mois" de la caligraphie:expositions , initiation,etc..    

      Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider 
                                                                                    &&&&&&&&&&&&&

 

relevé BAYARD ,ce dernier n'a pas dessiné le château .Il représente sur ce plan "la Cense Marlière". Pourtant le château (ancien)de la famille ARZILEMONT se trouvait auprés de cette ferme. La famille ARZILEMONT se trouvait à ST AMAND depuis 1470. Chateau-d-Arzilemont.jpg

ARZILLEMONT.JPG 
ci-dessus un extrait de l'histoire des FIEFS de ST AMAND .Il n'y a plus de représentants de la famille ARZILEMONT;
L'histoire des Fiefs par COURMANCEUR(1909) (à voir à la Médiathèque et le château d'ARZILEMONT actuel (carte de collection DenisPAVAUT ) 


                                     LE CHATEAU DAVAINE

      Il était situé à l'emplacement de l'actuelle Cité Davaine ,faubourg de Tournai à ST AMAND. 
Il appartenait à la famille  Emile DAVAINE,chaîneur.Chateau Davaine

     
  Nous ne  connaissons pas la date de sa construction, ni celle de sa disparition. Si vous possèdez ces renseignements,contactez nous.Selon les renseignements qui nous sont parvenus,ce château était situé à l'emplacelent de la Cité DAVAINE actuelle.Il serait complêtement disparu,vers 1958,avant la construction de la dite Cité.
Source: Françoise VILLE;
                                                    SUITE DES CHÂTEAUX
                           LE CHÂTEAU   DE LA MARLERIE
                                                                            
                            ou CHÂTEAU D'ARZILEMONT

    76---Copie.JPG 

   
                                   Ci-dessus: le château DAVAINE,collection Denis PAVAUT  

Un autre château situé dans le même secteur ,connaît le même sort, il s'agit du Château appartenant à la famille PROUST,chaîneur, (ci-dessous):

CHATEAU-PROUST.JPG     
CHATEAU-PROUST-2.JPG










Documentation :Médiathèque de ST AMAND-LES-EAUX



Nous faisons appel à ceux qui possèdent l'histoire de ces familles et notamment sur l'historique de ces bâtiments. Nous aurons l'occasion de revenir sur cette catastrophe du 1er février 1973 qui fit de nombreuses victimes parmi les pompiers de la ville.



CHATEAU-PROUST-1.JPG 

                                    Les restes du Château PROUST(source médiathèque)


                                                      
DEMEURES BOURGEOISES

laminoir_3.jpgchateau_bodet.jpg

Le Chateau SIROT ,lamineur,rue Henri DURRE      Le Château BAUDET(BODET),rue Barbuse
le_manquet.jpg
chateau_winter_1.jpg 
le Chateau WINTER,rue Barbuse et  La villa DUBOIS Louis(faïencier)rue Mathieu DUMOULIN 

L'histoire de ces belles demeures nous est inconnue, pour le moment. On peut remarquer qu'elles ont une architecture presque identique.Elles ont toutes un point commun .En effet ,elles ont été construites vers la fin du 19ème siècle, au début de ce que l'on a appelé ""LA BELLE EPOQUE". Et , surtout,elles ont appartenu à des Industriels qui ont contribué à la réputation de SAINT AMAND LES EAUX . 
                                                                                                     100_2923.jpg




 Une autre maison trés connue des Amandinois.A l'origine ,elle appartenait à la famille DELOS ,chaîneur. Elle devient la propriété de la ville. Cette dernière autorise le Club de personnes agées "Club Amanda" a occuper le rez de chaussée et la Croix Rouge le premier étage. Durant ces deux dernières années ,des travaux importants ont eu lieu. La maison s'est transformée en clinique spécialisée et rattachée à l'Hôtel Dieu de Valenciennes.
    
  photo:lucien
                                                   





                                         LES CENSES DE L'ABBAYE

      L'ABBAYE était propriétaire de la quasi totalité des terres de ST AMAND .A ce titre ,elle possèdait des fermes exploitées par les moines eux même. L'une se trouvait à proximité des Thermes (nous ne possèdons pas de photo de cette exploitation,mais seulement un relevé du terrier BAYARD . L'autre se situe dans la rue de TOURNAI .On peut distinguer, sur la photo ,les armes de l'ABBE. On peut remarquer aussi la muraille qui ceinturait l'Abbaye jusqu'à la porte du Faubourg de Tournai.(voir la photo ci-dessus ,sur la catastrophe de 1993),derrière ces dernières murailles ont peu apercevoir les nombreux jardins exploités par les moines ,puis par les familles.

74.JPG     100 0547



                                                   &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&



Rappel:
une suggestion , une remarque sur cet article , vous voulez ajouter un commentaire , nous communiquer une photo ,contacter nous  : 
  ptitloup6@hotmail.fr 
                                                     

 

 Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin), Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:  

 

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur à consommer sans modération) 

    

 



                      Allez ,allons voir la suite : en préparation            

                                                                                           ptitloup6@hotmail.fr

Repost 0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 00:00

                                                                                           

                                                                                              

                       

logo_de_l__historial.jpg

                                                                                    
        100 0559
       TOUS DROITS D'AUTEUR RESERVES

                    Ci-dessus, votre serviteur ,auteur de ce blog:Lucien BAUDUIN,membre de l'Historial  .Contact: ptitloup6@hotmail.fr   

 

 rappel: en vue d'un prochain article sur l'enseignement scolaire , je recherche des photos anciennes  portant sur: photos de classe ,établissements fréquentés ,annecdotes ,etc...Les envois présentés sur le blog seront libellés en votre nom.                                                         



 

                                                      L"HISTORIAL   AMANDINOIS

                                 47 RUE BARBUSSE  à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX


                                                                                                                                              
        
                              





  .

  








     René DIEULOT -Trésorier                   
                                                                                                                                                                         Claude NEF 
                                                             Président des AMIS DU  MOULIN  ,membre de l'Historial    

 
 CONSEIL DE LECTURE:
A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez .   Bonne Lecture.
 
  

NOS SOURCES: récits de feu Paul FASSIAUX  journaliste et Directeur du journal L'ECLAIR AMANDINOIS ,dont certains exemplaires sont conservés à l'HISTORIAL .Les anciens journaux :UNION AMANDINOISE ,ECHO AMANDINOIS conservés au Fond ancien de la Médiathèque  de ST AMAND-LES-EAUX (Nord).Les rues les plus anciennes ont été citées par DOM GOSSE vers 1765, dans un petit recueil intitulé :ESSAI SUR ST AMAND  , que l'on peut consulter à la Médiathèque.S'y ajoute maintenant : LE TERRIER BAYARD DE 1663 qui est conservé précieusement à la Médiathèque.
Ami du "Pou du ciel" ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS  
  http://pou.guide.free.fr/index.htm  
 :LIENS UTILESun site amical :   http://x-maminette-x.skyrock.com  découvrez une artiste. découvrez tout sur ST AMAND -LES-EAUX en allant sur ce site :
                                     http://www.tout-sur-saint-amand-les-eaux.net/
Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider .
                                                                 

Un nouveau lien,qui permettra d'avoir une autre vision sur OUTREAU: http://outreau.googlepages.com/ par Pascal BERNARD




Pour être informé(e) de la publication d'un article , inscrivez vous à la News lester


  
   
 de gauche à droite:René DIEULOT ,Charles BOUILLY, Jean Claude BOERAVE,  LAMBERT Marc, NEF Claude ,feu BECUE Pierre , ...?.., THURU Daniel      

     





En MAI,c'est le mois de la CALIGRAPHIE.Si vous désirez vous initier à cette écriture,inscrivez vous auprés de Amélie DESSE,responsable du Fond Ancien de la Médiathèque.Tél 03 27 22 49 80

 

          


                                        &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&


        La ville d'ELNON (Saint-Amand-les-Eaux de nos jours) possèdait ,comme on l'a vu précèdemment le Château MALPAIX.   L'ABBAYE ,par son représentant l'Abbé , était également propriétaire de nombreux bâtiments plus ou moins fortifiés . Il y avait des fermes de-ci , de-là , mais également le "CHATEAU  D'EL MOTTE ou DE LA MOTTE".

                                                                 SOURCE MEDIATHEQUE

                                                    CHATEAU  D'EL MOTTE ou DE LA MOTTE

     En sortant de la porte de Condé , sur sa gauche , on rencontrait ce Château. Il fut construit par Léon DE BRAND . En 1432, celui-ci prend possession du siège Abbatial ,malgré l'opposition des moines . Rappelons ,ici ,que les moines élisaient librement leur "Abbé". Léon DE BRAND devient , par la force le 64 ème Abbé . C'était un ancien religieux de l'Abbaye de ST AMAND, puis prieur de l'Abbaye de COURTRAI.  Avec le château ,il mena un train de vie somptueux ; il entretenait des gens de guerre pour la garde de sa personne .

   Le château avait une surface de quatre  "bonniers" et quarante "verges. 

      Lors de la destruction de ST AMAND par les Valenciennois ,en 1478 ,le château fut pillé et détruit. Jean CARTON 73ème Abbé le releva de ses ruines et en fit un château fort flanqué de tours imposantes, des fossés et des remparts venaient renforcer sa défense. Grace au Terrier BAYARD nous en retrouvons son emplacement et avec  la   documentation de la Médiathèque nous pouvons vous en présenter un taleau.

Ci-contre , plan relevé dans le terrier BAYARD de 1663. On remarque quatre tours ,alors que ci-dessus il n'y a que trois tours.(erreurs du   dessinateur ?? On y retrouve la Chapelle STE GENEVIEVE qui se trouvait  à l'angle de l'Avenue du collège ,menant à Thermal,et  la rue de   Thermal . 
          


NOTA :  un "bonnier" est égal à 110 ares. Une "verge" est une unité de mesure égale à trois "pieds" lequel équivaut à 30 cms 48











                                                         CHATEAU LE LOIR

        Situé à SARS ET ROSIERES qui fait partie de l'Abbaye de ST AMAND. Selon les sources de la médiathèque ,on attribue sa construction ,vers 1402, à Louis DUQUESNOY Seigneur de ce fief.
CHATEAU-DE-LE-LOIR--1402.JPG
Une grande pierre bleue en surmontait la porte d'entrée principale pour rappeler l'année de sa  construction . Sur cette pierre ,il y avait les armes de Louis DUQUESNOY : cinq écussons armoriés . Le château ,type féodal, était imposant ; il représentait un quadrilatèrec en briques de quinze mètres  d'élèvation, flanqué de quatre tours aux toits pointus surmontés de girouette.
      
Le pont levis s'abattait sur des fossés larges et profonds .Les murailles avaient six pieds d'épaisseur . A l'intérieur ,un escalier tournant de plus de 60 mètres conduisait au sommet de la construction . De là ,on découvrait tout le pays du Pévêle.(Rappelons que ST AMAND LES EAUX fait partie à la fois du Pévêle et du Hainaut).

