Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Copier-Coller

3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 10:15

                                                                                                          

 

 

 

                              

                            

                                 Michel RICCO                Françoise RICCO

         Président de l 'HISTORIAL AMANDINOIS-Secrêtaire et documentaliste

                   &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

L"HISTORIAL AMANDINOIS 14 rue du Collège à 59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX Michel RICCO ,Président , Françoise RICCO ,secrêtaire et documentaliste. CONTACTS: historial.amandinois@gmail.com et Michel RICCO 03 27 48 02 28 Pour visiter l'HISTORIAL ,prenez contact pour connaître les dates,heures ,tarif individuel ou de groupe ou pour adhérer a l'Association. Le Musée de l'HISTORIAL est ouvert chaque mardi et jeudi de 14 à 17h, le samedi de 15h à 18h , le troisième dimanche de chaque mois. TARIFS: individuel : adulte 5 euros,étudiant,curiste,demandeur d'emploi 3 euros enfant 7 à 12 ans 2 euros, 2 à 16 ans 3 euros, groupe scolaire 1 euro, groupe à partir de 10 personnes 3 euros par personne Les cartes bleues et les chèques vacances ne sont pas acceptés. Pour évitez les répétitions , une page de liens et adresses a été créée.Si vous trouvez un oubli ou une erreur ,bien vouloir m’ informer : http://historial.amandinois.over-blog.com/article-35-les-liens-98164767.html Nous vous rappelons qu'en cliquant sur pages suivantes ,vous pouvez lire l'article que vous recherchez.

                             &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

                  L'AMBULANCE ANGLAISE AU SERVICE DES AMANDINOIS

         ( 14/18)                           

            Avec l'aide de Patricia STOUGTON ,journaliste à LONDRES

         Site du  Major Elaine Smith (MME) of QARANC, 243 (The Wessex) Fld Hosp.(V)Avec son aimable autorisation :Bonjour Lucien,C'est OK! Major Smith vous autorise à utiliser son texte comme vous le voulez:Thank you, I am happy for Lucien to use my text as he sees fit.  Merci, je suis heureuse que Lucien utilise mon texte comme bon lui semble.

           Ci-dessous l'adresse du site original du Major Elaine SMITH:(avec mes remerciements)

      http://www.devonheritage.org/Places/Exeter/TheWessexFieldAmulancememorialB.htm

   Patricia raffraichit notre mémoire en nous contant le sauvetage de milliers de civils (amandinois et autres) lors de la fin de la guerre 14/18. Histoire méconnue de la communauté amandinoise et que nous rappelons ici. Si vous figurez parmi les descendants des rescapés de cette époque ,vous pouvez nous le rapporter ici.                         

                                      

                                              exode des civils

      1916 , Des populations civiles ,dont des amandinois , fuient la région avant l'arrivée des troupes allemandes .Cette réalité historique de la Première Guerre Mondiale est moins connue que l'épisode de l'exode de 1940, lors du second conflit mondial. Ces personnes, déplacées entre 1914 et 1918, sont appelées :

    --« évacués » lorsqu'elles sont parties avant l'arrivée des armées allemandes (le plus souvent évacuées de force par les armées françaises), •« prisonniers civils » lorsqu'elles ont quitté des zones déjà occupées par les Allemands, •« rapatriés » quand elles sont passées par Genève faisant partie de convois de rapatriement organisés par l'armée allemande.

      Toutes ont été contraintes de quitter maison, famille et amis pour échapper aux exactions des troupes d'occupation mais aussi aux conditions sanitaires difficiles (pénuries, maladies...). Ces rapatriés ont été déplacés vers d'autres départements français ou d' autres pays  où ils étaient accueillis, le plus souvent chez l'habitant et bénéficiaient dans un premier temps, de l'aide apportée par des organisations humanitaires.

Réfugiés, évacuation et terre brûlée:Au moment de l’invasion de l’été 1914, les habitants du Nord ont fui l’avance allemande. D’autres ont été évacués de force par l’armée française en retraite. A ces réfugiés de la première heure, il faut ajouter les rapatriés des territoires envahis rentrés en France via la Suisse ou la hollande.Certains des évacués des communes de la ligne de front -les femmes âgées et les jeunes enfants- sont rapatriés en France, via la Suisse ou la Hollande. Dès mars 1915, les habitants des zones occupées connaissent les premiers rapatriements forcés. Ces rapatriements concernent les indigents, les indésirables, les bouches inutiles ou les malades. Ils deviennent ensuite volontaires : les autorités allemandes annoncent la formation d’un convoi de rapatriement, les volontaires se font alors inscrire sur une liste d’attente et un choix est opéré parmi les postulants qui doivent payer leur voyage. Ils n’ont droit qu’à 30 kg de bagages, leurs maisons sont alors réquisitionnées, toute correspondance est interdite. Après une période de « quarantaine » en Belgique, les rapatriés sont amenés en train jusqu’à Schaffhausen où ils sont remis aux Helvétiques et entrent en France par Annemasse et Evian.De 1915 à 1918, environ 30.000 Lillois peuvent ainsi rentrer en France. Ils sont généralement envoyés dans les départements du Tarn et de la Garonne et reçoivent une carte spéciale leur donnant droit à une allocation journalière. Ils perçoivent également des sauf-conduits et doivent avertir les autorités françaises de tout changement de domicile. Les rapatriés sont majoritairement des femmes, des enfants ou des vieillards. Leur accueil en France n’est pas sans poser de problèmes.

Voir le site : http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/comprendre-et-approfondir/le-nord-et-le-bassin-minier-sous-loccupation/refugies-evacuation-et-terre-brulee.html (Archives départementales du Nord)

 Pendant que les soldats combattent sur le front , d'autres participent aux sauvetages de nos compatriotes ; la région se trouve alors sous l'effet de bombardements intensifs .