                                  CHATEAU BOUCHART OU CHATEAU NIKOLOF
                                                             
OU CHÂTEAU DE LA MALTERIE

    Il était situé rue du Faubourg de Lille ,rue du 2 septembre actuelle, à ST AMAND LE100_0480.JPGS EAUX.
Il appartenait à BOUCHART Renz Casimir Octave ,il s'agissaitd'un industriel aisé. Ce château fut construit en 1892 par l'architecte Louis Marie CORDONNIER et fut détruit en 1994.
     Bâti dans le style de renaissance flamande, cet édifice porte également les noms de CHÂTEAU NIKOLOFF et CHÂTEAU DE LA MALTERIE. Ce dernier nom vient de la malterie que possèdait la familleBOUCHART pour les besoins de sa brasserie située dans la même rue.
    
CHATEAU-NIC0LOFF-OU-MALTERIE.jpg

   100_3283---Copie.jpgCi-contre :René BOUCHART
(tiré des anciens journaux
   conservés à la Médiathèque)




 Le 06 janvier 1908, Renée Léontine Marguerite Louise BOUCHART ,fille ainée de René, épouse le Comte Georges NIKOLOFF(ou NICOLOFF). Ce dernier est né en BULGARIE le 20/9/1872 à CRUNAVO, fils du Comte NIKOLOFF Staneff et de la Comtesse Christine GEORGEFF.Le fils NIKOLOFF est ,à l'époque ,médecin-chirurgien à ARRAS(Pas de Calais).Certains prétendent qu'il serait d'origine russe(ceci , probablement à cause de son nom). Par la suite ,il quitte sa profession et s'installe définitivement dans le château familial de sa jeune femme et ce pour suivre les affaires de son beau père.
Louis-Marie-CORDONNIER.jpg
Superbe de l'extérieur ,comme à l'intérieur. Cet édifice possèdait une superbe coupole en mosaïque . L'architecte qui conçu cet édifice est Louis Marie CORDONNIER .Il est reconnu comme ayant fait batir de somptueuses demeures:

Photo éditée avec l'autorisation de la Direction de la Bibliothèque Municipale de Lille (Nord-France)en date du 16.1/2010.  cote : Fonds  LEFEBVRE  5 ,33-1.


Qui a construit cette coupole ????De nos jours ,cela reste encore un mystère.Elle a été probablement bâtie par des mosaïstes italiens. En effet, on y retrouve quelques signatures ,en CHARLES-GARNIER.jpgitalien ,de ces artistes ouvriers .Rappelons que l'art de la mosaique est parfaitement maîtrisé par les italiens. Des recherches ont permis de découvrir que l'art de la mosaïque qui a fleuri dans l'antiquité , s'est renouvelé avec éclat au XIX°siècle.En effet ,l'architecte Charles GARNIER avait confié la décoration des célèbres voutes de la logia et du foyer de l'Opéra de PARIS , à un groupe de mosaïstes italiens originaires du FRIOUL non loin de VENISE. C'est donc par ces PhotoOperaGarnier.jpgréalisations ,que les mosaïstes italens ont redonné un essor considérable à ce type de décor dans des habitations riches et princières de L'Europe de l'Ouest.Les inscriptions en Italien qui ornent la coupole ,rendent possible ,le rapprochement avec ce groupe.(source SIMONS).
Ci-contre l'Opéra DE PARIS ou OPERA GARNIER et Charles GARNIER l'architecte.
 
La coupole du château Bouchart n'est donc pas unique.Elle est dédiée à Carlo et Maria CUSAN ,
( Nous n'avons aucun renseignement sur ces mosaïstes italiens) par la famille SIMONS demeurant au VIEUX QUEBEC au CANADA; pour rendre hommage à ces ouvriers talentueux.

      Avant la destruction du château , la coupole fut rachetée par la Maison SIMONS du QUEBEC. Elle fut donc démontée soigneusement et transportée au CANADA. 



                                                      100 0473           

  



                              Source médiathèque



Les photos ci-dessous sont publiées avec l'autorisation écrite de la Famille SIMONS ,demeurant au VIEUX QUEBEC-CANADA qui nous les a adressées .Cette famille a vu grandir cinq générations de commerçants de père en fils
.  
COUPOLE                          COUPOLE1

LA COUPOLE dans son contexte actuel : Maison SIMONS , 20 côte de la Fabrique VIEUX QUEBEC (CANADA).


COUPOLE3.jpg                    COUPOLE2.jpg

       Avec le Château , la brasserie BOUCHART disparaît.(voir l'article sur les brasseries).
Les faïenceries l'avaient  précèdées, suivirent les chaîneries et bien d'autres industries.Mais la ville a su faire face et d'autres industries s'installèrent.

                                                           &&&&&&&&&&



RAPPEL:   une  suggestion ,une remarque ,ajouter un commentaire ,nous communiquer une photo,contacter nous:
  :
ptitloup6@hotmail.fr     

Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUXmatin), 
 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:  

 

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur à consommer sans modération)                                        
                      

En préparation :une suite sur les châteaux ,l'enseignement à ST AMAND et les lieux dits.
  .


                                      
                 Allez ,allons voir la suite. lucien-001.JPG


ptitloup6@hotmail.fr
   

    


                                     .


Repost 0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 18:18

 

 

                                                    L"HISTORIAL   AMANDINOIS

                                 47 RUE BARBUSSE  à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX


 

100_0559.JPG     

                                                                                Contact:    ptitloup6@hotmail.fr 
                                                                      Lucien BAUDUIN (créateur du blog)
                                                                                                                                              
                                                                                                                                                                                    
                                                                          TOUS DROITS D'AUTEUR RESERVES                  


                                                                      

APPEL : mes prochains articles articles porterons sur l'enseignement scolaires à ST AMAND LES EAUX. Je recherche des photos de classe anciennes(voire trés anciennes ) .Vous êtes un ancien élève ou un(e)ancien(ancienne)enseignant(te)vous pouvez m'aider. Les envois qui figureront sur les articles le seront au nom de leur propriétaire.Merci de votre collaboration.

 





Ci-contre:  les Membres actifs de l'Association avec leur Président Feu BECUEPierre.                                                                                                     
                                                                  

   

CONSEIL DE LECTURE: A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez .   Bonne Lecture.
 

NOS SOURCES: récits de feu Paul FASSIAUX  journaliste et Directeur du journal L'ECLAIR AMANDINOIS ,dont certains exemplaires sont conservés à l'HISTORIAL .Les anciens journaux :UNION AMANDINOISE ,ECHO AMANDINOIS conservés au Fond ancien de la Médiathèque  de ST AMAND-LES-EAUX (Nord).Les rues les plus anciennes ont été citées par DOM GOSSE vers 1765, dans un petit recueil intitulé :ESSAI SUR ST AMAND  , que l'on peut consulter à la Médiathèque.S'y ajoute maintenant : LE TERRIER BAYARD DE 1663 qui est conservé précieusement à la Médiathèque.

Pour être informé(e) de la publication d'un article , inscrivez vous à la Newsletter

LIENS UTILESun site amical :   http://x-maminette-x.skyrock.com  découvrez une artiste.

 découvrez tout sur ST AMAND -LES-EAUX en allant sur ce site :
http://www.tout-sur-saint-amand-les-eaux.net/
Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider . Le fond ancien est doté de plus de 45 publications généalogiques.Lesquelles ont été éditées par L'Association Généalogique Flandre Hainaut à VALENCIENNES (AGFH). N'hésitez pas à interpeller un chercheur présent pour vous faire aider dans vos recherches.Peut être que vous rencontrerez des cousins ou cousines éloigné(e)s. 
   

 

   Ami du "Pou du ciel" ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS   http://pou.guide.free.fr/index.htm       




ABBAYE-CHATEAUX DE ST AMAND 

            Avant de poursuivre, voyons quelques définitions:

source WIKIPEDIA


L’abbé
(du
grec ancien ἀϐϐᾶ / abbã, « père » ; de l'araméen abba, « le père ») est le moine élu par les moines réunis en chapitre pour diriger une abbaye. C'est aussi depuis le XVIIIe siècle le terme en usage pour désigner un clerc séculier ayant au moins reçu la tonsure.


Une abbaye
:(du  latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de l'araméen abba qui signifie « père »), lequel sert de père spirituel à la communauté religieuse. Les ordres monastiques, les chapitres canoniaux (de chanoines surtout), les communautés de chanoines réguliers ont vocation à fonder des abbayes. L'abbaye n'est donc pas nécessairement un lieu de clôture monastique 


Le curé est un prêtre catholique qui a « charge d'âmes » d'une paroisse (en latin, cura animarum). Il est nommé par un évêque, dont il est le représentant et le délégué dans la paroisse.

Les autres prêtres qui l'assistent sont nommés vicaires, ou prêtres habitués.

Selon les régions, le curé peut être appelé recteur ou abbé.

Le seigneur est le détenteur et responsable d'une seigneurie. Le féminin est dame (qui vient de domina, le féminin de dominus)Être seigneur ne signifie pas être noble : un prêtre, un noble, un marchand, un paysan, une femme, une personne ou même une institution peuvent être seigneur, il suffit qu'elle ait les ressources d'acquérir une seigneurie.Le possesseur d'une seigneurie porte le titre de seigneur ; il peut être un individu, dans la très grande majorité des cas un ressortissant de l’aristocratie, mais aussi une personne morale le plus souvent une institution ecclésiastique telle une abbaye, un chapitre cathédral ou canonial ou un ordre militaire. Le pouvoir du seigneur s'exerce par divers intermédiaires, dont le plus important est le bailli.

                                                                                 &&&&&&&&
   
 
  Au 7ème siècle,grace au roi DAGOBERT, SAINT AMAND batit la ville qui porte de nos jours le nom de ce Saint. Mais à ces débuts ,la ville porte le nom d'ELNON , nom de la rivière auprés de laquelle elle fut construite.Une première Abbaye vit le jour, Saint Amand en fut le premier Abbé élu par les moines qui l'accompagnaient. 
Il détenait le droit de haute et basse justice.A cet égard ,il s'entoura ce que l'on a appelé "LE MAGISTRAT",assemblée composée d'échevins.
       
     Les bâtiments sont rudimentaires ,au départ , puis firent place à des constructions plus adaptées à leur époque.
                                                                      ci-dessus:la 1ère Abbaye de ST AMAND

      Autour de l'Abbaye , les habitant vont prendre place et les constructions sont de plus en plus nombreuses. Des rues sont aménagées pour permettre la circulation des personnes et des biens
.    


    Naturellement , l'autorité de SAINT AMAND s'exerçe sur la cité et l'ensemble des communes composant l'ABBAYE:LECELLES,NIVELLES,ROSULT,RUMEGIES,SAMEON,SARS ET ROSIERES et THUN. Il s'agit de la "Terre Contentieuse". Ainsi qu'une partie des terres de BLEHARIES et MAULDE ,terres non contentieuses. Il fut donc l'un des premiers SEIGNEUR.  Cette autorité était accordée par les Rois (décret royal)et les Papes (bulle papale). 

       De nombreux Abbés se succédèrent à SAINT-AMAND, le plus célèbre d'entre eux est ,sans aucun doute , l'Abbé DUBOIS .Il fut le 76ème Abbé, il contribua largement à ce que la ville de SAINT AMAND soit connue en France et au delà des frontière. Vous pouvez retrouver leurs histoires dans les livres suivants: (disponibles en Médiathèque de ST AMAND LES EAUX).
-Monographies des villes et villages de France,Histoire de l'Abbaye de ST AMAND par Victor COURMANCEUL(éditions de 1902 reprise en 1912).
-Le Temporel de l'Abbaye de ST AMAND par Henri PLATELLE
-Journal de Campagne au 17ème ,par Alexandre DUBOIS curé de RUMEGIES.

                &&&&&&&&&&&&&&&
     
           A Seigneur tout  honneur :

        L'Abbé a sa résidence ,naturelle, à l'ABBAYE. L'Abbé DUBOIS fut le premier a occuper le Prieuré ou échevinage. Ses appartements se trouvaient au premier étage auquel on accédait par deux escaliers se trouvant de part et d'autre du bâtiment.Dans la partie droite ,il reste un moignon d'un escalier.L'escalier de marbre ,qu'empruntent les jeunes mariés de nos jours, fut construit a la fin du 19ème siècle.Auparavant ,ce passage permettait aux hôtes de l'Abbé d'acèder à l'hôtel de l'Abbaye.

   Lors des exécutions publiques des condamnés ou lors des grandes fêtes religieuses , "Le Seigneur " Abbé fait une apparition sur le petit balcon . Ces condamnés étaient souvent d'origine noble ou bourgeoise.Les droits communs étaient conduits au Mont du GIBET;

Aprés la Révolution française ,cet édifice échappe a la destruction des révolutionnaires ,ainsi que la tour Abbatiale et ce grace à Mathieu DUMOULIN. Puis  , à l'instauration de la Rép
 ublMathieu-DUMOULIN.jpgique ,il sert de Maison Communale ,appellation générale donnée aux Mairies. Ce bâtiment échappa,au moins a deux reprises, a deux incendies spectaculaires au cours du 20ème siècle . Il vient d'être rénové , néanmoins des statues sont encore manquantes.ci-contre :Mathieu DUMOULIN(source médiathèque)
 

        
 Il y avait quelques familles nobles qui occupaient des demeures importantes appelées Château. Le terrier BAYARD de 1663 nous permet d'en relever leurs emplacements . Rappelons que BAYARD Jean ,natif de Valenciennes , était un géomètre.Il fut chargé par l'Abbé DUBOIS d'effectuer un relevé des terres de ST AMAND . Le terrier de ST AMAND LES EAUX est composé de trois épais volumes. D'autres relevés ont été effectués sur l'ensemble des communes relevant de l'Abbaye, mais il semble qu'ils ont été détruits.


       










             
                
Photo ci-dessus:ouvrage de Serge MORIAMEZ              Couverture de l'un des Terriers BAYARD

Serge MORIAMEZ ,ancien Bibliothécaire à qui nous rendons hommage ,a effectué un relevé succint du Terrier BAYARD ;vous pouvez le consulter au Fond ancien de la Médiathèque.


      L'une des plus importants Châteaux est sans aucun doute " LE CHÂTEAU MALPAIX". Il appartenait à une trés ancienne famille qui a disparu au début du 18ème siècle. Il était situé ,pratiquement rue du Petit Repas .Depuis ses abords ,on accédait aux murailles qui protégeaient la ville. On pouvait y parvenir par la rue de la Longue Saulx ,cette dernière conduisait à la Place d'Armes ,actuelle Place du 8 mai 1945. Cette place menant directement aux champs de manoeuvres des troupes militaires.Ceci pour dire que le Château MALPAIX servit de casernement à la Gendarmerie ;il fit également office d'hospice ,d'hôpital .Récemment ,nous avons découvert que ce château a servi de collège. Son histoire mérite d'être conté.



  
Ci-contre ,plan tiré du terrier .En haut et à droite le Château MALPAIX . En bas et à droite ,la porte d'Orchies. On peu imaginer l'importance des bâtiments .




        De  par sa position géographique (proximité des frontières), St AMAND était souvent traversée ou envahie par les troupes guerrières étrangères. Aussi ,pour protéger la population , le Seigneur Abbé fait construire une grande muraille qui ceinture la ville. Des portes surveillées par les milices sont pratiquées ,on en retrouve l'existence dans le Terrier BAYARD. Les MALPAIX qui devait être une famille noble,riche,construisent leur Château à même la Muraille .Il abritait ,probablement ,les troupes chargées de la défense de la cité.
        
Ci-contre :plan établi le 10 mai 1807,à la demande de Louis DESCAMPS ,qui fut propriétaire des lieux . Plan adressé par MONIN François qui a découvert ce précieux document dans les biens de sa famille.Il détient l'une des clefs du châtau.
Comme on peut le voir ci-contre:

 Cette propriété comptait 60 ares de terrain et tenait au rempart de la ville ,comme déjà dit ci-dessus, à la rue de la Longue Saulx ,la rue du petit repas ,à la Quièvre rue (rue du Prévost) et à une petite ruelle allant de l'ancienne scarpe à l'actuelle scarpe. C'était l'emplacement de la Chaînerie DOREMIEUX (pour ceux qui l'ont connue). 

        Comme nous l'avons précisé,le Château servit aux troupes ,en particulier la Gendarmerie.Mais il servit aussi d'Hôpital, lorsque les deux établissements hospitaliers de Thermal furent fermés( L'hôpital civil et l'hôpital des Armées.).

         
Sur le plan de la Charité ,les autorités locales furent amenées à se servir du Château MALPAIX. Les Orphelins y trouvèrent abri. Le Château de par ses dimensions devait être imposant tant de l'extérieur que de l'intérieur (voir le hall des chaîneries DOREMIEUX).

        L'histoire nous dit que les MALPAIX possèdait un fief ,dit "Fief MALPAIX" à SAMEON. Ce Fief sera vendu ,en 1742 à François DESCAMPS , par un certain Jean Baptiste  MALPAIX ,conseiller en la ville de DOUAI . 
A la fin du 17ème ,les membres MALPAIX disparaissent de ST AMAND.  La dernière naissance est enregistrée en 1665 à ST AMAND. Pas de mariage , pas de décés  sur les registres.  En un mot ,pas d'explication sur la disparition des MALPAIX à ST AMAND .Ont ils quitté la ville suite à des déboires financiers ? a des problêmes religieux qui les a fait émigrer (protestants et catholiques s'étant opposés trés longtemps)??Qui peut le dire ?? 


   Ci-contre , le rapport de vente du Fief MALPAIX à SAMEON;document recueilli par David QUENHERVE. (on peut le retrouver à la Médiathèque)

           


                                  

                               
     Récit de David QUENHERVE ,collecteur de mémoire:
     
"""  
Le Château MALPAIX est acheté par Julie DESCAMPS au début du 19ème siècle. 


Sous l'Empire, l'administration des hospices civils prend, pour diverses raisons, la décision de procéder à la réunion de tous les hospices de la ville en un seul. Les hospices civils possèdent un vaste bâtiment qui conviendrait parfaitement à cet usage  mais il est loué à la ville et sert de collège communal. Il est alors envisagé de se porter acquéreur d'une grande maison adaptée à la création d'un hospice unique, mise en vente par Mademoiselle Julie DESCAMPS, propriétaire à Saint-Amand. 
L'approbation de l'autorité supérieure est demandée mais déjà, plus tôt le même jour, une promesse de vente a été signée entre les administrateurs des hospices et Mademoiselle Julie DESCAMPS .Celle-ci déclare consentir à vendre au profit de l'hospice de Saint-Amand une maison nommée le Château Malpaix, et ses dépendances, située vis à vis de la rue du Prévost tenant au sieur PAUWEL(S), à la ruelle, au sieur MAIRESSE et à l'ancien lit de la Scarpe, moyennant la somme de 7 500 francs. Bien qu'une promesse de vente s'établit entre les parties ,la vente échoue Le 7 janvier 1815, résultat de l'enquête commodo et incmmodo,apportent plusieurs inconvénients à la réunion susceptible d'aboutir à la vente du Château. Le domaine ayant été repris par MLLE Julie DESCAMPS le 1er janvier 1814.Entre temps , le château sert néanmoins d'hospice. Ci-dessus ,un acte en date de 1810 signalant le décès d'un pauvre pensionnaire. """"   
   
       
Vers 1880 , Emile DOREMIEUX ,adjoint au Maire et Chaîneur parvient a acquérir le Château. Il se sert des vastes bâtiments pour installer un laminoir et des fours.  C'est dans l'un des halls du château que fut construit la plus grosse chaîne en 1885.Cette chaîne porta le surnom de "Chaîne DREYFUS" ,car elle était destinée a la Marine de TOULON où était emprisonné le Capitaine DREYFUS (voir l'histoire des chaîneries.En 1984/1985, la chaînerie DOREMIEUX est détruite et avec elle les vestiges du Château  MALPAIX.

c27latin-1-.gif
                                       De nos jours ,on ne trouverait même pas une rui
ne.
                        (publié avec l'autorisation de Robert  DELORD à GRENOBLE)

                  
         
                             
http://www.ac-grenoble.fr/lycee/diois/Latin/fichescivil.html

(Renseignements communiqué par feu BECUE Pierre ,Président de l'HISTORIAL,ancien chaîneur des Ets DOREMIEUX ) Ci-Dessus l'un des halls ayant servi à la Chaînerie -Photo: HISTORIAL AMANDINOIS

"""Ce  chateau appartenait à Dida Descamps(ditMamilotte)et NuezDescamps (dit Midar).
 

En 1827 Charles Dorémieux achète le chateau, il s'associe à Tisonqu'il a débauché de chez Vasseur à la Bleuse borne.En 1835 ilsétaient 300 ouvriers. La photo ci-dessus  représente un atelier de la chainerie ,il était le dernier batiment du chateau que j'ai connu.Ce batiment avait été modifiè Pour en faire un atelier d'épreuve des chaînes Il  fallu relever le sol d'un mètre
De  ce fait le plafond était trop bas . La direction a fait supprimer  l'étage.On s'en rend compte par la disposition des fenêtres
Avant Dida Descamps ce batiment a servi de centre de formation pour jeunes filles à qui on apprenait la couture, tenir un ménage et faire la cuisine. Je crois qu'il s'agissait 'une oeuvre de Louise NICOLE qui disait ""que si elles faisaient de la bonne cuisine ,elles retiendraient les maris"". signé: Pierre BECUE


                 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

   Rappel: une suggestion , une remarque sur cet article , vous voulez ajouter un commentaire , nous communiquer une photo ,contacter nous  :ptitloup6@hotmail.fr     

Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin),  

 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:  

 

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur à consommer sans modération) . Ci-dessous, votre serviteur ,auteur de ce blog:Lucien BAUDUIN,membre de l'Historial.


                                      
                 Allez ,allons voir la suite.   ptitloup6@hotmail.fr

     

                                                         

 

 

 

     

 



                     



                                                          
       

Repost 0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 16:04

    

 

 

     L"HISTORIAL   AMANDINOIS

                                 47 RUE BARBUSSE  à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX

100_0559.JPG
                                                                           

ptitloup6@hotmail.fr


Ci-dessous, votre serviteur ,auteur de ce blog:Lucien BAUDUIN,membre de l'Historial.