Des milliers de personnes fuient vers la Belgique , ou autres contrées ,où elles trouvent un refuge précaire. Des moyens de transpors sont utilisés :péniches ,canots , chariots ,etc....Parmi eux se trouvent des ambulances Anglaises .Les ambulanciers anglais participent au sauvetage des "Tommies" ,mais aussi des civils.   

           

                             une ambulance anglaise au service des "Tommies"

   1er Ambulance de campagne Wessex a été formé à Exeter en 1908 quand l'Armée territoriale a vu le jour. 2e et 3e Wessex ambulances de campagne ont également été formés à Plymouth et Portsmouth, respectivement. Dés le déclenchement de la guerre,  trois ambulances ont été incorporés immédiatement pour du service (comme ils l'étaient au camp annuel) et 24 re-nommé (était 1er RE) 25 (a 2 WFA) et 26 (a 3 WFA) Ambulance de campagne. Les ambulanciers se chargent de véhiculer des civils en fuite.

                                              

    EXETER (GDE BRETAGNE)

    Il est inexact de les nommer comme 1st/24th Wessex. Ils ont tous été placés sous le commandement du 8e division qui était une division régulière et le tout servi pendant toute la guerre avec qui Div. Cela en soi était un grand honneur pour l'ambulance de campagne territoriale à servir dans un Div régulier et en tant que tels ont été les premiers sur le terrain Ambulances TF à débarquer en France le 6 Novembre 1914 Les 2e ligne Wessex ambulances de campagne est resté au Royaume-Uni à recruter et à former des hommes. Ce fut le 2/1st Wessex FA et la 2/2nd & 2/3rd respectivement. Ils sont allés en France en Janvier 1916 comme unités à part entière et servi dans la division 55e laissant une 3ème ligne à prendre leur place dans le Royaume-Uni et qui est restée tout au long de la fin de la guerre.

      L' Ambulance de campagne 24 obtinrent une place unique dans l'histoire TA et médecine quand ils ont reçu une Croix de Guerre française pour une action à la fin de la guerre à Saint-Amand-les-Eaux quand ils ont traités et évacués plusieurs milliers de civils français de la ville alors qu'il était fortement bombardée par les Allemands.

     Aucune autre unité médicale a été honoré de cette façon et je ne pense pas qu'il existe de nombreuses unités d'assistance technique avec le prix. Nous, en tant que 243, avons l'honneur de porter le ruban de la médaille de notre robe n ° 2 & Mess.

     Nous célébrons aussi le prix d'un dîner annuel de tous les rangs à l'Hôtel de Ville à Exeter où la médaille se trouve maintenant, après avoir été présenté aux autorites. Après la guerre, les 24, 25 et 26 ont été "dissous" et tous les six unités de réformer le Ambulance Wessex Field. Après plusieurs formes différentes, ils se sont battus dans WW2 comme 128, 129 et 130 ambulances de campagne (et désormais rejoint par la FA de Bristol et Somerset). Encore une fois, après la guerre il y avait beaucoup de fusion et la dissolution jusqu'à 211 & 219 (Wessex) terrain hôpitaux ont fusionné en 1996 pour former 243 (Le Wessex) Hôpital de campagne (V) . 

                                               &&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

 

 

 

 

Les ambulanciers décédés en service sont inscrits sur une plaque déposée à l'intérieur de la Cathédrale de EXCETER ;leur sacrifice est rappelé chaque année.  

 
 
 
 
     "L'Ambulance de
campagne "24" obtint une place unique dans l'histoire TA (Armée territoriale - réservistes) et dans l'histoire de la médecine quand ils ont reçu une Croix de Guerre française pour une action à la fin de la guerre à Saint-Amand-les-Eaux lorsqu’ils ont traité et évacués plusieurs milliers de civils français de la ville sous un fort bombardement par les Allemands. Aucune autre unité médicale a été honorée de cette façon. Nous, en tant que "243", avons l'honneur de porter le ruban de la médaille sur notre uniforme."
       La plaque ci-dessus rappelle les "campagnes " des Ambulanciers:
NEUVE CHAPPELLE dans le Pas de Calais -LA SOMME- YPRES (BELGIQUE+ ET SAINT -AMAND (Nord).
                                                     Major Elaine SMITH
 
       Au cours de cette guerre ,comme au cours de la seconde 39/45 ,de nombreux soldats anglais y laissent leur vie. Ils sont inhumés dans les cimetières proches de leur décès. Saint-Amand possèdait un cimetière anglais et allemands . Les dépouilles de ces derniers ont été rapatriés en Allemagne .Les anglais sont regroupés dans le cimetière de VALENCIENNES ..De nombreux cimetières anglais se trouvent dans le Nord-le Pas de Calais et la Somme.Une association basée en BELGIQUE entretient les tombes .   Lucien
 
 
                                                  &&&&&&&&&&&&&&&
Cet article est susceptible d'être modifié. Pour un commentaire, pour publier une photo ou une suite ,signaler une erreur , contactez moi : ptitloup385@gmail.com    Vous voulez participer ) à ce blog , adressez nous vos articles sur l' histoire de ST AMAND LES EAUX , nous nous chargeons de l'éditer .N'oubliez pas vos photos .        Vous appréciez ce blog, communiquer son adresse à vos amis et connaissances:http:historial.amandinois.over-blog.com ou sur : htpp://www.francegenweb.org/blog,2006/08/05/159-1-historial-amandinois (clic sur à consommer sans modération)
                                   
 

  

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Articles Récents

Liens