                                                                                             
                            Michel RICCO Vice Président                    Françoise  RICCO ,biblothécaire

 

 


   CONSEIL DE LECTURE: A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez .   Bonne Lecture.
 

NOS SOURCES: récits de feu Paul FASSIAUX  journaliste et Directeur du journal L'ECLAIR AMANDINOIS ,dont certains exemplaires sont conservés à l'HISTORIAL .Les anciens journaux :UNION AMANDINOISE ,ECHO AMANDINOIS conservés au Fond ancien de la Médiathèque  de ST AMAND-LES-EAUX (Nord).Les rues les plus anciennes ont été citées par DOM GOSSE vers 1765, dans un petit recueil intitulé :ESSAI SUR ST AMAND  que l'on peut consulter à la Médiathèque.

Pour être informé(e) de la publication d'un article , inscrivez vous à la Newsletter

LIENS UTILESun site amical :   http://x-maminette-x.skyrock.com  découvrez une artiste.

 découvrez tout sur ST AMAND -LES-EAUX en allant sur ce site :
http://www.tout-sur-saint-amand-les-eaux.net/
Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/ 
   Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider :  
   

 

   Ami du "Pou du ciel" ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS    http://pou.guide.free.fr/index.htm                                                                     
       

 

                 LA CROISETTE-THERMAL 

                                                   LES THERMES


      L'histoire des Thermes se poursuit par ce nouvel article.Les Thermes voient leur véritable envol avec la venue ,à ST AMAND , du couple NAPOLEON III et de son épouse la Princesse EUGENIE . Cette dernière ,qui s'ennuyait ,organisa au cours de son séjours de somptueuses fêtes.Dans notre article précèdent , nous avons parlé  des listes des participants aux cures. La plupart sont d'origines nobles et tous ne sont pas désargentés.
Quelques stations thermales actuelles doivent leurs notoriétés à ce  couple NAPLEON III souffrait de la "goutte".C'est à ce couple princier que de nombreuses stations thermales doivent aujourd'hui leurs renommées (PLOMBIERES LES BAINS ,DAX, ETC....)

      Les cures sont régulièrement organisées du début du printemps jusqu'à l'entrée  de l'Automne.Les soins consistent à prendre des bains de boue ,boire l'eau jaïllissant de la source et également des douches avec massage. Il fut un temps où les bains de boue se prenaient en plein air, puis ce lieu fut protégé par un abri : "la rotonde".
                                                                               


         La rotonde           (collection Denis PAVAUT)                     la source VAUBAN

    

Thermal n'échappa pas à l'occupation des troupes ennemies au cours des deux dernières guerres mondiales. Les troupes allemandes appréciaient le bien être des cures. Ici à la Source VAUBAN au cours de 1914/1918: collection Denis PAVAUT :
                                                           LES SOINS

         Donc  les soins consistent à se baigner dans les eaux, a la boire et prendre des bains de boue tiède.De nos jours , la méthode a peu évolué.La durée d'une cure est de trois semaines. Nous le disions ci-dessus, les curistes prenaient un bain de boue en plein air. Puis une rotonde recouvrit les lieux , une piscine pour femme et une pour les hommes furent aménagèes. Les unes et les autres conservaient leurs habits .Il fallait respecter la pudeur de chacun.

 Collection Denis PAVAUT                    




   


                                                                     Ci-dessus,les membres de la famille DOREMIEUX
Photo de Thérèse CORDIER née DOREMIEUX petite fille de Georges DOREMIEUX.
 
Une information méconnue : en 1896, sous l'influence de MR.GREGOIRE Directeur des ETS THERMAL une annexe est crée 222 rue de Rivoli a PARIS. Les soins donnés sont identiques a ceux de ST AMAND.(information découverte dans l'ECHO AMANDINOIS de 1896,détenu au Fond ancien de la Médiathèque.                
                      LES DISTRACTIONS
    
        Que faire ,en dehors de la cure ??? Lors de notre premier article , nous avons remarqué que la liste des curistes était publiée et ce a chaque début de cure. Les patients venaient de tous les horizons.Ils étaient hébergés soit chez des amis , les Auberges environnantes , et dans l'Hôtel des Thermes.
         En dehors des soins ,chacun cherchait à se distraire (ou a faire des Affaires) .Tout était à disposition pour faciliter le bien être de tous ces curistes .Un kiosque à musique est construit au milieu du parc ,des concerts sont donnés régulièrement. Des soirées dansantes sont organisées au Casino où des fortunes se font et se défont. L'établissement Thermal dispose d'un Théatre-Café .Les meilleures vedettes viennent s'y produire. Toutes les représentations théatrales sont données , y compris l'Opéra. Au début du 20 ème siècle ,un célèbre Ténor :Léon ESCALAÏS  de l'Opéra de Paris s'est produit dans le théatre des Thermes.(
peut être devant  NAPOLEON III et la princesse EUGENIE)Il était originaire de L'Aude.Serge ESCALAÏS de la Seine Maritine ,l'un de ses petits neveux nous accorde son autorisation pour publier son portrait et sa caritature:                  

  
        Photos et carritature envoyés par Serge ESCALAÏS ,petit neveu de Léon ESCALAÏS






ci-dessus Léon ESCALAIS se produisant sur une scène:collection Denis PAVAUT

Léon ESCALAIS né le 08/08/1859 et décèdé le 25/08/1940 à CUXAC D'AUDE (11)

       
Le théatre café (collection Denis PAVAUT) Les courses hyppiques assurent un autre spectables ,de nombreux paris sont engagés .Des curistes et autres joueurs repartent ,quelques fois , ruinés.

LES COURSES A THERMAL
    De nombreuses vedettes du cinéma et de la chanson sont venues aux Thermes pour s'y produire et éventuellement se faire soigner. Parfois elles étaient hébergées au Café-restaurant-hôtel "LE KURSAAL" qui faisait et fais encore  face a l'établissement thermal. Il jouissait d'une réputation de "Bonne Table".
    La forêt offre de belles promenades : a pied, a cheval, en calèche et même en véhicules automobiles.
  collection Françoise VILLE

     
                                                                                      ci-dessus:photo d'un panneau installé en forêt




                          


                Ici l'Allée des princes et l'intérieur du parc(collection Denis PAVAUT)

 Le casino offre aux curistes de dépenser ou de gagner des sommes , nombreux(nombreuses)furent ceux qui ,ruiné(e)s, quittèrent SAINT AMAND. Derrière les thermes , un haras se construisit et pour attirer les foules un champ de courses le complêta. Des courses de chevaux sont régulièrement organisées. Là aussi ,les occasions de dépenser ne manquaient pas.
      (Entrée du champ de courses-et l'allée du prince
                                                                collection Denis PAVAUT)


    Le restaurant des Thermes a une trés bonne réputation.Les convives se voient présenter une bonne carte ;les conversations vont bon train .                                                    

                                                      
collection de MR.ETIENNE ancien correspondant de VDN: ici une partie de l'ancien restaurant.
RESTAURANT-THERMAL.jpg Dans les cuisines , le personnel est au petit soin des visiteurs  

 

En face des Ets.THERMAL , les curistes ou les   visiteurs pouvaient se rendre dans une auberge que l'on retrouve encore de nos jours . Il s'agit du "KURSAAL". L'hébergement et la restauration étaient assurés. De nombreuses vedettes du spectacle ,qui animaient les soirées du Casino attaché aux Thermes ,s'y sont retrouvées pour quelques heures,quelques jours selimg027.jpgon leur(s)contrat(s):
 img025.jpg

     carte de 1912                                                                               période de 1950/1960                                                     

  

                                                                      Collection privée de Denis PAVAUT

 

 

8243795.jpg  

                                           photo adressée par l'actuel propriétaire

   MR.VEROONE Olivier   
        

LES TRANSPORTS

               
            Les curistes venaient de toute l'Europe. Les uns en véhicule automobile ,d'autres en calèche  et certains en train à vapeur. La construction d'une ligne de chemin de fer et une gare à ST AMAND facilita leurs arrivées.(voir notre article: 22)9 la rue Gambetta).A la ligne LILLE-VALENCIENNES fut ajoutée une ligne SAINT-AMAND-BLANC MISSERON . Ce trajet a permis à de nombreux mineurs et ouvriers de se rendre sur les lieux de leur travail. Elle permit aussi aux nombreux curistes de se rendre à Thermal , à cet effet deux gares furent construites. La première à proximité de l'Allée des Hêtres(ci-contre) ,bien connue des Amandinois, la seconde à proximité de la Source des Chômeurs. Ces deux gares sont encore visibles de nos jours et appartiennent à des particuliers. Ci-contre :la gare Thermale ,collection Françoise VILLE.

        Durant de longues périodes ,Les Thermes de ST AMAND furent trés fréquentées . Puis ,dans les années 80 , elles le sont moins. L'hôtel est délaissé ,il doit faire l'objet d'une trés importante rénovation. Les curistes sont obligés de trouver des logements dans et hors ST AMAND. C'est le début des chambres d'hôtes et des locations de gites. Avec le remboursement des cures par la Sécurité Sociale ,les thermes sont ouvertes à toutes les couches de la Population. Les loisirs sont à peu prés les mêmes :promenades en forêt ,fréquentation du casion (spectacle,restauration ,jeux...). Depuis quelques années ,le casino a quitté les lieux pour se retrouver sur la Rocade Nord .Il porte désormais un autre nom . Aprés avoir appartenu quelques temps au Conseil Départemental ,les thermes passent dans les mains d'une Chaîne Privée. Les curistes sont de plus en plus nombreux chaque année et viennent ,de nouveau, de tous les horizons.


                                          QUELQUES VUES

             Vue aérienne sur THERMAL( collection MR.ETIENNE-ancien correspondant de la Voix du Nord)     ci-dessus l'histoire de l'explotation des eaux à partir de 1927 ,par une famille amandinoise, puis par une Société Privée.
(photo: lucien)                                                                  collection:Denis PAVAUT
      En effet , pour satisfaire les curistes ,ainsi que les besoins des populations ,l'eau fut captée. Une fois mise en bouteille ,elle est vendue dans ST AMAND d'abord, la France et maintenant L'Europe. A noter ,qu'Avenue du Clos ,il existe une autre exploitation des sources par la même Société.


st-amand-incendie.jpg
                                                                                                    
  collection Denis PAVAUT
En 1907,un incendie ravage l'hôtel de Thermal             Le centre d'Embouteillage au temps passé
photo accordée par le site                                                                du 
Pévêle:http://paysdepevele.com/      
                                                                             
     
                                                                                      

       

      

                    PETITES HISTOIRES


      Nombreux sont les Amandinois qui ignorent que THERMAL a failli entrer dans la Grande Histoire Nationale et ce a deux reprises.Vous pouvez le constater ci-dessus:

































Charles François DUMOURIEZ


 
Le COMTE D'ARTOIS

  Il y a encore beaucoup à dire sur les Thermes de SAINT-AMAND-LES-EAUX (59230) .Cependant , nous attendons vos suggestions ,vos remarques ,si vous êtes curiste ou ancien curiste,. Vos photos peuvent être jointes à cet article. Vous désirez faire une cure thermale ,venez découvrir les charmes de notre ville.
 

NOTA : Tous nos articles sont sujets à être modifiés ou complêtés suivant nos recherches. Aussi n'hésitez pas à revenir visiter ce blog.Merci, lucien


                                                  &&&&&&&&&&&&&&&&&



.                

Rappel: une suggestion , une remarque sur cet article , vous voulez ajouter un commentaire , nous communiquer une photo ,contacter nous  :    ptitloup6@hotmail.fr                                                      

 

 Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin), 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:  

 

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur à consommer sans modération) 

 

 



                                                             
                 Allez ,allons voir la suite.  ptitloup6@hotmail.fr

Repost 0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 00:00



 

 

     L"HISTORIAL   AMANDINOIS

 47 RUE BARBUSSE  à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX


 

                                  Feu Pierre BECUE fondateur de l'Historial Amandinois

 

   Cette page constitue la suite de l'histoire des rues. A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez . En cliquant dessus, l'article apparaîtra au centre.  Bonne Lecture.

NOS SOURCES: récits de feu Paul FASSIAUX  journaliste et Directeur du journal L'ECLAIR AMANDINOIS ,dont certains exemplaires sont conservés à l'HISTORIAL .Les anciens journaux :UNION AMANDINOISE ,ECHO AMANDINOIS conservés au Fond ancien de la Médiathèque  de ST AMAND-LES-EAUX (Nord).Les rues les plus anciennes ont été citées par DOM GOSSE vers 1765,dans un petit recueil intitulé :ESSAI SUR ST AMAND   que l'on peut consulter à la Médiathèque.

Pour être informé(e) de la publication d'un article , inscrivez vous à la Newsletter

LIENS UTILESun site amical :   http://x-maminette-x.skyrock.com  découvrez une artiste.

 découvrez tout sur ST AMAND -LES-EAUX en allant sur ce site :
http://www.tout-sur-saint-amand-les-eaux.net/
Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe:http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/ 
   Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider :  
   

 

   Ami du "Pou du ciel" ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS    http://pou.guide.free.fr/index.htm                                                                     
       

 

             LA CROISETTE-THERMAL 




        Saint AMAND LES EAUX  est la seule ville à posséder une station thermale au Nord de la FRANCE . Cette station bénéficie d'un cadre agréable, avec la présence de la Forêt Domaniale , le nouvel environnement de la ville et la proximité de la Belgique.

Notre article n'a pas la
 prétention de rappeler les vertus et bienfaits des sources thermales. Gérard DASSONVILLE  membre de l'association l'a trés bien rappelé dans un livre mis en vente à La Maison du Tourisme de la Porte du Hainaut 59230 ST AMAND LES EAUX.(rappelons que les bénéfices de cette ventes sont destinées a des associations caritatives).
Bien avant lui ,des personnalités ont oeuvré pour vanter les eaux et boues de ST AMAND :
      
   En 1698, le Médecin Pensionnaire de la ville et de l'Abbaye Monsieur BRAFFART.publie un manuscrit sur les bienfaits des eaux.(source Médiathèque).Peut être  que dans les enluminures écrits par les moines ,ces derniers ont parlé des eaux Thermales ????Ces enluminures sont ,pour la plupart,conservées à la bibliothèque de VALENCIENNES et de DOUAI.

Vers 1760/1765  le  Docteur Alexandre GOSSE ,Directeur de l'hôpital des Armées (installé à l'emplacement des Thermes)à ST AMAND publie un recueil . Il était le frère de Dom GOSSE trésorier de l'Abbaye. La Médiathèque possède cet ouvrages que l'on peut consulter librement au fond ancien).

   Sur Internet ,en allant sur la bibliothèque de REIMS vous pouvez consulter le " JOURNAL DES GUERIFONF OPEREEF AUX FONTAINEF MINERALEF DE ST AMAND EN FLANDRE PENDAND LA FAIFON EFTIVALE ".


(
lien:fondsancien.univ-reims.fr/spip.php?article32).Livre écrit par le Seigneur DESMILLEVILLE en 1769.Pourquoi REIMS ??.
 
  (Photos:Lucien)
Les eaux thermales qui jaillissent dans une clairière située au confluent de l'Elnon et de la Scarpe, étaient déjà connues des Nerviens. 
Les Nerviens étaient l'un des
peuples gaulois du nord/nord-est de la Gaule (Gaule belgique dans la terminologie romaine). Durant l'époque romaine, leur capitale était Bagacum -Bavay- et à l'est de l'Escaut .Situées à proximité de la voie romaine Bavay-Fort Mardyck, il est vraisemblable que les troupes s'y abreuvaient et s'y reposaient.
                             

     Lors de la conquête de LA GAULLE ou des pays situés au Nord ,les soldats romains venaient se baigner dans les "eaux bouillonnantes".LES-ROMAINS-AUX-THERMES.JPG Car l'eau qui jaillissait des sources provoquait des gros bouillons à la surface des marais et dans les thermes construits par la suite .Leurs vertus furent  reconnues.  Le passage des romains sur les terres amandinoises a été révêlé par des découvertes archéologiques.
(gif par Françoise RICCO et ci -  dessus une reconstitution de combat romain à ARLES ,photo Lucien faite en août 2009).
                                                      
Le nom de "Fontaine Bouillon" reste attaché à la station thermale de ST AMAND-LES-EAUX, comme on peut le lire sur la carte ci-dessus.Du moyen âge à la conquête de ST AMAND par Louis XIV,nous ignorons de ce qu'il advint de ces eaux. De même  , du temps de la 1ère Abbaye.(ci-contre ,une esquise de cette 1ère Abbaye qui comprenait une superbe bibliothèque.Celle-ci a été détruite par un tremblement de terre,peut être suivi d'un incendie au cours du 13ème siècle (source Médiathèque).En fait ,ce sont les moines qui se sont occupés à valoriser ces eaux boueuses.En effet l'ABBAYE était propriétaire d'une ferme (La cence Bouillon)située à proximité de ces eaux. Elle en percevait le "fermage". A proximité de cette ferme se trouvait un petit château.

  

Ci-contre la Cence BOUILLON répertorié dans le terrier BAYARD de 1663 .Ce manuscrit est détenu à la médiathèque (fond ancien)
















   Lors de ses campagnes en Hainaut, Louis XIV, le roi soleil, ordonne des travaux sur le site, afin de capter l'eau-remède. A l'époque, elle sourdait encore librement à la surface du sol en pétillant de multiples bulles, d'où son nom "Fontaine Bouillon". Des travaux de préservation sont effectués, sous la direction du Maréchal de Vauban en 1667.
    
  En 1714, une source acquit sa réputation par la
guérison qu'y trouva un évêque d'Arras. Elle continue à jaillir sous le nom de source de "l'Evêque d'Arras". C'est la plus sulfurée à l'émergence, et la plus chaude (26,2°).(source Fond ancien de la Médiathèque).En 1875, un forage est creusé à quelques dizaines de mètres à l'est de la "Fontaine Bouillon", il fournira un débit très important et portera le nom de source "Vauban".   Cette source a été suivie par d'autres. .                                                                                                                                                                                                                                                                 
Vauban
La fontaine BOUILLON a fait l'objet d'études ,en 1714 ,par le Sieur BRASSART,médecin juré,Directeur des Eaux.fontaine-BOUILLON.JPGDocument de la Médiathèque de ST AMAND.
                                                                                                                                                   
 

Publicités découverts a la Médiathèque-fond ancien-avec l'autorisation verbale de la Directrice.

   Une autre source jailissait dans la forêt: la SOURCE DES  CHÔMEURS" .Cette dénomination daterait de 1936 quand les grévistes de l'époque venaient se ressourcer,ainsi que la population amandinoise.Trés fréquentée par les personnes désirant bénéficier d'une eau gratuite cencée leur redonner la santé. Ce lieu fut surtout fréquenté par les mineurs se rendant sur les lieux de leur travail à BRUILLE,CONDE,THIERS etc..De nos jours ,le point d'écoulement est encore existant.L'eau s'écoule goutte à goutte et est interdite à la consommation.Les canalisations ne sont plus entretenues.
   
 
Photos:lucien, ces panneaux sont installés a proximité immédiate de la source ,en forêt.Ils ont pour effets de rappeler l'histoire de la source et surtout l'interdiction de boire l'eau.
                                                                                                                  
      La ville de SAINT-AMAND possèdait une garnison militaire.Les troupes étaient alors nombreuses . De ce fait ,un hôpital militaire fut créé au lieu-dit "Thermal".Des sources des Fonds anciens de la médiathèque ,nous apprenons que le Docteur Alexandre GOSSE (frère de DOM GOSSE, Trésorier de  l'ABBAYE)en fut l'un des praticiens. Ce médecin (né à DOUAI ,décédé à ST AMAND vers 1772) résidait rue d'Orchies .De nos jours ,on peut encore apercevoir sa demeure:(voir l'histoire de la rue d'Orchies.).

     A proximité immédiate ,on trouvait un hôpital civil. Ces deux établissements furent réunis au Château MALPAIX ,dont nous aurons l'occasion de reparler. Les patients de ces deux établissements ont reçu des soins par la boue et l'eau de ST AMAND.


      Evidemment , au fil des époques les eaux ont acquis une certaine réputation pour guérir les maux.Ceci ne manqua pas d'attirer les foules . Aussi, furent nombreux a penser à exploiter cette manne . De quand date la création des thermes et leurs fréquentations ?comme nous le connaissons de nos jours.  Probablement aprés la révolution .Napoléon 3 y est venu .Un chêne fut planté, à l'occasion de cette visite ,derrière l'établissement. Le "Chêne du Prince " a disparu victime du temps et de la vermine,au cours de ces dernières années. Des cures sont organisées dans des bâtiments construits en dur. Ce que nous savons c'est qu'un certain Docteur CHARPENTIER en devient le locataire-gérant . Il vend le domaine à un ancien inspecteur des DOUANES en retraite: Alexandre PREVOST.Ce dernier décède sans avoir entrepris les travaux de rénovation auquels il s'était engagé (selon le Sous Préf
et de Valenciennes H.De MALHERBE. Les thermes passent dans les mains de ses héritiers.
                         
                                ci-dessus un chêne identique à BONSECOURS (B)-carte de MME PAUWELZ
     

  En juin 1882 Adrien GREGOIRE ,journaliste polémiqueur, rédacteur en chef du"Progrés du Nord" (quotidier installé rue Nationale à LILLE , en devient propriétaire et ce aprés de longues tractations commencées le 19.04.1882 ,pour se terminer le 19/05/1882 (source Médiathèque). La concurrence a été sauvage auprés des héritiers PRUVOST.En ce jour du 19 mai,il signe le contrat de la concession de l'Etablissement Thermal.  Le même jour , il verse ,au Trésor Publique , une caution de 12500 franc (soit l'équivalent de 40.000 Euros)pour l'époque.(source:journaux anciens Paul FASSIAUX-Historial Amandinois)

       L'homme se transforme en homme d'affaire et entrepreneur et n'hésite pas à se servir de la publicité pour attirer la clientèle. Il crée le premier casino de SAINT-AMAND. (rappelons que la ville porte le nom de ST AMAND LES EAUX que depuis 1962. Les bâtiments anciens sont soit rénovés ou détruits pour faire place à d'autres. Un hôtel est construit pour accueillir les curistes ou les joueurs fréquentant le casino. Des concerts sont donnés et des soirées mondaines sont organisées. Au début du 20 ème siècle ,l'établissement Thermal jouit d'une bonne réputation.Il est fréquenté par une clientèle aisée, voir trés aisée. Dans les journaux de l'époque ,la liste des curistes est publiée et ce à chaque début des cures.Il en vient de toute l'Europe.    
Photos lucien,documents :anciens journaux.
                                                             


         Comme nous le constatons, les curistes ne manquaient pas de distractions : casino, promenades en forêt (en calèches, à pied, à cheval ou en voitures automobiles) et même assister à des courses de chevaux. En effet ,derrière l'Etablissement Thermal , s'installa rapidement un centre équestre et un champ de courses fut construit.(nous n'avons pas recherché l'histoire de ce centre. IL a attiré les foules durant quelques dizaines d'années.).Nous reparlerons de ces festivités ,qui commencent lors de la présence de NAPOLEON III et de son épouse, dans notre prochain article.


NOTA : Tous nos articles sont sujets à être modifiés ou complêtés suivant nos recherches. Aussi n'hésitez pas à revenir visiter ce blog.Merci, lucien


                                                  &&&&&&&&&&&&&&&&&



.                

Rappel: une suggestion , une remarque sur cet article , vous voulez ajouter un commentaire , nous communiquer une photo ,contacter nous  :    ptitloup6@hotmail.fr                                                      

 

 Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin),  

 

Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:  

 

http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur à consommer sans modération) 

 

 



                Ci-dessous, votre serviteur ,auteur de ce blog:Lucien BAUDUIN,membre de l'Historial.


                                      
                 Allez ,allons voir la suite. 100_0559.JPG

 

                                                            ptitloup6@hotmail.fr

Repost 0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 10:26

                                                                                                                                                                       

 

 

 

   Cette page constitue la suite de l'histoire des rues . . A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez . En cliquant dessus, l'article apparaîtra au centre ,votre lecture en sera facilitée. Bonne Lecture.

NOS SOURCES: récits de feu Paul FASSIAUX  journaliste et Directeur du journal L'ECLAIR AMANDINOIS ,dont certains exemplaires sont conservés à l'HISTORIAL . MR. FASSIAUX a recueilli certains renseignements aux Archives Départementales à LILLE  ou en Mairie de ST AMAND-LES-EAUX (Nord).Les rues les plus anciennes ont été citées par DOM GOSSE vers 1765.(lire 1765 au lieu de 1665 dans les articles précèdents- Source:recueil de DOM GOSSE que l'on peut consulter à la Médiathèque.
DERNIERES MINUTES:   D'autre part , en vue de complêter leur futur musée , l'Association  lançe un appel pour obtenir des anciennes photos des familles ayant travaillées dans les diverses entreprises . Ces photos seront scannées et restituées à leur propriétaire .Vous êtes intéressé(e) par l'une ou l'autre de ces demandes ,contacter MR.BECUE , Président ,soit par téléphone ou mail ou directement au siège de l'Historial rue Barbuse. Vous êtes un ancien ouvrier ou employé des ateliers AUBIER-DUNE prenez contact avec l'association ,vos souvenirs nous intéresse. En un mot,participez à l'élaboration de ce blog.
        
    En bas de notre article , découvrez les adresses ou liens utiles comme celle-ci:
NOUVEAU:  un site amical :   http://x-maminette-x.skyrock.com  découvrez une artiste.

Dernières minutes: découvrez ce site sur tout ST AMAND:

                              http://www.tout-saint-amand-les-eaux.net/

                                                  
                                                 
NOS DECOUVERTES SURPRISES

      Que vous soyez touriste , curiste ,amandinois ou amandinoise  ou tout simplement de passage ,prenez le temps de découvrir ou redécouvrir SAINT-AMAND-LES-EAUX . Ne vous contentez pas de regarder nos monuments  anciens ,nos églises ,nos quartiers et leurs histoires. En passant dans une rue ,une place , regardez les hauts des immeubles et parfois leur rez de chaussée . Vous découvrirez des découvertes qui échappent à votre regard ,car votre intérêt peut se porter ailleurs. Nos découvertes sont jetées "pêle-mêle",c'est à dire au fur et à mesure de notre promenade dans notre bonne ville. 

       Dans la rue de Valenciennes, voyez ce superbe blason apposé sur la façade de ce commerce de tabacs-journaux. Cette demeure a appartenu à la famille LARIVIERE-DUFOUR, elle est toujours la propriété d'une descendante LARIVIERE . Le tabac a toujours été une marchandise précieuse, faisant l'objet  d'une surveillance particulière de la part du Trésor Public. Sur les champs de culture , en disparition dans notre département , les feuilles de tabac étaient comptabilisées. Dans les commerces ,jusqu'aux années 1950 , les cigarettes et les paquets de tabac étaient vendus dans un compartiment grillagé du magasin . les agents des DOUANES les surveillaient étroitement. Entre la Belgique et la France ,les frontières étaient étroitement surveillées par ces mêmes agents et même par les services de Police   ou Gendarmerie. La fraude était durement réprimée. De nos jours , il y a toujours une surveillance sur la vente des tabacs, mais plus discrêtement . L'Europe ayant facilité l'ouverture des frontières et la circulation des marchandises.   
Une plantation de tabac dans le sud ouest de la France
      Photos :lucien
     

  A proximité de ce commerce ,dans une encoignure de murs , découvrons cet étrange quart de cône en briques . Il s'agit d'un ARRETE PISSE .
Découvrons ensemble de quoi il s'agit . De tous temps , l'homme a  la facilité de faire ses besoins urinaires là où il veut. Il s'épanche en particulier dans les coins de murs des immeubles . A une certaine époque , les propriétaires lassés de voir leur habitation dégradée par ces écoulements d'urine  qui entraînait de plus des mauvaises odeurs ,construirent ces arrêtes pisse. Qui en eu l'idée ??? Lorsqu'un "Pisseur" se présentait devant cet arrête-pisse , il avait la surprise d'avoir les jambes arrosées par son besoin. 
      

                                                                          Photo:
Lucien -Manneken piss dans le Vieux
                                                                               BRUXELLES(BELGIQUE)que j'adore.





                     (1)                                                                                                                        (2)
deux "" arrête pisse ""dans l'entrée de la rue de Valenciennes ,(1) en pavés recouverts de bêton ,(2)  ce dernier semble de constrution récente.(photos :lucien -06/01/2009) Celui-ci est situé derrière le premier pilier de l'Eglise ST MARTIN ,rue derrière l'Eglise. Il est d'une taille impressionnante.
Photo: René DIEULOT ,trésorier de l'HISTORIAL.
      
La protection ci-dessous représente ,si l'on peut dire ,un arrête pisse moderne.Elle se trouve sur le chemin menant à la médiathèque.

photo Lucien , septembre 2009
    A partir de cette rue de Valenciennes , empruntons la ruelle des jardins qui passe devant le stade de football. Voyez cette clef de voute datant de 1661. Quelle pouvait être la famille qui habitait cette demeure. Ici ,il s'agit de l'arrière d'un immeuble dont l'avant donne sur la rue de Valenciennes, mais dont la construction est plus récente ;la rue de Valenciennes ayant subi de gros dommages au cours des deux guerres mondiales.
      Cet emblême a été découvert par René DIEULOT trésorier de l'HISTORIAL AMANDINOIS
    


   Dans cette même ruelle , à l'entrée du parking automobile servant aux usagers se rendant à l'hôpital , à  la piscine ou au stade de foot ,nous découvrons deux colonnes de pierre . Il s'agit de l'entrée de l'ancien cimetière. Dommage que le centre de secours y entrepose ses poubelles.


photo: lucien , 06.01/2009
    A proximité de cet ancien cimetière se trouve le terrain de foot de la commune. A une certaine époque,les alentours du stade ont servi de terrain de camping aux enfants fréquentant le Centre Aéré. Voici ce que l'un de ses enfants de l'époque ,Michel DELOFFRE en a conservé comme souvenir:


                 Découvrons encore ces anciennes  publicités murales . Les propriétaires des immeubles n'ont pas cru nécessaire de les faire disparaîtres. Elles sont parties intégrantes de notre paysage. Est-ce un bien ou un mal ,puisque pratiquement on ne les remarquent plus.  




Photo
: lucien , 06.01.2009 ,cette publicité se trouve rue Henri DURRE; la marque RIPOLIN a disparu depuis un long moment.
             
   Ici ,au Pont de Valenciennes , à l'entrée de la rue de Valenciennes, voyez cette publicité pour une marque de bière fabriquée par la Brasserie BOUCHART.Ceci fait penser que la ville a possèdé de nombreuses brasseries.
Photo lucien.
  Que ce soit en centre ville ou dans les quartiers périphériques , on trouve la trace de ce qui fut la fierté de la ville: l'industrie de la faïence. Aussi de nombreuses maisons sont elles décorées avec des motifs en faïence:
 
Ici l'ancien estaminet de la Gendarmerie rue de rivoli.(photo:lucien)

    Ci-contre un motif en faïence sur un mur d'un ancien commerce. Rue de
l'Union ,dans le quartier du Moulin des loups , pratiquement toutes les habitations sont décorées de motifs identiques. L'ancienne direction de la faïencerie du Moulin des Loups était propriétaire de la quasi totalité des habitations du quartier. Les ouvriers occupaient ces demeures à titre gracieux ou pour un loyer trés modeste. A la disparition de la faïencerie, ces locataires sont devenus acquéreurs de leur demeure mise en vente.
      Découvrons ces anciennes plaques de direction éditées sous les anciennes loi du "roulage" du 30 mai 1851 . Elles passent inaperçues ,car le propriétaire de l'immeuble les a peintes de la même couleur que les murs.Elles se trouvent à l'angle de la rue H.DURRE et la rue de LA COLLINIERE.
(photos :Lucien 06.01.2009)




    
       Saint-Amand-les-Eaux, possède son mur de la Mémoire dédié aux guerres qui ont endeuillées le 20ème siècle. Auparavant , il possédait ,comme pratiquement toutes les communes de France , un monument aux morts. Ce dernier était entouré d'obus reliés entr'eux par des chaînes ornées du blason de la commune.Ces chaînes et ces obus n'ont pas été repris dans le projet du mur de la mémoire. Néanmoins , d'autres chaînes sont présentes. Elles symbolisent à la fois le martyr des héros morts pour la France, le transfèrement des déportés et nous rappelle que la ville possèdait de nombreuses chaîneries.(voir l'article N° ).

 

Nous étions ramassés dans les villages pour être emmenés sur le terrain de foot ou des adultes ou plus anciens s'occupaient de nous.Le midi nous allions manger en ville,je ne me souviens plus de l'endroit exact,nous y allions à pied en chantant des"la meilleure façon de marcher"ou"gauche,gauche,un cau d'galoche sul tiet du boche",des choses comme cela.

Les tribunes étaient situées au milieu,avec d'un côté le terrain de foot,de l'autre le vieux cimetière,plein de ronces,ou nous allions en cachette y manger des mûres,ce n'était pas comme aujourd'hui,les gâteries étaient rares.Dans ce cimetière je me souviens qu'il y avait des statues,des choses comme cela.Celui-ci a été retiré ensuite,je ne me souviens plus de l'année,et un terrain de sport a été installé à la place,puis plus tard une piscine,bien plus tard.

Le soir nous étions retransportés dans nos villages.

 

 

Ancien monument aux morts                 Présentation des chaînes-photo :lucien 06/01/2009 


        

   

 

 

 

 Rue de Valenciennes , plus précisèment place du 11 novembre ,découvrons ces têtes de "Muses" qui recouvrent la façade d'une maison ayant appartenue à l'Evêché de CAMBRAI. Cette demeure était autrefois occupée par l'Aumonier chargé de rendre visite aux malades hospitalisés ou à leur domicile.   (photo Lucien:28/1/2009)


     Passons rue d'Orchies ,admirez cette superbe façade qui abritait , il n'y a pas si longtemps, une étude notariale .Tout là haut ,cette tête de lion qui veut manger un "oeil de boeuf"situé juste dessous.

Photo lucien 15/2/2009


                                                       

          




  

 

 Revenons sur la Grande Place et regardez cette tête de cheval situé au dessus de l'ancien immeuble de l'ancienne  famille BLAUWART. Immeuble appartenant aux Services des Pompes Funèbres de nos jours. Cette tête de cheval rappelle que cet immeuble servait de relais aux cochers. Là , ils trouvaient des chevaux frais et disponibles.


Photo Lucien:16.2.2009






    
   D
e part et d'autres de ces portes cochères ,qu'est ce que l'on trouve ?????:


 
                       (1)                                                                                    (2)
                                   En 1 ,anciens bouteroues; en 2 des boutroues modernes 
                                                        Photos :lucien (février 2009)
 
   Il s'agit de BOUTEROUE:  Borne placée aux angles d'un édifice, de part et d'autre d'un portail pour les préserver des chocs des roues (on dit aussi CHASSE-ROUE)(
Dictionnaire LAROUSSE). Ouvrez l'oeil , vous en aves peut être dans votre rue ou votre quartier.



     Notre parcours nous emmène face au 33 de la rue Mathieu DUMOULIN ,propriété de MR.DHERBECOURT. Combien de chalands passent sans regarder cette superbe sculpture dont nous publions la photo,avec l'accord verbal de son propriétaire:






                                 Photo  lucien(2009),La "Vivacité",oeuvre de TRICART

      Revenons rue Henri Durre ,pour découvrir sur le mur de la conciergerie des Anciennes Forges et Laminoirs une plaque de fer rouillée. Devenue invisible par la force du temps ,elle rappelle une interdiction d'afficher (loi qui ,si mes souvenirs sont bons,a été éditée en 1881:                                                    
                                                               
                                                          


                                                            
Borne kilométrique (52)





                                                                                            Borne Hectométrique
                                                                     &&&&&&&&&&&&

    Qui voit encore ces bornes qui matérialisent les distances dans la rue Henri Durre et qui est encore un chemin départemental entretenu par le Conseil Général (CD 169 a -Valenciennes-Lille)
      Chacun connaît les cartes routières de France ou du Monde établits par la Société MICHELIN. Il existe d'autres cartes plus précises et plus détaillées: les cartes I.G.N (Institut Géographique National) .Au début elles étaient réservées aux militaires , mais actuellement nous pouvons en acquérir sans problême.     
               
L'IGMes-images-quatre-0271.JPGN a été créé par décret le 27 juin 1940 et a succédé au Service géographique de l'Armée (SGA), fondé en 1887 et dissout en 1940. Le fonds de cartes anciennes est alors divisé en deux lots : un qui restera à l'Institut et l'autre qui rejoint les archives militaires de Vincennes. Le général Louis Hurault, qui fut à l'origine de ces modifications, est le premier directeur de l'IGN. Ce dernier négocie les statuts et tente, en vain, de récupérer le matériel saisi par les Allemands. Une loi en dix articles est signée le 14 septembre 1940 afin de définir les fonctions de l'IGN. Les statuts seront signés le 8 avril 1941. Ces derniers mettent notamment en place l'École nationale des sciences géographiques afin de former des ingénieurs cartographe. Ces derniers se servent de point géodésique qui permettent d'établir des relevés pour les finaliser en carte.

    Les Services de Gendarmerie détiennent les cartes qui permettent de retrouver les points géodésiques. Au pied de l'Echevinage ,de chaque côté du portail ,nous avons découvert deux points géodésiques . Pourquoi deux points ?.....A vous d'en découvrir d'autres dans vos quartiers.

  




&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

  Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin),

 

LIENS UTILES :   Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe: http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider .   
SITE DE LA VILLE:
 http://www.saint-amand-les-eaux.fr/home.cfm


    

AMI(E)S DU POU DU CIEL:    ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS :    http://pou.guide.free.fr/index.htm   

 
Et le blog de l'Association AMANDICUM présidé par Michel MERESSE:
      http://amandicumsta.over-blog.com  

      

ptitloup6@hotmail.fr



  

Repost 0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 14:55

                                                                                                                                                                  

 

 

 

   Cette page constitue la suite de l'histoire des rues . . A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez . En cliquant dessus, l'article apparaîtra au centre ,votre lecture en sera facilitée. Bonne Lecture.

NOS SOURCES: récits de feu Paul FASSIAUX  journaliste et Directeur du journal L'ECLAIR AMANDINOIS ,dont certains exemplaires sont conservés à l'HISTORIAL . MR. FASSIAUX a recueilli certains renseignements aux Archives Départementales à LILLE  ou en Mairie de ST AMAND-LES-EAUX (Nord).Les rues les plus anciennes ont été citées par DOM GOSSE vers 1765.(lire 1765 au lieu de 1665 dans les articles précèdents- Source:recueil de DOM GOSSE que l'on peut consulter à la Médiathèque.
DERNIERES MINUTES:   D'autre part , en vue de complêter leur futur musée , l'Association  lançe un appel pour obtenir des anciennes photos des familles ayant travaillées dans les diverses entreprises . Ces photos seront scannées et restituées à leur propriétaire .Vous êtes intéressé(e) par l'une ou l'autre de ces demandes ,contacter MR.BECUE , Président ,soit par téléphone ou mail ou directement au siège de l'Historial rue Barbuse. Vous êtes un ancien ouvrier ou employé des ateliers AUBIER-DUNE prenez contact avec l'association ,vos souvenirs nous intéresse. En un mot,participez à l'élaboration de ce blog.
        
    En bas de notre article , découvrez les adresses ou liens utiles comme celle-ci:
 
                                                                                    NOUVEAU:  
un site amical :
  
http://x-maminette-x.skyrock.com  découvrez une artiste.
DERNIERES MINUTES:découvrez ce site qui vous ouvre les portes du tout ST AMAND:
http://www.tout-sur-saint-amand-les-eaux.net/


                                                   LE JARDIN PUBLIC 

      Derrière la tour nous découvrons le jardin public. Sa création fut décidée par le Conseil Municipal le 21/8/1903. La ville acheta le terrain se trouvant derrière la tour et qui était alors propriétaire de quelques particuliers. A cette époque , la salle des fêtes devait se trouver derrière l'Echevinage et un kiosque était implanté au milieu de la place,face à la Tour. La décision de créer un jardin public était de mieux présenter la Tour. D'ailleurs, pour protéger ce monument , des grilles furent  installées sur son devant .L'entrée du jardin public se faisait par deux entrées qui étaient fermées le soir venu .L'ancien kiosque fut détruit et un nouveau fut construit au milieu du jardin.

ci-dessus, on peut remarquer les grilles et les entrées du jardin public de part et d'autre de la tour.

         La salle des fêtes se révêlait trop petite pour les représentations théatrales ou les concerts qui y étaient organisés. Aussi sur les instances des membres du Conseil ,ce dernier se décida a faire construire un Théatre. A l'origine cela devait être un Théatre-Hippodrome.  Plus tard ,on décida l'installation d'une petite maison pour y installer un concierge chargé de la surveillance du parc et du théatre. Le dernier concierge appartenait à la famille de Michel LECYGNE. Ci- dessous le Théatre ,la maison du concierge et l'usine de Louis DUBOIS entrepreneur en bâtiments .Ce dernier possèdait également une briquetterie au Saubois.


  

                               Collection  Denis PAVOT

       Dés son implantation , le jardin public subit de nombreuses modifications. La disparition du kiosque engendre des recherches archéologiques à son emplacement. Puis l'installation d'un jet d'eau sous la forme d'un dauphin. Les derniers travaux en date voient disparaître ce jet d'eau , l'abattement des magnifiques maronniers et la disparition des plantes florales. 

       Entre temps ,à une période pour laquelle nous recherchons des témoignages ,les grilles se trouvant devant la tour disparaissent .(date et où sont elles passées ?)

        Le Théatre une fois construit vit défiler les troupes théatrales. Puis aprés la guerre 39/45, il fut loué à la famille CHANTRAINE qui l'exploita en salle de cinéma. Les anciens se souviennent que le théatre était complet lors de la séance de cinéma de 17h00, le dimanche .Puis cette famille continua l'exploitation d'un cinéma dans la rue Thiers. S'en est suivit une longue période où ce théatre était exploité occasionnellement lors de festivités diverses (bal, concert
, etc..).Depuis quelques années , le théatre a subi des transformations tant extérieures qu'intérieures . Il est exploité régulièrement pour des concerts ,du théatre, des conférences ,etc,etc...
 
        De nos jours , cet ensemble tour, parc ,  théatre , est complêté par une salle associée qui a vu la disparition de la conciergerie et son jardin.Cette salle de réception sert aux expositions ,aux conférences , elle dispose d'une cuisine.
 Complêment agréable :la Médiathèque qui est trés fréquenté par le tout public , les écoles , les chercheurs du passé grace à son fond ancien. 

       
La Médiathèque (photo :lucien)

Durant une longue période  , la stèle du Docteur Casimir DAVAINE ,découvreur du bacille du charbon, a été installée dans ce jardin  public. Déplacée ,elle se trouve à l'heure actuelle dans le jardin botanique de la rue Davaine. La statue du Moine AMAND la remplace ,pour rappeler que la ville lui doit son existence.
         
   
                                                Photo Lucien (voir l'article 22)

















                                                                                                            Photo :lucien                     
Dessin par  Bernard SEYMANSKI (avec l'autorisation de MR.Michel MERESSE ,Président de AMANDICUM


Nota: comme tous les articles ,celui-ci est appelé a être modifié selon les recueils de renseignements apportés par les soins des lecteurs ou moi-même: Lucien

 

          &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

            Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin)

 ,Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse :  http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur "à consommer sans modération) 

LIENS UTILES :   Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe: http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider .   
SITE DE LA VILLE:
 http://www.saint-amand-les-eaux.fr/home.cfm

LES AMIS DE CUBRAY:   http://www.acces59230.org 

AMI(E)S DU POU DU CIEL:    ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS :    http://pou.guide.free.fr/index.htm      

 
Et le blog de l'Association AMANDICUM présidé par Michel MERESSE:
      http://amandicumsta.over-blog.com  

      
ptitloup6@hotmail.fr





      

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Repost 0
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 10:34

                                                                                                                                                          

 

 

 

   Cette page constitue la suite de l'histoire des rues. A l'ouverture ,le dernier article apparaît . Sur la partie droite de votre écran ,vous pouvez constater les articles en ligne. Cliquer sur liste complête . Tous les articles s'affichent au centre. Choisissez celui que vous désirez . En cliquant dessus, l'article apparaîtra au centre.  Bonne Lecture.

NOS SOURCES: récits de feu Paul FASSIAUX  journaliste et Directeur du journal L'ECLAIR AMANDINOIS ,dont certains exemplaires sont conservés à l'HISTORIAL .Les anciens journaux :UNION AMANDINOISE ,ECHO AMANDINOIS conservés au Fond ancien de la Médiathèque  de ST AMAND-LES-EAUX (Nord).Les rues les plus anciennes ont été citées par DOM GOSSE vers 1765.(lire 1765 au lieu de 1665 dans les articles précèdents-Petit livre appelé :ESSAI SUR ST AMAND  Source:recueil de DOM GOSSE que l'on peut consulter à la Médiathèque.
DERNIERES MINUTES:  l'Association est toujours à la recherche d'un mécanien ou mécanicienne susceptible de réparer leurs deux anciennes tricoteuses . D'autre part , en vue de complêter leur futur musée , l'Association  lançe un appel pour obtenir des anciennes photos des familles ayant travaillées dans les diverses entreprises . Ces photos seront scannées et restituées à leur propriétaire .Vous êtes intéressé(e) par l'une ou l'autre de ces demandes ,contacter MR.BECUE , Président ,soit par téléphone ou mail ou directement au siège de l'Historial rue Barbuse. Vous êtes un ancien ouvrier ou employé des ateliers AUBIER-DUNE prenez contact avec l'association ,vos souvenirs nous intéresse.En bas de notre article , n'oubliez pas de consulter les adresses ou liens utiles comme celui-ci:

NOUVEAU:  un site amical :   http://x-maminette-x.skyrock.com  découvrez une artiste.

 DERNIERES MINUTES: découvrez tout sur ST AMAND -LES-EAUX en allant sur ce site :
http://www.tout-sur-saint-amand-les-eaux.net/
Pour être informé(e) de la publication d'un article , inscrivez vous à la Newsletter

     Je prépare un article, en brouillon, sur les découvertes insolites de la ville.Je recherche en particulier des photos sur des ""arrêtes pisse""(monticule en forme de 1/4 de cône installé dans les coins des propriétés),des vieilles enseignes murales ou autres,entrées de courrées avec leur nom, bref ce qui passe inaperçu alors que certains objets sont visibles depuis de nombreuses années. Lucien

     
                              

                                              LE CENTRE VILLE

  

     Revenons sur notre tour , dans la partie droite , au rez de chaussée nous découvrons le Musée. Dans son intérieur ,de magnifiques faïences anciennes sont exposées . C'est dans cette partie de la tour que nous découvrons un escalier en pierre qui permet d'accéder à son sommet dont 300 marches nous en sépare. Grace à une passerelle nous accédons dans la tour centrale . Un escalier en bois se présente à nous ,ses 108 marches  nous permettent d'accéder au systhème actionnant l'horloge et au clavier musical des cloches . Ces dernières (environ 32 )ont leur battant reliés par des fils en fer a ce clavier musical ,le tout formant le CARILLON ,l'un des plus beaux du nord de la France. Pour ceux qui s'en souviennent et ceux qui ,actuellement , ont encore la chance de monter au sommet de cette tour  on découvre(par tempsclair)TOURNAI et le tournaisis; la forêt amandinoise  ,RAISMES ,ANZIN et une partie du Pévèle.etc...  Chaque jour (y compris le dimanche ),de 11h30 a midi , le carillonneur fait sonner les cloches pour les amandinois.
(Photo lucien ,année 2008.On peut remarquer cette passerelle empruntée chaque jour par le carillonneur.L'horloge a été rénovée et la couleur rouge ,d'origine,rétablie)
.
      Autrefois , les quatre plus grosses cloches étaient actionnées les jours de fêtes nationales ,religieuses et une fois l'an lors de l'établissement du nouveau Magistrat. Aprés la Révolution , la tradition a été conservée. Les carillonneurs se sont succédés . Les membres de la famille LANNOY ont durant des décennies eu le privilège de  faire partie des carillonneurs :ce fut de 1831 à 1843 François LANNOY, de 1843 à 1883 Jean Baptiste LANNOY .Son arrière Grand Père Jean Baptiste GELATTE tient le poste de 1798 à 1809. IL était originaire de VALENCIENNE où il est né en 1756. Avant ST AMAND ,il était carrillonneur en l'église de ST NICOLAS  et le beffroi de VALENCIENNES. Aveugle , chaque jour il était déposé au pied de la tour dont il gravissait seul les 300 marches qui le menaient au carillon . Pour son plaisir et celui des amandinois , il jouait des pieds et des mains pour tirer des cloches des musiques superbes. (
source L'UNION AMANDINOISE de 1890) . En photo: Jean Baptiste LANNOY . De nos jours ,la tradition se perpétue avec Gille LEROUGE chef de l'Harmonie municipale , le Directeur et quelques membres de la fanfare municipale.

   En 1893, le conseil municipal de l'époque décida d'y installer un paratonnerre. Il fut payé en partie ,par les Monuments Historiques .(Source L'UNION AMANDINOISE,conservée au fond ancien de la médiathèque. 

Il y aurait encore beaucoup à dire sur cette tour ,mais laissons aux touristes de la découvrir et aux amandinois de la redécouvrir. Cette tour fait l'objet d'une importante rénovation entamée depuis quelques années . Prochainement une partie rénovée sera mise au jour, elle promet de belles surprises . Dans sa blancheur ,elle fera apparaître les anciennes statues ,dont celle de ST DENIS. Certaines statues ont fait l'objet de dégradations dues au temps ou lors de la révolution de 1789.(photo lucien)

 

  Restons sur cette place et dirigeons nous vers l'Office de Tourisme de la porte du Hainaut ,dont le principal responsable est MR. CHER René conseiller général du Nord et Maire de RAISMES. Cet office est constitué par deux bâtiments : l'ancien poste de l'Octroi ,un immeuble a l'enseigne des DOCKS DU NORD et un café qui faisait l'angle avec la rue des Anges.


    Collection Françoise VILLE(sur cette
carte,on distingue un  Dock du  Nord,le poste  de   l'octroi/                                                    Office du Tourisme de la porte du Hainaut.  
                                                                                                photo Lucien ,année 2008

Et le magasin de Jules GILLON       
 .Ce magasin était un bazar ,on y trouvait de tout.De nos jours ,il est transformé en agence immobilière.Françoise VILLE a acquis la plupart de ses cartes de collection de ST AMAND dans ce magasin.

                                                                                                       Bâti sous le règne de NAPOLEON 3,  le batiment ,ci-dessus, servit de poste de garde , de poste de police et de poste de l'octroi. Rappelons que l'Octroi était ,jusqu'en 1948 , un impôt sur les marchandises entrant en ville. Toutes les communes possédaient un service de l'Octroi. Au pied du bâtiment ,sur cette ancienne carte , on distingue(difficilement) les planches recouvrant la bascule ,le mécanisme de pesée se trouvant à l'intérieur du bâtiment.
Carte de collection Françoise VILLE

 Le poste de l'octroi disparu avec la supression de la taxe. Le bâtiment fut alloué a des associations. Délabré ,il fut repris par la commune .Restauré ,il présente un bel ensemble architectural.  (ci-dessus) 
La rénovation fit l'objet de contraintes de la part des Monuments Historiques ,ce qui en modifia le coût du projet.

 
          photo Lucien-année 2008


Le poste de Police trouva refuge dans la rue de
Rivoli , puis sur la place . Il est appelé a déménager ,un projet d'un nouveau Commissariat de Police doit voir le jour dans la rue DAVAINE.



 

 photo Lucien :année 2008

 

 

       Que trouve t'on encore sur cette place ? quelques commerces a usage de cafés, restaurant ,un service de Pompes Funèbres Générales et jusque fin 2006 un bâtiment qui a servi au Trésor Public .Ce dernier bâtiment doit faire l'objet d'une rénovation et se transformer en hôtel. Il fait face à la Tour. Ce projet fait partie d'un ensemble de la rénovation complête de la Place.

 

 Ci-contre :le café de Paris qui a conservé son abri de verres, et juste à côté les PFG qui a une certaine époque appartenait à la famille
BLAUWART.

 

                                                                                       Retrouvez cette photo dans l'article sur les brasseries

     A une époque où les distractions étaient rares et couteuses ,il y avait les concerts de musique donnés gratuitement lors des fêtes et dimanches d'été.Jusque la fin du 19ème,ceux-ci étaient donnés sur la place où un kiosque était implanté. Ce dernier menaçant de s'écrouler ,la municipalité de l'époque décida d'en installer un derrière la tour. Cette décision entraîna la création d'un jardin public et la construction de notre Théatre.

 .....Prochainement ,je vous invite à me suivre dans le jardin public.

 

DES RUES OUBLIÉES : le recencement de 1906 nous fait connaître des rues dont nous ne connaissons trés peu l'histoire  .En voici quelques unes ,sises sur la rive droite ou gauche :

Ruelle des jardins-Rue de Scarpe-Rue plat à l'eau-Rue de la Louvière- Cubrai les Rosiers-Cubrai rue des Mortiers SOURDEAUX-Cubrai les Madons-Cubrai les Aulnois-Mont de Beaufort-Ruelle des Hurlus-rue de Cailloux-Rue de l'Epinoy-Rue du Moulin de la Marlerie-Rue du Carme-Rue Loth-Rue des Drumez-Les Cordeliers-Rue de la Place au Metz-Rue de Caillou Bécau-Rue du Poil Bois- Vous avez connaissance de l'histoire de ces rues , contactez nous .

 

 Nota: comme tous les articles ,celui-ci est appelé a être modifié selon les recueils de renseignements apportés par les soins des lecteurs ou moi-même: Lucien

 

               &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

            Vous désirez assister "l'HISTORIAL AMANDINOIS" ,devenir membre de l'association ,contacter la: 47 rue Barbusse ,59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX (les mercredi matin),     Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse :  http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur :htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois(clic sur "à consommer sans modération) 

LIENS UTILES :   Vous aimez la généalogie ,amandinois et habitants des villages des environs, consultez et faites vous aider sur le groupe: http://fr.groups.yahoo.com/group/saint-amand-les-eaux/    Nicole ,Yvette,David ,Raymond ,Pascal,Alain et tous les autres membres se feront un plaisir de vous aider .   
SITE DE LA VILLE:
 http://www.saint-amand-les-eaux.fr/home.cfm

LES AMIS DE CUBRAY:   http://www.acces59230.org 

AMI(E)S DU POU DU CIEL:    ,n'hésitez pas à visiter le site de Thibaut CAMMERMANS :    http://pou.guide.free.fr/index.htm      

 
Et le blog de l'Association AMANDICUM présidé par Michel MERESSE:
      http://amandicumsta.over-blog.com  

      

 

                                                                              ptitloup6@hotmail.fr

Repost 0

Articles Récents

Liens